Fremeaux.com
 
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 1
Réf. : FA186

INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 1

MALADIE D'AMOUR 1942 - 1948

HENRI SALVADOR
Direction artistique : DANIEL NEVERS
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire, Fnac ou Virgin (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
DIAPASON D’OR / FORMIDABLE TRAVAIL (LE MONDE) / DISQUE D’ÉMOI JAZZ MAGAZINE / RECOMMANDÉ PAR LE FIGARO MAGAZINE DE NOËL / “LES DISQUES DU MILLÉNAIRE” GROOVE / RECOMMANDÉ PAR JE CHANTE / SÉLECTION NOËL-FRANÇOIS DELETRAZ, FIGARO MAGAZINE / * * * EPOK / RECOMMANDÉ PAR FRANCE 2 (UN JOUR, UN DESTIN : HENRI SALVADOR)
J'aimerais ouvrir une école où on suspendrait le sérieux à un clou et où l'on glorifierait tout ce qui est puéril, inconsistant, bagatelle, bricole de la pensée, fantaisie, frivolité et mensonge systématique. L'imagination sur l'estrade.
Henri Salvador

Coffret 2  CD avec livret 48 pages.

Quelques uns nous reprocheront sans doute d'avoir ratissé un peu large en allongeant la sauce avec ces faces considérées comme anecdotiques et en aucun cas indispensables. Evidemment. De toute façon, les mêmes nous reprocheraient de ne pas les avoir mises si nous avions opté pour leur exclusion !...
Daniel Nevers - Auteur de l'anthologie

L'intégrale Frémeaux & Associés d'Henri Salvador réalisée sous la direction de Daniel Nevers réunit la totalité des enregistrements phonographiques originaux disponibles auprés des collectionneurs sensibilisés à l'ambition muséographique d'un "catalogue raisonné de l'oeuvre enregistrée" d'un des chanteurs majeurs du XXe siècle. Cette vocation d'exhaustivité historiographique dédiée au patrimoine sonore phonographique s'accompagne (toujours chronologiquement) de documents radiophoniques afin d'éclairer la diversité de la production de l'artiste et de révéler rétrospectivement les raisons de son appartenance à notre mémoire collective. Cette intégrale est réalisée avec l'accord d' Henri Salvador  et le soutien de Catherine Tosca Salvador.
Patrick Frémeaux & Claude Colombini

Droits audio & éditorialisation : Frémeaux & Associés / Groupe Frémeaux Colombini SAS en accord avec Henri Salvador et le soutien de Catherine Tosca Salvador - La Librairie Sonore du XXe siècle (Discographie intégrale à écouter).
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Intégrale Henri Salvador Vol. 1" par Jazz Magazine
“La meilleure nouvelle du millénaire : enfin une intégrale Salvador! Voilà qui va nous insuffler une sacrée dose de good mood, bonne humeur et joie de vivre quelles que soient les circonstances, et celles-là, la Seconde Guerre mondiale, valaient leur pesant de chair à canon, hein? Merci donc à Frémeaux & Associés de se lancer dans l’opération, merci à Daniel Nevers, auteur d’un précieux livret biographique qu’on ne vous résumera pas ici. Contentons-nous de rappeler qu’à ses débuts Henri Salvador était guitariste chez Ray Ventura, grand orchestre célébrissime avant-guerre, qui mêlait jazz, danse et sketches. De jeux de mots (genre “cacaophonie” en franches rigolades (Henri Salvador s’amuse), de parfums créoles en scat hamptonien (Hey Ba-Ba Re-Bop) ou en délires onomatopéiques (Chanson surréaliste «i»), c’est le Salvador borisvianesque qui est déjà intégralement là, pour notre plus grand bien. Car il est du genre à vous réconcilier avec l’existence grâce à ces petits riens qui sont tout, une intonation par-ci, un petit rire par là. Il porte bien son nom, Henri : c’est un sauveur, un vrai.” François-René SIMON, JAZZ MAGAZINE
- "A prescrire contre la déprime" par Famille Chrétienne
« “J’aimerais ouvrir une école où on suspendrait le sérieux à un clou et où l’on glorifierait tout ce qui est puéril, inconsistant, bagatelle, bricole de la pensée, fantaisie, frivolité et mensonge systématique. L’imagination sur l’estrade.”
Facétieux à souhait, Henri Salvador appartient aux grands noms du music-hall. Comique à ses heures, il fut également un chanteur et un musicien de talent qui participa à la grande aventure du jazz.
Outre cette grande bouffée de joie de vivre qui fait franchement défaut à notre époque, l’intégrale 1942-1948 a le mérite de nous offrir des sketchs ou des morceaux de musique d’une grande rareté, dont les titres enregistrés avec l’orchestre Ray Ventura lors de célèbres tournées dans toute l’Amérique du sud : “Maria de Bahia”, “Monsieur de la Palice”, “La Samba de là-bas”.
Maria de Bahia, elle est comme cela : “Chacun voulait l’avoir entre ses bras / Aïe, aïe, Maria de Bahia / Quand on l’avait trop embrassée / elle allait se confesser / puis elle recommençait…”
A prescrire contre la déprime. » D.G. – Famille Chrétienne
- "On attend le volume 2 !" par Je Chante
« “Quelques-uns nous reprocheront sans doute d’avoir ratissé un peu large en allongeant la sauce avec ces faces considérées comme anecdotiques et en aucun cas indispensables. Evidemment. De toute façon, les mêmes nous reprocheraient de ne pas les avoir mises si nous avions opté pour leur exclusion !…”
Ce premier CD couvre les années 1942-1948, la période où Salvador fait partie (chanteur, comédien, guitariste) de l’orchestre de Ray Ventura et joue dans d’autres formations de jazz (Louis Vola). Jazz, swing, chansons d’humour (Les six petits œufs, Silence, on tourne…) et chansons tendres (J’aurais bien donné dix ans de ma vie) font bon ménage. Parfois, il y a un sketch (Le collaborationniste, 1945, où il imite Raimu, Louis Jouvet et Sacha Guitry !) ou des extraits de films (Mademoiselle s’amuse, 1947). A partir de 1948, engagé par Polydor, Henri Salvador “et sa guitare” ou “son trio rythmique” commence la carrière que l’on connaît : Clopin-clopant, Maladie d’amour, Le petit souper aux chandelles, Mon ange et quelques titres jamais réédités (Tout ça, Le portrait de Tante Caroline, Chanson surréaliste). On attend le volume 2 ! » Je Chante
- "D’indéniables qualités de crooner, à l’américaine" par Chrous
« L’apprentissage d’Henri Salvador au côté des Collégiens de Ray Ventura vaut le détour. Crochet exotique, au demeurant, puisque à l’époque l’orchestre s’était exilé en Amérique du Sud en raison du séjour prolongé des troupes teutonnes en terre française. A dire vrai, Salvador avait alors déjà tâté de l’expérience orchestrale, avec l’ensemble de Bernard Hilda, mais la présente “intégrale” fait l’impasse sur ces enregistrements (peu nombreux), encore enfouis peut-être au fond des tiroirs de collectionneurs distraits.
Pour ce qui concerne Ventura, elle offre par contre une incomparable diversité, allant même jusqu’à proposer plusieurs prises d’une même chanson (“J’aurais bien donné dix ans de ma vie”, “Open the door, Richard !”, par exemple) dans lesquelles Salvador déconne à qui mieux mieux.
La quintessence “salvadorienne” transparaît dans la plupart des pièces de ce coffret, que ce soit à la guitare, de façon anonyme au sein d’un collectif de jam session ou, de manière plus évidente, pendant un vocal solo (comme “Le premier rendez-vous” enregistré, en 1943, à Buenos Aires).
Salvador, influencé par certains interprètes d’avant les hostilités, y roule encore, certes, légèrement les r, mais atteste par ailleurs d’indéniables qualités de crooner, à l’américaine.
Fidèle à son habitude, l’éditeur de ce coffret nous régale au passage avec de rafraîchissantes découvertes, tels ces enregistrements sur acétate de la radio suisse où l’artiste imite Jouvet, Raimu et Sacha Guitry. Cela à côté de standards éprouvés comme “Maladie d’amour”, “Clopin clopant”, œuvres alors à leur balbutiement. Il nous restitue également les premières moutures des enregistrements réalisés sous label Polydor, par un Salvador ravi de mettre en boîte trois minutes de fou rire, échos studio d’un sketch rôdé sur scène. » Serge Dillaz – Chorus
- "Virtuose de la guitare swing" par Epok
« On imagine son rire hénaurme – et les ricanements de certains – en découvrant à la page jazz ce premier volume de l’intégrale qui lui est (enfin) consacrée. Voici les débuts du seul crooner génial que la France a produit. Les facéties nomades de Ray Ventura en feront (jusqu’à nos jours) la seule star gauloise au Brésil. Virtuose de la guitare swing, c’est déjà en même temps le Cab Calloway et le Frank Sinatra français, qui fera bientôt génie commun avec Boris Vian. » Epok
- "Pimpante nostalgie..." par Le Monde de la musique
« La carrière plurielle de Henri Salvador est un phénomène unique en France : venu du jazz de grand public (on disait “le swing”, à l’époque), il s’est fait un double nom de charmeur et d’amuseur. Après un travail exemplaire sur les années 40 de Charles Trenet (cinq doubles CD), déjà publié chez Frémeaux & Associés, Daniel Nevers propose un premier volume d’intégrale des enregistrements de Salvador. Sources et matières sont hétérogènes pour ces années 1942-48 : extraits d’émissions radiophoniques, bande originale du film Mademoiselle s’amuse, disques des différentes formations de Ray Ventura (chez qui le guitariste Salvador prit de plus en plus d’importance), premières faces enregistrées sous son propre nom… On découvrira ainsi que le fantaisiste fit plus difficilement ses armes que le chanteur de jazz : imitateur approximatif de Guitry, Jouvet et Raimu dans un sketch d’après-guerre mais infiniment séduisant dans J’aurais bien donné dix ans de ma vie ou dans Le Petit Souper aux chandelles. On découvrira également les premières versions de Maladie d’amour et du fameux disque aux trois minutes de rire. Pimpante nostalgie… » Bertrand Dicale – Le Monde de la musique
- "Formidable travail" par Le Monde
« Formidable travail que celui réalisé par Daniel Nevers, à qui l’on doit notamment L’Intégrale Charles Trenet pour le compte du même éditeur, Frémeaux & Associés. Le collectionneur et historien de la chanson et du jazz est allé traquer Henri Salvador dans ses premiers retranchements : en 1943, à Buenos Aires, chanteur dans l’orchestre de Ray Ventura, que Salvador avait accompagné dans sa fuite en Amérique latine (Ray Ventura et Paul Misraki, un des piliers de l’orchestre, étaient juifs). En Suisse, à Londres, à Bruxelles, Daniel Nevers a retrouvé cette bande de joyeux lurons aimant la plaisanterie, le jazz, les sketchs – deux versions de Maria de Bahia, tube composé par Paul Misraki de passage au Brésil. Tournant la page Ventura, Henri Salvador prend sa guitare pour fredonner Maladie d’amour, Clopin-clopant ou Le Petit Dîner aux chandelles. Joie, rythme, tendresse. » Véronique Mortaigne – Le Monde
- «An eclectic French entertainer» by Harmonica World
Henri Salvador is an eclectic French entertainer and these two CDs cover his earliest years, including his long stint with Ray Ventura’s orchestra. On the first set, he takes a short jazz guitar break on 1946’s «My Guy’s Come Back», wich is otherwise a feature for harmonica player Hubert Giraud. A pre-Goons Show Max Geldray takes the harmonica lead on the second CD featuring on four numbers, including a version of Louis Jordan’s « Is You is Or Is You Ain’t My Baby », all from a December 1946 session recorded for Swiss Radio. Norman DARWEN-HARMONICA WORLD
- "Des raretés merveilleuses" par Le Figaro
Deux doubles CD d'Intégrale Salvador (chez Frémeaux et Associés) pour les années 1942 à 1950, avec des raretés merveilleuses et les premiers tubes. LE FIGARO
- "Et l'on mesure vraiment toute l'étendue du répertoire du crooner français" par La Tribune
"Les éditions Frémeaux & Associés (la librairie sonore) ont sorti il y a quelque temps un double album CD accompagné d'un livret fort documenté et illustré retrouvant des enregistrements d'Henri Salvador entre 1942 et 1948. Un coffret à (re)découvrir alors que le crooner vient de disparaître.
Les hommages pleuvent. Décédé mercredi dernier à l'âge de 90 ans, Henri Salvador vient d'emporter avec lui sa "Maladie d'amour" (enregistrée en 1948 avec sa seule guitare). Et l'on mesure vraiment toute l'étendue du répertoire du crooner français allant de la chanson quasi réaliste avec des 'r' encore pas mal roulés et des rythmes légèrement jazzy - "C'est la Première fois" - (années 1942-43 avec le Ray Ventura y su Orquestra de Jazz) jusqu'à "Chambre avec vue" (2000, Virgin) ou encore le dernier album (2006) "Révérence". Une discographie importante, pas toujours passionnante loin de là, mais profondément marquée par le goût du rythme, surtout les influences brésiliennes. Gilberto Gil, qui va donner deux concerts les 5 et 6 avril prochains à la Cité de la Musique à Paris, a salué Henri Salvador comme l'un des compositeurs "les plus différents et pluriels de la musique européenne".
Les débuts de Salvador sont surtout associés à l'orchestre de Ray Ventura au milieu de la Seconde guerre mondiale. Mais rapidement, il multiplie les genres. Dans les CD de Frémeaux, on découvre ainsi ses dons d'imitation dans une sorte de sketch particulièrement daté (1945), "Le Collaborationniste", où il fait entendre les voix de Jouvet, Rému et Guitry. Et puis il va enchaîner avec Ventura et son Orchestre à la fois des curiosités ("Monsieur de La Palice") et déjà des tubes "Maria de Bahia", "Open the door Richard" avec son groupe Les collégiens de Paris.
On retrouve aussi (1948, en solo avec sa guitare) le romantique "Clopin-clopant" ou sa célébrissime "Maladie d'amour" (le chant des 'p'tits zozios' ouvre la chanson avant d'entendre son merveilleux parler antillais). Mais le jazz n'est jamais loin ("Amstrong, Duke Ellington, Cab Calloway"...) et d'autres genres ("Parce que ça me donne du courage" avec notamment ce "quand l'facteur part en tournée/on l'entend toute la journée/fredonner..."). Et pas question pour lui apparemment de rejeter la déconnade ("Chanson surréaliste"). Même sur les rythmes 'chauds' comme "La Samba de là-bas", où ça parle des filles bien sûr, ou "Le yeux des muchachos". A faire pleurer... de rire ! Cette intégrale "Salvador 1942-1948" (vol 1) a reçu le Grand Prix de l'Académie Charles Cros et le label 'Disque d'émoi' de Jazz magazine." Jean-Pierre Bourcier - LA TRIBUNE © 2008 La Tribune
- « Pour moi, il faut que ça swingue » par Jazz Magazine
Dominique Cravic : J’ai lu un livre sur l’histoire de la bossa : tu y es cité, aux côtés de Chet Baker et Franck Sinatra, comme une influence primordiale…
Henri Salvador : Un jour je suis allé a l’Olympia pour écouter Joao Gilberto, dont je suis fan. Au milieu de son spectacle, il s’est arrêté de jouer pour annoncer que j’étais présent dans la salle : je ne savais plus où ma mettre !
D.C. Quelles sont tes influences en matière de chant ?
H.S. Nat King Cole et Franck Sinatra, mes professeurs. King Cole surtout : il chantait avec le souffle et savait vraiment se servir d’un micro. Un speaker américain qui travaillait à France Inter m’a un jour montré le truc : parler tout près du micro, avec une voix grave et profonde…Les femmes étaient très sensibles à sa voix ! Franck Sinatra était un diseur extraordinaire, mais il ne swinguait pas autant que King Cole. Et Quincy Jones m’a toujours dit que ce n’était pas un rigolo…
D.C. Tu as dit, lors d’une précédente interview pour Jazz Magazine, qu’on t’avait proposé, aux États-unis, d’être accompagné par Nat King Cole…
H.S. Effectivement, en 1957. Un patron de cabaret – dont le nom m’échappe aujourd’hui – m’avait demandé si ça m’aurait plu d’avoir comme rythmique le Nat King Cole Trio : j’ai pensé que ce type était complètement fou ! Malheureusement ; en partie à cause de mon impresario de l’époque, cette rencontre n’a pu se faire. Dommage pour moi…
D.C. D’autres accompagnateurs dans ta carrière ?
H.S. J’ai eu presque tout le monde, de mes débuts avec le pianiste Emil Stern jusqu’à Quincy Jones, qui m’a fait enregistrer plusieurs disques. Quincy, je l’ai connu lorsqu’il était à Paris et travaillait chez Barclay. C’est un personnage sensible et attachant. J’admire beaucoup ce qu’il a fait en Afrique du Sud : avec ma femme, nous nous sommes rendus à Soweto où Quincy a fait construire dans des quartiers défavorisés cent maisons, avec eau, gaz et électricité ! Il a fait venir six chefs de gang de Los Angeles pour qu’ils prennent conscience de ce qu’est la vraie misère…Quincy m’a raconté qu’un jour où il était chez Nadia Boulanger, il a rencontré Igor Stravinsky. Le compositeur lui demanda ce qu’il était en train de composer : Quincy n’osait pas lui avouer qu’il travaillait sur le Blues du dentiste ! Stravinsky aimait le jazz. J’ai entendu l’un de ses arrangements : ça ne swingue pas mais c’est bien écrit ! Quincy est venu un jour chez moi, à Cannes, avec Miles Davis. Le trompettiste était accompagné de son orchestre…je crois que le pianiste était Herbie Hancock, qui me connaissait déjà parce que j’ai été le premier à utiliser l’effet vocodeur sur un disque, avant Steve Wonder ! En voilà un qui swingue : je suis allé le voir en concert à Los Angeles. A la moitié du concert toute la salle était debout et dansait ! Pour moi, il faut que ça swingue, même lorsqu’il s’agit de musique classique. Je suis un fou de ce genre, mais tu ne vas peut-être pas me croire : j’aime quand ça frotte. C’est pour ça que j’apprécie surtout Ravel, Schönberg, Debussy et Alan Berg. […]
D.C. Tu n’as cité aucune chanteuse…
H.S. C’est vrai. Même si je suis sensible à Dinah Washington ou Billie Holiday, la véritable flatterie vocale reste pour moi Nat King Cole, je lui dois tout !
PROPOS RECUEILLIS PAR DOMINIQUE CRAVIC – JAZZ MAGAZINE
- « Melancólico y romántico» par Tango Reporter USA
A veces divertido y exuberante, a veces melancólico y romántico, aveces agresivo y serio, la personalidad de Henry Salvador permanece en el enigma. Los 41 surcos de estos dos compactos son una muestra palpable de sus estados de ánimo, los diferentes estilos musicales que encaró, su versatilidad y su talento. Habiendo nacido en la Guayana francesa y radicado en París en 1924, este comediante, guitarrista y cantante que desempeñó numerosos oficios antes de integrar la orquestra de Ray Ventura, orquesta que le permitió desarollar su talento artístico y catapultarlo a la fama. Esta caja doble, la primera de una serie de recopilaciones sobre las grabaciones de Henry Salvador, lo muestra en sus comienzos, no sólo con las diferentes agrupaciones de Ray Ventura sino también con las de Luis Vola y Glenn Powell, más sus grabaciones con su guitarra solista y sus tríos. Entre lo mejor de los dos compactos se encuentran sus éxitos internacionales de Maladie d’amour y Clopin-clopant, y entre otros más C’est la première fois, Maria de Bahia, Le petit souper aux chandelles, Mon ange, y La samba de là-bas.
TANGO REPORTER USA
- « Jazz guitarist » par Blues in Britain
Some may recall seeing the still-active Henri Salvador on Jools Holland’s show a couple of years ago. He is a French musical institution and the fascinating sets Maladie d’Amour 1942-1948 Volume 1 (Frémeaux FA186) and Le loup, La Biche Et Le Chevalier 1946-1950 Volume 2 (Frémeaux FA5010) cover his early years. These sides predate his introduction of rock and roll to France’s musical canon and present him as jazz band vocalist and excellent Al Casey inspired jazz guitarist, a singer of French variété, a comedian, and tackling material recalling his Caribbean heritage. He also recorded some fine rhythm and blues numbers – the first volume includes two versions of Dusty Fletcher’s hit « Open the door Richard » and a swinging « Hey Ba-Ba Re-Bop », plus a further two renditions of the self-explanatory « Armstrong, Duke Ellington, Cab Calloway ». The second volume has an instrumental « Is You Is Or Is You Ain’t (My Baby) ».
Norman DARWEN – BLUES IN BRITAIN
- "It's great stuff" by Slipcue
"Cool old recordings from a remarkably multi-talented guitarist and vocalist who was a disciple of Django Reinhardt's, back in the WWII era. Following the war, Salvador swiftly went his own way, carving out a career that found him recording big band swing, Brazilian-style samba and other exotica, latin jazz, takeoffs on American rock, romantic ballads and humorous ditties. Some of the material is super-schmaltzy, in a Carmen Dragon kinda way, although other tunes swing mightily, and even have a Slim Gaillard-ish hepcat edge. This 2-CD set is the second in a series that gathers dozens of hard-to-find recordings. Salvador appears as a featured artist in various orchestras and small combos led by Ray Ventura, and as a bandleader himself. It's great stuff, and by Disc Two, which picks up in 1947, he's really found his groove. Hepcat big band material not unlike Louis Prima or Cab Calloway (who gets a Gallic shout-out in the soundtrack to the film, Mademoiselle S'Amuse...) - boisterous yet classy, and well worth checking out!"
By Joe SIXPACK - SLIPCUE.COM
- "La mémoire collective retiendra ses chansons" par Les Greniers de la Mémoire
"Guitariste de jazz, chanteur, comique, grand rieur devant l’Eternel, apôtre du farniente et de la pétanque… Salvador fut tout cela à la fois, avec un bonheur toujours déclaré, presque militant. La mémoire collective retiendra ses chansons, sa musique, ses collaborations – avec Ray Ventura ou Boris Vian –, mais peut-être, avant tout, son rire. (...)
Né en 1917 à Cayenne en Guyane française, Henri Salvador arrive avec sa famille en métropole en 1928. C’est en écoutant la TSF qu’il est saisi par le virus musical : il entend Django Reinhardt et n’a plus de cesse de jouer de la guitare… Son père lui en achète une et il se lance dans l’étude forcenée de la six cordes. Il fait ses premiers pas sur scène en 1935, au Jimmy's Bar, dans le quartier Montparnasse, alternant chansons et sketchs. Il y rencontre notamment Django Reinhardt qui reste pour lui une éternelle source d’inspiration. Cinq ans plus tard, il rejoint l’orchestre de Ray Ventura. Avec les Collégiens, il quitte la France pour l’Amérique du Sud. A Rio de Janeiro, en 1943, il tient pour la première fois la scène seul, dans un sketch inspiré de « Popeye » qui lui vaut son premier franc succès. A son retour dans l’Hexagone, il ne tarde pas à quitter Ventura pour entamer une carrière solo (1946). Il rencontre ses premiers succès lors de son passage à Bobino : « Clopin-Clopant », « Maladie d’amour » (1947). En 1949, il monte sur la scène de l’ABC en première partie de Mistinguett et reçoit son premier Grand Prix du disque (pour « Parce que ça me donne du courage »).
Entre grandes scènes et cabarets plus exigeants – qu’il ne dédaigne pas malgré un vrai succès populaire –, il traverse ainsi le début des années 1950. Au milieu de la décennie, il rencontre Boris Vian. Leur collaboration donne lieu à plusieurs chansons mémorables, dont « Le Blues du dentiste » et « Faut rigoler », interprétées par le chanteur, mais aussi à des dizaines de chansons composées et écrites en collaboration."
par LES GRENIERS DE LA MEMOIRE - FRANCE MUSIQUE
- « Un pur bonheur ! » par Tout Prévoir
« La voix nonchalante et le timbre exotique d’Henri Salvador auront bercé plusieurs générations du public français d’après-guerre. Des chansons sentimentales comme la Biche et le Chevalier aux refrains hystériques de Zorro est arrivé, il a touché toutes les sensibilités avec un talent si singulier, un charme irrésistible, un humour d’un goût exquis et de vraies qualités de musicien. Qui aujourd’hui pourrait aligner un tel palmarès ? Frémeaux et associés font oeuvre de mémoire collective en rééditant avec un scrupule musicologique qui les honore, l’intégrale des enregistrements de ce tendre poète. Quatre volumes ont déjà paru, couvrant la période des années 1942 à 58. Un pur bonheur ! »
Par Olivier BRUNEL – TOUT PREVOIR
Liste des crédits sur ce CD :
Poterat Louis, Salvador Henri, Ventura Et Son Orchestre Ray, Sylviano R, Misraki Paul, Pinkard M, Rythm Club Jam Session , Casey , Bernie B, Donaldson Walter, Hot Club De France , Marotte J, Hudson Will, Ventura Ray, Hornez Andre, Louiguy C, Mc Kinley , Powell , Goodman Benny, Hammer C, Hampton Lionel, Michel B, Lanjean M, Jacquemain R, Vital J J, Veber S, Coquatrix Bruno, Mason J, Mc Vea J, Fletcher D, D Kapp, Mc Hugh J, Quintette Ray Ventura , Mc Hugh Jimmy, Schwartz , Jerome W, Dudan Pierre, Coquatrix P, Soime G, Fortunato P, Novaro Y, Feline Jean, Nohain Jean, Mireille , Vandair Maurice, Cowen J, Russell A
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Le premier rendez vousSalvador HenriPoterat Louis00:02:561943
12C est la premiere foisSalvador HenriMisraki Paul00:03:031943
13Jam sessionSalvador HenriPinkard M00:02:361943
14Mi cielo azulSalvador HenriDonaldson Walter00:02:451945
15El vendedor de pochoclosSalvador HenriMarotte J00:02:551945
16Le collaborationnisteSalvador HenriSalvador Henri00:02:061945
17Les six petits oeufsSalvador HenriHornez Andre00:03:111946
18My guy s come backSalvador HenriMc Kinley 00:03:001946
19Hey ba ba re bopSalvador HenriHammer C00:02:521946
110C est la premiere foisSalvador HenriMisraki Paul00:03:011946
111Monsieur de la paliceSalvador HenriMichel B00:02:501946
112Maria de bahiaSalvador HenriHornez Andre00:03:101946
113L' alphabetSalvador HenriLanjean M00:03:001946
114Chanson d un souSalvador HenriMichel B00:02:441946
115J' aurais bien donne dix ans de ma vieSalvador HenriVital J J00:02:411947
116Fantastique et elle est laideSalvador HenriMisraki Paul00:04:411946
117J' aurais bien donne dix ans de ma vieSalvador HenriVital J J00:02:311947
118Maria de bahiaSalvador HenriHornez Andre00:03:041947
119Open the door richardSalvador HenriMason J00:03:121947
120Open the door richardSalvador HenriMason J00:03:041947
121On the sunny side of the streetSalvador HenriMc Hugh J00:04:121947
122Chinatown my chinatownSalvador HenriSchwartz 00:03:161947
21J' aurais bien donne dix ans de ma vieSalvador HenriVital J J00:02:331947
22Extraits du film mademoiselle s amuseSalvador HenriHornez Andre00:10:201947
23Clopin clopantSalvador HenriDudan Pierre00:02:201948
24Maladie d' amourSalvador HenriSoime G00:01:501948
25Armstrong duke ellington cab callowaySalvador HenriHornez Andre00:02:381947
26Comme caSalvador HenriHornez Andre00:02:431948
27La muchicaSalvador HenriFortunato P00:02:251948
28Silence on tourneSalvador HenriMichel B00:02:461948
29Le petit souper aux chandellesSalvador HenriMisraki Paul00:02:371948
210Bon appetit mademoiselleSalvador HenriHornez Andre00:02:201948
211Tout caSalvador HenriMichel B00:02:531948
212Mon angeSalvador HenriFeline Jean00:02:501948
213Par ce que ca me donne du courageSalvador HenriNohain Jean00:03:251948
214Le portrait de tante carolineSalvador HenriMisraki Paul00:02:201948
215La chanson surrealisteSalvador HenriSalvador Henri00:02:111948
216Henry salvador s amuseSalvador HenriSalvador Henri00:03:071948
217Les yeux des muchachosSalvador HenriVandair Maurice00:02:491948
218Augustin y a quelqu un qui te demandeSalvador HenriCowen J00:03:111948
219La samba de la basSalvador HenriHornez Andre00:02:491948
Availability

Usually ships in:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (Henri Salvador...)
   
RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (Henri Salvador...)
En 1942, Ray Ventura et ses collégiens dont Henri Salvador quitte la France de Vichy sous l'occupation pour...
RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (Henri Salvador...)
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 2
   
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 2
“Peut-on classer les interprètes en genre? Cela s’est fait, beaucoup (...) De nos jours, les interprètes...
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 2
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 3
   
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 3
A 77 ans, il n'en paraît toujours que 17. Il tenait donc à nous dire que l'idée reçue du temps qui...
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 3
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 4
   
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 4
« Il aimait mon côté un peu fou, un peu burlesque… Du reste, ce couple que nous...
INTEGRALE HENRI SALVADOR VOL 4


Last Updated: Thursday, 27 November 2014 03:34
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

YVES MONTAND VOL 3
YVES MONTAND VOL 3
"Daniel Nevers présente au travers de ces 41 titres sur 2 CD accompagné d'un livret de 28...

YVES MONTAND VOL 2
YVES MONTAND VOL 2
“Le public populaire, Montand l’avait, parce qu’il est par définition un chanteur populaire. Les...

VINCENT SCOTTO
VINCENT SCOTTO
“Je laisse tout Wagner pour une chanson de Vincent Scotto”.
Georges Brassens

André Bernard,...

SAINT GERMAIN DES PRES 1926 -1954
SAINT GERMAIN DES PRES 1926 -1954
“Ça n’a jamais été un vrai quartier. Il n’y avait ni putains ni...

REDA CAIRE
REDA CAIRE
'Alors que je ne vous l’aurais jamais recommandé naguère, je vous conseille aujourd’hui de placer dans...

LES ANNEES SARAVAH
LES ANNEES SARAVAH
Coffret 2 CD avec livret 40 pages français anglais et japonais.

Auteur d’une réussite sans...

LA MER 1923 - 1946
LA MER 1923 - 1946
Carole Rosenthal et Jean-Jacques Chollet proposent pour la première fois une anthologie de la chanson française...

LA BANLIEUE 1931-1953
LA BANLIEUE 1931-1953
“Banlieue, c’est l’écrin que Paris. Un beau jour a choisi. Pour briller sur le monde !…”

GILLES & JULIEN
GILLES & JULIEN
“On peut dire que Gilles est un des ancêtres des auteurs-compositeurs d’aujourd’hui parce que c’est...

GILBERT BECAUD - ANTHOLOGIE 1953-1959
GILBERT BECAUD - ANTHOLOGIE 1953-1959
Gilbert Bécaud, “Monsieur 100 000 volts”, a contribué à révolutionner...

FRANCOISE SAGAN ET MICHEL MAGNE
FRANCOISE SAGAN ET MICHEL MAGNE
Le désir de vivre, de jouissance et d’insouciance, le talent, ont fait de Françoise Sagan...

FRANCE DE L’OUEST (1956 - 2006)
FRANCE DE L’OUEST (1956 - 2006)
France de l'Ouest : Normandie, Perche, Maine, Anjou, Poitou, Saintonge, Angoumois.

Ce disque...

Radio france  ina  rfi



Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Nouveau Catalogue 2014-2015
Visitez la Galerie
Pub Net Paysages reels.jpg
Inédits
Quincy Jones Live à Paris
Titre_cours_particulier.gif
Collection Complète
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Historial
Grande Guerre
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif