Fremeaux.com
 
BADEN POWELL LIVE
Réf. : FA4011

BADEN POWELL LIVE

2 CONCERTS SUIVI D'ENTRETIENS AVEC PIERRE BAROUH ET CLAUDE NOUGARO

BADEN POWELL
Direction artistique : JEAN CLAUDE GUITER
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
SÉLECTION WORLD / SÉLECTION MONDOMIX / SÉLECTION JAZZ HOT
“La couleur du son Baden Powell a cette volupté brésilienne qui vient de la mer, de la terre, de l’Amazone. Et du Noir”.
Herminho Bello de Carvalho

Ce film de prés de 3 heures réunit deux concerts (différents des CDs audios disponibles chez Frémeaux & Associés) du guitariste brésilien légendaire, père de la bossa moderne, pour la première fois disponible sur support DVD (format NTSC compatible toutes zones et tous pays). Les deux concerts en solo et en trio sont suivis en bonus d'une interview et de deux rencontres touchantes avec Pierre Barouh et Claude Nougaro.
Patrick Frémeaux

Baden Powel is a virtuoso guitarist. In his guitar he has rediscovered immemorial rhythms. Through his art, he has successfully achieved the union between the bossa nova's sophistication and the African roots, and, thanks to him, the folk origins of the samba now enjoy recognition and a proud status.
Jean Claude Guiter

Film 1 BADEN POWELL SOLO (58 minutes) : Samba do • Naquele • Lagoa de • Samba • Lembranças da infancia (Medley) • Asa branca • Marche écossaise.
Film 2 BADEN POWELL TRIO (59 minutes) : O Samba da minha Terra • Nega de Cabelo • Corcovado • A primeira Vez • Aos Pe da Cruz • Violao Vadio • Carinhoso • Berimbau • Quaquaraquaqua • Samba da Bençao. 
SUPPLEMENTS (58 minutes) :
Interview Baden Powell
Entretiens avec Pierre Barouh
Entretiens avec Claude Nougaro.

Droits vidéo : (1999) G2 - Mezzo (2005) Frémeaux & Associés Télévision (Groupe Frémeaux Colombini SAS).(Brésil Brasil Samba Réédition Frémeaux).
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Baden Powell - Live" par Herminho Bello De Carvalho
“La couleur du son Baden Powell a cette volupté brésilienne qui vient de la mer, de la terre, de l’Amazone. Et du Noir”. Herminho BELLO DE CARVALHO
- "Baden Powell Live" par World
« C’est le film de deux concerts de Baden Powell, certainement le plus grand guitariste du Brésil. Le premier en solo et le second en trio avec une flûte et des percussions. Les deux prestations ont été enregistrées en 1999 à Paris, au Petit Journal du Montparnasse. Outre les impressionnantes performances musicales de Baden Powell sur scène, ce sont surtout les bonus qui retiennent l’attention. Trois interviews nous racontent Baden Powell. Dans la première, plutôt formelle, le guitariste répond aux questions du réalisateur Jean-Claude Guiter en racontant qu’il aime beaucoup Paris parce que c’est là qu’il a commencé sa carrière internationale. Il se souvient de longs moments passés avec Vincius de Moraes à composer, notamment Velho Amigo dédié à son père. Ce sont finalement les rencontres avec Claude Nougaro et Pierre Barouh qui dévoilent davantage le personnage. Pour Nougaro, Baden est « le dandy de l’âme brésilienne ». Le regretté Toulousain se souvient dans le film des tournées, de l’Olympia, de cette époque où Baden Powell était plus connu en France qu’au Brésil. Quant à Pierre Barouh, on sent entre les deux hommes plus qu’une amitié. L’émotion de leur rencontre est palpable. Ils se rappellent leur vie à Paris lorsque Baden n’avait pas un sou, puis leur aventure brésilienne pour filmer le documentaire de Pierre Barouh, Saravah. Une ambiance intimiste se crée. On a l’impression de faire partie de l’entrevue où l’on découvre un Baden Powell plein d’humilité. » WORLD
- "Baden Powell Live" par Dirty Linen
"The late Baden Powell was one of the giants of Brazilian acoustic guitar." DIRTY LINEN
- "Baden Powell Live" par Sélection Mondomix
Baden Powell était peut-être l’un des seuls musiciens brésiliens plus aimé en France que dans son pays. Etait-ce parce qu’il avait ici de nombreux amis ou tout simplement parce qu’il aimait notre pays plus que tout autre endroit au monde ? Le fait est que les enregistrements français du génial guitariste sont très nombreux. Le film de Jean-Claude Guiter que sort Frémeaux & Associés en DVD est sans conteste l’un des documents les plus intéressants parus sur le compositeur des « afro samba ». Ce film, complémentaire d’un documentaire déjà paru sur sa vie, se plonge pendant trois heures dans l’univers du musicien. Deux heures du flamboyant Baden en solo et en trio sur la scène du Petit Journal Montparnasse en 1999 et une heure pour les souvenirs et les histoires. On y retrouve une courte interview et deux très émouvantes retrouvailles. D’abord avec Pierre Barouh, son « premier ami en France », avec qui il évoque Vincius de Moraes, leurs aventures et les versions françaises et japonaise de ses chansons. Puis, avec Claude Nougaro qu’il n’avait pas revu depuis une tournée commune dans les années 60. Pour la petite histoire, le chanteur français était à l’époque parti avec la femme de Baden Powell. Ce DVD est un très bel objet, sublime hommage au plus français des musiciens brésiliens. SELECTION MONDOMIX
- "Live Musique" DVD Baden Powell par Le Monde
« Le 26 septembre 2000, à Rio de Janeiro, le Brésil perd l’un de ses grands musiciens. Baden Powell s’éteint à l’age de 63 ans. « Il a surtout permis à la bossa-nova, sorte de samba pour les blancs, d’emprunter des chemins plus indigènes et d’en élargir ainsi le champ » déclare alors le chanteur compositeur et écrivain Chico Buarque de Hollanda (Le Monde du 28 septembre). Tourné l’année précédant sa mort, à Paris, ce film de Jean-Claude Guiter présente Baden Powell en concert solo et en trio (avec le flûtiste Claudio « Cacao » de Queiroz et le percussionniste Edmundo Carneiro) au petit journal Montparnasse. Musicien d’une belle et sobre élégance, le guitariste brode et Cisèle Pixinguinha, Antonio Carlos Jobim, Luis Gonzaga, Dorival Caymmi, des monuments du patrimoine national brésilien, et joue quelques-unes de ses compositions. Les deux concerts sont complétés par des bonus : un entretien, puis Baden Powell en compagnie de Pierre Barouh, « celui qui m’a appris a aimer la France » déclare le guitariste, et Claude Nougaro, avec qui il collaborera aussi. De jolis moments, tressés de tendresse et de reconnaissance réciproques. » P.LA. - LE MONDE
- "Live" Baden Powell DVD par Jazz Hot
« On a le sentiment de bien connaître la bossa nova tant cette musique a été interprétée, parfois même simplifiée, et mêlée a des genres plus ou moins lointains de ses racines brésiliennes. Ce DVD nous ramène soudain dans l’intimité des racines de cette musique. Elle redevient ce mélange pur de douceur et de tristesse : la saudade ; le blues de l’âme se savoure et se murmure. Les mélodies sont mêlées d’une fabuleuse richesse musicale où s’entendent les accords élaborés de guitares classiques, les frappés du flamenco, les flamboiements d’Albeniz et de De Falla, les percussions africaines et les accents sud-américains. Nous assistons à un premier concert de Baden Powell en solo, au Petit Journal Montparnasse en mars 1999, avec le bonheur de partager ce moment subtil. La prise de vue est dépouillée et nous amène à apprécier la technique du maître. Baden Powell commente ses morceaux, nous raconte ses racines et ses amis, en susurrant un français musical, comme un chuchotement empli de tendre fragilité et fort d’une puissante sagesse, à l’image de sa musique. De l’humour aussi quand il parle  de Dorival Caymmi, « patrimoine national » et poète qui chanta la mer…sans avoir jamais été à la plage. L’auteur du film, Jean-Claude Guiter, a, outre les documents rassemblés sur ce DVD, filmé Baden Powell durant trois ans, jusqu’à la mort de ce dernier, en septembre 2000. Il a édité en 2003 un hommage à Baden Powell, Velho Amigo, Ô Universa Musical de Baden Powell ainsi qu’un documentaire sur le Brésil Ô Samba en 2005.
Vient ensuite un autre concert où il est accompagné de Claudio « Cacao » de Queiroz, à la flûte et au sax – on retrouve Baden Powell dans son disque Brasil do Ferro e Corda en 1997 – et Edmundo Carneiro aux percussions et au chant et berimbau – instrument de percussion d’origine africaine accompagnant traditionnellement le jeu de la capoeira, entre combat et danse – en introduction au morceau éponyme, devenu « bidonville » du côté de chez Claude Nougaro. Le trio est équilibré et Baden Powell s’y inscrit en toute humilité, ce qui est notable chez un musicien qui a eu son parcours. Le DVD se conclut par trois interviews, une brève interview de Baden Powell, un entretien avec Pierre Barouh et un autre avec Claude Nougaro. Ces derniers documents sont des rencontres « à la maison », teintées d’une vieille amitié émaillée de souvenirs. Pierre Barouh, auteur, compositeur et interprète composa, avec Francis Lai, la musique de Un homme et une femme de Claude Lelouch, en 1966, et fréquenta les fondateurs de la bossa nova, dont Baden Powell et Vinicius de Moraes, qu’on entend également dans la bande de ce film. Il fit se rencontrer Baden Powell et Claude Nougaro. C’est chez ce dernier que se passe le dernier document. On savoure (avant de passer à table), d’être si proche des deux poètes musiciens en train d’écouter « Bidonville », enregistré peu de temps avant cette rencontre ainsi que « Brésilien » en version originale sur lequel Baden Powell ne cesse de parler et demande un bis quand en arrive la fin. Jean-Claude Guiter sert parfois d’interprète mais ces deux-là parlent musique comme on dit des mots.
Le livret comporte une biographie en français et en anglais ainsi que les témoignages de Pierre Barouh et de Jean-Claude Guiter. » Philippe MERIAUX – JAZZ HOT
- "Sa musique reste présente, éternelle" par Citizen Jazz
"Le Ghandi de l’âme brésilienne". Magnifique formule pour définir Baden Powell, trouvée par Claude Nougaro à la toute fin de ce DVD lors d’un émouvant entretien entre le maître carioca et le Toulousain.
Emouvant car, bien sûr, les deux poètes ont désormais disparu, mais aussi car Nougaro se livre, parle de sa conception de l’écriture, explique que le titre "Berimbau" de Baden Powell lui a procuré une sensation très visuelle, instantanée, de la misère et des favelas, à partir de laquelle il a écrit, sur cette musique, les paroles de sa chanson "Bidonville".
Le DVD est équilibré, avec trois parties d’une heure chacune : Baden Powell en solo, puis en trio, et enfin les entretiens. Des concerts et des interviews datant de mars 1999, un an et demi avant la disparition du guitariste. Les deux concerts, enregistrés au Petit Journal Montparnasse, sont parfaitement complémentaires : en solo, Baden Powell explore les racines les plus profondes la musique brésilienne et démontre sa totale maîtrise de la guitare, plus particulièrement le très grand contraste qui caractérise son interprétation : de la caresse à la gifle, la relation à l’instrument peut être aussi douce que violente. D’un titre à l’autre, et parfois même au sein d’un même morceau, ce contraste est saisissant, comme sur la variation autour du "Asa Branca" composé par Luiz Gonzaga ; le morceau débute par un déferlement d’accords violemment grattés, parfois à l’aide d’une technique proche du flamenco, pour s’arrêter quelques instants, dans l’oeil du cyclone, sur un passage à la douceur d’une comptine. Et de repartir de plus belle, les cordes près de rompre... Et toujours, le visage de Baden Powell pendant ces interprétations, parfois judicieusement cadré en gros plan : impassible, concentré, appliqué, d’un calme olympien. A la fois triste et apaisé, comme une représentation humaine de l’intraduisible saudade. Comme si toute son âme se transmettait dans la guitare.
Ce qui doit être le cas si l’on se fie à son interprétation magistrale de "Samba do Aviao", morceau d’ailleurs couramment joué par Powell avec ce son qui le caractérise en alternant notamment des attaques très sèches grâce à un positionnement de la main droite très près du chevalet et, à d’autres moments, des notes étouffées par la paume ; on en oublie que c’est le grand Jobim qui a composé ce titre. La personnalité musicale de Baden Powell est telle qu’il s’approprie totalement les morceaux qu’il interprète. On pourra s’en convaincre en écoutant les titres d’autres compositeurs, des standards brésiliens de la jeunesse de Baden Powell tels que "Naquele Tempo" de Pixinguinha ou "Lagoa de Abete" de Dorival Caymmi. A chaque fois, Baden Powell est immédiatement identifiable grâce à ce savant mélange de rythme, d’ornementations et d’austérité. Tout comme sur sa propre composition "Samba Triste", sommet du genre composé à l’âge de seize ans. Le solo semble vraiment la formule idéale pour le musicien, lui permettant de dérouler ses propres idées rythmiques et harmoniques au fil des morceaux, sans se soucier d’avoir à respecter une durée précise ou une structure définie avec d’autres musiciens.
Dans le concert en trio, logiquement les morceaux sont plus courts et plus structurés ; on découvre également les talents de chanteur de Baden Powell - dans la plus pure tradition de la bossa nova : doucement, les paroles susurrées, la bouche collée au micro. Le guitariste est accompagné d’un flûtiste saxophoniste et d’un percussionniste, qui nous gratifie d’une superbe introduction au berimbau de la chanson éponyme, ici dans une version de plus de douze minutes. Après la performance en solo que l’on vient de voir, on peut être surpris par l’humilité de Baden Powell, qui s’abstient quasiment de toute improvisation, se limitant le plus souvent au rôle du chanteur qui s’accompagne à la guitare.
Enfin, les entretiens : on l’a vu, le DVD se clôt par un entretien de trente minutes avec Claude Nougaro, mais auparavant on peut voir également une (courte) interview de Baden Powell, ainsi qu’un entretien avec l’auteur Pierre Barouh, un vieil ami qui a largement contribué au lancement de sa carrière française. Que ce soit avec Nougaro ou Barouh, les entretiens sont empreints de beaucoup d’émotion, car ce sont également des retrouvailles, et c’est un peu, d’ailleurs, le travers de ces discussions : on y évoque des souvenirs, la première rencontre, l’arrivée à Paris, la première partie de Brel, la séance studio pour enregistrer "Brésilien" ; Baden Powell écoute attentivement et apprécie en connaisseur une version récente de "Bidonville". Les entretiens ont un côté convivial qui donne l’impression au spectateur d’être dans la pièce. Revers (minime) de la médaille : ces conversations n’étant pas réellement canalisées, elles se situent généralement à un niveau anecdotique et l’on n’apprend presque rien sur l’approche de la composition chez Baden Powell, sa manière d’intégrer les rythmes africains aux musiques traditionnelles brésiliennes. Le maître garde ses secrets... mais sa musique reste présente, éternelle." Par Arnaud Stefani - CITIZEN JAZZ
- « Trésors brésiliens » par Le Quotidien du médecin
[…] Frémeaux & Associés, véritables musicologues des musiques du monde, nous restituent toutes les saveurs de la samba, du choro, du frevo et autres genres spécifiques dans un album «  Brazilian Big Bands » par les grands orchestres qui ont illuminé les années 1950 (Frémeaux 2 CD). Passionnant aussi les DVD consacrés par cet éditeur au guitariste légendaire Baden Powell : deux concerts et des rencontres avec Pierre Barouth et Nougaro, et « Ô Samba », film de Jean-Claude Gitter évoquant les riches heures de ce fascinant genre musical (2 CD Frémeaux).
LE QUOTIDIEN DU MEDECIN

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

BADEN POWELL
   
BADEN POWELL
De Rio à Paris, le retour de Baden Powell en Europe en 1994 après plusieurs années au...
BADEN POWELL
BADEN POWELL LIVE AT MONTREUX 1995
   
BADEN POWELL LIVE AT MONTREUX 1995
Enregistrement live au Festival de Montreux, lors de sa deuxième tournée européenne en 1995. Dernier...
BADEN POWELL LIVE AT MONTREUX 1995
BADEN POWELL
   
BADEN POWELL
Ce coffret réunit deux enregistrements essentiels de Baden Powell, guitariste brésilien légendaire dont le...
BADEN POWELL
BRASIL NATIVO
   
BRASIL NATIVO
C’est parfaitement maîtrisé dans les nom­breuses ballades de l’album, cela peut...
BRASIL NATIVO


Dernière mise à jour :: 30-03-2017 10:45
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VUELVE JUNTO A MI - LOS MACHUCAMBOS
VUELVE JUNTO A MI - LOS MACHUCAMBOS
Cinquante ans après leur premier succès, Los Machucambos, emmenés par les deux membres...

TÊTES DE CHIEN
TÊTES DE CHIEN
“ Penser global, chanter local” pourrait être la devise de ce groupe, parisien (comme son...

ROCK N'ROLL 1953-1959
ROCK N'ROLL 1953-1959
La liberté conquise par le Rock ‘n Roll s’exprime dans la danse fougueuse d’une...

MUSIC ON THE GYPSY ROUTE VOL 1
MUSIC ON THE GYPSY ROUTE VOL 1
L’aboutissement de 40 ans de recherche de Deben Bhattacharya, sur l’origine des Tziganes et de leur...

MOUNE DE RIVEL
MOUNE DE RIVEL
Beaucoup de sentiment, de nostalgie dans ces airs, souvent en mode mineur, mais aussi beaucoup de joie et d’espoir car,...

MADAGASCAR
MADAGASCAR
Deux ethnies sont représentées dans cette album : les Antandroy et les Sakalava. Les premiers sont pasteurs vivant...

LES CHOEURS DE L’ARMÉE ROUGE DE BORIS ALEXANDROV - L’HYMNE NATIONAL DE L’URSS - VOL. 2
LES CHOEURS DE L’ARMÉE ROUGE DE BORIS ALEXANDROV - L’HYMNE NATIONAL DE L’URSS - VOL. 2
Après les premiers enregistrements historiques « Les Choeurs de l’Armée Rouge...

LA SALSA C'EST PAS COMPLIQUE
LA SALSA C'EST PAS COMPLIQUE
Ce disque est la chance de votre vie d’apprendre à danser la Salsa et avec Azuquita : la Salsa, c’est pas...

EN VIVO EN LA ARGENTINA
EN VIVO EN LA ARGENTINA
Concert live ! le dernier album de Raul Barboza

Raúl Barboza, arrivé à Paris il y a 15 ans, devait, avec...

BRESIL
BRESIL
Malicieuse, impertinente, bohême et démocrate, la musique brésilienne du premier demi-siècle est...

AU PAYS DU TEMPLE DU SOLEIL - PEROU: LIMA, PUNO, CUZCO, AYACUCHO ET AMAZONIE
AU PAYS DU TEMPLE DU SOLEIL - PEROU: LIMA, PUNO, CUZCO, AYACUCHO ET AMAZONIE
Ce disque est un hommage post-mortem à Serge de Bru, disparu à 29 ans, en septembre 1970, dans...

ALPES,NORD ET EST (1930 - 2006)
ALPES,NORD ET EST (1930 - 2006)
L’aire Franco-Provençale (Val d’Aoste, Suisse Romande, Savoie, Lyonnais…) Franche-Comté, Alsace,...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Titre_Galerie.gif
Pub Net Galerie Guedon Janv2017.jpg
titre Michel onfray.gif
Pub Net Laicite.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V MJQ.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif