Fremeaux.com
Les habits neufs de l’empereur
Il y a bien des années de cela, vivait un empereur qui se comportait de manière bien étrange…
Ecoute d’abord cette histoire sur le CD ; ensuite, reviens lire le texte qui suit. 
A tout à l’heure !

Les deux escrocs racontent leur aventure…
Tu as entendu ? Quelle histoire incroyable, n’est-ce pas ! Nous allons te raconter comment nous avons mis au point cette magnifique arnaque. Nous sommes deux escrocs, on pourrait dire deux bandits de grand chemin. Là où nous vivons, les hommes naissent riches, nobles et puissants… ou pauvres parmi le peuple. Pour notre malheur, c’est notre condition. Nous sommes malins, il est vrai, mais nous ne voulons pas nous fatiguer au travail. Franchement, est-ce que cela t’intéresserait, toi, de travailler durement et sans répit, tout ça pour vivre dans la misère ? Trop peu pour nous ! Nous préférons partir sur les routes et nous volons l’argent dont nous avons besoin.
Un jour, nous sommes arrivés dans un grand royaume ; un empereur y régnait depuis de longues années. « Qu’il est beau ! », s’exclamaient les gens en le regardant se pavaner dans la ville. Nous avons été impressionnés par ses habits, tant ils étaient magnifiques. Bien sûr, nous avons cherché à en savoir davantage sur cet illustre personnage. Ah, il pouvait bien être beau ! Figure-toi qu’il passait tout son temps dans sa garde-robe, à changer de vêtements pour chaque nouvelle heure de la journée ! Peu lui importait son peuple, il dépensait ainsi tout l’argent du royaume. Nous avons bien vite évalué la situation : un empereur orgueilleux, futile et stupide, incompétent à gérer les affaires de son royaume; des ministres et des conseillers tout aussi incapables ; un peuple craintif et soumis. L’arnaque était simple : en nous prétendant tisserands, nous avons proposé à l’empereur de lui confectionner des habits d’une beauté incomparable. Et l’étoffe fabriquée aurait pour caractéristique étonnante d’être invisible pour ceux qui n’étaient bons à rien dans leur emploi ou pour ceux qui étaient très bêtes. Jamais le roi ni aucun de ses conseillers ne voudraient admettre l’évidence : ils étaient incompétents et stupides ; quant au peuple, il n’oserait rien dire. Tous étaient donc prêts à s’aveugler de manière volontaire et à accepter l’inacceptable : voir et admirer une étoffe qui n’existait pas.
Notre escroquerie a fonctionné à merveille… enfin presque. Nous n’avions pas prévu ce petit enfant, le seul capable de voir et de dire la vérité que niait les adultes. « Mais voyons, le roi est nu ! », a-t-il dit. Et le peuple au bout d’un moment s’est écrié : « Mais voyons, le roi est nu ! ». A cet instant, nous avons pris la fuite ! Heureusement, nous avons eu le temps d’emporter l’acompte que nous avait versé le roi, et les superbes fils de soie et d’or.
L’honnêteté du petit enfant a eu raison de la fausseté du monde des adultes. Les relations entre les hommes qui détiennent le pouvoir et ceux qui les servent sont fondées sur la peur et le mensonge. Au bout du compte, en étant humilié de la sorte devant son peuple, l’empereur a été puni de son orgueil et de sa bêtise. Quant à nous, nous l’avons échappé belle !

Le vilain petit canard raconte son histoire
Pip, pip ! Les petits canards sortent de l’oeuf en cassant la coquille … Coin, coin ! disent les petits canards, en se dandinant et en découvrant le monde.
Tiens, comme il est bizarre celui-là, se dit la maman canard. Qu’il est grand… et comme il est laid ! Eh oui, c’est moi, le vilain petit canard. Ecoute d’abord mon histoire sur le CD ; ensuite, reviens lire le texte que j’ai écrit pour
toi. A tout à l’heure !

Moi, le vilain petit canard…
Tout avait bien commencé. Je suis né à la campagne, en plein soleil, sur des feuilles d’oseille qui brillaient sous la lumière. Tout autour de moi, il y avait des champs, des prés, des forêts et des lacs profonds… Dès que je suis sorti de l’œuf, la cane qui me couvait s’est étonnée : « Il est grand, pour un caneton ! Il est gris… Il est laid ! ». Et c’était vrai. Rien à faire, je ne ressemblais pas aux autres canetons. Eux, ils étaient jaunes et bien mignons ; tous les oiseaux le disaient, dans la basse-cour. Qui suis-je ? Pas un canard, je suis trop grand et trop gris. Pas une cigogne, je n’ai pas de longues pattes rouges. Pas un dindon, je me tiens droit et je nage très bien. Alors, qui suis-je ?
Je suis un vilain petit canard, laid, et méprisé de tous. Les canards me pincent, les poules me donnent des coups de bec, la fille qui donne à manger me repousse du pied. Je décide de m’enfuir. Mais dans la campagne, la vie n’est pas plus facile : j’ai faim, il y a du vent, il y a de la neige, et il fait froid, si froid que j’ai bien failli mourir dans la glace du lac ! Le printemps est arrivé comme une nouvelle naissance pour moi. Et, ô miracle, en voyant mon image se refléter dans l’eau du lac, je me suis aperçu que je n’étais plus un canard… Je suis devenu un cygne magnifique ! Vois-tu, je suis persuadé que mon créateur, Hans Christian Andersen, a un peu raconté son histoire au travers de la mienne. Il faut que je te dise qu’il n’était pas beau, lui non plus : il était presque albinos, il avait un nez immense et de petits yeux plissés. Les personnes qui l’ont connu ont été frappées par son apparence étrange, par une sorte de bizarrerie qui émanait de lui. Il est resté solitaire toute sa vie.
Dans ses jeunes années, il écrit déjà son désespoir d’être né laid et pauvre. Il est issu d’une famille misérable, d’un père cordonnier et d’une mère lavandière. La vie est très dure dans le Danemark du XIXe siècle pour les gens du peuple. A sept ans, il raconte des histoires qu’il invente lui-même. Peu après, il commence à écrire des poèmes et des pièces de théâtre. Mais sa mère doit le faire travailler ; elle le place comme apprenti dans une manufacture de vêtements, puis dans une manufacture de tabac. Très sensible, de santé délicate, Hans Christian ne supporte pas cet environnement. Heureusement, son apparence et son caractère étranges attirent aussi la sympathie, et il parvient dès son enfance à trouver des protecteurs qui le prennent en charge et s’occupent de lui. A quatorze ans, il quitte Odense, sa ville natale, pour tenter sa chance dans la capitale, Copenhague : il veut devenir acteur… et rien d’autre ! Il connaît alors plusieurs années de misère, mais finit par trouver des protecteurs qui lui permettront de reprendre des études et de compléter son éducation. Il trouve finalement sa voie dans l’écriture ; ce sont surtout ses contes qui le rendent célèbre. Il devient alors un écrivain admiré et reconnu, à l’étranger comme dans son pays. Moi, j’étais un vilain petit canard. Tu as entendu toutes les humiliations que j’ai dû subir sans rien dire ! Je devine que mon conteur, lui aussi, à dû beaucoup souffrir de se sentir si différent de son entourage ; il avait des aspirations artistiques et littéraires. Tu peux le comprendre, maintenant, je n’appartenais pas à l’univers misérable dans lequel je suis né : ma place n’était pas dans cette couvée de canards. Je leur laisse la basse-cour, la saleté, la bêtise et la méchanceté ! Je suis bien loin de tout cela maintenant, j’y pense parfois comme à un mauvais rêve. Mon destin, c’est d’être un cygne superbe, le plus jeune et le plus beau d’entre tous ces oiseaux royaux. Mes plumes sont d’une blancheur lumineuse. Je glisse doucement sur l’eau en faisant bruisser mes ailes. « Regardez, le voilà ! Qu’il beau ! », s’écrient les enfants. Et ils me regardent nager vers eux, la bouche ouverte d’admiration. Les lilas inclinent leurs branches sur mon passage. Comme je suis heureux ! Si tes camarades se moquent de toi parce que tu es différent d’eux, si tu rêves d’une autre existence, tu sais maintenant que tout est possible pour toi. Mais, attention, dans la vraie vie, les humains restent des humains, les canards restent des canards et les cygnes restent des cygnes. C’est par tes actions, en améliorant tes capacités, et sans renier ton identité, que tu pourras t’envoler vers ton destin.
Bonne chance !

La princesse au petit pois
Comment peut-on reconnaître une «vraie» princesse ? Dans ce conte, tu vas découvrir comment un «vrai» prince s’y prend pour épouser une «vraie» princesse, et non une simulatrice.

Qui était Hans Christian Andersen ?
Hans Christian Andersen est né le 2 avril 1805 dans la petite ville d’Odense, au Danemark. Sa famille était très pauvre ; son père était cordonnier et sa mère lavandière. Très jeune, Andersen montre une forte sensibilité et une imagination particulièrement fertile. Il développe une passion pour la littérature et le théâtre qu’il gardera toute sa vie. Son enfance l’a marqué et, à l’âge adulte, il reste très préoccupé par l’argent et les questions matérielles. Dans ses contes, les personnages issus du peuple sont toujours traités avec une grande humanité. En 1819, il décide d’aller à Copenhague, la capitale, pour s’essayer au théâtre, au chant et à la danse, sans grand succès. Il obtient le soutien d’un grand bourgeois, Jonas Colin ; grâce à son aide, il reprend des études, qu’il suit avec difficultés. A partir de 1821, il commence à publier des romans, des poèmes et des contes qui, ainsi qu’il le précisait lui-même, ne s’adressaient pas particulièrement aux enfants. Son premier recueil de contes et histoires paraît en 1835 ; il publiera le dernier en 1874. Il se passionne pour les voyages, ce qui l’amènera à séjourner régulièrement dans différents pays européens (l’Allemagne, la Suède, la Suisse, l’Italie, la France…). Andersen a consacré son existence à la littérature ; son activité d’écrivain se poursuivra jusqu’à la fin de sa vie. C’était un être extrêmement sensible et solitaire.

Les Contes racontés aux enfants
Le premier recueil des Contes racontés aux enfants (Eventyr fortalte til børn) paraît le 8 mai 1835. Le premier cahier contient Le briquet, Le Petit Claus et le Grand Claus, La Princesse au petit pois, Les Fleurs de la petite Ida ; le deuxième cahier contient Poucette. Le troisième cahier, publié en 1837, raconte l’histoire de La Petite Sirène et Les Habits neufs de l’empereur. Dès leur première parution, ces histoires connaissent un grand succès, aussi bien au Danemark qu’à l’étranger. L’Intrépide Soldat de plomb, Le Vilain Petit Canard et La Petite Fille aux allumettes sont publiés dans des recueils de Contes ultérieurs. Les histoires d’Andersen ne correspondent pas aux contes classiques, comme ceux de Charles Perrault (1628-1703) ou des frères Jacob (1785-1863) et Wilhelm (1786-1863) Grimm, que tu as sûrement déjà lus ou écoutés. Leur auteur considère qu’elles ne s’adressent pas spécifiquement aux enfants. De manière générale, elles restent difficilement assimilables à un genre littéraire, tant la personnalité d’Andersen est riche et complexe. L’ironie ou l’originalité sont souvent présentes. Tu peux aller au-delà des apparences en écoutant ce que te dit l’enfant dans Les habits neufs de l’empereur : “il n’a rien sur lui !”, autrement dit, le roi est nu. Des faits ou des éléments absurdes, invraisemblables, sont présentés comme naturels et allant de soi. Les histoires débutent souvent à partir d’observations de la vie quotidienne : un canard dans une basse-cour, une pâquerette dans une touffe d’herbe, des soldats de plomb rangés dans une boîte, le chant d’un oiseau, une image… Dans ces histoires inclassables, la nature (la mer, la forêt, les montagnes, les cieux, les fleurs, les arbres…) et les animaux (le rossignol, la corneille, l’hirondelle…) jouent un rôle important. Des personnages de tous les jours (des petits garçons ou des petites filles, des paysans, des cordonniers…) croisent des rois, des reines, des princes ou des princesses. Des créatures extraordinaires, comme les sirènes, les sorcières ou les anges, semblent faire partie du quotidien. Les jouets, les arbres, les vents ou les fleurs parlent, et personne ne s’en étonne.

Il est difficile de trouver une “morale” dans ces histoires racontées avec une langue simple, à la fois littéraire et populaire, parlée et écrite. Certes, la vie est dure, et bien des hommes sont méchants et cruels ; mais les personnages d’Andersen, par leurs qualités propres (le courage, la bonté, un talent particulier…), parviennent à la dépasser. Ainsi, elle peut aussi devenir étonnante, drôle, belle ou touchante. Contrairement aux contes classiques, les histoires d’Andersen ne se terminent pas toujours bien ; La petite sirène ou Les souliers rouges en sont des exemples terrifiants.
Brigitte Juanals
© GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SAS 2006

Jean-Pierre Marielle
Cinquante années d’activité cinématographique ont imposé Jean-Pierre Marielle comme l’un des plus grands acteurs du Septième art hexagonal et comme l’une des personnalités préférées des français. Né en avril 1932 à Dijon, Jean-Pierre Marielle se prend de passion pour la littérature au lycée et s’oriente vers l’apprentissage de la comédie sur les conseils de l’un de ses professeurs. Installé à Paris, il intègre le Conservatoire, où il rencontre notamment Jean-Paul Belmondo et Jean Rochefort. Dès lors, Jean-Pierre Marielle se consacre au théâtre, et intègre rapidement la compagnie Grenier-Hussenot avec laquelle il interprète entre autres Pirandello et Pinter. A partir de 1957, il commence à jouer des petits rôles au cinéma, et se fait remarquer quelques années plus tard avec Peau de banane de Marcel Ophuls (1963), Week end à Zuydcoote (1964) d’Henri Verneuil et Le Diable par la queue de Philippe de Broca (1969). La décennie 1970 verra son triomphe au cinéma avec la comédie de Georges de Georges Lautner La Valise, puis Que la fête commence de Bertrand Tavernier en 1975 et surtout Les Galettes de Pont-Aven de Joël Seria, la même année, pour lequel il sera nominé au césar du meilleur acteur. Dans des rôles baroques et hauts en couleur, Jean-Pierre Marielle impose sa prestance et sa voix grave dans un mélange de rigidité bon vivante et de flegme exubérant. Au début des années 1990 cependant, deux films très différents lui permettent d’exprimer de nouvelles facettes de son personnage, tout d’abord Uranus de Claude Berri, puis Tous les matins du monde, d’Alain Corneau, où il interprète un virtuose de la viole de gambe du XVIIe siècle. “Le Bob Denard du cinéma”, comme se plaisait à l’appeler Bertrand Blier restera l’un des acteurs les plus attachants du cinéma français du XXe siècle, comme en témoignent ses six nominations aux césar du meilleur acteur et le Molière du meilleur comédien qui lui a été décerné en 1994.
 
Ludivine Sagnier
Malgré son jeune âge, Ludivine Sagnier a déjà consacré à la comédie près de la moitié de sa vie ! Et c’est à juste titre qu’elle est devenue l’une des actrices phares de la jeune génération de comédiens français. Née en 1979, elle suit des cours de théâtre dès son plus jeune âge. A 10 ans, on peut la voir apparaître dans le très beau Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau. En 1994, Ludivine Sagnier entre au Conservatoire d’art dramatique de Versailles. Elle y remporte deux Premiers prix : l’un pour le concours classique et l’autre pour le concours moderne ! Elle fait ses réels débuts au cinéma en 1988 avec Les maris, les femmes, les amants de Pascal Thomas. Deux ans plus tard, elle tourne sous la direction de François Ozon Gouttes d’eau sur pierre brûlante. C’est le début d’une collaboration qui va la mener aux premiers rangs du cinéma français. En 2002, on la voit à l’affiche du film-sensation en hexagone : 8 femmes, de François Ozon, qui remporte l’Ours d’argent du Festival de Berlin et qui vaut aux actrices de se partager un European Film Award de la meilleure interprétation. A titre personnel, Ludivine est alors nominée pour le César du meilleur jeune espoir féminin. L’année suivante, elle est à l’affiche du nouveau film de François Ozon, Swiming Pool, aux côtés de Charlotte Rampling. La prestation de Ludivine lui vaut d’être nominée au César de la meilleure actrice dans un second rôle. Le film est présenté au Festival de Cannes en même temps que La Petite Lili de Claude Miller, dont elle occupe le premier plan. Les talents de Ludivine Sagnier séduisent jusqu’à l’Amérique : elle est choisie pour inerpréter la fée Clochette dans le Peter Pan de Paul J. Hogan. A l’affiche en 2005 pour Une Aventure, de Xavier Giannoli, elle tourne actuellement une adaptation cinématographique de Belle du Seigneur, où elle interprète la belle Ariane.


Composition originale : Vincent Bouchot
Fabrice Parmentier : Direction musicale
Mathieu Steffanus : Clarinette
Marie-Noëlle Simonet : Hautbois
Cécile Jolin : Basson
Eric Chalan : Contrebasse - François Juskoviac: Percussions
Enregistré au Studio Kos & Co (Paris en 2005)
Montage et Mixage Jean-Claude Koskas
Mise en scène sonore : Olivier Cohen
Illustration de couverture : Monique Gorde
Editions musicales : Frémeaux & Associés et Kos & Co
Sous la direction de Claude Colombini-Frémeaux

Ecouter Le Vilain Petit Canard (livre audio) © Frémeaux & Associés. Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore est partenaire de Radio France, Radio France Internationale, L’Institut National de l’Audiovisuel, l’Assemblée Nationale, l’Historial de la Grande Guerre, le Mémorial de Caen et assure l’édition sonore d’ouvrages en accord avec les ayants droit ou les successions ainsi que les grands éditeurs (les éditions Gallimard, Grasset, Plon, Le Seuil,…). Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires, dans les fnac et virgin, en VPC chez La Librairie Sonore, Audio-archives, Livraphone, Lire en tout sens, Livre qui Parle, Mots et Merveilles, Alapage, Amazon, fnac.com, chapitre.com etc.....Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écouter par téléchargement auprès d'Audible (Audio direct - France loisirs) et d'iTunes (iStore d'Apple) et musicaux sur Fnacmusic.com, Virginméga et iTunes.

Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

ULYSSE d'après HOMERE
ULYSSE d'après HOMERE
Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage'... Tout est là. La vie, soudain, est associée à...

SAXYTROMPE, BALAMOUCHE ET CORDOZAR
SAXYTROMPE, BALAMOUCHE ET CORDOZAR
“Une ludique initiation à la musique proposée par l’équipage de la Grande Bleue, voyage dans le...

RUTABAGA - CHANSONS DE 1939 à 1945
RUTABAGA - CHANSONS DE 1939 à 1945
L’importance culturelle de la seconde guerre mondiale est remise en cause à chaque nouvelle...

ROBINSON CRUSOE, D'APRÈS DANIEL DEFOE
ROBINSON CRUSOE, D'APRÈS DANIEL DEFOE
Robinson Crusoé par Claude Rich, Vendredi par Hassan Kouyaté, la musique d’André Serre-Milan et plus de...

MOLIERE OU LA DOUBLE VIE DE JEAN-BAPTISTE P.
MOLIERE OU LA DOUBLE VIE DE JEAN-BAPTISTE P.
Faire découvrir et aimer Molière au travers d’un opéra, tel était le pari...

MISTER DJANGO ET MADAME SWING
MISTER DJANGO ET MADAME SWING
Initiation à la musique du génial Django Reinhardt et à sa culture manouche, Mister...

MARCO POLO ET LE TRESOR DE KUBILAI KHAN
MARCO POLO ET LE TRESOR DE KUBILAI KHAN
Marco Polo, fils d’un riche marchand Vénitien qui a déjà fait le voyage jusqu’à la Chine,...

LES VOYAGES DE GULLIVER - D'APRES JONATHAN SWIFT
LES VOYAGES DE GULLIVER - D'APRES JONATHAN SWIFT
« Dès sa parution en 1721, Gulliver a connu un succès phénoménal, devenant...

LES MILLE ET UNE NUITS VOL 2
LES MILLE ET UNE NUITS VOL 2
Interprétation de Sapho (3CD).

Ecouter les mille et une nuits, c’est se livrer sans retenue à...

LES MILLE ET UNE NUITS
LES MILLE ET UNE NUITS
Nuit après nuit, conte après conte, la voix enchanteresse de Shéhérazade fait...

LES LETTRES DE MON MOULIN
LES LETTRES DE MON MOULIN
Interprété par la compagnie des conteurs de LA FARIGOULE accompagné par l’ensemble musical des...

LES INDES NOIRES - D’APRÈS JULES VERNE
LES INDES NOIRES - D’APRÈS JULES VERNE
Avec Les Indes noires, Jules Verne développe une histoire fantastique qui plonge ses racines dans...

LES FABLES DE LA FONTAINE VOL 2
LES FABLES DE LA FONTAINE VOL 2
L'enregistrement de référence par Michel Galabru & Jean Topart
un CD avec livret 12  pages...

LES ENFANTS D'IZIEU
LES ENFANTS D'IZIEU
Texte intégral de Rolande Causse lu par Bulle Ogier suivi du témoignage historique de...

LES AVENTURES DE GUIGNOL
LES AVENTURES DE GUIGNOL
Guignol nous vient de Lyon, il a fait tous les métiers, il n’aime pas beaucoup...

LE VENT TOURBILLON - CONTE MUSICAL POUR INSTRUMENTS
LE VENT TOURBILLON - CONTE MUSICAL POUR INSTRUMENTS
Conte musical et instrumental de Roger Landy pour enfants à partir de 7 ans, l’histoire du vent tourbillon met en...

LE GRAND DEFI D' ALBIN - BASTIEN ET SON OMBRE
LE GRAND DEFI D' ALBIN - BASTIEN ET SON OMBRE
« La curiosité est un joli défaut. Sans curiosité, pas d’invention, pas d’aventure,...

LA CHANSON FRANCAISE DU XXème SIECLE
LA CHANSON FRANCAISE DU XXème SIECLE
Disque d'initiation à la Chanson Française
pour les enfants à partir de 6...

L'INTREPIDE SOLDAT DE PLOMB ET DEUX AUTRES CONTES - D'APRES ANDERSEN
L'INTREPIDE SOLDAT DE PLOMB ET DEUX AUTRES CONTES - D'APRES ANDERSEN
Sur ce CD également :
LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES
LE ROSSIGNOL ET L'EMPEREUR.

HÄNSEL & GRETEL / JEUX D' ENFANTS
HÄNSEL & GRETEL / JEUX D' ENFANTS
Depuis le conte des frères Grimm, qui n’a pas rêvé de découvrir un jour, comme Hänsel et...

FRANKENSTEIN, d'après Mary Shelley
FRANKENSTEIN, d'après Mary Shelley
Peu de personnages de fiction connaissent un succès tel que Frankenstein. Adaptations, imitations,...

DON QUICHOTTE (pour les enfants)
DON QUICHOTTE (pour les enfants)
Pourquoi initier vos enfants au cercle très restreint des livres phares de la littérature européenne comme...

DE LA TERRE A LA LUNE - AUTOUR DE LA LUNE - JULES VERNE
DE LA TERRE A LA LUNE - AUTOUR DE LA LUNE - JULES VERNE
Enregistrement historique de 1959 par Jean Desailly en 3 CD (INA)

De la Terre à la Lune et...

DE BACH A NOS JOURS PAR JEAN MARTIN
DE BACH A NOS JOURS PAR JEAN MARTIN
Pour la première fois, l’édition discographique présente les œuvres des grands maîtres...

CONTES TRADITIONNELS DU MAROC
CONTES TRADITIONNELS DU MAROC
« Collectés dans le sud marocain, ces contes replacent la parole des anciens conteurs,...

CONTES TRADITIONNELS DE SUEDE ET DE NORVEGE
CONTES TRADITIONNELS DE SUEDE ET DE NORVEGE
Si nous connaissons tous les contes des frères Grimm, d’Andersen, ou d’Afanassiev, combien...

CHANTONS CLAUDE BOLLING (A PARTIR DE 3 ANS)
CHANTONS CLAUDE BOLLING (A PARTIR DE 3 ANS)
Claude Bolling est un compositeur universel, jazz, cross-over, musique classique, chanson française,...

CHANSONS POUR LES ENFANTS
CHANSONS POUR LES ENFANTS
“Je crois plutôt que c’est le mode d’éducation depuis 1920 et une ambiance sonore différente...

BLANCHE NEIGE -LES MUSICIENS DE BOHEME -TOM POUCE -LE ROITELET
BLANCHE NEIGE -LES MUSICIENS DE BOHEME -TOM POUCE -LE ROITELET
Frémeaux & Associés présente quatre chefs-d’œuvre issus de contes et légendes...

ANTOINETTE LA POULE SAVANTE (CONTE MUSICAL POUR ENFANTS)
ANTOINETTE LA POULE SAVANTE (CONTE MUSICAL POUR ENFANTS)
Pour les vacances de Pâques, Simon et Elliot partent en Angleterre chez Elizabeth, la grand-mère...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Pub Net Cat 2017-2018.jpg
titre new orleans.gif
Pub Net Fats Domino.jpg
Titre_Galerie.gif
visuel_net_les_esprits_de_la_foret.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif