<< 1 ... 5 6 7 8 9 >>
  • « Un irrésistible swing chaloupé » par Jazz Magazine
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Alain Jean-Marie connait extrêmement bien tout un pan de l’histoire du jazz et un répertoire qui va des standards de Broadway au hard-bop, qu’il a joué toute sa vie avec son talent et sa discrétion habituels. Néanmoins, il n’a jamais oublié ses racines guadeloupéennes qu’il revendique haut et fort, et ce dès son premier album en 1969, « Piano Biguines ». Vingt-trois ans plus tard, en 1992, il enfonce le clou en créant le trio Biguine Reflections (Eric Vinceno à la basse électrique et Jean-Claude Montredon à la batterie). Ils mêlent brillamment deux musiques créoles, la biguine et le jazz, avec un irrésistible swing chaloupé. La saveur particulière de leur son tient notamment à leur répertoire, entre chansons traditionnelles et compositions pertinentes, signées de chacun des membres. « Tropical Blues », le cinquième album de ce trio, est certainement le plus réussi, de par la maturité évidente du groupe, leur interaction hors-pair, mais aussi pour la chaleur humaine qu’il dégage et [...]

  • « Un joyau scintillant dans un écrin sur mesure » par Jazz Magazine
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Manu Le Prince a d’abord fait ses armes chez Magma, Urban Sax, Bernard Lavilliers et Novos Tempos avant de créer ses propres formations. Elle revient avec un projet ambitieux servi par un orchestre de première classe. Depuis plus de vingt ans, Manu Le Prince vit entre la France et le Brésil, qui est devenu sa seconde patrie, comme en a témoigné l’excellent « BossaJazz For Ever » qu’elle enregistra en 2013 en hommage à Johnny Alf, l’un des pionniers de la bossa nova. A une époque où beaucoup de chanteuses reprennent le répertoire brésilien en oubliant l’atmosphère particulière qu’il demande, Manu Le Prince nous avait surpris par l’authenticité et le côté charnel des ses interprétations. Qu’elle s’attaque aujourd’hui au répertoire de Wayne Shorter pourra surprendre, mais ce serait oublier que le saxophoniste américain avait lui aussi une relation particulière avec la musique brésilienne (rappelez-vous de son album « Native Dancer » avec Milton Nascimento). Elle a donc commencé par m [...]

  • « Indispensable » par Yves Bigot (TV5 Monde)
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    « Remarquable compilation. Indispensable pour connaitre le rock anglais pre-Beatles. Bravo. Et Merci ! »Par Yves BIGOT – TV5 MONDE

  • « Ne manquera pas de vous donner du plaisir » par Mediapart
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    « Percussionniste et mélodiste épatant, Jean-Michel Davis propose un nouveau disque édité chez Frémeaux et associés. Joyeux comme une rencontre amicale, précis comme une horloge et cependant libre, le CD de son quintette vaut plus que le détour : une écoute attentive.   D'accord, Daniel Huck n'est pas vraiment Pavarotti, mais la voix de Juliette Pearl Davis est très agréable. Cette équipée chaleureuse ne manquera pas de vous donner du plaisir. Bon début de journée à tous ! » Par Frederick CASADESUS - MEDIAPART

  • « Une belle osmose » par Latins de jazz
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    « Avec « Children of The Night », Manu Le Prince rend hommage à Wayne Shorter, saxophoniste et compositeur essentiel de l’histoire du jazz. Entourée d’un aréopage de musiciens français, cubains et brésiliens, elle met en parole quelques-uns des grands standards du mythique jazzman dont les qualités de mélodiste font l’unanimité. (…) Sur le lumineux « Children of The Night » Manu Le Prince reste fidèle à l’esprit de l’œuvre de Wayne Shorter. Tout en prenant ses distances avec l’écriture originale, elle pose ses paroles sur les instrumentaux. Avec délicatesse et souplesse, elle s’approprie les morceaux qu’elle projette dans ses propres territoires, entre musique brésilienne et jazz. Manu Le Prince livre cet opus en hommage au grand saxophoniste et compositeur Wayne Shorter, avec les encouragements du maître qui a lui-même validé ses paroles sur quatre de ses musiques. L’opus retrace plusieurs périodes du parcours musical de Wayne Shorter dont celle avec le chanteur brésilien Milto [...]

  • « Des liens subtils, par-delà les pays et les sons » par Chants Songs
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    « Comédienne et chanteuse, Nathalie Joly signe ici un projet qui résonne particulièrement avec son propre parcours, comme le raconte la journaliste Véronique Mortaigne dans la pochette de l’album.En septembre 2019, elle avait obtenu une bourse d’écriture de l’ambassade de France en Algérie. C’est en résidence à l’Institut français d’Annaba, au début du mouvement de contestation « Hirak » que les souvenirs remontent par vague à son esprit et lui rappelle cette fusillade de la rue d’Isly à laquelle elle assista avec sa sœur, en mars 1962, depuis le balcon de leur grand-mère, qui était pharmacienne à Alger. C’est au retour de ce séjour que Nathalie Joly conçoit ce spectacle musical, Chansons d’aller-retour, sous le regard du dramaturge Simon Abkarian. Douze des seize chansons présentées dans ce disque sont extraites du spectacle qui fut créé en janvier 2021 au Théâtre de l’Épée de bois-Cartoucherie.En compagnie de sa sœur, Valérie Joly, spécialiste des chants du monde, elle évoque, d [...]

  • « Une ode salutaire au partage, au métissage, à l’espoir… » par Coup de théâtre
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    « Voici un spectacle musical bien enlevé qui nous emmène loin, très loin, de l’autre côté de la Méditerranée – et même au-delà –, là où le soleil réchauffe les corps et les cœurs, fait vibrer les sons et les couleurs, et exploser la vie avec générosité. De la générosité, Nathalie Joly et sa sœur Valérie en ont à revendre.  (…) Nathalie et Valérie partagent avec nous les souvenirs de leur enfance en Algérie, dans un joyeux melting-pot de chansons d’exilé(e)s, qui célèbrent la nostalgie de la terre perdue, de ceux que l’on a quittés, mais aussi l’amour, la fraternité, le combat incessant des femmes. La vie en somme, toujours en mouvement. Sous l’œil complice de Thierry Roques, au piano et à l’accordéon (…) elles nous entraînent dans un tour du monde haut en couleur. (…) Dans ces temps d’incertitudes et de repli, où l’on voit se raviver les tensions entre les peuples et les cultures, ce spectacle fait un bien fou. C’est une ode salutaire au partage, au métissage, à l’espoir… à la vie [...]

<< 1 ... 5 6 7 8 9 >>