Fremeaux.com
 
HORACE SILVER - THE QUINTESSENCE
Réf. : FA287

HORACE SILVER - THE QUINTESSENCE

NEW YORK - HACKENSACK 1952-1959

HORACE SILVER
Direction artistique : ALAIN GERBER, DANIEL NEVERS, ALAIN TERCINET
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
**** ON MAG / TOP MEZZO / INDISPENSABLE JAZZ HOT / CHOC JAZZMAG - JAZZMAN / RECOMMANDÉ PAR LE JAZZ SUR FRANCE BLEU / RECOMMANDÉ PAR FRANCE MUSIQUE / RECOMMANDÉ PAR FRANCE CULTURE
Ce qui se joue dans cette musique, au bout du compte, c’est le miracle d’un parfait naturel qui néanmoins serait porteur d’innovation et vecteur de sidération. Le fécond, le troublant, l’insolite, le mystérieux, le fantastique dans les habits du familier.
Alain Gerber

Les coffrets « The Quintessence » jazz et blues, reconnus pour leur qualité dans le monde entier, font l’objet des meilleurs transferts analogiques à partir des disques sources, et d’une restauration numérique utilisant les technologies les plus sophistiquées sans jamais recourir à une modification du son d’origine qui nuirait à l’exhaustivité des informations sonores, à la dynamique et la cohérence de l’acoustique, et à l’authenticité de l’enregistrement original.
Chaque ouvrage sonore de la marque « Frémeaux & Associés » est accompagné d’un livret explicatif en langue française et d’un certificat de garantie.

All things considered, what is played out in this music is the miracle of a perfect naturalness that carried innovation nonetheless; it was a vector for striking listeners dumb. Fecundity, disturbance, unconventionality, mystery and fantasy in the clothes of the familiar.
Alain Gerber

Frémeaux & Associés’ « Quintessence » products have undergone an analogical and digital restoration process which is recognized throughout the world. Each 2 CD set edition includes liner notes in English as well as a guarantee. This 2 CD set present a selection of the best recordings by Horace Silver between 1952 and 1959.

DIRECTION : ALAIN GERBER, ALAIN TERCINET & DANIEL NEVERS
DROITS : FREMEAUX & ASSOCIES

CD 1

(1952 – 1956) : 1. ROCCUS (H.SILVER) THE LOU DONALDSON QUARTET • 2. HORASCOPE (H.SILVER) • 3. SAFARI (H.SILVER) • 4. ECAROH (H.SILVER) • 5. YEAH (H.SILVER)6. OPUS DE FUNK (H.SILVER) THE HORACE SILVER TRIO • 7. QUICKSILVER (H.SILVER) “A NIGHT AT THE BIRDLAND” HORACE SILVER WITH THE ART BLAKEY QUINTET • 8. ROOM 608 (H.SILVER) • 9. TO WHOM IT MAY CONCERN (H.SILVER) HORACE SILVER AND THE JAZZ MESSENGERS • 10. HANK’S TUNE (H.MOBLEY) • 11. THE NIGHT HAS A THOUSAND & EYES (BERNIER-BRAININ) • THE HORACE SILVER QUINTET (“SILVER BLUE”) • 12. SHIRL (H.SILVER) • 13. CAMOUFLAGE (H.SILVER) • 14. SEÑOR BLUES (H.SILVER) • 15. FOR HEAVEN’S SAKE (MEYER-BRETTON-EDWARDS) HORACE SILVER TRIO (12 & 15) / QUINTET (13 & 14).
CD 2
 (1957 – 1959) : 1. HOME COOKIN’ (H.SILVER) • 2. NO SMOKIN’ (H.SILVER) THE HORACE SILVER QUINTET (“STYLING OF SILVER”) • 3. THE OUTLAW (H.SILVER) • 4. MOON RAYS (H.SILVER) THE HORACE SILVER QUINTET (“FURTHER EXPLORATIONS”) • 5. SWEET STUFF (H.SILVER) • 6. FINGER POPPIN’ (H.SILVER) • 7. JUICY LUCY (H.SILVER) • 8. COME ON HOME (H.SILVER) THE HORACE SILVER TRIO (5) / QUINTET (6 & 7) (“FINGER POPPIN’”) • 9. SISTER SADIE (H.SILVER) • 10. THE ST. VITUS DANCE (H.SILVER) • 11. PEACE (H.SILVER) • 12. BLOWIN’ THE BLUES AWAY (H.SILVER) THE HORACE SILVER TRIO (10) / QUINTET (9, 11, 12) (“BLOWIN’ THE BLUES AWAY”).
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Un album indispensable » Par On Mag
« S’il est un jazzman majuscule qui mériterait davantage de siéger au panthéon des musiciens, tant la mémoire collective le met indûment en retrait par rapport à bien d’autres, c’est bien lui, le pianiste Horace Silver, et c’est dommage que le public l’ait un peu éclipsé au profit d’autres qui lui sont inférieurs, mais qui savent un peu mieux faire mousser la notoriété. Pourtant, Dieu sait combien il est important dans l’histoire du jazz, cet héritier de Bud Powell. Ce double CD, qui reprend les enregistrements des années 1952 à 1956 fait la part belle au compositeur exceptionnel qu’il était (« Sister Sadie ») avec seulement deux standards qui ne sont pas de lui (« The Night Has a Thousand Eyes » et « For Heaven’s Sake »), ainsi qu’une composition de son fidèle ami saxophoniste ténor Hank Mobley (« Hank’s Tune »). Tout le reste est de sa main. Quel musicien ! Musicien-phare du hard bop, inventeur du funky jazz, il a sorti le bebop de ses excès virtuoses parfois gratuits pour lui recoller ses racines, le sens de la ferveur, de la danse, de la transe, du blues et du gospel. Cela tient sans doute à ses origines africaines (son père était cap-verdien et jouait les mournas mélancoliques et dansantes de son pays) et à son éducation baptiste, ainsi qu’au fait qu’il jouait également du sax ténor. Le jeu d’Horace Ward Martin Tavares Silva (c’est son vrai nom), éminemment percussif et aux nuances dansantes redonnait aux amateurs de jazz comme aux musiciens cette jubilation qu’ils avaient éprouvée dans les années swing et au début du bebop. Un jazz de combat, agressif, mordant, qui illustrait la lutte pour les Droits Civiques et plus largement pour les Droits tout court de sa communauté dont il était partie prenante. Les jazzmen qui sont autour de lui (Art Blakey avec qui il créa les Jazz Messengers, Clifford Brown, Hank Mobley, Art Farmer, Kenny Dorham, Donald Byrd, Doug Watkins, Louis Hayes, Blue Mitchell, Clifford Jordan ou Junior Cook) sont tous des pointures extraordinaires. Cet album exceptionnel est préfacé par Alain Gerber, et surtout par Alain Tercinet (papier précis et lumineux qui éclaire bien la personnalité d’Horace Silver, et dans lequel je ne suis pas peu fier de relever, enfin, un « pain » énorme dû vraisemblablement à un copiste, car je sais Tercinet incapable de cela : ce n’est pas Percy Faith mais Percy Heath qu’il faut lire. Nos lecteurs, comme on dit, avaient rectifié d’eux-mêmes). Au total, un album indispensable à acquérir avec le précédent, Art Blakey (FA 286) qu’il complète en quelque sorte. »
Par Michel BEDIN – ON MAG
- « Le bonheur du jazz à l’état pur » par Le Quotidien du Médecin
