Les Aventures de Guignol
Les Aventures de Guignol
Ref.: FA902

CONTÉ PAR DANIEL MESGUICH

Ref.: FA902

Direction Artistique : CLAUDE COLOMBINI FREMEAUX

Label : Frémeaux & Associés

Durée totale de l'œuvre : 1 heures 10 minutes

Nbre. CD : 1

Sélectionnez une version :
Grâce à ce pack, vous bénéficiez d’une remise de 20.58 % soit de 6,98 €
Cette œuvre est déjà dans votre panier
Une version numérique de cette œuvre est déjà dans votre panier
Expédié sous 24 à 48h
Présentation

Guignol nous vient de Lyon, il a fait tous les métiers, il n’aime pas beaucoup travailler. Bon et gentil, parfois un peu stupide, parfois intelligent il est toujours honnête, enfin presque. Toujours de bonne humeur, il mélange, écorche les mots soit par malice, soit par ignorance. Guignol reçoit beaucoup de coups de bâtons, il en donne aussi beaucoup ! Il aime la bagarre ! Aidé du destin ou de ses amis, il se sort de tous les mauvais pas. Toutes ses aventures se terminent bien et en chansons. Éric Herbette s’est emparé de la féérie des histoires du théâtre de Guignol et nous les délivre dans une version truculente, dont Daniel Mesguich fait ressortir le merveilleux, le cocasse. Claude COLOMBINI 


Audiobook for children (5 to 8 years), based on the stories of a famous puppet show. In French


A écouter pour les enfants de 5 à 8 ans 


CLAUDE COLOMBINI : DIRECTION ARTISTIQUE 

ÉRIC HERBETTE : TEXTE 

GABI LEVASSEUR : MUSIQUE 

GUILLAUME FARLEY : CHANT.

PRODUCTION : FREMEAUX & ASSOCIES AVEC LE SOUTIEN DE LA SCPP.

EDITION : FREMEAUX & ASSOCIES


LE MARIAGE DE GUIGNOL • L’ANNIVERSAIRE DE CASSANDRE • LE POT DE CONFITURE • CHANTERA, CHANTERA PAS • CHANSONS : C’EST LA FÊTE TOUTE LA NUIT ! • BERLIQUE, BERLOQUE • C’EST LA FAUTE À GUIGNOL • JE SUIS GUIGNOL ! • CATAPATATASTROPHE.



Complétez votre collection
Œuvres sélectionnés
Les Aventures de Guignol
Version CD
V. CD
19,99 €
Bourvil pour les Enfants d’hier et d'aujourd’hui
BOURVIL
Version CD
V. CD
29,99 €
La Belle au Bois Dormant - Suivi de Fanfan la Tulipe
GERARD PHILIPE
Version CD
V. CD
19,99 €
=
Pour un prix total de
62,98 €
au lieu de 69,97 €
Presse
Guignol est un personnage né à Lyon, qui a fait beaucoup de métiers : tisserand, chanteur des rues, garçon de ferme, etc. C’est bien connu qu’il n’aimait pas beaucoup travailler. Il était gentil, un peu bête. L’auteur a adapté quelques-unes de ses aventures, écrites par Jean-Baptiste Onofrio, (quatre pour être plus précis) dans lesquelles on l’entend chanter, se lamenter, mais aussi être espiègle et faire des bêtises. Racontées avec beaucoup d’entrain par Daniel Mesguish, elles sont accompagnées d’une jolie musique due à Gabi Lavasseur. Guillaume Farley chante les chansons.Par ADEM
Lire davantage Lire moins
« (…) Je suppose que tout le monde connaît Guignol, je me contenterai donc de le rapprocher du Scapin de Molière (celui des fourberies) qui joue des tours pendables à ceux qui les méritent. Et de le cousiner avec Figaro. En tout cas je suis sûr que ceux d’entre vous qui ont assisté à une représentation devant un castelet s’en souviennent encore. Il ne tient donc qu’à eux d’offrir ces aventures et ces chansons à leurs petits enfants (c’est tout un art d’être grands-parents comme disait V. Hugo). Ce CD est prévu pour des enfants de 5 à 8 ans. Les textes sont d’Éric Herbette. Il y a quatre aventures d’une dizaine de minutes chacune. Des aventures en trois actes qui se terminent par des chansons. Paroles d’Éric Herbette, musiques de Gabi Levasseur interprétées par Guillaume Farley. Si je peux vous dire que la voix de Daniel Mesguich est bien adaptée, je ne saurais vous garantir l’intérêt des histoires auprès des jeunes auditeurs. Ne sont-ils pas déjà prisonniers des écrans plats des téléviseurs et peu disposés à s’évader ? Mais si par hasard ou par ruse vous les mettez en position d’écouter, je crois que vous serez surpris de les entendre s’enthousiasmer pour les aventures de celui qui sait distribuer les coups de bâton. Gnafron et ici Scapin sont des vilains qu’il faut punir. Et on ne m’ôtera pas de l’idée que punir quelqu’un en toute impunité est quelque chose de fort agréable surtout quand on assiste à la chose en spectateur et que l’on peut crier au loup sans le moindre risque… Profitez du spectacle… »Par Noé GAILLARD – DAILY PASSIONS
Lire davantage Lire moins
Guignol, ce héros si populaire, est mal connu. Pourtant, les enfants prennent toujours autant de plaisir à ses actions et à ses coups de bâtons. La maison Frémeaux permet aux petits et aux grands d’écouter quatre malicieuses histoires dites par Daniel Mesguich et de combler ainsi nos lacunes (livret de 12 pages, avec CD). Une occasion d’explorer le monde riche de cette marionnette et de ce qu’elle exprime. (…) Il semblerait qu’en passant les Alpes, Girolamo, le burattino milanais, poupée de chiffon avec tête de bois, soit devenu Guignol à Lyon, prenant au passage le nom de la ville de Chignolo Po, qui dépendait du duché de Milan. D’autres étymologies ont été proposées, mais celle-là présente un intérêt historique, celui de l’introduction de l’industrie soyeuse à Lyon, sous François 1er. Et l’on sait que Laurent Mourguet, créateur de Guignol, vient d’une famille de canuts, ces ouvriers tisserands de la soie lyonnaise. Les quatre histoires lues joyeusement par Daniel Mesguich sont adaptées des originales tirées du recueil de Jean-Baptiste Onofrio (1865) par Éric Herbette. Parmi elles, la célèbre histoire des couverts volés que l’on retrouve sous le titre L’anniversaire de Cassandre, un patron de Guignol. Elle est particulièrement intéressante parce qu’elle fait intervenir un élément magique, le génie du bien. Le choix des trois autres histoires est aussi bienvenu, donnant à chaque fois une caractéristique du personnage ou de son complice Gnafron, si fidèle en amitié (également le beau-père de Guignol, qui a épousé sa fille, Madelon). Ainsi dans Le Mariage de Guignol est-il question de pauvreté (vieille antienne des canuts), dans Le pot de confiture, de la gourmandise proverbiale de Guignol que les enfants apprécieront, et dans Chantera, chantera pas !, de sa distraction et du goût des deux compères pour la fête et les chansons. L’unité est donnée par Gnafron, qui raconte ses souvenirs de Guignol.Paul Claudel disait de la marionnette que ce n’était pas un acteur qui parle mais une parole qui agit. Paroles et actes ne font cependant qu’un dans le théâtre de Guignol, où les personnages, loin d’être statiques, agissent portés par les paroles des manipulateurs. On pourrait même penser que les visages peints et sans mouvement des marionnettes de bois réalisent l’effet Koulechov avant la lettre : le visage de marbre de l’acteur associé à des images de faim, de tristesse ou de convoitise change d’expression pour le spectateur regardant un homme affamé, triste ou avide. Le spectateur, enfant comme adulte, verra dans le visage de Guignol sa gourmandise, sa faim, sa peur ou sa tristesse selon l’action. Il n’en va pas de même ici, dans la lecture que fait Daniel Mesguich, où l’art de l’acteur se passe de l’effet Koulechov ! Gnafron est bien triste de ne pas voir son cher ami, Guignol est bien rusé quand il veut manger la confiture, Scapin, méchant lorsqu’il accuse Guignol. Daniel Mesguich fait entendre toutes ces voix, y compris celle de Madelon, ou du bébé qui vient de naître dans Chantera, Chantera pas !. Les textes sont accompagnés de l’accordéon de Gaby Levasseur, bien propre à traduire l’ambiance sonore du petit peuple lyonnais. Cette belle réussite ouvre en outre de nombreuses pistes de travail, théâtrales bien sûr, d’appropriation de la langue mais aussi d’ouverture vers d’autres pays, où l’on retrouve des équivalents de Guignol, en Europe, en Turquie, en Iran ou ailleurs : la marionnette dit ce que les spectateurs ont peur d’exprimer !Par Marie-José MINASSIAN – EDITIONS NATHAN (LEA)
Lire davantage Lire moins
Liste des titres
  • Piste
    Titre
    Artiste principal
    Auteur
    Durée
    Enregistré en
  • 1
    Le mariage de Guignol
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:05:50
    2016
  • 2
    Le mariage de Guignol (suite)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:05:34
    2016
  • 3
    Le mariage de Guignol (fin)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:05:30
    2016
  • 4
    C'est la fête toute la nuit
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:02:04
    2016
  • 5
    L'anniversaire de Cassandre
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:03:59
    2016
  • 6
    L'anniversaire de Cassandre (suite)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:04:56
    2016
  • 7
    L'anniversaire de Cassandre (fin)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:04:05
    2016
  • 8
    Berlique berloque
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:01:29
    2016
  • 9
    Le pot de confiture
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:03:17
    2016
  • 10
    Le pot de confiture (suite)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:03:49
    2016
  • 11
    Le pot de confiture (fin)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:04:03
    2016
  • 12
    C'est la faute à Guignol
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:01:48
    2016
  • 13
    Chantera, chantera pas
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:04:00
    2016
  • 14
    Chantera, chantera pas (suite)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:05:22
    2016
  • 15
    Chantera, chantera pas (fin)
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:02:56
    2016
  • 16
    Je suis guignol
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:01:50
    2016
  • 17
    Guignol présente les chansons
    Daniel Mesguich
    Eric Herbette
    00:00:50
    2016
  • 18
    C'est la fête toute la nuit 2
    Gabi Levasseur, Guillaume Farley
    Eric Herbette
    00:02:06
    2016
  • 19
    Berlique, berloque 2
    Gabi Levasseur, Guillaume Farley
    Eric Herbette
    00:01:31
    2016
  • 20
    C'est la faute à Guignol 2
    Gabi Levasseur, Guillaume Farley
    Eric Herbette
    00:01:50
    2016
  • 21
    Je suis Guignol 2
    Gabi Levasseur, Guillaume Farley
    Eric Herbette
    00:01:52
    2016
  • 22
    Catapatatastrophe
    Gabi Levasseur, Guillaume Farley
    Eric Herbette
    00:01:44
    2016
Livret

Guignol FA902


Les aventures de Guignol
Conté par Daniel Mesguich
Texte Éric Herbette
Musique Gabi Levasseur
Chant Guillaume Farley


Guignol à écouter pour les enfants de 5 à 8 ans
Guignol nous vient de Lyon, il a fait tous les métiers, il n’aime pas beaucoup travailler. Bon et gentil, parfois un peu stupide, parfois intelligent il est toujours honnête, enfin presque. Toujours de bonne humeur, il mélange, écorche les mots soit par malice, soit par ignorance. Guignol reçoit beaucoup de coups de bâtons, il en donne aussi beaucoup ! Il aime la bagarre ! Aidé du destin ou de ses amis, il se sort de tous les mauvais pas. Toutes ses aventures se terminent bien et en chansons.
Éric Herbette s’est emparé de la féérie des histoires du théâtre de Guignol et nous les délivre dans une version truculente, dont Daniel Mesguich fait ressortir le merveilleux, le cocasse, tour à tour dans le rôle de Guignol, Gnafron, Scapin...…
Gabi Levasseur a composé et joué les mélodies qui accompagnent Guignol, et Guillaume Farley a interprété avec talent les chansons qui illustrent ces aventures.
Claude Colombini

 1    Le mariage de Guignol    5’50
 2    Le mariage de Guignol (suite)    5’34
 3    Le mariage de Guignol (fin)    5’30
 4    C’est la fête toute la nuit.    2’04
 5    L’anniversaire de Cassandre    3’59
 6    L’anniversaire de Cassandre (suite)    4’56
 7    L’anniversaire de Cassandre (fin)    4’05
 8    Berlique, berloque.    1’29
 9    Le pot de confiture    3’17
10    Le pot de confiture (suite)    3’49
11    Le pot de confiture (fin)    4’03
12    C’est la faute à Guignol.    1’48
13    Chantera, chantera pas    4’00
14    Chantera, chantera pas (suite)    5’22
15    Chantera, chantera pas (fin)    2’56
16    Je suis Guignol !    1’50
    Chansons
17    Guignol présente les chansons    0’50
18    C’est la fête toute la nuit !    2’06
19    Berlique, berloque.    1’31
20    C’est la faute à Guignol.    1’50
21    Je suis Guignol !    1’52
22    Catapatatastrophe    1’44
Texte : Éric Herbette  
Narration : Daniel Mesguich
Musique : Gabi Levasseur  
Chant : Guillaume Farley
Montage et mixage :
Jean-Claude Koskas
Les chansons des aventures de Guignol
Texte : Éric Herbette  Musique : Gabi Levasseur  Chant : Guillaume Farley

 Le mariage de Guignol - C’est la fête toute la nuit !

Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Guignol est amoureux.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Madelon l’est aussi.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Vont s’marier tous les deux.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Vont s’marier tous les deux.
Un, deux, trois toute la nuit,
Guignol chantera,
Quatre, cinq, six, toute la nuit
Madelon dansera
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
C’est la fête tout(e) la nuit !
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
C’est la fête tout(e) la nuit !
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Guignol est amoureux.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Madelon l’est aussi.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
Vont s’marier tous les deux.
Un, deux, trois, quatre, cinq, six,
C’est la fête tout(e) la nuit !    (Etc.)
 
L’anniversaire de Cassandre - Berlique, berloque.

Berlique, berloque, berloque, berlique
C’est mon bon ami Guignol qui
Berlique, berloque, berloque, berlique
Avec sa baguette magique
Fait danser le vilain Scapin,
Berlique, berloque, ça c’est malin
Berloque, berlique, ça c’est magique !
« Aië, aië aië, ouille ouille ouille ouille ouille,
Guignol, je ne veux plus danser,
« Aië, aië aië, ouille ouille ouille
ouille ouille,
Fais qu’ça s’arrêt’ par pitié,
Guignol, je vais tout avouer. »
Demande Scapin, Scapin la fripouille :
« Aië, aië aië, ouille ouille ouille
ouille ouille. »
Berlique, berloque, berloque, berlique
Berlique, berloque, berloque, berlique
Et tout est bien qui finit bien !
Berloque, berlique, berlique, berloque
Berlique, berloque, berloque, berlique
Et tout est bien qui finit bien !
Berlique, berloque, berloque, berlique
Tout est bien qui finit bien !
Berlique, berloque, berloque, berlique
Berlique, berloque, berloque, berlique
Et tout est bien qui finit bien !
Berloque, berlique, berlique, berloque
Berlique, berloque, berloque, berlique
Et tout est bien qui finit bien !
Le pot de confiture -
C’est la faute à Guignol.

On a gloutonné toutes les confitures,
Papa, maman, ce n’est pas moi,
Je vous le jure,
C’est Guignol, Madelon, Gnafron
Et la voisine,
Pendant que je dormais,
Rêvais dans la cuisine.
Papa, maman, j’ai mangé la confiture,
C’est la faute à Guignol, à Guignol,
Oui c’est sûr.
Papa, maman, je ne ferai plus de bêtises,
Avouez que les confitures sont exquises !
Papa, maman, j’ai mangé la confiture,
C’est la faute à Guignol, à Guignol,
Oui c’est sûr.
Papa, maman, j’ai mangé la confiture,
C’est la faute à Guignol, à Guignol,
Oui c’est sûr. (Etc.)
 Chantera, chantera pas -
Je suis Guignol !

Je n’ suis pas comm’ Pierrot mon ami
Qui regarde la lune toutes les nuits.
Je ne suis pas non plus le P’tit Poucet
Qui cherche son chemin dans la forêt.
Pif, paf, bang, boum j’aime la bagarre
Pif, paf, bang, boum j’aime la bataille
Pif, paf, bang, boum j’aime la bagarre
Pif, paf, bang, boum j’aime la bataille  
    (Refrain)
Je n’ suis pas comme Pinocchio, ça nan,
Qui a le nez qui  grandit quand il ment.
Ah ! Je ne suis pas non plus Peter Pan
Qui est à la recherche d’une maman.
Refrain
Je suis Guignol, jamais je ne m’affole.
Je sais que la vie est un’ farandole.
J’aime surtout qu’on rigole, ça console
Oui, qu’on rigole, qu’on rigole, ça console !
Refrain

 Pour baisser le rideau du
Castelet - Catapatatastrophe

Catapatatastrophe
J’embrouille tous les mots
Catapatatastrophe
J’embrouille tous les mots    (Refrain)
Quand je suis malheureux,
J’ai le cœur gribouilli.
Quand je suis amoureux,
J’ai le cœur farfouilli.
Quand j’veux faire la bagarre,
Je crie : scarabouillard !
Quand je rentre trop tard,
J’dis des baobobars.
Refrain
Quand j’ai vraiment très faim,
J’ai le ventre raplati,
Quand j’ai vraiment pu faim,
J’ai l’ventre tout zabruti.
Quand j’ai très très très peur,
Mes g’noux carabanbolent,
Quand j’ai plus du tout peur,
Je ris en farfandole.
Refrain
Je sais que j’parle tout l’temps
En bric, en broc en brac,
Je sais qu’on me comprend,
Même si c’est patatrac !
Refrain…

Nous dédions ces chansons
à Claude Colombini
et à tous les enfants du monde.

Daniel Mesguich a joué dans de nombreux films (sous la direction entre autres d’Ariane Mnouchkine, Francis Girod, François Truffaut, Michel Deville, James Ivory, Alain Robbe-Grillet) et de nombreuses pièces de théâtre (Platonov, Hamlet, Dom Juan, etc.). Il a mis en scène près de deux cents spectacles pour le théâtre (Médée d’Euripide, Électre de Sophocle, Ham-let, Le Roi Lear, Roméo et Juliette, Titus Andronicus, La Tempête et Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, La Dévotion à la croix de Calderon, Andromaque, Britannicus, Bérénice, Mithridate et Esther de Racine, Dom Juan de Molière, Cinna de Corneille, Le Prince travesti et La Seconde Surprise de l’amour de Marivaux, Le Prince de Hombourg de Kleist, Marie Tudor de Hugo, Lorenzaccio de Musset, Platonov de Tchekhov, Tête d’or de Claudel, mais aussi Le Diable et le Bon Dieu de Sartre, Folie ordinaire d’une fille de Cham de Julius Amédé Laou, Le Désespoir tout blanc de Clarisse Nicoïdski, L’histoire (qu’on ne connaîtra jamais) de Hélène Cixous, etc.) et l’opéra (Le Grand Macabre de Ligeti, Der Ring des Niebelungen de Wagner, La Passion de Gilles de Boesmans, Un bal masqué de Verdi, GO-gol de Levinas, Wozzeck de Berg, La Damnation de Faust de Berlioz, Elephant Man de Petitgirard, etc.). Il a dirigé le Théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis et le Théâtre national de Lille. Ancien élève du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, il y est professeur depuis 1983 et en a été le directeur de 2007 à 2013. Il donne de nombreuses master classes dans le monde entier (Chine, États-Unis, Hongrie, Bosnie, Mexique). Il a également traduit plusieurs textes dramatiques (outre Euripide, Shakes-peare et Kleist) et publié plusieurs essais sur le théâtre (L’Éternel éphémère aux Éditions Verdier, notamment).

Gabi Levasseur
: Musicien éclectique venant surtout du jazz et de la musique du monde, notamment avec Titi Robin.
Il travaille beaucoup pour le théâtre et le spectacle : Cie Vertigo, Kumulus, Judith Chemla, Didier Bezace, Marie-do Fréval, le Quartet Buccal...
Créateur du groupe vocal « Toujours les Mêmes », il a beaucoup travaillé pour la chanson, notamment avec Céline Caussimon, Agnès Debord… et composé des musiques de film, été par deux fois co-lauréat du prix SACD.
Il a récemment composé la musique de la pièce « Les Faux British » nominée aux Molières... et collabore régulièrement et activement à l’association « Clowns sans frontières ».
Éric Herbette est un auteur aux multiples talents. Il a écrit plusieurs livrets d’opéra mais aussi d’autres textes sur des partitions de Grieg, Saint-Saëns et Ravel. Auteur d’une vingtaine de pièces de théâtre, boursier de La fondation Beaumarchais pour le théâtre et le lyrique, il a aussi écrit pour la radio (France Culture, France Bleu) et le cinéma « Un moment de bonheur », sélection officielle du festival de Venise, nominé aux Césars pour l’espoir masculin et « L’annonce faites aux mariolles » court métrage (dialogues et scénario).
Il a signé et cosigné plusieurs adaptations de grands textes qui ont été enre-gistrées sur CD.
A ce jour aux Éditions Frémeaux : « Le Roman de Renart », coups de cœur de l’Académie Charles Cros, narrateur Jean Rochefort, « De la terre à la Lune », d’après Jules Verne, narrateurs Barbara Schultz et Jean-Pierre Cassel, « Les voyages de Gulliver », d’après Jonathan Swift, narrateur Pierre Richard « Vingt mille lieues sous les mers », d’après Jules Verne, narrateur Jacques Gambelin et Charles Aznavour, « Les travailleurs de la mer. » d’après Victor Hugo, narrateur Jacques Gambelin, « Les mille et une nuits », coups de cœur de l’Académie Charles Cros, narratrice Rachida Brakni, « Les aventures de Guignol », narrateur Daniel Mesguich, « Bouvard et Pécuchet », d’après Gustave Flaubert, narrateur Daniel Mesguich.
Guillaume Farley brouille les pistes, non par esprit de contradiction, mais bien plutôt par infidélité chronique aux différentes familles musicales.
En tant que bassiste, guitariste ou compositeur, il collabore avec Paco Sery, Richard Gotainer, Youssou N’dour, Juan Rozoff, Faudel, Amel Bent, Sapho, Albert Magister, Grand Corps Malade, Michel Fugain, Booster, Matthieu Chedid, Sandra Nkake…
Guillaume se passionne pour les histoires d’amour en tous genres. Ainsi naquit le duo Naturalibus, en compagnie d’Hélène Mittet (avec laquelle il avait déjà œuvré dans les groupes Ich Bin Wallou et Pareil Mais Plus). En sept ans, Naturalibus a été un ovni dans le paysage musical français, écumant les scènes de France, et se produisant notamment en première partie de Vanessa Paradis, Julie Ferrier ou Thomas Dutronc.
Il vient de sortir son troisième album « J’attends un évènement ».

Les aventures de Guignol

Texte d’Eric Herbette
A partir de la transcription du recueil de Jean-Baptiste Onofrio
« Théâtre Lyonnais de Guignol »
Il faut que tu saches que Guignol vivait à Lyon et qu’il a fait tous les métiers, canut (ouvrier tisserand sur les métiers à tisser lyonnais), chanteur de rue, vendeur d’aiguilles, marchand de fagots de bois pour allumer le feu (les picarlats en lyonnais), dentiste, garçon de ferme, domestique, tailleur, cordonnier, soldat... Il portait le costume des ouvriers lyonnais du 19 ème siècle. Il lui manquait toujours de l’argent, il faut avouer que dès qu’il en avait un peu, il le dépensait. Il faut avouer aussi que Guignol n’aimait pas beaucoup travailler. Mais Guignol était bon et gentil, parfois un peu stupide, parfois intelligent mais toujours honnête, enfin presque. Il lui arrivait de mentir pour la bonne cause. Guignol était toujours de bonne humeur. Guignol mélangeait, écorchait les mots soit par malice, soit par ignorance. C’était un garçon simple qui aimait manger et surtout partager. Guignol n’était pas avare comme les gens à qui il avait souvent à faire. Il se sortait de tous les mauvais pas, c’est le destin qui l’aidait ou ses amis. Guignol recevait beaucoup de coups de bâtons, il en donnait aussi beaucoup. On peut dire que Guignol et son bâton étaient inséparables. Toutes ses aventures se terminaient bien et en chansons. Il était marié à Madelon, la fille de Gnafron, son fidèle compagnon. Il avait aussi une fille du nom de Louison. Il avait deux frères Jérôme et Gaspard. Au début, il s’appelait Jean-Claude Coq. Mais à chaque fois qu’il se présentait sur les planches de son petit théâtre, le public disait que ses farces étaient « guignolantes », c’est-à-dire amusantes. Puis petit à petit on l’a appelé Guignol. Son nom, il le doit aux spectateurs lyonnais qui étaient très friands du personnage. Son créateur Laurent Mourguet donnait ses farces au Café du Grand Orient. Plus tard son fils Jean-Jacques Mourguet a continué son œuvre, notamment à Marseille. C’était comme on peut le voir une histoire de famille. D’ailleurs les histoires de Guignol sont presque toujours des histoires de famille. Guignol est devenu inoubliable, il continue à marquer les esprits. Il est même passé dans le langage. Ne dit-on pas facilement : « Arrête de faire le guignol. » ou bien encore : « Celui-là, c’est un guignol. » pour parler de quelqu’un qui n’est pas sérieux. Son nom sert même à la célèbre émission : « Les guignols de l’info. »
La vraie personnalité de Guignol est tout autre, c’est un héros populaire, un homme du peuple qui aime la vie avec naïveté et gaîté. Les pièces dont il était le personnage principal n’étaient pas totalement écrites, il y avait une grande part d’improvisation, comme dans la commedia d’ell arte. Mais il en reste quelques traces grâce à Jean-Baptiste Onofrio, né à Lyon le 10 février 1814 et mort en 1892. C’était un magistrat qui le soir s’absentait en secret de chez lui pour voir les spectacles de Guignol ! Tout le monde se demandait ce qu’il faisait pendant ses escapades nocturnes !
Tu entendras, pour ton plaisir, je l’espère, les aventures suivantes : « Le marchand de veaux ou comment Guignol s’est marié », que j’ai intitulé «  Le mariage de Guignol » « Les couverts volés » (une des rares féeries de Guignol conservée à ce jour) que j’ai baptisé « L’anniversaire de Cassandre » et deux pochades « Le pot de confiture » dont j’ai gardé le titre et « Tu chanteras, tu ne chanteras pas » que j’ai nommé : « Chantera, chantera pas. »  
Une féérie est une pièce de théâtre où il y a du merveilleux, où certains personnages sont des fées, des magiciens, des elfes…
Une pochade est une œuvre littéraire rapidement écrite et généralement drôle, j’ajouterai pour Guignol, courte. Je pense que ce type de pièce correspond parfaitement à ce genre de théâtre de marionnettes.
Il y a dans le recueil d’Onofrio vingt pièces, j’en ai sélectionné quatre pour te les raconter.
J’ai choisi de terminer chaque histoire par une chanson comme c’était souvent le cas dans le théâtre de Guignol. Et une petite dernière pour baisser le rideau du castelet. Elles sont interprétées avec beaucoup de talent et d’enthousiasme par Guillaume Farley.
Comme se serait formidable que tu les chantes… et qu’un jour, te croisant, dans la rue je t’entende… que me reviennent toutes les mélodies composées par Gabi Levasseur sur son accordéon.
Tu sais ce merveilleux instrument me fait penser au soufflet qu’on utilise pour allumer le feu dans la cheminée ou pour le ranimer lorsqu’il donne des signes de fatigue. Dans le soufflet, comme dans l’accordéon on a enfermé un peu d’air et quand on le presse, cet air prisonnier devient vent, tourbillon, caresse dans un été trop chaud, nostalgique un soir d’automne ou danse alors que dehors il fait si froid. Voilà, l’accordéon est un instrument à vent ! Pour nous emporter il a sur les côtés un millier de petites touches souvent nacrées qui brillent comme les élytres de beaux insectes. Et, pour nous enchanter, les doigts de l’accordéoniste courent dessus en tous sens. Le musicien est alors le maître du vent qui ne désire qu’être libre. L’accordéon depuis sa naissance, au centre de l’Europe, a conquis le monde et tous les genres musicaux (musique populaire, classique, variété, jazz, rock…). Ce piano du pauvre, ce piano à bretelles, cette boîte du diable, cette boîte à chagrin, cette boîte à punaises comme aurait pu dire Guignol ne finira jamais de mettre tous les cœurs d’accord.
Pour finir, il faut que je te parle de Daniel Mesguich, cet extraordinaire comédien qui a prêté sa voix à ces aventures. Je vais te confier un secret, il s’est beaucoup amusé à dire ce texte, nous aussi à l’écouter…
Éric Herbette
© 2016 Frémeaux & Associés
commander les produits Frémeaux ?

par

Téléphone

par 01.43.74.90.24

par

Courrier

à Frémeaux & Associés, 20rue Robert Giraudineau, 94300 Vincennes, France

en

Librairie ou maison de la presse

(Frémeaux & Associés distribution)

chez mon

Disquaire ou à la Fnac

(distribution : Socadisc)

Je suis un(e) professionnel(le)

Librairie, disquaire, espace culturel, papeterie-presse, boutique de musée, médiathèque…

Contactez-nous