Fremeaux.com
 
JAMES BROWN - THE INDISPENSABLE 1956-1961
Réf. : FA5378

JAMES BROWN - THE INDISPENSABLE 1956-1961

JAMES BROWN

JAMES BROWN
Direction artistique : BRUNO BLUM
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 3
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire, Fnac ou Virgin (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR FRANCE INTER / RECOMMANDÉ PAR VIBRATIONS / "LE PIED" SOUL BAG / ***** BLUES & CO / RECOMMANDÉ PAR LE JAZZ SUR FRANCE BLEU / RECOMMANDÉ PAR BLUES MAGAZINE
Monstre sacré de la musique afro-américaine, James Brown a bouleversé le rhythm and blues en y insufflant la verve du gospel. Bruno Blum raconte les débuts du « Godfather of Soul » dont il réunit ici les splendides premiers enregistrements, dont le légendaire « Please, Please, Please ». Ces titres laissent déjà deviner la tempête que le géant de la soul music et roi incontesté du funk ferait bientôt souffler sur le monde.
Patrick FRÉMEAUX

A Giant of Afro-American music. James Brown turned rhythm & blues upside down and inside out when he blew the verve of Gospel right through it. This collection by Bruno Blum tells the story of the «Godfather of Soul» from the beginning with his splendid first recordings (including the legendary «Please, Please, Please»). One listen to these, and you can already feel the storm which this Soul Giant and unrivalled Funk King was going to kick all the way across the planet.

DIRECTION ARTISTIQUE : BRUNO BLUM
DROITS : FREMEAUX & ASSOCIES / DP

CD1 :
PLEASE PLEASE PLEASE • I FEEL THAT OLD FEELING COMING ON • WHY DO YOU DO ME (LIKE YOU DO) • I DON’T KNOW • I WALKED ALONE • NO, NO, NO, NO • YOU’RE MINE, YOU’RE MINE • HOLD MY BABY’S HAND • CHONNIE-ON-CHON • I WON’T PLEAD NO MORE • JUST WON’T DO RIGHT • LET’S MAKE IT • GONNA TRY • CAN’T BE THE SAME • MESSING WITH THE BLUES • FINE OLD FOXY SELF • LOVE IS A GAME • WHY DOES EVERYTHING HAPPEN TO ME (STRANGE THINGS HAPPEN) • BEGGING, BEGGING • BABY CRIES OVER TO THE OCEAN.
CD2 :
TRY ME • TELL ME WHAT I DID WRONG • THAT’S WHEN I LOST MY HEART • THAT DOOD IT • THERE MUST BE A REASON • I’VE GOT TO CHANGE • GOT TO CRY • IT WAS YOU • I WANT YOU SO BAD • IT HURTS TO TELL YOU • DON’T LET IT HAPPEN TO ME • BEWILDERED • GOOD GOOD LOVIN’ • WONDER WHEN YOU’RE COMIN’ HOME • I’LL GO CRAZY • THIS OLD HEART • I KNOW IT’S TRUE • THINK • I’LL NEVER, NEVER LET YOU GO • YOU’VE GOT THE POWER.
CD3 :
I DON’T MIND • IF YOU WANT ME • BABY YOU’RE RIGHT • LOVE DON’T LOVE NOBODY • COME OVER HERE • AND I DO JUST WHAT I WANT • JUST YOU AND ME, DARLING • SO LONG • TELL ME WHAT ‘CHA GONNA DO • THE BELLS • HOLD IT • DANCING LITTLE THING • YOU DON’T HAVE TO GO • LOST SOMEONE • SHOUT AND SHIMMY • NIGHT TRAIN • (I LOVE YOU) YES I DO • HAVE MERCY BABY • JUST WON’T DO RIGHT
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Patrimoine » par Lylo
Rock rapide ou bluettes rhythm and blues, son chant rauque gorgé de gospel déploie une dynamique et un sens du rhytlm au-dessus de la mêlée tel un savoureux préambule avant le funk qui allait affoler les fesses du monde entier.
Lylo
- « L’évolution d’un des créateurs de musique les plus décisifs » par Jazz Mag-Jazzman
A tout seigneur tout honneur, commençons pas le Godfather of Soul, «The Indispensable James Brown», anthologie trois CDs consacrée aux années 1956-1961 du natif de Barnwell, qui couvre une période qu’une compilation Polydor parue en Angleterre en 1984 avait résumée, à juste titre, sous celui de « Roots Of A Revolution ». Plus récemment, l’éminent «jamesbrownologue» et ancien manager de Mister Dynamite, Alan Leeds, a supervisé une déjà historique série de onze double CD, «The Singles», dont il a rédigé les forts savantes liner notes. Les deux premiers volumes étaient déjà largement dédiés à ces mêmes années formatives («The Federal Years 1956-1960 » et « Volume Two :1960-1963», sur Polydor/Hip-O Select). Cela dit, cette nouvelle collection appelée à suivre l’évolution d’un des créateurs de musique les plus décisifs de ces cinquante dernières années – les œuvres de J.B. commencent à tomber dans le domaine public, et dans deux ans les premiers grands chefs-d’œuvre seront libres de droits – est avant tout destinée au public français. La biographie rédigée avec sérieux et passion par Bruno Blum assistera idéalement les néophytes dans leur découverte du phénomène, même si le génie jamesbrownien ne s’épanoui pas encore de manière aussi flamboyante et décisive que dans toute la deuxième partie des années 1960. Reste que ces trois CDs regorgent suffisamment de pépites R&B (Please, Please, Please, Try Me, Think, Night Train…) pour qu’on s’y attarde, surtout si l’on n’a jamais goûté à cette période « pré-révolutionnaire ». JAZZMAG-JAZZMAN
- « Frémeaux tape de nouveau dans le mille » par Rock’n’roll Revue
« Un conseil : ne vous focalisez pas sur l’image de James, roi du R’n’B / Soul des années 1960 puis du Funk et de la Sex Machine, vous ne liriez pas ce qui suit et ce serait fort dommage pour vos oreilles. Pour ma part, l’ayant d’abord entendu au milieu des années soixante, je ne m’étais pas, à l’époque, intéressé à ce qu’il avait pu faire auparavant. J’avais simplement acquis l’album public à l’Apollo, trouvant les Famous Flames très bons et aimant bien les deux /  trois titres dont je découvrirais plus tard qu’ils ressemblaient à duSwamp Pop. Ce n’est qu’ultérieurement que j’ai entendu son Rock’n’Roll littlerichardesque, “Chonnie-On-Chon” et l’ai trouvé superbe. Ce fut donc une vraie découverte tardive qu’entendre ces morceaux King / Federal sur cette anthologie 3 CD’s et je ne le regrette vraiment pas. Oui, lors de cette période allant de début 1956, lorsque Ralph Bass, producteur pour Syd Nathan, reçoit une maquette d’un jeune chanteur de Géorgie nommé James Joseph Brown Jr., à 1961, ce dernier a bel et bien enregistré de la bonne musique. Il a, d’ailleurs, failli se retrouver chez Chess (l’histoire aurait-elle été la même ?), car la maquette est envoyée s imul tanément à King et Ches s ; une tempête de neige empêchant Leonard Chess de s’envoler pour la Géorgie, Bass peut engager Brown et son groupe, qu’il fait venir à Cincinnati et rebaptise Famous Flames. Le premier titre de la maquette, “Please, Please, Please”, est enregistré le 4 février. Nathan, présent, ne veut pas en entendre parler : « C’est une chanson stupide. Il n’y a qu’un seul mot dedans, please ». Bass tient bon, le simple est mis sur le marché le 3 mars, sur Federal, décolle vite, est N°5 R’n’B et se vend à 1 M d’exemplaires. Nathan présente des excuses à Bass, qu’il a sacqué, et le réengage. Ce sera le premier épisode des relations amour / haine entre Brown et Nathan, mais la musique n’en souffrira pas. Ici, nous avons droit à de l’excellent rockin’ Rhythm’n’Blues à la Hank Ballard ou même Larry Williams, de belles ballades Doo-Wop ou style Little Richard sur Specialty, voire même du Rock’n’Roll torride, déjà évoqué, ou bien enlevé (“Fine Old Foxy Self”), plus des titres très Swamp Pop (“Try Me” par exemple), avec un glissement vers son futur style sur la fin du 3e CD. Une bonne partie des ingrédients (cris, gémissements, apostrophes) de son succès futur sont déjà là, mais employés d’une manière plus conforme à nos goûts, supérieurement accompagnés par les Famous Flames, dont le superbe pianiste Bobby Byrd (pas celui de “Rockin’ Robin”), même si la prise de son King n’est pas toujours parfaite, loin de là. Le livret de Bruno Blum est bien détaillé sur les débuts de la carrière de James et, après l’hommage récent à Bo Diddley, Frémeaux tape de nouveau dans le mille. Recommandé très chaudement. »
Par Bernard BOYAT – ROCK’N’ROLL REVUE
- “Check your shelves” by Blues & Rhythm
Hindsight is a wonderful thing, isn’t it? Some this material was very familiar, some much less so. There is a moment  at the beginning of  ‘I Won’t Plead No More’ where James declaims soulfully – and unmistakably – whilst the Lacking vocalists make churchy  noises, and I found myself  wondering what was coming next: heavy duty funk? Soul classic? Black American anthem? No, what actually follows is a piece of late ’50s doo-wop flavoured r&b. James Brown burst onto the scene in 1956 with ‘ Please Please Please’, as impassioned a vocal performance as you’ll find in the ’50s – but he was  still very much  part of the times, rather than leading them. Many of these performances fall easily into the rocking, jumping blues bag, doo-wop ballads, or, as in the case of ‘Chonnie-On-Chon’, a little Richard flavoured slab of rock’n’roll.

As the set progresses, there is a sense of moving towards proto-soul – it is certainly present by ‘Try Me’ at the beginning  of the second disc, though the Ike Turner-esque blues of ‘Tell Me What I did  Wrong’ then dispels this a little, before ‘That’s When I Lost My Heart’ heralds the dawn  of soul with its hints of Sam Cooke. Things continue in this transitory vein  throughout CD two, but all the ingredients are certainly almost  there in ‘Think’ from February 1960. By the time we reach ‘I don’t Mind’ – the kind of track that now tends to be describeb as a blues ballad – strict categorisation is becoming  difficult though the change is subtle, and much of the remainder  of the final disc can be described in the same way. The soul elements at this time are really down to James’ impassioned vocal rather than any particular musical accompaniment – but isn’t that what soul is all about anyway? However, there is a very brief riff in ‘Love Don’t Nobody’ that presages ‘I Got  You (I Feel Good)’ – but then ‘And I do Just What ! Want’harks back, vocally and musically, to Little Richard!

Which brings us up to June 1961. Towards the end of the following year, James recorded his famed live album at The Apollo. That put him well on the way to his ‘Godfather Of Soul’ title, and as the notes to this set suggest, that was the beginning of a different phase of Brown’s career. The collection under consideration here presents James the gospel-based r&b vocalist – and mighty fine he is too. Check your shelves and if James Brown is not that well-represented, this is certainly worth checking out.
Norman Darwen – Blues & Rhythm
- « Donne toute la mesure du son cuivré lancé par le musicien » Par Le Quotidien du médecin
« James Brown (1933-2006) était considéré comme le « parrain de la soul » – le « père » étant Solomon Burke –, un style musical apparu dans les années 1950, issu du rhythm’n’blues, du gospel, du funk, voire du jazz, et vraiment popularisé à partir de 1960. En 1956, James Brown, devenu chanteur après avoir été boxeur et vendeur de voitures, sort son premier album dans lequel figure le premier classique du genre, « Please, Please, Please ». Une légende vient de naître. « The Indispensable James Brown - 1956-1961 » (Frémeaux & Associés, triple CD) rassemble les enregistrements originaux du « Godfather of Soul » et son célèbre groupe The Famous Flames (qui comprenait parfois des jazzmen comme Kenny Burrell, guitare, ou Panama Francis, batterie). Il donne toute la mesure du son cuivré lancé par le musicien, qui va rapidement devenir une bête de scène et électriser les salles avec des rythmes de saxophones énergiques et puissants. »
Par Didier PENNEQUIN – LE QUOTIDIEN DU MEDECIN
- « La genèse du mythe » par Vibrations
La genèse du mythe James Brown. En 1956, à vingt-trois ans, ce gamin sorti des rues, ancien taulard, est un chanteur de gospel dans le groupe de Bobby Byrd. Influencés par Little Richard, les Famous Flames se tournent vers le R&B. Leur mélange de gospel, de blues et de rock’n’roll crée un son unique attesté par « Try Me » ou « Think ». James Brown, véritable révolutionnaire, enfante les bases de la soul et du funk. Ces soixante titres initiaux racontent les débuts de l’artiste qui symbolise à lui seul la fierté noire.
Jonathan GOURMEL - Vibrations
- « Une vraie fontaine de jouvence » par ABS Magazine
Nous voici replongés au cœur des jeunes années du mec le plus bosseur du show business. Par la grâce de la chute dans le domaine public des ces faces plus que quinquagénaires, les rééditions se succèdent depuis quelques mois. Les marques Hip-O-Select, Jasmine, Fantastic Voyage en particulier ont préalablement défriché le terrain en proposant des double-cd sur la base des faces A et B de 45 tours. Avec ce triple compilé par Bruno Blum , le label Frémeaux & Associés va plus loin en mettant entre nos oreilles et chronologiquement 59 titres issus de cette période héroïque ; soit tous les 45 tours plus des morceaux uniquement présents sur les trois premiers albums. Il possède encore l’avantage d’inclure des notes de pochettes bilingues français / anglais et une série de photos noir et blanc issues de la collection de Gilles Pétard. On connaît l’histoire, l’adolescence de James Brown ne fut pas pavée de roses, et si son premier triomphe en 1956, « Please, please, please » amorça la légende, il s’en fallut de peu que la patience du patron de son label King Records, Syd Nathan, ne se perdit avant l’arrivée d’un deuxième grand succès avec « Try me » en 1958. Les coups de pouce du destin furent néanmoins généreux avec le « Godfather of soul », comme celui qui mit un jour en exergue son nom sur l’étiquette d’un disque devant être crédité collectivement aux Famous Flames… Le public n’eut pas à le regretter. Vous l’entendrez ici interpréter beaucoup de ballades et de blues passionnés, descendus en droite ligne du gospel, annonçant déjà la soul ( Begging, begging), des rocks inspirés de Wynonie Harris (I feel that old feeling coming on, Fine old foxy self) ou de Little Richard (Baby cries over the ocean), en un temps où il fallait aussi jouer des coudes avec d’autres grands groupes maison comme les Dominoes, Midnighters et autres Five Royales. Une vraie fontaine de jouvence.
Par Dominique LAGARDE – ABS MAGAZINE
- « Vraiment recommandé » par Blues Magazine
Après le 1er volume de l’anthologie consacrée à Bo Diddley, voici celui de celle dévoulue à James Brown, toujours en 3CD et avec livret de Bruno Blum très explicite sur les débuts de James et ses influences. Voilà qui sera une découvert pour ceux qui ne l’ont connu que lors de ses périodes R’n’B’/Soul ou Funk car, durant les 50’s, il a enregistré de l’excellent Rockin’ Rhythm’n’Blues sauce Hank Ballard ou même Larry Williams, de belles ballades Doo-Wop ou de style Little Richard sur « Specialty », voire même du Rock’n Roll torride « Chonnie-On-Chon »ou bien enlevé « Fine Old Foxy Self »et des titres très Swamp Pop « Try me », bien sûr, mais aussi « It Was You » ou «You’ve Got The Power », glissant vers son futur style sur la fin de la période. Une bonne partie des ingrédients de son succès futur sont déjà là, mais employés différemment, supérieurement accompagnés par les Famous Flames, dont le superbe pianiste Bobby Byrd, même si la prise de son King n’est pas toujours parfaite. Vraiment recommandé.
Par Bernard BOYAT – BLUES MAGAZINE
- « Une machine à swing saupoudrée de gospel » par Blues & Co
« J’ai l’impression que nous allons vivre la grande aventure du Godfather à la voix exceptionnelle en plusieurs épisodes. James Brown est certainement l’un des plus grands artistes de la musique afro-américaine du XXe siècle. Ce premier coffret évoque la révélation de cette machine à swing saupoudrée de gospel. Avant de découvrir son propre style, il va s’inspirer en partie du vocal de Little Richard. Écoutez  « I don’t know » ou encore « Chonnie on chon » pour en être convaincu ! Tout n’a pas été facile pour le natif de Caroline du sud qui a été abandonné par sa mère à l’âge de quatre ans, puis par son père parti s’engager dans la marine, laissant le fiston à une tante tenancière d’un bordel. Livré à lui-même et pour survivre, le petit James doit travailler dans des champs de coton, faire le cireur de chaussures et autres petits boulots. Encore adolescent, il sera arrêté pour tentative de vol de voitures et il va se retrouver derrière les barreaux. Au pénitencier il se consacre au gospel et au sport. C’est au cours d’un match de baseball organisé par les responsables de sa maison d’arrêt et d’une équipe venant de l’extérieur qu’il va rencontrer le chanteur pianiste Bobby Byrd. Admirative de son talent précoce de chanteur la famille de Bobby Byrd va se porter garant de sa liberté conditionnelle. Son apprentissage du show et de la musique sera d’une rapidité fulgurante. Il fait la connaissance de Little Richard à Macon en Georgie. Le créateur de « Tutti Frutti » souhaitant partir sous d’autres cieux, le présente à son manager qui l’engage aussitôt pour remplacer la future star du rock and roll. Son premier enregistrement à Cincinnati en 1956  « Please, please, please » avec les Flamous Flames dont fait partie Bobby Byrd (piano) se vend à 1 million d’exemplaires. On retrouve ce même Bobby Byrd en duo vocal avec James Brown sur  « Can’t be the same » ; suivront le slow langoureux « Try me » en 1958 avec le titre No 1 dans les ventes de rhythm and blues ; en 1959 « I’ll go crazy » et en 1961 avec ce rhythm and blues aux accents funky « Night train » : instrumental qui fera non seulement un tabac, mais laissera entrevoir une autre ouverture au style sans cesse en évolution de ce phénomène musical. Maintenant il ne reste plus qu’à attendre la suite avec impatience. »
Par Bruno MARIE – BLUES & CO
Liste des crédits sur ce CD :
James Brown
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Please please pleaseJames Brown James Brown 00:02:451956
12I feel that old feeling coming onJames Brown James Brown 00:02:331956
13Why do you do meJames Brown James Brown 00:03:011956
14I don't knowJames Brown James Brown 00:02:471956
15I walked aloneJames Brown James Brown 00:02:421956
16No, no, no, noJames Brown James Brown 00:02:141956
17You're mine, you're mineJames Brown James Brown 00:02:321956
18Hold my baby's handJames Brown James Brown 00:02:131956
19Chonnie-on-chonJames Brown James Brown 00:02:121956
110I won't plead no moreJames Brown James Brown 00:02:271956
111Just won't do rightJames Brown James Brown 00:02:351956
112Let's make itJames Brown James Brown 00:02:261956
113Gonna tryJames Brown James Brown 00:02:461956
114Can't be the sameJames Brown James Brown 00:02:161956
115Messing with the bluesJames Brown James Brown 00:02:121957
116Fine old foxy selfJames Brown James Brown 00:02:091957
117Love is a gameJames Brown James Brown 00:02:161957
118Why does everything happen to meJames Brown James Brown 00:02:111957
119Begging, beggingJames Brown James Brown 00:02:531957
120Baby cries over to the oceanJames Brown James Brown 00:02:351957
21Try meJames Brown James Brown 00:02:321958
22Tell me what i did wrongJames Brown James Brown 00:02:221958
23That's when i lost my heartJames Brown James Brown 00:02:491958
24That dood itJames Brown James Brown 00:02:271958
25There must be a reasonJames Brown James Brown 00:02:221958
26I've got to changeJames Brown James Brown 00:02:261958
27Got to cryJames Brown James Brown 00:02:331958
28It was youJames Brown James Brown 00:02:441958
29I want you so badJames Brown James Brown 00:02:471958
210It hurts to tell youJames Brown James Brown 00:02:531958
211Don't let it happen to meJames Brown James Brown 00:02:511959
212BewilderedJames Brown James Brown 00:02:251959
213Goos good lovin'James Brown James Brown 00:02:181959
214Wonder when you're comin' homeJames Brown James Brown 00:02:361959
215I'll go crazyJames Brown James Brown 00:02:081959
216This old heartJames Brown James Brown 00:02:111959
217I know it s trueJames Brown James Brown 00:02:421959
218ThinkJames Brown James Brown 00:02:451960
219I'll never never let you goJames Brown James Brown 00:02:201960
220You've got the powerJames Brown James Brown 00:02:231960
31I don't mindJames Brown James Brown 00:03:151960
32If you want meJames Brown James Brown 00:02:251960
33Baby you're rightJames Brown James Brown 00:02:591960
34Love don't love nobodyJames Brown James Brown 00:02:061960
35Come over hereJames Brown James Brown 00:02:441960
36And i do just what i wantJames Brown James Brown 00:02:251960
37Just you and me darlingJames Brown James Brown 00:02:481960
38So longJames Brown James Brown 00:02:491960
39Tell me what cha gonna doJames Brown James Brown 00:02:111960
310The bellsJames Brown James Brown 00:02:561960
311Hold itJames Brown James Brown 00:02:101960
312Dancing little thingJames Brown James Brown 00:01:551961
313You don't have to goJames Brown James Brown 00:02:461961
314Lost someoneJames Brown James Brown 00:03:271961
315Shout and shimmyJames Brown James Brown 00:03:171961
316Night trainJames Brown James Brown 00:03:401961
317Yes i doJames Brown James Brown 00:02:471961
318Have mercy babyJames Brown James Brown 00:02:121961
319Just won't do rightJames Brown James Brown 00:02:421961
Availability

Usually ships in:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

SCREAMIN' JAY HAWKINS
   
SCREAMIN' JAY HAWKINS
LIVE !
included 'I put a spell on you' et 'Constipation blues'
suivi de 2 bonus tracks "What a price I must...
SCREAMIN' JAY HAWKINS
ELVIS PRESLEY FACE À L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE AMÉRICAINE VOL.1 (1954-1956)
   
ELVIS PRESLEY FACE À L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE AMÉRICAINE VOL.1 (1954-1956)
Avec ses interprétations inspirées, sa voix de séducteur, son répertoire choisi...
ELVIS PRESLEY FACE À L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE AMÉRICAINE VOL.1 (1954-1956)
BO DIDDLEY THE INDISPENSABLE 1955-1960
   
BO DIDDLEY THE INDISPENSABLE 1955-1960
Bo Diddley fut sans doute le musicien de rhythm and blues le plus original des années 1950-60.
Chanteur...
BO DIDDLEY THE INDISPENSABLE 1955-1960
B.B. KING
   
B.B. KING
Avec une voix « soul » et un jeu de guitare raffiné, B.B. King a été le principal musicien...
B.B. KING



Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WOMEN IN BLUES
WOMEN IN BLUES
L'anthologie des chanteuses de blues présentée par Jean Buzelin. De Mamie Smith à Dinah Washington, la...

TAMPA RED
TAMPA RED
Tampa Red, le “sorcier de la guitare”, notamment au slide, a influencé Muddy Waters, Elmore James et BB...

SAVOIR ECOUTER LE BLUES - LE DISQUE PEDAGOGIQUE
SAVOIR ECOUTER LE BLUES - LE DISQUE PEDAGOGIQUE
Vous croyez que vous savez écouter le blues, car vous savez ce qu’est un thème de douze...

LIGHTNIN' HOPKINS
LIGHTNIN' HOPKINS
Lightnin’ Hopkins a été un grand innovateur du Texas blues, un explorateur de la guitare électrique, un...

JOSH WHITE
JOSH WHITE
Josh White, un des grands fondateurs du blues de la côte Est, est un superbe guitariste, entre le jeu de Lonnie Johnson et...

JOHNNIE TEMPLE
JOHNNIE TEMPLE
Les meilleurs titres de Johnnie Temple, qui a influencé Robert Johnson, et a été l’un des premiers...

JACK BON
JACK BON
Acoustique, électrique, rural ou urbain : Chicago, folk ou bayou , slide ou picking… C’est au mélange...

ELMORE D - BACK TO HESTA
ELMORE D - BACK TO HESTA
Alter ego wallon de Benoît Blue Boy, bluesman francophone qui rend hommage au patrimoine musical...

DELTA BLUES 1940-1951
DELTA BLUES 1940-1951
Les années 1940-51 sont dans le Delta un moment privilégié. Le blues s’y chante en une polyphonie...

BLUES 36 MASTERPIECES (36 CHEFS-D'OEUVRE)
BLUES 36 MASTERPIECES (36 CHEFS-D'OEUVRE)
Coffret 2 CD avec livret 40 pages et 50 photos.

En 36 chefs-d’œuvre, cette anthologie offre pour la...

BLACK & BLUE VOL. 1
BLACK & BLUE VOL. 1
L’histoire d’un des plus beaux labels de blues au monde. Créé par Jean Marie Monestier et Jean Pierre...

BIG JOE WILLIAMS
BIG JOE WILLIAMS
Le légendaire Big Joe Williams a été un des grands créateurs du delta blues et une importante figure...

Radio france  ina  rfi



Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
anniversaire
Anniversaire Sagan
Inédits
Quincy Jones Live à Paris
Titre_cours_particulier.gif
Collection Complète
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Nouveau Catalogue 2013-2014
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Historial
Grande Guerre
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Exposition de Septembre
Exposition La Vie Moderne
Permanence d'un Expert
Expertise Millon
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif