<< 1 ... 2 3 4 5 6 >>
  • « Quelle ferveur et quelle exigence » par Paris Move
    Categories : Press

    « (…) Jamais à court de défis, c’est en compagnie d’une dream-team où s’illustrent les percussionnistes Robertinho Silva et Minino Garay, le contrebassiste Felipe Cabrera, le batteur Lukmil Perez, le superbe pianiste Leo Montana, ainsi que les saxophonistes Irving Acao (également en charge des arrangements) et Baptiste Herbin (sans oublier ses propres rejetons, Gaël et Julian Leprince-Caetano), qu’elle se propose à présent d’adapter une demi-douzaine d’originaux du mythique Wayne Shorter, quitte à les doter pour la circonstance de lyrics de son cru. Dès le majestueux “Eleonora (Lady Day)” introductif, on mesure avec quelle ferveur et quelle exigence Manu et ses hommes se sont investis dans ce projet. Assortissant de breaks latins le “Speak No Evil” de Shorter, ou “brazilianisant” la plage titulaire (avec le sax sinueux de Baptiste Herbin, et les ivoires virevoltants d’un Montana en état de grâce), Madame Le Prince surplombe magistralement ces adaptations de son timbre subtilement [...]

  • “Thoughtful blend of songs” by Journal of Gospel Music
    Categories : Press

    Fremeaux & Associes spotlights the estimable contributions of females, specifically female gospel groups, on Gospel: Female Gospel Groups 1940-1962, the sixth volume in its multi-disc reissue effort. The French firm has previously mined the golden age of gospel music with packages on male quartets, guitar evangelists, female soloists, and collections dedicated to Mahalia Jackson and the Roberta Martin Singers.While the 72-track, 3-CD set collection features many artists whose work has been reissued, it focuses on lesser-known gems from their catalogues (…). The smart selection of songs doesn’t leave out regional groups (…). Gospel: Female Gospel Groups 1940-1962 includes album notes in French, a summary in English, and a discography that includes everything but the labels associated with the selections. In all, this sixth volume is a well-curated and crisply produced package of performances by women who helped make gospel gospel. Even hardcore collectors will find it enjoyable for [...]

  • « Plus pertinente que jamais » Par Enseignement catholique actualités
    Categories : Press

    « Après des étés caniculaires qui provoquent des mégafeux, la question du philosophe Dominique Bourg aux experts du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), Jean Jouzel et Hervé Le Treut, semble plus pertinente que jamais : si le Giec a évalué la trajectoire du climat, n’a-t-il pas sous-estimé l’apparition rapide d’événements extrêmes ? Les scientifiques sont effarés par la lente prise de conscience et s’estiment peu entendus. « On continue à émettre beaucoup de gaz à effets de serre. Or, le retard pris, on le paiera dans le futur, prévient Jean Jouzel. Le temps perdu ne se rattrapera pas… »Par MB – ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE ACTUALITES

  • « Edifiant et fort instructif » par La Dimension du sens que nous sommes
    Categories : Press

    « Jean Jouzel, paléoclimatologue, qui fut le président du GIEC de 2002 à 2015, Hervé Le Treut, climatologue, spécialiste de la simulation numérique au GIEC et le philosophe Dominique Bourg, dressent le bilan de soixante années d'études internationales consacrées au climat, en s'attachant beaucoup à retracer l'histoire du GIEC depuis sa création, en 1988.Un document essentiel pour quiconque veut comprendre le vif des débats autour du réchauffement climatique, et n'entend pas s'enfermer dans le seul périmètre des questions de températures...Or, à tout le moins, la déception dont ils témoignent quant aux décisions qui auraient dû être prises, est tristement révélatrice : nous irons droit dans le mur. Non pas «nous allons», mais nous irons, comme animés par la volonté farouche d'en finir avec nous-mêmes... Nous y sommes du reste déjà, tant, surtout, la classe politique se refuse à agir pour nous éviter le pire.Certes, l'été 2022 aura marqué un tournant. Tout le monde y sera allé de so [...]

  • « Un album tonique et inventif » par Chant..Songs
    Categories : Press

    « Belles de nuit, c’est la bande originale du spectacle musical qui évoque le crépuscule des maisons closes au lendemain de 39-45. La bande son de la fin d’une époque. Il faut une certaine audace en pleine époque du mouvement (pleinement justifié) #MeToo pour signer un spectacle musical, Belles de nuit, en souvenir du vieux temps des maisons closes. Ou plutôt d’une période charnière et cette année 1946 où ces lieux sont vite menacés de fermeture par la loi Marthe-Richard, votée en avril. Cette loi qui abolit le régime de la prostitution réglementée en France depuis 1804. Auteur et compositeur de l’ensemble des chansons de ce spectacle musical, Jonathan Kerr raconte pourtant en onze titres le destin de Jacotte, Lucienne, Jeanne, Yvonne et Momo à la veille de la fermeture des bordels. Accompagné d’un trio de jazz, le spectacle met l’accent sur la vie de ces femmes dans laquelle si la vie n’avait pas sa place, les rêves ne manquaient pas. S’il manque au disque, la chaleur d’une pr [...]

  • « Un univers de lumières et de mouvements » par Le Monde
    Categories : Press

    « En 2014, le saxophoniste Wayne Shorter avait déjà reçu un hommage phonographique par son collègue Dave Liebman au sein d’un big band. Cette fois, c’est la chanteuse et pianiste Manu Le Prince qui célèbre la musique de Shorter avec Children of the Night, titre d’une composition de 1961 du saxophoniste pour l’album Mosaic des Jazz Messengers d’Art Blakey dont il faisait alors partie. Voix chaude, expressive, Manu Le Prince va au-delà de la traduction vocale du jeu de Shorter, en écrivant des textes qui évoluent sur les courbes mélodiques. Elle chante ce « son de la musique qui me donne le frisson » dans Eleanora (Lady Day), qui était un hommage de Shorter à Billie Holiday enregistré en 1965 pour l’album The Soothsayer ; « les mers des harmonies » dans Children of the Night ; un univers de lumières et de mouvements dans Footprints (1966)… Avec elle, un quartette, où le saxophoniste Irving Acao est dans l’évocation des sinuosités, les fluidités de Shorter, et quelques invités. Tous [...]

  • « Une réussite totale » par ABS Magazine
    Categories : Press

    « De la fin des années 30 jusque dans les années 70, le black gospel traditionnel a connu son Âge d’Or et un engouement énorme et généralisé dans les communautés africaines américaines, alors qu’il était ignoré ou presque partout ailleurs (1). Mais le gospel, comme toutes les musiques populaires, a évolué et, de nos jours, c’est un gospel dit « contemporain » (très proche de la soul music, de la pop et du rap) qui a les faveurs du public noir US, pendant que l’Europe et le reste du monde découvrent enfin les trésors du gospel traditionnel grâce à des compagnies comme Ace Records en Angleterre, Gospel Friend en Suède, Frémeaux et Associés en France et une poignée d’autres, qui rééditent la crème de la crème de ce style musical exceptionnel (2) et ses bonnes nouvelles (… « Good News, la vie est courte et dure, voire abominable, mais ensuite, pour les Justes, ce sera le bonheur et la joie pour l’éternité »…). (3) C’est dans cette période que les femmes, solistes ou membres de groupes [...]

  • « Un enregistrement qui peut faire du bien à toute la famille. » par l’Adem
    Categories : Press

    « L’enregistrement débute avec des conseils aux parents, pour qu’ils puissent aider les enfants dans ce travail. Ensuite il y aura des exercices sous la forme de petites histoires qui traitent de la vie de Petit scarabée. Ils aideront les  enfants à prendre conscience  de leurs émotions et à apprendre à les gérer. Les situations proposées, qui racontent la vie et les problèmes de Petit scarabée, sont semblables à celles qui vivent les enfants, et ils pourront donc s’y identifier. Quelques signaux sonores permettent de repérer les différentes activités, dans lesquelles sont incluses des informations scientifiques.Un enregistrement qui peut faire du bien à toute la famille. »Par Cristina AGOSTI-GHERBAN – ADEM

<< 1 ... 2 3 4 5 6 >>