<< 1 ... 6 7 8 9 10 >>
  • « Une intégrale réjouissante » par Travellingue
    Categories : Press

    Si elle a commencé comme secrétaire, Léonie Maria Julia Bathiat, plus connue sous le nom d’Arletty, a mis à « profit » sa relation avec un jeune armateur, Jacques-Georges Lévy pour découvrir la « haute » société, les grands couturiers, la littérature avant de quitter son compagnon et de mener une carrière en solo comme mannequin chez Paul Poiret. C’est en faisant connaissance avec le marchant de tableau Paul Guillaume – qui fut l’ami de Picasso et Modigliani – qui la recommande au directeur du Théâtre des Capucines, Armand Berthez, qu’elle passe des auditions et est engagée pour deux figurations. C’est lui qui va angliciser son nom qui deviendra son nom d’artiste. Le succès va vite venir et, en 1922, Arletty est à l’affiche de cinq spectacles dont une opérette. Au cinéma, elle débute aussi dans l’adaptation de La Garçonne, de Victor Margueritte où elle figure au côté de Marie Bell, Suzy Solidor et Edith Piaf, une jeune débutante. Mais, c’est en chanteuse, dans le rôle de Clémentin [...]

  • « Monk en uno de sus mejores momentos » par Rock Bottom Magazine
    Categories : Press

    … « Aqui tenemos casi dos horas de hard bop y bebop con Monk en gran forma. » … « Este es un disco genial para comprobar la originalidad y grandeza de su sonido. » Par Txema MAÑERU  - ROCK BOTTOM MAGAZINE

  • « J.J.J. était un géant et ce volume le prouve » par Jazz News
    Categories : Press

    Quel bonheur de voir arriver un nouveau volume de la collection dirigée par Alain Gerber depuis des années, cette fois-ci épaulé par les experts Jean-Claude Ricard (qui fait honneur au statut de remplaçant du regretté Alain Tercinet) et Jean Buzelin ! Bonheur double puisque le tromboniste jay Jay Johnson est honoré comme son génie le mérite. Celui qui fut le « Charlie Parker de son instrument » (souvent considéré comme malcommode) et chez qui « la mélodie fut l’objet d’une quête permanente » a gravé parmi les plus belles pages du jazz moderne – avec Bird, Dizzy, Sonny Stitt, Benny Carter ou Miles – en réalisant le prodige de ne jamais se mettre « au service de sa virtuosité ». J.J.J. était un géant et ce volume le prouve une fois de plus. Par Bruno GUERMONPREZ - JAZZ NEWS

  • Arletty a aussi marqué la chanson, la preuve avec le coffret de cette Intégrale
    Categories : Press

    MUSE DE GUITRY, PRÉVERT OU CARNÉ; AMIE DE CÉLINE, ARLETTY A AUSSI MARQUÉ LA CHANSON. LA PREUVE AVEC LE COFFRET DE CETTE INTÉGRALE 1928-1962 (*) QUI MONTRE COMMENT CHANTER LUI PERMIT D’ÉTABLIR UN PONT AVEC LE CINÉMA DANS SA CARRIÈRE. Si elle a commencé comme secrétaire, Léonie Maria Julia Bathiat, plus connue sous le nom d’Arletty, a mis à « profit » sa relation avec un jeune armateur, Jacques-Georges Lévy pour découvrir la « haute » société, les grands couturiers, la littérature avant de quitter son compagnon et de mener une carrière en solo comme mannequin chez Paul Poiret. C’est en faisant connaissance avec le marchant de tableau Paul Guillaume – qui fut l’ami de Picasso et Modigliani – qui la recommande au directeur du Théâtre des Capucines, Armand Berthez, qu’elle passe des auditions et est engagée pour deux figurations. C’est lui qui va angliciser son nom qui deviendra son nom d’artiste.Le succès va vite venir et, en 1922, Arletty est à l’affiche de cinq spectacles dont une [...]

  • « Une parution inattendue et événement » par Jazz News
    Categories : Press

    Plume essentielle du jazz, Alain Gerber ne s’est peut-être jamais autant livré que dans cette parution inattendue et événement. Inattendue car les derniers écrits de l’auteur commençaient à dater. Evénement car elle marque les esprits par sa densité et sa sincérité. Alain Gerber est batteur et la relation qu’il entretient avec son instrument ainsi qu’avec ses plus grands maîtres éclaire d’un jour nouveau son œuvre. Plus encore, comme le revendique son éditeur en dos de couverture, ce lien, très largement disséqué à la première personne et au prisme d’un bouquet foisonnant de souvenirs et d’illustrations aussi personnelles que parlantes, offre bien « un véritable support à nos émotions : celui d’un imaginaire documenté (…) pour apprécier et comprendre ce qui a révolutionné les musiques du 20e siècle ». Partir de soi pour atteindre le plus grand que soi n’est pas donné à tout le monde. La merveilleuse petite musique d’Alain Gerber y parvient avec une grâce et une intelligence doucem [...]

  • « On touche ici au sublime » par Paris Move
    Categories : Press

    Sang mêlé s’il en fût, Baden Powell de Aquino, disparu à l’aube de ce millénaire en son Rio de Janeiro natal, compte parmi les plus importants créateurs et virtuoses de la guitare classique au siècle dernier. Avec une cinquantaine d’albums enregistrés de son vivant (auxquels il convient encore d’ajouter ses publications posthumes), son héritage se perpétue pour l’ériger en tant que figure essentielle parmi les musiques issues du continent sud-américain. Révélé au grand public européen lors des Berliner Jazztage de 1967 (à la même affiche qu’un jeune Buddy Guy venu se mesurer alors aux maîtres de la guitare jazz!), il se produisit vingt ans plus tard  au Festival International de Guitare de Liège, organisé par le producteur Guy Lukowski. Déjà émaillée de nombreux enregistrements publics, sa discographie s’enrichit avec celui-ci de près d’une heure de prestation magistrale (captée au faîte de son talent, l’année de son cinquantième anniversaire). Sa dextérité bluffante excelle sur u [...]

  • « Précieux et indispensable pour l’histoire de la musique » DNJ
    Categories : Press

    « Le label Frémeaux & Associés nous fait découvrir une fois encore des enregistrements rarement regroupés tout à fait dignes d’intérêt. Voilà que sort une anthologie du tromboniste Jay Jay Johnson en un coffret de 2 CDs dans l’excellente collection dirigée par Alain Gerber secondé par Jean Paul Ricard.On retrouve la prose délicieuse de Gerber et son analyse des plus fines, un vrai "écrivain de jazz" dont les émissions sur France Musique (Le jazz est un roman) et France Culture (Black and Blue) ont formé la culture jazz de nombreux auditeurs, je peux en attester pour mon cas personnel. Auteur d’une trentaine de livres sur le jazz, créateur de la collection “The Quintessence” chez Frémeaux & Associés, il pratique aussi la batterie, ce qui nous vaut la sortie toujours chez Frémeaux de son autobiographie du jazz : Deux petits bouts de bois. Une autobiographie de la batterie de jazz. Alain Gerber donne son sentiment sur le musicien Jay Jay Johnson dans le style qu’on lui (re)connaît al [...]

  • « Tout Gerber est là » par Les Dernières Nouvelles du jazz
    Categories : Press

    « Figure vénérée de la jazzosphère par ses écrits (Jazz Magazine, les Cahiers du Jazz) et ses oraux (des émissions à France Culture et France Musique) sans oublier son travail de directeur de collection (The Quintessence, chez Frémeaux & Associés), Alain Gerber, c’est un fait connu d’un petit cercle, pratique également un instrument, disons plutôt un arsenal, la batterie.Retiré dans le midi depuis sa mise à la retraite par Radio France en 2008 -une mesure pour raison de limite d’âge qui frappa aussi Claude Carrière, Jean Delmas, Philippe Carles parmi les producteurs de jazz- l’écrivain à succès (une cinquantaine d’ouvrages, romans ou récits, lauréat du Prix Interallié, distingué par l’Académie Française, l’Académie du Jazz) s’est sérieusement (re)mis à la batterie découverte à l’adolescence à Belfort : une heure chaque jour dans un cabanon de sa maison à Toulon où il entre « au pays des merveilles ». Son constat : « Peut-être deviendrai-je un jour batteur, à la fin des fins. Je sa [...]

<< 1 ... 6 7 8 9 10 >>