Nino Rota - Bandes Originales de films
Nino Rota - Bandes Originales de films
Ref.: FA5833

1956-1961

Nino Rota

Ref.: FA5833

Direction Artistique : OLIVIER JULIEN

Label :  FREMEAUX & ASSOCIES

Durée totale de l'œuvre : 3 heures 12 minutes

Nbre. CD : 3

Sélectionnez une version :
Grâce à ce pack, vous bénéficiez d’une remise de 20.00 % soit de 9,99 €
Cette œuvre est déjà dans votre panier
Une version numérique de cette œuvre est déjà dans votre panier
Expédié sous 24 à 48h
Présentation

Issu d’une famille de musiciens, Nino Rota est l’un des grands compositeurs italiens du XXe siècle. Ses nombreuses mélodies ont marqué l’histoire du cinéma. Olivier Julien réunit ses plus impressionnantes musiques de film du tournant des années 1950/1960, incluant des véritables chefs-d’oeuvre comme les bandes originales de la Dolce Vita de Federico Fellini, ou de Rocco et ses frères de Luchino Visconti.
Patrick FRÉMEAUX



CD1 : BANDE ORIGINALE DU FILM GUERRE ET PAIX (WAR AND PEACE) DE KING VIDOR : PRELUDE • THE ORGY • ANDREI LEAVING FOR WAR - PIERRE AND NATASHA • THE BATTLE OF AUSTERLITZ • MOMENT MUSICAL; ANDREI AND NATASHA; THE HUNT • WAR AND PEACE (NATASHA’S WALTZ) • ANATOLE AND NATASHA • WINTER AND THE REMEMBRANCE OF ANDREI • THE CHARGE OF THE CAVALRY AND THE WOUNDED • EXODUS FROM MOSCOW • NAPOLEON’S RETREAT • THE HOMECOMING AT MOSCOW. BANDE ORIGINALE DU FILM LES NUITS DE CABIRIA (LE NOTTI DI CABIRIA) DE FEDERICO FELLINI : CABIRIA • LLA RI’ LLI RA’ • MAMBO DI CABIRIA • LE NOTTI DI CABIRIA - GÉNÉRIQUE • LE NOTTI DI CABIRIA - GÉNÉRIQUE • CABIRIA (NINO ROTA -TESTONI) • LLA RI’ LLI RA’ • CABIRIA. BANDE ORIGINALE DU FILM PLEIN SOLEIL DE RENÉ CLÉMENT : GÉNÉRIQUE • VIA VENETO • LE BAISER • THÈME DE MARGE • FINAL.

CD2 : BANDE ORIGINALE DU FILM LA DOLCE VITA DE FEDERICO FELLINI : TITOLI DI TESTA - CANZONETTA - NOTTURNO - CADILLAC • ARRIVEDERCI ROMA - CARACALLA’S - LA BERSAGLIERA • LA DOLCE VITA - VIA VENETO • PATRICIA - CANZONETTA - ENTRATA DEI GLADIATORI - VALZER (PARLAMI DI ME) • LOLA (YES SIR, THAT’S MY BABY) - VALZER (PARLAMI DI ME) - STORMY WEATHER • VIA VENETO E I NOBILI • BLUES - LA DOLCE VITA DEI NOBILI • NOTTURNO E MATTUTINO • LA DOLCE VITA - LA BELLA MELANCONICA • LA DOLCE VITA NELLA VILLA DI FREGENE - CAN CAN - JINGLE BELLS - BLUES - LA DOLCE VITA - WHY WAIT • LA DOLCE VITA – FINALE. BANDE ORIGINALE DU FILM IL BRIGANTE DE RENATO CASTELLANI : LA LUNGA STRADA - IN CASA DELLA NONNA • MICHELE CACCIATORE • LA PROCESSIONE NEL PAESE • ECHI DEI CANTI DI CALABRIA • PATARO • MICHELE SOLDATO AMERICANO • LA VIGILIA DELLA RIVOLTA • RISVEGLIO NOTTURNO E ATTESA NEI CAMPI • MILIELLA • ‘MMAZZATO A TRADIMENTO • LA FUGA DISPERATA - FINALE. CD3 : BANDE ORIGINALE DU FILM ROCCO ET SES FRÈRES DE LUCHINO VISCONTI : INTRODUZIONE E CANZONE (PAESE MIO) • TERRA LONTANA (VALZER) • MILANO E NADIA • VALZER AI LAGHI • L’AMORE DI ROCCO • LA GELOSIA DI SIMONE/ ADDIO DI NADIA • COME TU VUOI (SLOW) • L’AMORE DEI DUE FRATELLI • IL DELITTO DI SIMONE • PAESE MIO/RITOMO DI SIMONE • TERRA LONTANA/PAESE MIO. BANDE ORIGINALE DU FILM BOCCACCIO 70 DE MARIO MONICELLI, FEDERICO FELLINI, LUCHINO VISCONTI, VITTORIO DE SICA : A SPASSO PER ROMA • BEVETE PIÙ LATTE! • LA GRANDE SEDUZIONE • SLOW DI PUPE • RADIOLINA DI PUPE.

DIRECTION ARTISTIQUE : OLIVIER JULIEN

Presse
« Né le 3 décembre 1911 à Milan dans une famille de musiciens, Nino Rota étudia dès son enfance au conservatoire de la capitale de la Lombardie, où il acquit une renommée précoce en tant que compositeur et chef d’orchestre (son premier oratorio, “L’Infanzia Di San Giovanni Battista”, fut représenté à Milan et à Paris quand il n’avait que douze ans!). Sur les conseils d’Arturo Toscanini, notre jeune surdoué obtint ensuite une bourse pour se perfectionner au Curtis Institute de Philadelphie, où il étudia de 1930 à 1932. De retour à Milan, il se consacra à son tour à l’enseignement de la musique tout en poursuivant son œuvre de compositeur, et prit en 1950 la direction du conservatoire de Bari, qu’il assura jusqu’à sa mort en 1979. Rota écrivit ses premières partitions pour le cinéma dès 1933 avec “Treno Popolare” de Raffaelo Matarazzo, suivi de “Jour De Noces” du même réalisateur, puis “Zazà”, de Renato Castellani en 1944. Il travailla aussi pour Edgar G. Ulmer, Alberto Lattuada, Henry Cass, Luigi Comencini, Terence Young et Henri Verneuil, et fit la connaissance de Federico Fellini alors que celui-ci travaillait sur son premier film, “Le Cheik Blanc” en 1952. Ce fut le début d’une fructueuse collaboration entre ces deux géants, incluant, entre autres, les bandes originales de “Les Vitelloni”, “Il Bidone”, “La Strada”, “La Dolce Vita”, ainsi que celles du “Satyricon”, d'”Amarcord”, de “Casanova” et de deux des quatre sketches de “Boccace 70”. Son ultime collaboration avec Fellini eut lieu lors du “Répétition d’Orchestre” de ce dernier en 1978, mais Rota fut aussi l’auteur des musiques des “Parrain I et II” de Coppola, ainsi que du “Roméo et Juliette” de Zeffirelli, ou encore de celles du “Guépard” et de “Rocco Et Ses Frères” de Visconti. S’ouvrant sur la bande originale du film de King Vidor, “Guerre et Paix” (avec de vraies citations de notre “Marseillaise” dedans), ce coffret triple CD propose ensuite sa quatrième collaboration avec Fellini, pour “Les Nuits de Cabiria” en 1957, suivie du score du “Plein Soleil” de René Clément en 1960, et de celui, plus mythique encore, de la “Dolce Vita” de Fellini la même année. Retraçant une période charnière dans l’œuvre du compositeur, cette anthologie le dépeint en pleine mutation. D’un classicisme ample (mais encore convenu) chez King Vidor, son registre s’ouvre dès lors à des danses folkloriques, ainsi qu’aux apports d’Outre-Atlantique (ragtime, swing, mambo et calypso), faisant bonne place aux cuivres, tout en préservant les nuances d’un travail orchestral élaboré. Sans se permettre toutes les audaces et la fantaisie de son contemporain Ennio Morricone, Rota n’en incorpore pas moins la mandoline, la flûte, le vibraphone, la clarinette, l’accordéon, l’orgue électronique et une guitare raisonnablement amplifiée à une cocktail music, alors manifestement référencée du côté de chez Henry Mancini. Art populaire par excellence, le cinéma brasse en effet une multitude de connections, dont ses musiques se font le support autant que le reflet. “La Dolce Vita” et “Rocco Et Ses Frères” le verront ainsi jouer de ces associations en une virtuose jonglerie, dont l’écoute postérieure se révèle indissociable des séquences qu’elles accompagnent. Désormais considéré comme l’un des plus grands compositeurs italiens du XXe siècle, Nino Rota a enregistré en 35 ans les bandes originales de près de 150 films, ainsi que celles d’une vingtaine de téléfilms et de séries télévisées. Nombre de celles-ci sont entrées dans notre patrimoine imaginaire collectif, et comme pour Cole Porter, Ennio Morricone ou les Beatles, elles ne sont pas près d’en sortir… »Patrick DALLONGEVILLE – PARIS MOVE
Lire davantage Lire moins
Liste des titres
  • Piste
    Titre
    Artiste principal
    Auteur
    Durée
    Enregistré en
  • 1
    Guerre et paix (King Vidor) : Prélude
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:40
    1956
  • 2
    Guerre et paix (King Vidor) : The Orgy
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:45
    1956
  • 3
    Guerre et paix (King Vidor) : Andreï Leaving for War - Pierre and Natasha
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:30
    1956
  • 4
    Guerre et paix (King Vidor) : The Battle of Austerlitz
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:28
    1956
  • 5
    Guerre et paix (King Vidor) : Moment Musical : Andreï And Natasha - The Hunt
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:28
    1956
  • 6
    'Guerre et paix (King Vidor) : War And Peace (Natasha''s Waltz)'
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:55
    1956
  • 7
    Guerre et paix (King Vidor) : Anatole and Natasha
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:40
    1956
  • 8
    Guerre et paix (King Vidor) : Winter and The Remembrance of Andreï
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:03
    1956
  • 9
    Guerre et paix (King Vidor) : The Charge of The Cavalry and The Wounded
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:08
    1956
  • 10
    Guerre et paix (King Vidor) : Exodus from Moscow
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:12
    1956
  • 11
    'Guerre et paix (King Vidor) : Napoleon''s Retreat'
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:55
    1956
  • 12
    Guerre et paix (King Vidor) : The Homecoming at Moscow
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:20
    1956
  • 13
    Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Cabiria
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:20
    1957
  • 14
    'Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Lla Ri'' Lli Ra'''
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:00:11
    1957
  • 15
    Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Mambo di Cabiria
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:20
    1957
  • 16
    Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Générique 1
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:14
    1957
  • 17
    Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Générique 2
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:53
    1957
  • 18
    Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Cabiria 2
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:00:39
    1957
  • 19
    'Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Lla Ri'' Lli Ra'' 2'
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:00:28
    1957
  • 20
    Les nuits de Cabiria (Federico Fellini) : Cabiria 3
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:06
    1957
  • 21
    Plein soleil (René Clément) : Générique
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:50
    1960
  • 22
    Plein soleil (René Clément) : Via Veneto
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:34
    1960
  • 23
    Plein soleil (René Clément) : Le baiser
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:14
    1960
  • 24
    Plein soleil (René Clément) : Thème de Marge
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:21
    1960
  • 25
    Plein soleil (René Clément) : Final
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:45
    1960
  • Piste
    Titre
    Artiste principal
    Auteur
    Durée
    Enregistré en
  • 1
    La dolce vita (Federico Fellini) : Titoli di testa - Canzonetta - Notturno - Cadillac
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:07
    1960
  • 2
    'La dolce vita (Federico Fellini) : Arrivederci Roma - Caracalla''s - La bersagliera'
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:41
    1960
  • 3
    La dolce vita (Federico Fellini) : La dolce vita - Via Veneto
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:36
    1960
  • 4
    La dolce vita (Federico Fellini) : Patricia - Canzonetta - Entrata dei gladiatori - Valzer
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:47
    1960
  • 5
    'La dolce vita (Federico Fellini) : Lola (Yes Sir, That''s My Baby) - Valzer (Parlami di me) '
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:26
    1960
  • 6
    La dolce vita (Federico Fellini) : Via Veneto e i nobili
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:23
    1960
  • 7
    La dolce vita (Federico Fellini) : Blues - La dolce vita dei nobili
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:43
    1960
  • 8
    La dolce vita (Federico Fellini) : Notturno e mattutino
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:31
    1960
  • 9
    La dolce vita (Federico Fellini) : La dolce vita - La bella melanconica
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:04
    1960
  • 10
    La dolce vita (Federico Fellini) : La dolce vita nella villa di Fregene - Can Can - Jinglebells
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:06:23
    1960
  • 11
    La dolce vita (Federico Fellini) : Finale
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:01
    1960
  • 12
    Il Brigante (Renato Castellani) : La lunga strada - In casa della nonna
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:00:43
    1961
  • 13
    Il Brigante (Renato Castellani) : Michele Cacciatore
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:41
    1961
  • 14
    Il Brigante (Renato Castellani) : La processione nel Paese
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:06
    1961
  • 15
    Il Brigante (Renato Castellani) : Echi dei canti di Calabria
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:55
    1961
  • 16
    Il Brigante (Renato Castellani) : Pataro
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:06
    1961
  • 17
    Il Brigante (Renato Castellani) : Michele, soldato americano
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:13
    1961
  • 18
    Il Brigante (Renato Castellani) : La vigilia della rivolta
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:40
    1961
  • 19
    Il Brigante (Renato Castellani) : Risveglio notturno e attesa nei campi
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:40
    1961
  • 20
    Il Brigante (Renato Castellani) : Miliella
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:00:28
    1961
  • 21
    Il Brigante (Renato Castellani) : ‘Mmazzato a tradimento
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:56
    1961
  • 22
    Il Brigante (Renato Castellani) : La Fuga disperata - Finale
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:35
    1961
  • Piste
    Titre
    Artiste principal
    Auteur
    Durée
    Enregistré en
  • 1
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Introduzione e canzone (Paese mio)
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:34
    1961
  • 2
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Terra lontana
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:44
    1961
  • 3
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Milano e Nadia
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:47
    1961
  • 4
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Valzer ai laghi
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:36
    1961
  • 5
    'Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : L''amore di Rocco'
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:38
    1961
  • 6
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : La gelosia di Simone - Addio di Nadia
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:44
    1961
  • 7
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Come tu vuoi (Slow)
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:52
    1961
  • 8
    'Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : L''amore dei due fratelli'
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:39
    1961
  • 9
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Il delitto di Simone
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:01:58
    1961
  • 10
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Paese moi - Ritomo di Simone
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:03:51
    1961
  • 11
    Rocco et ses frères (Luchino Visconti) : Terra lontana - Paese mio
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:02:36
    1961
  • 12
    Boccaccio 70 (Monicelli, Fellini, Visconti, De Sica) : A spasso per Roma
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:02
    1962
  • 13
    Boccaccio 70 (Monicelli, Fellini, Visconti, De Sica) : Bevete piu latte
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:03
    1962
  • 14
    Boccaccio 70 (Monicelli, Fellini, Visconti, De Sica) : La grande deduzione
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:05:28
    1962
  • 15
    Boccaccio 70 (Monicelli, Fellini, Visconti, De Sica) : Slow di Pupe
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:11
    1962
  • 16
    Boccaccio 70 (Monicelli, Fellini, Visconti, De Sica) : Radiolina di Pupe
    Nino Rota
    Nino Rota
    00:04:58
    1962
Livret

Nino Rota

BANDES ORIGINALES DE FILMS 1956-1961

Par Olivier Julien

 

C’est dans une famille de musiciens que Giovanni Rota Rinaldi (véritable nom de Nino Rota) voit le jour le 3 décembre 1911 à Milan. Ses parents l’inscrivent très tôt au conservatoire dirigé par Ildebrando Pizzetti où il étudie la composition et la direction d’orchestre. Enfant prodige, il signe un premier oratorio, L’infanzia di San Giovanni Battista qui, alors qu’il n’a que douze ans, sera représenté à Milan et à Paris en 1923 ; il écrit alors une fugue pour quator à cordes, orgue et orchestre à cordes et sa première musique vocale Perché si sempre la lampada (Quando tu sollevi la lampada al cielo) puis en 1925, un concerto pour violoncelle et en 1926 son premier opéra Il principe porcaro.

En 1929, il intègre le conservatoire Sainte-Cécile, de Rome, où il travaille sous la direction d’Alfredo Casella. C’est là que le chef d’orchestre Arturo Toscanini lui conseille d’aller se perfectionner aux Etats-unis. Nino Rota obtient alors une bourse pour étudier à Philadelphie en Pennsylvanie au Curtis Institute sous la direction de Fritz Reiner à la direction d’orchestre et de Rosario Scalero à la composition. Il y reste de 1930 à 1932 et développe une sérénade pour orchestre à quatre temps puis rentre à Milan où il poursuit des études de littérature à l’université. Il publie alors une thèse consacrée à Gioseffo Zarlino, compositeur de la Renaissance.

Nino Rota écrit ses premières partitions pour le cinéma dès 1933 pour Treno popolare de Raffaelo Matarazzo et s’oriente alors vers une carrière d’enseignement de la musique dès 1937 tout en continuant de composer. Il signe une nouvelle bande originale : Zazà (1944), film réalisé par Renato Castellani. Il travailla aussi pour Edgar G. Ulmer, Alberto Lattuada, Henry Cass, Luigi Comencini, Terence Young et Henri Verneuil. Il fit la connaissance du réalisateur Federico Fellini, alors que celui-ci travaillait sur son premier film, Le Cheik blanc (Lo sceicco bianco, 1952). Ce fut le début d’une fructueuse collaboration entre le réalisateur et le compositeur, incluant, entre autres, les musiques des films Les Vitelloni, La strada, La dolce vita. La bande sonore du film Huit et demi est ainsi fréquemment citée comme un des éléments les plus marquants du film, lui donnant une certaine « cohérence ». Il compose également la musique du Satyricon, d’Amarcord, du Casanova de Fellini et de deux des quatre sketches de Boccace 70 dont l’un fut tourné par le « maître ». Son dernier travail avec Fellini est Répétition d'orchestre (Prova d’orchestra) en 1978, un de ses chefs-d’œuvre. La relation Rota - Fellini a été si importante qu’aux funérailles d’État à Rome auxquelles Fellini a eu droit, le célèbre trompettiste italien Mauro Maur joua devant une foule immense l’œuvre « l’Improvviso dell’Angelo » de Nino Rota.

Parmi les partitions les plus célèbres de Nino Rota, citons également celles du Parrain (dont un motif musical est proche du thème de La Force du destin de Verdi) et du Parrain II, réalisés par Francis Ford Coppola, et de Roméo et Juliette, réalisé par Franco Zeffirelli ou celles du Guépard ou de Rocco et ses frères de Luchino Visconti.

En 1950, il prend la direction du conservatoire de Bari, poste qu’il conservera jusqu’à sa mort en 1979. En dehors de ses travaux pour le septième art, Nino Rota a également composé dix opéras, cinq ballets et beaucoup d’autres œuvres instrumentales, dont le Concerto Soirée (pour piano et orchestre) (1962). Il meurt le 10 avril 1979 à Rome, d’une thrombose coronaire. Son décès survient juste après l’enregistrement de la bande sonore de Répétition d’orchestre de Federico Fellini. Le conservatoire de musique de Monopoli, près de Bari dans les Pouilles lui est dédié.

Olivier Julien

© Frémeaux & AssociéS 2022

Filmographie

1933 : Treno popolare de Raffaello Matarazzo

1942 : Jour de noces (Giorno di nozze) de Raffaello Matarazzo

1943 : Il birichino di papà de Raffaello Matarazzo

1944 : Zazà de Renato Castellani

1944 : La donna della montagna de Renato Castellani

1945 : La Freccia nel fianco d’Alberto Lattuada

1945 : Lo Sbaglio di essere vivo de Carlo Ludovico Bragaglia

1945 : Les Ennuis de Monsieur Travet (Le Miserie del Signor Travet) de Mario Soldati

1946 : Mon fils professeur (Mio figlio professore) de Renato Castellani

1946 : Rome ville libre (Roma città libera) de Marcello Pagliero

1946 : Un americano in vacanza de Luigi Zampa

1946 : Albergo Luna, camera 34 de Carlo Ludovico Bragaglia

1947 : Vivre en paix (Vivere in pace) de Luigi Zampa

1947 : Confession dans la nuit (Vanità) de Giorgio Pàstina

1947 : Le Crime de Giovanni Episcopo (Il Delitto di Giovanni Episcopo) de Alberto Lattuada (non crédité)

1947 : Daniele Cortis de Mario Soldati

1948 : Amanti senza amore de Gianni Franciolini

1948 : Sous le soleil de Rome (Sotto il sole di Roma) de Renato Castellani

1948 : Sans pitié (Senza pietà) d’Alberto Lattuada

1948 : Fuite en France (Fuga in Francia) de Mario Soldati

1948 : Les années difficiles (Anni difficili) de Luigi Zampa (non crédité)

1948 : De nouveaux hommes sont nés (Proibito rubare) de Luigi Comencini

1948 : Le Héros de la rue (L’Eroe della strada) de Carlo Borghesio

1948 : Beaucoup de rêves sur les routes (Molti sogni per le strade) de Mario Camerini

1948 : Sept ans de malheur (Come persi la guerra) de Max Linder

1948 : Totò al giro d’Italia de Mario Mattoli

1948 : Le Choix des anges (Arrivederci, papà!) de Camillo Mastrocinque

1949 : La Montagne de verre (The Glass Mountain) de Henry Cass

1949 : L’Obsédé (Obsession) d’Edward Dmytryk

1949 : Tocsin (Campane a martello) de Luigi Zampa

1949 : Children of Chance de Luigi Zampa

1949 : Les Pirates de Capri (I Pirati di Capri) de Edgar G. Ulmer et Giuseppe Maria Scotese

1949 : Comment j’ai découvert l’Amérique (Come scopersi l’America) de Carlo Borghesio

1950 : È primavera de Renato Castellani

1950 : Naples millionnaire (Napoli milionaria) d’Eduardo De Filippo

1950 : Her Favourite Husband de Mario Soldati

1950 : Dans les coulisses (Vita da cani) de Mario Monicelli et Steno

1950 : Pour l’amour du ciel (È più facile che un cammello...) de Luigi Zampa

1950 : Fra Diavolo de Mario Soldati

1950 : È arrivato il cavaliere de Mario Monicelli et Steno

1950 : Il Monello della strada de Carlo Borghesio

1951 : White Corridors de Pat Jackson (non crédité)

1951 : Due mogli sono troppe de Mario Camerini

1951 : La Vallée des aigles (Valley of Eagles de Terence Young

1951 : Filumena Marturano, d’Eduardo De Filippo

1951 : Quelles drôles de nuits (Era lui... sì! sì!) de Marino Girolami, Marcello Marchesi et Vittorio Metz

1951 : Peppino e Violetta de Maurice Cloche

1951 : The Small Miracle de Maurice Cloche et Ralph Smart

1951 : Anna d’Alberto Lattuada

1951 : Napoleone (it) de Carlo Borghesio

1952 : Un Ladro in paradiso de Domenico Paolella

1952 : Le Prince esclave (Le Meravigliose avventure di Guerrin Meschino) de Pietro Francisci

1952 : Something Money Can’t Buy de Pat Jackson

1952 : Le Cheik blanc, aussi appelé Courrier du cœur (Lo Sceicco bianco) de Federico Fellini

1952 : Les Trois Corsaires (I Tre corsari) de Mario Soldati

1952 : Les anges du faubourg (Gli Angeli del quartiere) de Carlo Borghesio

1952 : Totò e i re di Roma de Mario Monicelli et Steno

1952 : Enquête à Venise (Venetian Bird) de Ralph Thomas

1952 : Des gosses de riches (Fanciulle di lusso) de Bernard Vorhaus

1952 : La Reine de Saba (La Regina di Saba) de Pietro Francisci

1952 : Ragazze da marito d’Eduardo De Filippo

1952 : Mélodies immortelles (Melodie immortali - Mascagni) de Giacomo Gentilomo

1952 : Noi due soli de Marino Girolami, Marcello Marchesi, Vittorio Metz

1952 : Marito e moglie d’Eduardo De Filippo

1953 : Panique à Gibraltar (I sette dell’Orsa maggiore) de Duilio Coletti

1953 : Un dimanche romain (La domenica della buona gente) de Anton Giulio Majano

1953 : Jolanda la figlia del corsaro nero de Mario Soldati

1953 : Le Boulanger de Valorgue de Henri Verneuil

1953 : L’Auberge tragique (Riscatto) de Marino Girolami

1953 : Les Vitelloni (I Vitelloni) de Federico Fellini

1953 : Anni facili de Luigi Zampa

1953 : Le Navire des filles perdues (La Nave delle donne maledette) de Raffaello Matarazzo

1953 : L’Assassin de la rue Paradis (Via Padova 46) de Giorgio Bianchi

1953 : L’Ennemi public nº 1 de Henri Verneuil

1953 : Marco la Bagarre (Musoduro) de Giuseppe Bennati

1953 : Les Femmes mènent le jeu (Scampolo 53) de Giorgio Bianchi

1953 : Gli uomini, che mascalzoni! de Glauco Pellegrini

1954 : Rapt à Venise (La mano dello straniero) de Mario Soldati

1954 : Un siècle d’amour (Cento anni d’amore) (segments « Garibaldina » et « Pendolin ») de Lionello De Felice

1954 : L’Étoile des Indes (Star of India) de Arthur Lubin

1954 : L’amour viendra (Appassionatamente) de Giacomo Gentilomo

1954 : La strada de Federico Fellini

1954 : Mambo de Robert Rossen

1954 : Vierge moderne (Vergine moderna) de Marcello Pagliero

1954 : Les Deux orphelines (Le Due orfanelle) de Giacomo Gentilomo

1954 : L’amante di Paride de Marc Allégret

1955 : Bella non piangere! de David Carbonari

1955 : Tonnerre sous l’Atlantique (La Grande speranza) de Duilio Coletti

1955 : Amis pour la vie (Amici per la pelle) de Franco Rossi

1955 : Il bidone de Federico Fellini

1955 : Un héros de notre temps (Un Eroe dei nostri tempi) de Mario Monicelli

1955 : Du sang dans le soleil (Proibito) de Mario Monicelli

1955 : La Belle de Rome (La Bella di Roma) de Luigi Comencini

1955 : Accadde al penitenziario de Giorgio Bianchi

1955 : Divisione Folgore de Duilio Coletti

1955 : Io piaccio de Giorgio Bianchi

1955 : Guerre et Paix (War and Peace) de King Vidor

1956 : Londres appelle Pôle Nord (Londra chiama Polo Nord) de Duilio Coletti

1956 : Ragazze al mare de Giuliano Biagetti

1957 : Le Moment le plus beau (Il Momento più bello) de Luciano Emmer

1957 : Les Nuits de Cabiria (Le Notti di Cabiria) de Federico Fellini

1957 : Nuits blanches (Le Notti bianche) de Luchino Visconti

1957 : El Alamein de Guido Malatesta

1957 : Barrage contre le Pacifique (This Angry Age) de René Clément

1957 : Le Médecin et le sorcier (Il Medico e lo stregone) de Mario Monicelli

1957 : Italia piccola de Mario Soldati

1958 : Città di notte de Leopoldo Trieste

1958 : Les Jeunes Maris (Giovani mariti) de Mauro Bolognini

1958 : Fortunella d’Eduardo De Filippo

1958 : Gli Italiani sono matti de Duilio Coletti et Luis María Delgado

1958 : Un morceau de ciel (Un Ettaro di cielo) d’Aglauco Casadio

1958 : La loi, c’est la loi (La Legge è legge) de Christian-Jaque

1959 : La Grande Guerre (La Grande guerra) de Mario Monicelli

1960 : La dolce vita de Federico Fellini

1960 : Plein Soleil de René Clément

1960 : Sous dix drapeaux (Sotto dieci bandiere) de Duilio Coletti

1960 : Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli) de Luchino Visconti

1961 : Les Joyeux Fantômes (Fantasmi a Roma) d’Antonio Pietrangeli

1961 : Il brigante de Renato Castellani

1962 : Le Meilleur Ennemi (The Best of Enemies) de Guy Hamilton

1962 : Boccace 70 (segments « Le Travail » (Il lavoro) de Luchino Visconti, et « Les Tentations du docteur Antoine » (Le tentazioni del dottor Antonio) de Federico Fellini)

1962 : Miracle à Cupertino (The Reluctant Saint) de Edward Dmytryk

1962 : L’Île des amours interdites (L’isola di Arturo) de Damiano Damiani

1962 : Les Séquestrés d’Altona (I Sequestrati di Altona) de Vittorio De Sica

1963 : Huit et demi (Otto e mezzo) de Federico Fellini

1963 : Le Guépard (Il Gattopardo) de Luchino Visconti

1963 : Il maestro di Vigevano d’Elio Petri

1965 : Juliette des esprits (Giulietta degli spiriti) de Federico Fellini

1965 : Aujourd’hui, demain et après-demain (Oggi, domani, dopodomani) (segment «L’ora di punta» de Eduardo De Filippo)

1966 : Spara forte, più forte... non capisco d’Eduardo De Filippo

1967 : La Mégère apprivoisée (The Taming of the Shrew) de Franco Zeffirelli

1968 : Roméo & Juliette (Romeo and Juliet) de Franco Zeffirelli

1968 : Histoires extraordinaires, sketch Toby Dammit ou Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable de Federico Fellini

1969 : Satyricon (Fellini - Satyricon) de Federico Fellini

1970 : Paranoia de Umberto Lenzi

1970 : Waterloo de Sergueï Bondartchouk

1972 : Fellini Roma (Roma) de Federico Fellini

1972 : Le Parrain (The Godfather) de Francis Ford Coppola

1973 : Film d’amour et d’anarchie de Lina Wertmüller

1973 : Amarcord de Federico Fellini

1973 : Hi wa shizumi, hi wa noboru de Koreyoshi Kurahara

1974 : The Abdication de Anthony Harvey

1974 : Le Parrain 2 (The Godfather: Part II) de Francis Ford Coppola

1976 : Ragazzo di Borgata de Giulio Paradisi

1976 : Caro Michele de Mario Monicelli

1976 : Le Casanova de Fellini (Il Casanova di Federico Fellini) de Federico Fellini

1978 : Mort sur le Nil (Death on the Nile) de John Guillermin

1978 : Prova d’orchestra de Federico Fellini

1979 : L’Ouragan (Hurricane) de Jan Troell1933 : Treno popolare de Raffaello Matarazzo

 

CD1

Bande originale du film Guerre et paix (War and peace) de King Vidor

1 - Prelude (Nino Rota)

2 - The Orgy (Nino Rota)

3 - Andrei Leaving for War - Pierre And Natasha (Nino Rota)

4 - The Battle of Austerlitz (Nino Rota)

5 - Moment Musical; Andrei And Natasha; The Hunt (Nino Rota)

6 - War and Peace (Natasha’s Waltz) (Nino Rota)

7 - Anatole And Natasha (Nino Rota)

8 - Winter and The Remembrance of Andrei (Nino Rota)

9 - The Charge of The Cavalry and The Wounded (Nino Rota)

10 - Exodus from Moscow (Nino Rota)

11 - Napoleon’s Retreat (Nino Rota)

12 - The Homecoming at Moscow (Nino Rota)

Orchestre dirigé par Franco Ferrara

33 tours 30 cm Columbia CL 930 - 1956

Bande originale du film Les nuits de Cabiria (Le notti di Cabiria) de Federico Fellini

13 - Cabiria (Nino Rota -Testoni)

14 - Lla Ri’ Lli Ra’ (Nino Rota - Enzo Bonagura)

15 - Mambo Di Cabiria (Nino Rota - Francesco Giordano)

16 - Le Notti Di Cabiria - Générique (Nino Rota)

17 - Le Notti Di Cabiria - Générique (Nino Rota)

18- Cabiria (Nino Rota -Testoni)

19 - Lla Ri’ Lli Ra’ (Nino Rota - Enzo Bonagura)

20 - Cabiria (Nino Rota - Gian Carlo Testoni)

Orchestre dirigé par Franco Ferrarra

45 tours EP Pathé 45E - AQ 28 - 1957

 

Bande originale du film Plein soleil de René Clément

21 - Générique (Nino Rota)

22 - Via Veneto (Nino Rota)

23 - Le Baiser (Nino Rota)

24 - Thème De Marge (Nino Rota)

25 - Final (Nino Rota)

Orchestre sous la direction de Jacques Metehen

45 tours EP Versailles 90 M 312 Medium - 1960

 

 

CD2

Bande originale du film La dolce vita de Federico Fellini

1 - Titoli Di Testa - Canzonetta - Notturno - Cadillac (Nino Rota)

2 - Arrivederci Roma - Caracalla’s - La bersagliera (Nino Rota)

3 - La Dolce Vita - Via Veneto (Nino Rota)

4 - Patricia - Canzonetta - Entrata Dei Gladiatori - Valzer (Parlami Di Me) (Nino Rota)

5 - Lola (Yes Sir, That’s My Baby) - Valzer (Parlami Di Me) - Stormy Weather (Nino Rota)

6 - Via Veneto E I Nobili (Nino Rota)

7 - Blues - La Dolce Vita Dei Nobili (Nino Rota)

8 - Notturno E Mattutino (Nino Rota)

9 - La Dolce Vita - La Bella Melanconica (Nino Rota)

10 - La Dolce Vita Nella Villa Di Fregene - Can Can - Jingle Bells - Blues - La Dolce Vita - Why Wait (Nino Rota)

11 - La Dolce Vita - Finale (Nino Rota)

Orchestre sous la direction de Nino Rota

33 tours 30 cm RCA LPM-10081 - 1960

 

Bande originale du film Il Brigante de Renato Castellani

12 - La Lunga Strada - In Casa Della Nonna            (Nino Rota)

13 - Michele Cacciatore (Nino Rota)

14 - La Processione Nel Paese (Nino Rota) 

15 - Echi Dei Canti Di Calabria (Nino Rota)

16 - Pataro (Nino Rota)

17 - Michele Soldato Americano (Nino Rota)

18 - La Vigilia Della Rivolta (Nino Rota)

19 - Risveglio Notturno E Attesa Nei Campi (Nino Rota)

20 - Miliella (Nino Rota)

21 - ‘Mmazzato A Tradimento (Nino Rota)

22 - La Fuga Disperata - Finale (Nino Rota)

Orchestre sous la direction de Nino Rota

33 tours 30 cm CAM C MS 30-031 - 1961

 

 

CD3

Bande originale du film Rocco et ses frères de Luchino Visconti

1 - Introduzione E Canzone (Paese Mio) (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

2 - Terra Lontana (Valzer) (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

3 - Milano E Nadia (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

4 - Valzer Ai Laghi (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

5 - L’Amore Di Rocco (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

6 - La Gelosia Di Simone/Addio Di Nadia (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

7 - Come Tu Vuoi (Slow) (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

8 - L’Amore Dei Due Fratelli (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

9 - Il Delitto Di Simone (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

10 - Paese Mio/Ritomo Di Simone (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

11 - Terra Lontana/Paese Mio (Nino Rota / Gian Domenico Giagni)

Orchestre sous la direction de Nino Rota

33 tours RCA Victor International FSO-2 - 1961

 

Bande originale du film Boccaccio 70 de Mario Monicelli, Federico Fellini, Luchino Visconti, Vittorio De Sica

12 - A Spasso Per Roma (Nino Rota)

13 - Bevete Più Latte! (Nino Rota)

14 - La Grande Seduzione (Nino Rota)

15 - Slow di Pupe (Nino Rota)

16 - Radiolina Di Pupe (Nino Rota)

Orchestre sous la direction de Nino Rota

33 tours RCA Victor International FOC-5 - 1962

commander les produits Frémeaux ?

par

Téléphone

par 01.43.74.90.24

par

Courrier

à Frémeaux & Associés, 20rue Robert Giraudineau, 94300 Vincennes, France

en

Librairie ou maison de la presse

(Frémeaux & Associés distribution)

chez mon

Disquaire ou à la Fnac

(distribution : Socadisc)

Je suis un(e) professionnel(le)

Librairie, disquaire, espace culturel, papeterie-presse, boutique de musée, médiathèque…

Contactez-nous