« Cofondateur avec Art Blakey des fameux Jazz Messengers, le pianiste Horace Silver, âgé aujourd’hui de 83 ans, fut une des figures majeures de la scène jazz hard bop et du label Blue Note. Compositeur, le répertoire jazz lui doit de très nombreux standards au swing, souvent funky, affirmé. Un superbe florilège (3 CD, « Horace Silver - The Quintessence - New York : Hackensack, 1952-1959 » (Frémeaux & Associés), revient – avec le pianiste en compagnie d’autres solistes de l’époque, comme Lou Donaldson (saxe alto), Art Blakey, Kenny Dorham, Art Farmer et Clifford Brown (trompette), Hank Mobley (ténor-saxe) – sur ces années de braises qui furent d’une richesse exceptionnelle et fondatrices. Le bonheur du jazz à l’état pur. »
Par Didier PENNEQUIN – LE QUOTIDIEN DU MEDECIN
- « Les doutes et la lucidité d’un musicien … » par JAZZNEWS
En moins d’une décennie, un jeune pianiste aux racines capverdiennes offre à la composition dans le jazz un niveau insoupçonné, pose les jalons du hard-bop, crée les Jazz Messengers en compagnie d’Art Blakey et compose les incunables « Señor Blues » et « Sister Sadie ». Mieux, il s’attache, en tant que leader, l’affection et le respect de ses condisciples, du ténor Hank Mobley à un Donald Byrd, futur prince du soul jazz. D’une session avec le Lou Donaldson Quartet aux premiers pas de chef d’équipe, en passant par le trio comme un havre retrouvé, ce double album décrypte les doutes et la lucidité d’un musicien qui aura toujours fait le pari de la simplicité et de la parcimonie.
Christian LARREDE - JAZZNEWS
- « Florilège presque parfait » par Jazzmag-Jazzman
Faut-il réhabiliter ce pianiste de la véhémence et de l’urgence positive ? Cette « Quintessence » en est l’évidence. Ecrasé sous l’étiquette funky, classé  hâtivement comme petit maître du hard bop churchy, le coriace Horace pâtit  longtemps de cette image de « Preacher » bon marché. C’est oublier que Silver le bien nommé est d’abord un artiste vif-argent. Fasciné  au départ  par le double soleil de Bud Powell et Monk, ce pianiste à foucades  et saccades  s’émancipe vite  et s’affirme tout au long  de ce double album  comme un jazzman euphorisant, un compositeur troublant au sens dramatique  très développé, un musicien précurseur qui est à l’origine d’une évolution qui débouchera  bientôt sur les aventures de Herbie Hancock et Wayne Shorter. Sans doublonner avec le double recueil consacré à Art Blakey  et les Jazz Messengers  dans la même collection, cette anthologie balise presque toute une décennie, de 1952 à 1959. Soit une dizaine d’albums Blue note, de « The Horace Silver Trio » à « Blowin’ The Blues Away », sans oublier  sa seule infidélité  au label d’Alfred Lion, « Silver Blue » pour Columbia en quintette en 1956. « Silver reste simple, écrit Alain Gerber dans son beau texte introductif, mais il ne simplifie rien. Il décante. » Recherchant dans l’insistante répétition de cours motifs une sorte de transe immédiate, il insuffle une furia allègre à son chant entêtant, vierge de tout cliché. Quand Horace griffe son clavier, il swing avec la précision du métronome. Un swing terrassant  auquel les deux mains, le corps et tout le piano sont joyeusement sacrifiés pour féconder dans l’instant le jazz le plus effervescent qu’il soit. Ce florilège presque parfait le prouve à chacune de ses plages avec (sans parler des rythmiques superlatives) la complicité  de superbes solistes  comme les trompettistes  Clifford Brown, Donald Byrd, Art Farmer et Blue Mitchell et les saxophonistes Lou Donaldson, Hank Mobley, Clifford Jordan, et Junioe Cook. Que du bonheur !
Personnels détaillés dans l’excellent livret signé Alain Gerber et Alain Tercinet.
par Pascal Anquetil – Jazzmag-Jazzman
- « Vivifiant. A collectionner absolument » par La revue des médiathèques et des collections musicales
« Horace Silver est né le 2 septembre 1928 à Norwalk (Connecticut) aux États-Unis d'un père cap-verdien. Après avoir étudié le piano et le saxophone, il est engagé en 1950 par Stan Getz. C'est dans son orchestre qu'il s'affirme comme compositeur bebop. Il travaille ensuite avec Miles Davis, Milt Jackson, Lester Young et Coleman Hawkins. Il effectue les premiers enregistrements sous son nom aux côtés du saxophoniste Lou Donaldson en 1952. En 1953 il fonde avec le batteur Art Blakey le quintette des Jazz Messengers marquant ainsi l'entrée dans l'ère du hard bop. Ce coffret donne a entendre 27 titres essentiels d'Horace Silver, en trio, en quartet et en quintet. Vivifiant. Et à collectionner absolument ! »
Par Lucas FALCHERO – REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES
- « Trois monstres sacrés de la période bebop … » par JAZZ HOT
Dans sa collection anthologique The Quintessence, Frémeaux nous présente ici trois monstres sacrés de la période bebop qui ne sont pas sans lien entre eux, puisqu’Art Blakey et Horace Silver furent tous les deux à l’origine des Jazz Messengers, même si Horace Silver en laissa la paternité effective au batteur sur la durée. De fait, dans cette période les formations d’Art et d’Horace sont très proches dans l’esprit (« Come on Home »), quand elles ne sont pas communes, avec ce côté de la musique qui est si marquée par une forme de blues churchy, tant il y a peu de distance de l’église à la ville (« Sister Sadie », etc .) .
Par ailleurs, on notera qu’Art Blakey fut le premier et le dernier batteur de l’œuvre enregistrée de Thelonious Monk sous son nom, et qu’il fut son batteur référence pour nombre d’enregistrements historiques, « son batteur préféré » aurait-il dit, et on le comprend.
Art Blakey est effectivement un maître dans une époque de batteurs de haut niveau, et ces trois anthologies nous donnent à écouter rien moins que Max Roach, Louis Hayes, Art Taylor, Kenny Clarke, Shadow Wilson ; donc impossible de faire le difficile.
Avec Thelonious Monk et Horance Silver, nous avons ici deux des plus grands compositeurs du jazz de tous les temps, et donc de cette période, doublés de deux pianistes aux styles très personnels, inimitables et reconnaissables.
Thelonious Monk n’est plus à présenter, son art a fait l’objet de nombreux commentaires ; il suffira de rappeler que le swing garde chez lui un caractère classique par sa référence au piano stride et plus généralement à la tradition des pianistes virtuoses qui le précèdent, que ce soit pour cette pompe si extraordinairement personnelle de main gauche, que par ses remontées de clavier dans des gammes originales, un pendant aux descentes non moins virtuoses du grand Art Tatum (le père de tous les pianistes de cette génération), des signatures stylistiques à l’ancienne comme en possédaient les Earl Hines, Erroll Garner…
Horace Silver est lui une sorte de génial accompagnateur harmoniste exceptionnel et de soliste sobre, essentiel, créateur de climats sonores comme il en est peu (par des ostinatos et par ses harmonies), une sorte de frère aussi de Bud Powell, et quand on sait que de Bud à Monk, il existe également un lien indéfectible, on conviendra que les différences de style évidentes ne sont pas pour autant des frontières hermétiques aux influences réciproques.
Tout ça est du beau et grand piano, du piano de compositeurs aussi, c'est-à-dire que la beauté est une réalité de chaque note.
Art Blakey n’est pas non plus à présenter. Grand leader, tenant d’une esthétique du jazz, musicien unanimement apprécié par les musiciens, il est aussi un batteur d’une musicalité rare, le drive fait homme, et il a su trouver des compositeurs d’exception pour ses messengers. Avec Art Blakey, on ne se pose pas la question du jazz, il est le jazz, comme tous les grands musiciens de jazz.
Les formations sur ces enregistrements présentent donc des similitudes esthétiques, celle d’une époque et d’une grande famille musicale qui a coutume de se rencontrer, de jouer ensemble, de s’écouter, avec une esthétique jazz évidente.
Par JAZZ HOT
Liste des crédits sur ce CD :
Horace Silver
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11RoccusHorace Silver 00:03:261952
12HorascopeHorace Silver 00:03:501952
13SafariHorace Silver 00:02:521952
14EcarohHorace Silver 00:03:141952
15YeahHorace Silver 00:02:511952
16Opus de funkHorace Silver 00:03:291953
17QuicksilverHorace Silver 00:06:511954
18Room 608Horace Silver 00:05:221955
19To whom it may concernHorace Silver 00:05:091955
110Hank s tuneHorace Silver 00:05:331956
111The night has a thousand eyesHorace Silver 00:09:091956
112ShirlHorace Silver 00:04:171956
113CamouflageHorace Silver 00:04:261956
114Senor bluesHorace Silver 00:07:021956
115For heaven s sakeHorace Silver 00:05:071956
21Home cookinHorace Silver 00:06:311957
22No smokinHorace Silver 00:05:341957
23The outlawHorace Silver 00:06:071958
24Moon raysHorace Silver 00:10:561958
25Sweet stuffHorace Silver 00:05:331959
26Finger poppinHorace Silver 00:04:481959
27Juicy lucyHorace Silver 00:05:471959
28Come on homeHorace Silver 00:05:311959
29Sister sadieHorace Silver 00:06:201959
210The st vitus danceHorace Silver 00:04:071959
211PeaceHorace Silver 00:06:031959
212Blowin the blues awayHorace Silver 00:04:421959

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

ART TATUM - QUINTESSENCE
   
ART TATUM - QUINTESSENCE
Ce crépitement de paillettes n'avait rien d'un feu de paille.
Alain Gerber

Diffuser le meilleur de l'oeuvre...
ART TATUM - QUINTESSENCE
TEDDY WILSON - QUINTESSENCE
   
TEDDY WILSON - QUINTESSENCE
“Si l’on se met en quête du premier pianiste qui coïncide absolument avec l’essence même du...
TEDDY WILSON - QUINTESSENCE
THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
   
THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
Monk arpentait une nuit où des silhouettes privées de la parole articulée se serraient...
THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE


Dernière mise à jour :: 23-09-2017 09:29
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
Monk arpentait une nuit où des silhouettes privées de la parole articulée se serraient...

STAN GETZ - QUINTESSENCE
STAN GETZ - QUINTESSENCE
“Tu es mon chanteur”.
(Lester young à stan getz, en janvier 1959, au Blue note de la rue...

SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE - VOL.2
SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE - VOL.2
« Un ailleurs où aller. » Sonny ROLLINS

Les coffrets « The Quintessence » jazz et blues,...

ROY HAYNES - THE QUINTESSENCE
ROY HAYNES - THE QUINTESSENCE
Très tôt, il a su mettre le silence de son côté. Très tôt, ses...

ROY ELDRIDGE - QUINTESSENCE
ROY ELDRIDGE - QUINTESSENCE
Le plus sauvage d’entre tous.
Alain Gerber

Les coffrets « The Quintessence » jazz...

OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
Personne ne peut s’asseoir au piano et jouer et penser aussi vite que ça. C’est...

NAT KING COLE - QUINTESSENCE VOL 2
NAT KING COLE - QUINTESSENCE VOL 2
"L'un des quelques jazzmen qui n'ont pas tout à fait laissé le jazz dans l'état où ils l'avaient...

MICHEL WARLOP - THE QUINTESSENCE
MICHEL WARLOP - THE QUINTESSENCE
« Il y avait un étrange personnage, pâle, aux yeux délavés, qui jouait du...

MARTIAL SOLAL - THE QUINTESSENCE
MARTIAL SOLAL - THE QUINTESSENCE
Solal fut l’un des premiers non-Américains à assimiler ce principe : on ne pense avec...

LOUIS ARMSTRONG - QUINTESSENCE VOL 3
LOUIS ARMSTRONG - QUINTESSENCE VOL 3
Croyant pour de bon mettre leurs traits en valeur, il a transfiguré C'est si bon, La vie en rose, Kiss Of Fire : cet homme...

LOUIS ARMSTRONG - QUINTESSENCE VOL 2
LOUIS ARMSTRONG - QUINTESSENCE VOL 2
Un vaste chantier où s'élabore avec méthode un langage inouï.
Alain Gerber

Les...

LESTER YOUNG - QUINTESSENCE VOL 2
LESTER YOUNG - QUINTESSENCE VOL 2
Lester Young : en exil d'un futur qui n'aurait jamais lieu.
Alain Gerber

Les coffrets « The...

KENNY CLARKE - QUINTESSENCE
KENNY CLARKE - QUINTESSENCE
"Il était le batteur de jazz d’après lequel vous jugiez tous les autres batteurs.' Jimmy Gourley

JELLY ROLL MORTON - QUINTESSENCE
JELLY ROLL MORTON - QUINTESSENCE
... En matière de jazz, on ne connaît guère sorcellerie plus efficace...
Alain Gerber

Les...

GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
“Je suis résolu à produire une musique de qualité, agréable à...

FRANK SINATRA - QUINTESSENCE
FRANK SINATRA - QUINTESSENCE
“Merci de m’avoir laissé chanter pour vous”.
Frank Sinatra

Les coffrets « The...

ERROLL GARNER - THE QUINTESSENCE Vol.2
ERROLL GARNER - THE QUINTESSENCE Vol.2
Je ne pense pas qu’il y ait aujourd’hui dans le jazz un seul pianiste, de quelque...

ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE VOL 2
ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE VOL 2
« Elle ne réinventait pas How High The Moon tous les soirs ; en revanche, pas une seule fois elle ne manqua de...

ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE VOL 1
ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE VOL 1
Ella Fitzgerald est hors catégorie.
Duke Ellington

Les coffrets « The...

DUKE ELLINGTON - QUINTESSENCE VOL 2
DUKE ELLINGTON - QUINTESSENCE VOL 2
“C’était aussi un pianiste d’enfer.”
Ralph J. Gleason

Les coffrets...

DJANGO REINHARDT - QUINTESSENCE VOL 2
DJANGO REINHARDT - QUINTESSENCE VOL 2
Il nous groupe autour d'un feu de camp bohémien et nous enlève à nos familles spirituelles (je veux dire...

DJANGO REINHARDT - QUINTESSENCE VOL 1
DJANGO REINHARDT - QUINTESSENCE VOL 1
Elu un des 100 meileurs disques du siècle par le référendum Fnac - Le Monde.

Une envie de...

COLEMAN HAWKINS - QUINTESSENCE
COLEMAN HAWKINS - QUINTESSENCE
Son chapeau lui servait surtout à ne l'ôter devant personne...
Alain Gerber

Les coffrets...

CHICK WEBB & ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE
CHICK WEBB & ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE
The King of the drums et 'The first lady of swing".
Alain Gerber

Les coffrets « The...

CHET BAKER - QUINTESSENCE
CHET BAKER - QUINTESSENCE
Ce moderne détient le secret du classicisme. L’homme de tous les excès eut plus que personne le sens de la...

CHARLIE PARKER - QUINTESSENCE Vol 1
CHARLIE PARKER - QUINTESSENCE Vol 1
"...Il y a dans l'art de Parker un potentiel musical et expressif dont les jeunes jazzmen n'ont pas encore pleinement...

CANNONBALL ADDERLEY - THE QUINTESSENCE
CANNONBALL ADDERLEY - THE QUINTESSENCE
Il aura fallu une réhabilitation pour que Cannonball Adderley occupe enfin sa vraie place au...

BILLIE HOLIDAY - QUINTESSENCE VOL 2
BILLIE HOLIDAY - QUINTESSENCE VOL 2
La grande spécialité de Billie, c'est la chute ascensionnelle ou la montée aux enfers, sur un petit nuage...

BENNY GOODMAN - QUINTESSENCE
BENNY GOODMAN - QUINTESSENCE
“Pour tout ce que Benny a fait pour la musique, pour le jazz, pour les musiciens et pour moi en conclusion, je lui tire mon...

ART PEPPER - THE QUINTESSENCE
ART PEPPER - THE QUINTESSENCE
Il fut cet alchimiste qui changeait en extase le ténébreux sentiment de mourir tout vif....

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif