PIRANDELLO - ANDRE GIDE
PIRANDELLO - ANDRE GIDE
Ref.: FA5218

DEUX CONFERENCES PAR GUY DUMUR

Ref.: FA5218

Artistic Direction : COLETTE DUMUR & CLAUDE COLOMBINI

Label : Frémeaux & Associés

Total duration of the pack : 2 hours 35 minutes

Nbre. CD : 2

Select a version :
Thanks to this pack, you get a 21.58 % discount or €10.99
This product is already in your shopping cart
A digital version of this product is already in your shopping cart
Shipped within 24 to 48 hours.
Presentation

DEUX CONFERENCES PAR GUY DUMUR



This 2 CD Box delivers two conferences by Guy Dumur, French writer famous for his writings on the Theatre. The first conference, about Pirandello, was recorded in 1957. The second, made in 1958 has for subject André Gide and the theatre plays. In French.



Tracklist
  • Piste
    Title
    Main artist
    Autor
    Duration
    Registered in
  • 1
    A ce moment là
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:02:17
    1957
  • 2
    Au moment où Pirandello commence…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:25
    1957
  • 3
    Pirandello, vous le savez…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:04
    1957
  • 4
    Mesdames, messieurs…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:28
    1957
  • 5
    Mais enfin, pour ce qui nous occupe…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:06:42
    1957
  • 6
    Je disais que dans Chacun sa vérité…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:25
    1957
  • 7
    Ces sujets là…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:07:59
    1957
  • 8
    La première pièce…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:03:51
    1957
  • 9
    En effet, jusque là le rideau se lève…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:07:27
    1957
  • 10
    Les six personnages…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:56
    1957
  • 11
    Je voudrais dire encore quelques mots…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:06:00
    1957
  • 12
    Pour les personnes qui n'auraient pas…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:06:02
    1957
  • 13
    Il est certain…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:06
    1957
  • 14
    Je voudrais pour terminer…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:13
    1957
  • Piste
    Title
    Main artist
    Autor
    Duration
    Registered in
  • 1
    De ce petit entretien…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:01
    1958
  • 2
    Donc la première question qu'il faudrait se poser…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:36
    1958
  • 3
    Il ne faut pas oublier également…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:01
    1958
  • 4
    Mais avant d'en venir là…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:07:26
    1958
  • 5
    Après ce petit portrait très incomplet…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:03:03
    1958
  • 6
    Dans le journal on s'apercoit…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:18
    1958
  • 7
    Car Gide, il faudrait que je parle également…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:44
    1958
  • 8
    Je prononcais tout à l'heure…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:42
    1958
  • 9
    Eh bien Gide, au cours des années 30…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:05:51
    1958
  • 10
    Voilà donc, à peu près…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:06:47
    1958
  • 11
    Eh bien c'est tellement vrai…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:03:11
    1958
  • 12
    Gide devait attendre très longtemps…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:08:36
    1958
  • 13
    En tout cas dans les années qui vont suivre…
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:03:46
    1958
  • 14
    Et puis également...
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:04:41
    1958
  • 15
    Questions/réponses
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:00:42
    1958
  • 16
    Questions/réponses
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:01:05
    1958
  • 17
    Questions/réponses
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:03:05
    1958
  • 18
    Questions/réponses
    Dumur Guy
    Guy Dumur
    00:02:37
    1958
Booklet

PIRANDELLO - ANDRÉ GIDE - Guy Dumur

PIRANDELLO - Septième personnage de son œuvre
ANDRÉ GIDE - Et le théâtre

Deux conférences par Guy Dumur
Enregistré en 1957 & 1958

Conférences prononcées dans la grande salle du Théâtre National de Chaillot à Paris, en présence des Amis du Théâtre Populaire

Guy Dumur : Le Grand Témoin
Guy Dumur, en grand journaliste, en critique hors pair a construit, article après article, l’histoire de l’art qui a dominé sa vie : le théâtre. Ce grand virage qu’a pris l’art dramatique de la Libération à la fin du XXe siècle, à partir duquel rien n’était plus comme avant, peu d’observateurs ont pu le comprendre immédiatement, puis le suivre et en aimer les différentes évolutions. Il y a eu Guy Dumur à France-Observateur puis au Nouvel Observateur de 1956 à 1991. Guy Dumur avait un style apparemment classique, mais rehaussé de gourmandise et d’élégance, doit détenir la plus grande longévité dans la pratique de la chronique théâtrale, de telle sorte qu’un choix de ses articles, comme l’a opéré Colette Dumur (sa sœur) et préfacé Armelle Heliot, L’expression théâtrale1, constitue dans sa continuité et sans erreurs de jugement le parcours le plus complet de ce demi-siècle de spectacles.


La grande signature du Nouvel Obs était aussi un homme de radio, de débats, de conférences, un homme qui intervenait en conteur sincère, sans les enjolivures de celui qui corrige ses souvenirs, avec une mémoire étonnante et un sens aigu de l’analyse historique. Il s’exprimait avec la juste distance, avec un amour de l’art et des gens qu’il cachait avec pudeur, sans goût pour la détestation et les polémiques inutiles. Pourtant, ses propos, écrits et parlés, sont sans concession : ils dégagent la beauté et la nouveauté d’un Beckett, d’un Brook, s’engagent pour le théâtre populaire de Jean Vilar, rejettent le mauvais boulevard et les académismes à la mode. Il a été parallèlement l’une des grandes voix de Le masque et la plume, sur France-inter. Etayant ses points de vue avec un art consommé de l’exposition savante et malicieuse, il était drôle sans être sarcastique, savant sans être pédant, d’une jeunesse constante qui puisait ses références et son sourire dans un grand savoir et une expérience émerveillée. Il savait souvent interrompre ses parfaits développements par des remarques en porte-à-faux, et surprendre ses « adversaires » par des interventions lapidaires qu’on n’attendait pas.
Derrière ce témoin inlassable, qui se livrait peu, parlait peu de lui-même, il y avait quelqu’un qui avait pratiqué le théâtre et était le pair des écrivains de sa génération : il avait été enfant comédien; il avait publié des romans, des pièces, des essais2, des traductions et des adaptations, et dirigé la monumentale « Histoire des spectacles » de la Pléiade; il était aussi connu pour ses écrits sur l’art, surtout par ses livres sur Delacroix3 et  Staël4, mais il n’y faisait jamais la moindre allusion. Il nous reste les écrits et la voix de celui qui a inventé l’expression si exacte de « spectateur professionnel » pour doubler le terme de critique.
Avril 2007 - Gilles Costaz
Auteur. Théâtre : Le crayon (1991), Retour à Petersbourg (1994), Le Keurps (1997, A jouer sur la lune (2002). / Critique dramatique, collabore aux Echos, à Politis, à l’Avant-scène, et au Magazine Littéraire ainsi  qu’ au Masque et la Plume (France-Inter). / Président du Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale de 1989 à 1992 et de 2001 à 2002.


1 « Guy Dumur, L’Expression théâtrale 1944-1991 » – Editions Gallimard – 2001
2 Le théâtre de Pirandello – Editions l’Arche – 1955 / 5e Edition : 1967
3 Delacroix, Romantique français – Editions Mercure de France – 1973 ; Delacroix et le Maroc – Editions Hersher – 1988
4 Nicolas de Staël – Editions Flammarion – 1975

Un Poète
Critique littéraire, critique dramatique, journaliste, écrivain… Guy Dumur est avant tout un poète. Par ses conférences et ses textes le plus souvent admirables, il a contribué à la connaissance et à la consécration de l’œuvre de Jean Vilar. Le premier numéro de la revue Théâtre Populaire est de mai-juin 1953. Il en fut l’un des principaux fondateurs avec Roland Barthes, Morvan Lebesque et Robert Voisin. Dans le même temps, en 1953, naissaient Les Amis du Théâtre Populaire à Paris, puis à Avignon. Par la suite, constituée en 1966 à Avignon, la Fédération des A.T.P. compta jusqu’à cinquante associations dans autant de villes de France. Vingt fonctionnent toujours et groupent des bénévoles qui étrangement dans un monde voué aux affaires, assurent la responsabilité de saisons théâtrales. En leur nom, je souhaite rendre hommage à Guy Dumur. Comme lui, dont je suivais les chroniques, j’ai découvert en 1946 Gérard Philipe dans le Caligula de Camus au Théâtre Hebertot, et Jean Vilar en 1948 dans Richard II et La Mort de Danton, à Avignon dans la Cour d’Honneur. Nos vies en ont été bouleversées.
Jean Autrand – Président de l’Association des Amis du Théâtre Populaire (Mai 2007)


Les Amis du Théâtre Populaire et la revue Théâtre Populaire
Qu’est-ce que l’Association des Amis du Théâtre Populaire ? Les Amis du Théâtre Populaire sont bien autre chose qu’une amicale traditionnelle. Pour nous, le théâtre populaire est moins lié, dans sa définition, à un répertoire particulier ou même à une catégorie de spectateurs qu’à certaines formes de relation entre le public et le théâtre. Il est fondé sur un accord profond du public qui, dépassant l’émotion souvent fugitive de la représentation, s’exprime par un véritable engagement de responsabilité. Cet acte suppose un public organisé, averti des problèmes techniques, politiques et sociaux du théâtre. […] […] Cette association a pour but de grouper les spectateurs attachés à l’œuvre entreprise par Jean Vilar et son équipe sur le double plan du renouvellement des formes dramatiques et de l’élargissement du public ; de soutenir les efforts de théâtre semblables. A notre deuxième rencontre, nous avons décidé de mettre en route cet hiver avec Vilar, des conférences-débats pour l’initiation du public au théâtre.
Henri Laborde & J.M. Despinette – Revue Théâtre Populaire / N°1 – mai/juin 1953 & N°2 – juillet/août 1953 (Extraits)
Guy Dumur - 1921-1991
La scolarité d’enfant et d’adolescent n’empêche pas Guy Dumur de vivre sa passion pour le théâtre : acteur puis, plus tard, metteur en scène. Après avoir suivi des études de philosophie à Paris et à Lyon pendant la guerre, Guy Dumur s’affirme : homme de lettres, poète, traducteur et/ou adaptateur d’œuvres dramatiques, chroniqueur littéraire, chroniqueur théâtral à plein temps, sa vie durant.


La vie littéraire – la vie théâtrale :
A partir de 1944, Guy Dumur collabore aux publications lyonnaises : Confluences, Combat. Il suit au jour le jour l’édition littéraire. Ses articles continuent à paraître alors que Henry Smadja est devenu le responsable d’édition de Combat. Peu à peu, l’analyse de la création dramatique devient la principale préoccupation de Guy Dumur.


Les revues, les journaux :
- Au comité de rédaction de la revue de prestige Médecine de France, du 1er numéro en 1949 au dernier en 1973. Guy Dumur, assure également la chronique littéraire et la chronique dramatique, celle-ci sous le pseudonyme de « Daniel Secret », éditions Olivier Perrin.
- Théâtre populaire : créée en 1953 par Guy Dumur, avec Robert Voisin, directeur des éditions L’Arche et Morvan Lebesque, 1er Président de l’Association des Amis du Théâtre Populaire. Dès le 1er numéro, Guy Dumur attache à la revue de nouveaux « jeunes » critiques, dont Roland Barthes.
- Collaboration aux Cahiers Renaud-Barrault à La Table Ronde de 1950 à 1954, à l’Encyclopédie du Théâtre contemporain, 1957-59 et à Théâtre de France, 1958
- Collaboration régulière au Journal des Amis du Théâtre Populaire - A.T.P. / BREF
- Dès 1956, dans France-Observateur, puis dans chaque édition du Nouvel Observateur – jusqu’en juillet 1991 – Guy Dumur affirme ses réflexions de journaliste professionnel dans cet hebdomadaire : concernant les théâtres de la Rive Gauche et les œuvres des écrivains nouveaux.
- Le Masque et la Plume : émission radiophonique diffusée sur France Inter, Guy Dumur est présent, célèbre pour ses débats animés se rapportant à la création théâtrale, jusqu’en juillet 1991.


Conférences :
Dans le cadre de l’Alliance Française, Guy Dumur parcourt les pays d’Afrique Centrale, le Danemark, la Suède, la Norvège, découvre les Etats-Unis en 1955. Le public l’écoute parler de la littérature contemporaine.
« Pourquoi Camus a eu le prix nobel ? » sera le sujet de conférences en Espagne, en 1957.


L’œuvre littéraire :

1/ Edition :
- Un récit une nouvelle sont édités chez Gallimard : Les Petites filles modèles (1949) – Le Matin de leur jour (1954). Plus tard il porte sa réflexion sur l’œuvre de deux peintres : Delacroix, romantique français (1973) Mercure de France – puis Delacroix et le Maroc (1988) Ed. Herscher. Ami de Nicolas de Staël durant les dernières années de la courte vie de celui-ci, il tente une approche de ce peintre dans Staël (1975) Flammarion Ed.
- Pirandello, essai, L’Arche (1955)
- Histoire des spectacles, sous la direction de Guy Dumur, La Pléiade, Gallimard (1965)
- Dictionnaire des Ecrivains de langue française, éd. Bordas, articles : Artaud - Dubillard - Pichette - Pirandello - Schehadé - 1980-1983.
2/ Réalisations théâtrales :
Scènes I et II de Guy Dumur, mise en scène de Jean-Pierre Kalfon, Théâtre de Lutèce (Paris) - 1962.
3/ Traductions, adaptations scéniques :
- Amour pour amour, de William Congreve - éd. L’Arche 1960. Comédie Française, mai 1989, mise en scène par André Steiger.
- Plusieurs pièces de Tom Stoppard - Editions : Le Rideau, Bruxelles et Gallimard 1977-1980 ; présentées à Bruxelles, à Lausanne 1977, à Paris de 1978 à 1984 : Théâtre de la Ville, Odéon.
- Les hauts de Hurlevent, d’après Emily Brontë - 1980
- Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut (1981) - mises en scène par Robert Hossein, à Reims.
- Virginia, de Edna O’Brien, d’après Virginia Woolf, mise en scène par Simone Benmussa - 1981, à Paris.
- Sherlock Holmes, d’après Conan Doyle et William Gillette, mise en scène par Michel Facadau - 1982.
- La vraie Camille Claudel, fiction radiophonique, France Culture, 1989.
- Le fleuve étincelant, d’après Charles Morgan, réalisation Patrick Bureau - Antenne 2 - 1989.
4/ Préfaces :
Théâtre complet, de Giraudoux, Grasset, 1971.
L’espace vide, de Peter Brook, Le Seuil, 1977.
Théâtre de la spontanéité, de Jacob Moreno, Desclée de Brouwer, 1984.
Tartuffe, de Molière, LGF, Le Livre de Poche, 1985.
Britannicus, de Racine, LGF, Le Livre de Poche, 1986.
5/ Entretiens radiophoniques : confiés à Lucien Attoun lors de l’émission Guy Dumur, profession spectateur, diffusé sur France-Culture en 1983
6/ « Guy Dumur – L’Expression théâtrale, 1944-1991 », textes réunis par Colette Dumur et présentés par Armelle Héliot, préface de Jean Daniel – Gallimard (2001) Collection Les Cahiers de la NRF – Prix du meilleur livre sur le Théâtre décerné par le Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale en 2002.
7/ Jean Vilar, homme de théâtre – William Shakespeare, Les Songes. Guy Dumur, deux conférences sur le théâtre (1959-1991). Coffret 2 Cds, disponible aux Editions Frémeaux & Associés.
8/ Distinctions :
1982 : Chevalier de la Légion d’Honneur
1985 : Commandeur de l’Ordre National des Arts et des Lettres
1990 : Officier de l’Ordre National du mérite

1981-1988 : Vice Président puis Président du Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale
1985 : Président de la Société des rédacteurs de l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur.


Ecouter PIRANDELLO - Septième personnage de son œuvre, ANDRÉ GIDE - Et le théâtre / Deux conférences par Guy Dumur (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros, les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.

Where to order Frémeaux products ?

by

Phone

at 01.43.74.90.24

by

Mail

to Frémeaux & Associés, 20rue Robert Giraudineau, 94300 Vincennes, France

in

Bookstore or press house

(Frémeaux & Associés distribution)

at my

record store or Fnac

(distribution : Socadisc)

I am a professional

Bookstore, record store, cultural space, stationery-press, museum shop, media library...

Contact us