Fremeaux.com
 
MANUIA ! - UKULELE CLUB DE PARIS
Réf. : FA515

MANUIA ! - UKULELE CLUB DE PARIS

UKELELE CLUB DE PARIS
Direction artistique : ALAIN CLUZEAU - ACOUSTI
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 1
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire, Fnac ou Virgin (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
* * * * LE MONDE DE LA MUSIQUE / ƒƒƒ TÉLÉRAMA / * * * * JOURNAL DE MONTRÉAL / * * * * CLASSICA REPERTOIRE / "BRAVOS !!!" TRAD MAGAZINE / RECOMMANDÉ PAR LYLO / RECOMMANDÉ PAR BLUES & RHYTHM
Frémeaux & Associés est fier de remettre à la disposition du public le disque mythique du Ukulélé Club de Paris, initialement paru chez Universal, qui avait enthousiasmé la presse :

"Robert Crumb est adhérent, et Elvis Presley membre d’honneur à titre posthume. Avant ‘entrer en studio pour enregistrer leur premier album, les zazous envanillés du Ukulélé Club de Paris gratteront leurs cordes pour faire sortir le bon génie d’Hawaii (et d’ailleurs) dans quelques festivals estivaux. Où l’on verra sans doute que le polynésien et polyvalent ukulélé sied à la flemme et plaît aux femmes." 
Les Inrockuptibles

"Formé par une bande de fondus de la zinzonante guitare tahitienne miniature, ce collectif pince-sans-rire est une sorte de thé dansant révélant à chacune de ses retrouvailles les humeurs pataphysiques de ses membres."  
L.P. - Libération

Frémeaux & Associés proudly presents Manuia ! by the Ukulélé Club de Paris, first issued by Universal, that became quite mythical and gained the press and public enthusiasm:
Cravic and his fellow club members perform well-constructed compositions (…). Their repertoire includes Hawaiian and Javanese tunes, sambas, comedy songs, repetitive instrumental passages à la Terry Riley, original compositions, and old favorites, such as Hoagy Carmichael’s ‘Hong Kong Blues’.
By Mike Zwerin – International Herald Tribune

En 2002 sortait chez Universal cette pépite magique due au génial Dominique Cravic, et ses non moins géniaux amis du U.C.P., spécialistes en anachronismes et autres ubiquités géographiques. Admiratif et néanmoins un peu jaloux de ne pas accueillir cette merveille au sein de mon catalogue, j’écrivais au fondateur des Primitifs du Futur, à Alain Cluzeau, l’avisé producteur et dirigeant des Studios Acousti, et à Daniel Richard, patron du premier label de jazz en France pour leur faire savoir que le jour où les ventes de ce disque ne seraient plus compatibles avec l’économie d’échelle de la major compagnie, Frémeaux & Associés serait ravi de lui offrir sa distribution.
La loyauté fut de mise puisque aujourd’hui les ukulélés du Club de Paris résonnent sur les plages tahitiennes de Frémeaux & Associés !
Patrick Frémeaux

“Les langueurs, l’insouciance et les facéties de la petite guitare des îles, quelque part entre l’ambiance des Années folles, les cabarets louisianais et les bals du bord de Marne.”
Télérama

Dominique Cravic, Cyril Lefebvre, Fay Lovsky*, François Ovide, Joseph Racaille, Bradney Scott, Tony Truant
(* avec l'aimable autorisation de Basta)

Production : Acousti - UCP
Droits : Groupe Frémeaux Colombini SAS en accord avec Alain Cluzeau - Acousti / anciennement commercialisé par Universal.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Chef-d’oeuvre discographique » Par Le Nouvel Observateur
« Cocotiers en plastique authentique, palmes de papier crépon fluorescent, statues d’idoles féroces made in Taïwan : voilà pour le décor qui aurait fait les délices de Raymond Roussel et transforma il y a quelques mois le concert de lancement de l’unique chef-d’œuvre discographique de cette bande d’allumés (« Manuia ! », Universal) en une féerie euphorisante. C’est donc un vrai bonheur que de retrouver Dominique Cravic et son club de zozos à chemises hawaïennes et jupettes de raphia, ukulélés en main, pour nous régaler de leur fausse vraie musique hawaïenne déviante : Cyril Lefèbvre, Joseph Racaille, Tony Truant, Silvano Michelino, Bertrand Auger et la délicieuse Fay Lovsky, grande prêtresse de la scie musicale (et elle joue juste !). Amis du grand large et des paradis terrestres artificiels, vous savez ce qui vous reste à faire. »
Par LE NOUVEL OBSERVATEUR
- « Au nom de l’aloha » Par Les Inrockuptibles
« « Au nom de l’aloha »Lesdits sons – Thomas – sont à mettre au crédit du Ukulélé Club de Paris (anciennement Uké Club de Paris), insolite institution qui, depuis 1994, s’est donnée pour raison sociale de réhabiliter cette insouciante petite guitare hawaïenne à quatre cordes baptisée ukulélé. Très en vogue dans les années 1910-20 aux États-unis, le ukulélé était depuis quelque peu tombé en désuétude. Jouer  du ukulélé, ça ne fait pas très sérieux. Où l’on verra sans doute que le polynésien et polyvalent ukulélé sied à la flemme et plaît aux femmes. »
Par LES INROCKUPTIBLES
- « À savourer sans modération » Par Le Monde
« C’est une simple guitare miniature dont la taille peut varier ; elle est généralement tendue de quatre cordes. « Un jouet », dit-on parfois. Elle serait arrivée en Polynésie, à Hawaï, dans les bagages des marins portugais… En 1915, à l’occasion de l’exposition universelle, l’ukulélé débarque à San Francisco et suscite un véritable engouement. L’Europe à son tour, chavire et tombe sous le charme… L’instrument ouvre les portes du rêve : celui d’un paradis terrestre, un « bout d’éden polynésien approximatif ». Au fil du temps, l’ukulélé a connu des fortunes diverses : de la danse lascive des vahinés, aux hawaïâneries d’Elvis Presley, en passant par les facéties de Maurice Chevalier… Puis, on le délaissa. Aujourd’hui, il est l’instrument fétiche du renouveau culturel des peuples maoris. Une demi-douzaine de musiciens français, qui partagent la même passion pour l’ukulélé, se sont ligués pour se faire les ambassadeurs de la culture dont il est l’emblème. Ils interprètent un répertoire de chansons exotiques « hapa haole » et de compositions originales. À savourer sans modération. »
Par LE MONDE
- « Par une bande de fondus de la zinzonante guitare tahitienne » Par Libération
« Il manque plus que Général Alcazar et le Ukulélé Club de Paris sera au complet. Formé par une bande de fondus de la zinzonante guitare tahitienne miniature, ce collectif pince-sans-rire est une sorte de thé dansant révélant à chacune des ses retrouvailles les humeurs pataphysiques de ses membres. Occupés par ailleurs avec Bashung (Joseph Racaille, Brad Scott), Henri Salvador (Dominique Cravic) ou en solo (Tony Truant), il n’y a guère que le guitariste Cyril Lefèbvre à continuer le reste de l’année à verser dans le style hawaïen, accompagnant par son changement d’instrument la définition de Thomas Fersen : l’ukulélé est à la guitare ce que le string et au slip. »
Par L.P — LIBÉRATION
- «One of those instrumentalists who make their love of playing music obvious» by Herald Tribune
«Adopting the uke attitude. Betty Boop played the ukulele, as did Marilyn Monroe in « Some Like It Hot ». George Formby, George Harrison, Tiny Tim and – in – « Blue Hawaii » - Elvis Presley played ukuleles. There is now something of a revival in such far-flung places as Hawaii, Australia, Tahiti, California, Japan and Paris. A ukulele is a four-stringed instrument that evolved from the Portuguese cavaquiho on certain islands in the Pacific Ocean. Patented in Hawaii in 1917, the most common model resembles a cute little acoustic guitar and is tuned to the inflection of « my dog has fleas » (the fourth string goes up, not down). Last Saturday, the Ukulele Club de Paris threw a public party at New Morning, which was decorated like a Tiki bar for the occasion. They are scheduled to tour Australia in June and Japan later in the year. Their CD, « Manuia » is on Universal /France. It is cooperative group, there is no leader, and the eclectic and lucid guitarist Dominique Cravic is one of an assortment of guiding lights. He has played with Lee Konitz, Tal Farlow, Steve Lacy and Larry Coryell, and he currently accompanies the veteran French singing star Henri Salvador. Cravic also continues to lead « Les Primitifs du Futur » (Future Primitives), a band of old-time jazz enthusiasts that includes the cartoonist Robert Crumb on banjo and mandolin. Crum and Cravic met while shopping for rare 78 r.p.m records in a flea market. They shared their love of early 20th-century popular music and jammed together with a washboard player. (The only new music Crumbs likes is when new people play old music.) Crumb wrote a blurb for the orchestra member Cyril Lefebvre’s illustrated « Ukulele Method Book »: « My first « real » musical instrument was a plastic Arthur Godfrey ukulele given to me by my parents as a Christmas present when I was old, Crumb wrote. « I had attempted to make a cigar-box ukulele, but that didn’t work out too well. Anybody can learn to strum chords on a ukulele and you can take it anywhere and whack away on it while the gang songs the latest popular songs and old-time favorites. It serves as the perfect start-up string instrument. From it one can graduate to the guitar, tenor banjo or mandolin as I eventually did. Once I saw a nice 1920’s ukulele with a slogan printed on the front of it, which read, « Music self-played is happiness self-made.  «Words to live by. »
In Brazil, the cavaquinho has remained more or less in its traditional form, and there are young cavaquinho virtuosos in Brazil. The Hawaiians, on the other hand, made adjustments – like replacing the steel strings with nylon to make the sound softer and the attack less violent. There are only four strings to deal with, not six, and tuning is friendlier for chording than a guitar. The height of its popularity was in the 1920’s, when Hawaiian music big in general. It was a vaudeville instruments — it can be defiantly corny. In the past, ukulele players were off the radar alongside broomstick bass and pennywhistle players. Theirs being a fiercely treble instrument, the Parisian club’s ukulele pickers ( they all also sing) have added a baritone saxophone to play the bass part, similar to Adrian Rollini’s role on the bass saxophone in the 1920’s. (There is also a percussionist.)
Cravic is one of those instrumentalists who make their love of playing music obvious, and he clearly has a lot of fun with a ukulele. It is also clear that he takes his fun seriously — he studied classical guitar at the Ecole Normale Supérieure de Paris. Cravic and his fellow club members perform well-constructed compositions on sophisticated, expensive ukuleles with engraved Dobro-like coverplate resonators built specially for them by Mike Lewis, and English luthier in Paris. Their repertoire includes Hawaiian and Javanese tunes, sambas, comedy songs, repetitive instrumental passages à la Terry Reilly, original compositions, and old favorites such as Hoagy Carmichael’s « Hong Kong Blues ». « This is not a toy! This is a real musical instrument! » is printed large, in red, and somewhat defensively on the first page of Lefebvre’s method book. Followed by the slogan : « Adopt the uke attitude ! » — an attitude Cravic illustrates by carrying his ukulele in a tennis-racket sack. Happiness self-made.»
By Mike Zwerin — INTERNATIONAL HERALD TRIBUNE
- « Manuia ! » par Lylo
« Manuia ! Sous les chemises exotiques, dansent les tatouages érotico-tragiques que gravent sur la peau ces petites guitares bien affûtées et les encres suavement toxiques des paroles assénées sur le ton badin mais avec une badine ! » Par LYLO
- « Ambiance Tahiti douche 100% frenchy » par Classica
« Vous reprendrez bien un peu de ukulélé ? Bien sûr, d’autant que Frémeaux a eu la bonne idée de rééditer l’album Manuia ! enregistré par les Zazous du Ukulélé Club de Paris pour Emarcy, en 2002. Chansons douces, rythmes revigorants et ambiance Tahiti douche 100% frenchy qui n’est pas sans rappeler le regretté britannique Penguin Cafe Orchestra, Merci Cyril Lefebvre, Joseph Racaille, Dominique Cravic, Tony Truant… » Par CLASSICA
- « Belle curiosité » par Le Journal de Montréal
« Le Ukulélé Club de Paris gravite autour de Dominique Cravic, des Primitifs du futur. On y joue à sept instrumentistes des pastiches naïfs inspirés du jazz, de la java, de la samba, des musiques de films de Bollywood et de Hong Kong. Le tout est enrobé de textes polissons ou polis par des ornements instrumentaux additionnels. L’esthétique, et c’est pour cela que le CD est considéré comme un culte, s’approche beaucoup du son et de l’esprit du Penguin Cafe Orchestra, puis dans une moindre mesure, de Stereolab et de Sufjan Stevens. Minimaliste et au second degré. Pour plus de viande ou de protéines, allez du côté de Bob Brozman, la référence des références ou Jake Shimabukuro, le Bela Fleck / Steve Vai du Ukulélé. Belle curiosité. » Par LE JOURNAL DE MONTREAL
- "A good-time, none-too-serious set that is guaranteed to bring a smile to your face"By Blues&Rhythm
« « …Spécialistes en anachronismes et autres ubiquités géographiques. » Is a little phrase that appears on the sleeve of this CD and it sums up rather neatly the music on this reissue of an album originally issued by Emarcy/Universal France in 2002. Over the fourteen tracks, the seven piece “orchestra” (Cyril LeFebvre was the only name I recognised – he’s been around since the seventies, has recorded blues and Hawaiian music in the past, and worked with the UK’s Mike Cooper) tackles all kind of music from Hawaiian and Polynesian sound — naturally enough, as the instrument seems to have originated in Hawaii — and vintage jazz to mood pieces, “Teddy Bear’s Picnic” (sic), and bossa-nova inflected French pop. There in even a relatively appropriately-tilted “ Bollywood Slack”.  There is no danger of these guys and gals going for the politically correct route; some of the older material is much too drenched in stereotypes for that, and they also seem far too wrapped, up in obtaining a reasonably “authentic”, if instinctive and individual, style — take a listen to  “ Honolulu Baby” for good example. Some of the vocal numbers are sung in English, though most are in French, including “Personne”, a translation of Bert Williams’ pre-World One signature tune “Nobody”, and King Benny Nawahi’s “My Girl From The South Sea Isles” is conferred royal status — they must be turning on the Gallic charm… If you ever thought that a ukulele album might be a little, shall we say, limited, then do lend an ear to a good-time, none-too-serious set that is guaranteed to bring a smile to your face. Even the sleeve illustration should cheer you up! »
By Norman Darwen — BLUES & RHYTHM
- « Surprenant de kitch déjanté et d’exotisme » par le cri du coyotte
" Initialement sortie chez Universal Music en 2002, ce CD surprenant de kitch déjanté et d’exotisme version fleur en papier crépon fluo, vient d’être réédité fort judicieusement par Frémeaux & Associés. Il a été commis à l’époque par 7 lascars (je vais donner des noms !) du Ukulélé Club de Paris, vénérable institution qui, depuis 1944, s’est donné pour raison sociale de réhabiliter cette rigolote guitare tahitienne miniature à 4 cordes… On y retrouve pêle-mêle : Dominique Cravic (Henri Salvador, Arielle Domsbale, Olivia Ruiz, Moustaki) également fondateurs des Primitifs du Futur avec Robert Crumb- Cyril Lefebvre (vous vous souvenez de Mahjun dans les 70s ?) spécialiste de la slide guitare et auteur d’une célèbre méthode de ukulélé – Joseph Racaille  (ZNR, Bratsch, Arthur H.,Bashung) – La délicieuse vahiné de service Fay Lovsky ( les Primitifs du Futur, la Bande Dessiné) qui nous gratifie de quelques excellentes interventions à la scie musicale – François Ovide, qui a joué, entre autre, pour Albert Marcoeur, Renaud, Patricia Kaas, Lynda Lemay, Maxime Le Forestier, David McNeil – Tony Truant, ex guitariste des Dogs et actuel guitariste des Wampas et Bradney Scott ( Higelin, Arthur H, Bashung). Des Musiciens à pripori sérieux et qui ont choisit de se faire plaisir en ne se prenant pas du tout au sérieux et en ne jouant que du ukulélé. Ils sont accompagnés sur quelques titres par Jean-Pierre Arnoux ou Silvano Michelino aux percussions et Bertrand Auger au saxophone baryton et clarinette basse (style Adrian Rollini dans les 20’s). Leur répertoire navigue entre vraie fausse musique exotique (No Huhu, Ma princesse des Mers du Sud) sambas (Chigadaging) mambos langoureux (La Nouvelle Eve) jazz des années 30 (honolulu Baby) chansons festives (Soirée Mousse) et rigolades ( Java Javanaise) swing kitch ( Teddy Bear’s Picnic) des compositions instrumentales et reprises de vieux succès tel Hong Kong Blues d’Hoagy Carmichael. Un joyeux cocktail bigarré rafraîchissant et tonique, très bien réalisé, toujours swinguant, dans la lignée Léon Redbone, Bob Brozman ou Capt’ain Cook & ses Hawaiian Sardiners. Pour finir, une citation de Thomas Fersen : « Le ukulélé est à la guitare ce que le string est au slip », (Manuia : tchin tchin en tahitien, à la bonne vôtre !)"
Par JFB — LE CRI DU COYOTTE
- « Un ovni délicieux et irrésistible » Par Mondomix
«  Souvent moqué – on le prend pour un joué – le ukulélé, petite guitare descendante du cavaquinho lusitanien, est l’instrument emblématique de toute la Polynésie, Hawaï inclus. Depuis que Marilyn et Elvis s’en sont emparés, le « uke » fait l’objet d’un culte grandissant dans nos contrée avec des formations comme l’Ukulele Orchestra of Great Britain et ce Ukulélé Club de Paris issu pour partie des Primitifs du Futur de Dominique Cravic et comprenant le maître incontesté de la chose, Cyril Lefebvre. Déjà sorti chez Universal en 2002, ce Manuia ! réédité par Frémeaux est un ovni délicieux et irrésistible qui vous emmènera d’Honolulu à Java, avec des escale décalées et très parisiennes comme A La Nouvelle Eve. »
Par MONDOMIX
- « Un génial pot-pourri d’influences les plus diverses » Par Trad Magazine
« D’Elvis Presley dans « Blue Hawaï » à Marilyn Monroe chant « Runnin’ Wild » dans le wagon-lit qui fonçait vers la Floride («  Carefree mind, all the time, never blue ») en passant par Ibrahim ag Alhabib (père de Tinariwen et du rock touareg), tous ont tâté du ukulélé, descendant du cavaquinho lusitanien, guitare miniature devenue emblématique instrument polynésien. L’UCP, ce sont sept lascars à chemises à fleurs, ukulélistes patentés issus de divers horizons musicaux parisiens (dont la galaxie Primitifs du Futur) et comprenant le grand maître Cyril Lefebvre, auteur d’une méthode instrumentale faisant autorité sur tous les continents. Déjà sorti chez Universal en 2002. Aujourd’hui réédité chez Frémeaux, « Manuia ! » est un génial pot-pourri d’influences les plus diverses, du polynésien (décalé) pour sûr mais aussi du folk, du swing, du jazz, du musette, de la chanson réaliste, de la pataphysique, du répétitif à la Phil Glass. La mythique chanteuse, Marie-France imprègne de sa délicieuse et ensorcelante signature vocale la chaloupée Chanson païenne. On trouve aussi du rock français avec, au détour d’une chanson, les paroles Trop de classe pour le voisinage dont la parenté avec le Too Much Class For The Neighborhood du mythique et défunt groupe rouennais Dogs ne saurait être fortuite. Jubilatoire. »
Par Jean-Pierre Bruneau — TRAD MAGAZINE
- « Idéal pour quincher en amoureux ou au bord de la Seine. »
« Chaque jeudi du mois, les amateurs (ou professionnels) du ukulélé se donnent rendez-vous au bar Le Colimaçon, au 107 rue de Ménilmontant, à Paris. Pas besoin d’être tahitien pour venir partager son amour du petit instrument. Il suffit d’en jouer, bien ou pas bien, pour se pointer. A l’origine de cet engouement, il y a Cyril Lefebvre, membre fondateur avec Dominique Cravic, Joseph Racaille et Tony Truant du merveilleux Ukulélé Club de Paris. En 2002, Manuia paraissait chez Universal Jazz. Objet difficile à « marketer » chez une major, il reparaît aujourd’hui chez Frémeaux pour une deuxième vie bien méritée. Si vous êtes las des petites ritournelles tristounettes des hérauts de la chanson française actuelle, ce disque est pour vous. Le collectif sait partager son gai savoir -  du blues au bollywood en passant par la javanaise – à coup de cordes tintinnabulantes. Idéal pour quincher en amoureux ou au bord de la Seine. »
Par P.J.C. SO JAZZ

- « Some tight uke-ensemble picking and strumming » by Fleamarketmusic.com
“Say bonjour to the wonderful Ukulele club of Paris. On their debut CD they include a delightful mix of instrumentals, originals, and hapa-haole classics. Featuring songs sung in both French and English, this CD shows off some tight uke-ensemble picking and strumming as well as a fine-tuned sense of humour. Standout tracks include Honolulu Baby, Teddy Bear’s Picnic, No Huhu and the lovely original instrumental Manchot Rade Septet. Also the CD cover features the tiki-inspired art of the tres chic, Shag.”
By FLEAMARKETMUSIC.COM
Liste des crédits sur ce CD :
Duvall Jacques , Ukulélé Club De Paris , Nawahi Bennie , Freed A. , Lefebvre Cyril , Brown N. , Cravic Dominique , Hatley Marvin T. , Truant Tony , Carmicheal Hoagy , Kennedy Jimmy , Beatton John W. , Rogers Alex , Williams Bert , Hoffman Al , Manning Dick , Kaleolani Alvin , Racaille Joseph , Ovide Francois
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Ma princesse des mers du sudUkulélé Club De Paris Duvall Jacques 00:03:072002
12Chanson païenneUkulélé Club De Paris Freed A. 00:04:192002
13ChigadagingUkulélé Club De Paris Cravic Dominique 00:02:532002
14Honolulu babyUkulélé Club De Paris Hatley Marvin T. 00:02:502002
15Bollywood slackUkulélé Club De Paris Lefebvre Cyril 00:04:182002
16Hong kong bluesUkulélé Club De Paris Truant Tony 00:03:102002
17Teddy bears picnicUkulélé Club De Paris Kennedy Jimmy 00:03:042002
18Cabo azuladoUkulélé Club De Paris Lefebvre Cyril 00:02:512002
19PersonneUkulélé Club De Paris Rogers Alex 00:03:492002
110A la nouvelle eveUkulélé Club De Paris Cravic Dominique 00:04:002002
111No huhuUkulélé Club De Paris Hoffman Al 00:03:202002
112Java javanaiseUkulélé Club De Paris Lefebvre Cyril 00:01:432002
113Soirée mousseUkulélé Club De Paris Truant Tony 00:03:142002
114Manchot rade septetUkulélé Club De Paris Ovide Francois 00:03:372002
Availability

Usually ships in:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

HAWAIIAN MUSIC
   
HAWAIIAN MUSIC
La musique hawaïenne du début du XXe siècle a considérablement influencé toutes les musiques...
HAWAIIAN MUSIC
LES PRIMITIFS DU FUTUR
   
LES PRIMITIFS DU FUTUR
Un disque gorgé de swing qui réveille instantanément, le claqueur de doigts et le tapeur de pieds qui...
LES PRIMITIFS DU FUTUR
FRENCH CAFE MUSIC
   
FRENCH CAFE MUSIC
Qui n’a, à Paris, pour découvrir sa propre ville, jamais pris un bateau mouche ? Ne...
FRENCH CAFE MUSIC
COCKTAIL D’AMOUR - BLUESTORY & THE NEW BLUE 4
   
COCKTAIL D’AMOUR - BLUESTORY & THE NEW BLUE 4
Des bords de Marne, au delta du Mississippi ce détonant « Cocktail d’amour » concocté par...
COCKTAIL D’AMOUR - BLUESTORY & THE NEW BLUE 4


Last Updated: Saturday, 25 October 2014 03:25
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

TROC (1972)
TROC (1972)
Dans la lignée de Miles Davis, Weather Report et de tous ceux qui au début des années...

THE LAUSANNE CONCERT
THE LAUSANNE CONCERT
Jamais les deux musiciens ne s’autorisent le moindre égarement, une facilité quelconque, des effets de...

STEPHANE GRAPPELLI - CLAUDE BOLLING BIG BAND
STEPHANE GRAPPELLI - CLAUDE BOLLING BIG BAND
Le film historique de la rencontre entre Stéphane Grappelli et le Big Band de Claude Bolling. Un film superbe de swing et...

RAY CHARLES - LIVE IN PARIS 20-21 OCTOBRE 1961 / 17-18-20-21 MAI 1962
RAY CHARLES - LIVE IN PARIS 20-21 OCTOBRE 1961 / 17-18-20-21 MAI 1962
Regroupant les concerts parisiens de l’automne 1961 et du printemps 1962, ce coffret 3CD...

MANU DIBANGO - AFRICAN WOODOO - 17 TITRES INEDITS
MANU DIBANGO - AFRICAN WOODOO - 17 TITRES INEDITS
Avec African Woodoo, Manu Dibango offre une sélection personnelle de 17 de ses titres initialement...

LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
« User du jazz comme musique d’accompagnement est très difficile parce qu’une...

JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 2
JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 2
La quintessence du jazz distillée en 36 chefs-d'œuvre par Alain Gerber s'expliquant dans un livret de 40 pages....

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 10
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 10
La radio ? Sûr qu’il connaissait, Louis Armstrong. Dès 24-25, quand il jouait chez...

ETNO-FONIA - JAZZ HOT CLUB ROMANIA
ETNO-FONIA - JAZZ HOT CLUB ROMANIA
Le projet Etno-Fonia d’Emy Dragoï plonge ses racines dans le patrimoine des musiques folkloriques...

DANY DORIZ BIG BAND
DANY DORIZ BIG BAND
Depuis plus de 40 ans, Dany Doriz dirige le Caveau de la Huchette, le temple du jazz de la Rive Gauche...

DANSE NOMADE
DANSE NOMADE
« Patrick Favre est un jeune pianiste français qui a joué avec Charles Tyler et qui n’a pas peur de...

CLAUDE BOLLING - AMERICAN MOVIES
CLAUDE BOLLING - AMERICAN MOVIES
En 1970, déjà, la partition de Claude Bolling sur le Borsalino de Jacques Deray connaît...

Radio france  ina  rfi



Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Nouveau Catalogue 2014-2015
anniversaire
Anniversaire Sagan
Inédits
Quincy Jones Live à Paris
Titre_cours_particulier.gif
Collection Complète
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Historial
Grande Guerre
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Permanence d'un Expert
Expertise Millon
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif