<< 1 ... 5 6 7 8 9 >>
  • "Jusqu’à la déraison, une passion des peaux et du verbe" par Fragile
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Point n’est besoin de connaître le jazz et ses batteurs illustres, Cozy Cole, Gene Krupa, Philly Joe Jones, Elvin Jones ou Roy Haines (son préféré) pour goûter pleinement à la manière d’Alain Gerber, cet autodidacte des fûts et des peaux, toujours juste quand il s’agit d’écrire sur cette musique. Se dessine dans ces Deux petits bouts de bois… Une autobiographie de la batterie de jazz un (auto) portrait singulier de l’écrivain en batteur de jazz, entre objectivité recherchée et sensibilité propre, c’est à dire subjectivité assumée. Plutôt étonnant de la part de celui qui fut d’abord pour moi une voix que j’enregistrais scrupuleusement sur mes cassettes Sony Chrome, fidèle de ses passages à France Musique et France Culture. Suite de feuilletons radiophoniques lus par l’auteur sur France Musique « Le jazz est un roman » commençait par une introduction de batterie de huit mesures qui swinguaient, les cymbales menant la danse. Puis quatre sax altos attaquaient simultanément un thème de [...]

  • « Un coffret bienvenu » par Classica
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Il y a cent ans naissait Jay Jay Johnson. Il y eut de bons trombonistes avant lui : Kid Ory, Dickie Wells, Juan Tizol ou Jack Teagarden. Mais il fut celui qui assimila les conquêtes harmoniques et rythmiques du be-bop et les transposa sur son instrument. Cela lui permit de se produire avec le gotha du jazz et d’influencer tous ceux qui vinrent après lui. Doté d’une technique irréprochable, d’une articulation précise d’où tout effet de « growl » ou de glissendo est absent, il fut le créateur du langage moderne du trombone. En deux CD, l’un le présente en leader, l’autre en « sideman », ce coffret bienvenu offre un panorama représentatif des enregistrements réalisés entre 1945 et 1961, principalement pour Blue Note et Columbia. Parfois considéré comme un instrument ingrat, le trombone trouve ici des lettres de noblesse que le temps n’effacera pas. Par Jean-Pierre JACKSON - CLASSICA

  • « Un superbe coffret de cet incontournable artiste » par Blues & Co
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Ce prodigieux chanteur-guitariste se singularisait non seulement avec aisance dans le domaine jazz mais pouvait aussi aborder le blues, le rhythm & blues, les ballades et autres courants musicaux tant sa faculté d’adaptation était remarquable. Doté d’un vocal agréablement doux et au vibrato prononcé, Lonnie Johnson se distinguait à la guitare par la finesse de son jeu et sa richesse d’improvisation. « C’est Lonnie Johnson qui m’a donné l’idée de jouer comme je le fais » T. Bone Walker. « J’étais dingue de Lonnie Johnson. C’était mon idole, mon maître » B.B. King et Robert Johnson qui a subi son influence se faisait passer pour un parent de Lonnie. Plusieurs dates de naissance du mythique bluesman ont été répertoriées au 8 février d e1889 à 1900. Plusieurs fois citée nous allons retenir celle du 8 février 1900 à la Nouvelle Orléans. Le jeune louisianais a d’abord découvert le violon puis le piano et la guitare (son instrument de prédilection). Ses débuts se font au violon dans le « [...]

  • "Tout Arletty, ça vous dit ?" - Par La Montagne
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Tout Arletty, ça vous dit ? On y trouve évidemment "Atmosphère !? Atmosphère !? Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ?", sa tirade culte dans Hôtel du Nord (1938), qui l’installe dans la légende du cinoche. Mais ces deux disques déroulent bien davantage tant Léonie Bathiat dite Arletty (1898-1992), la môme de Courbevoie, était aussi à l’aise au micro que devant une caméra. Elle avait fait ses classes dans l’opérette et au music-hall, et ça nous vaut un éclatant bouquet de complaintes, de goualantes et de chansons lestes, voire carrément grivoises qu’elle interprétait comme personne, avec son accent inimitable (A La Villette, Coeur de Parisienne, J’enlève ma liquette, Comme de bien entendu, qu’elle chante avec son grand pote Michel Simon...). Cette anthologie épatantes (aux éditions Frémeaux & associés) offre aussi deux lectures, épiques, d’extraits de Mort à crédit (Louis-Ferdinand Céline, 1936), et puis des poèmes de (et lus avec) son autre copain, Jacques Prévert. Que du très [...]

  • « Une bibliothèque sonore conçue comme un jardin antique »
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    "Peut-on rêver mieux que cette bibliothèque sonore de Frémeaux & Associés conçue comme un jardin antique ? Déambuler au bras des plus brillantes figures qui font l’intelligence, la créativité de notre monde, c’est possible et nous n’avons que l’embarras du choix ! Moi ce sera Violaine Sebillotte, la spécialiste des femmes de la Grèce antique !" Caroline Fourgeaud-Laville (Autrice de "Le grec pour tous")

  • « Déjà deux références jazz qui retiennent toute notre attention » par Soul Bag
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    Le label Frémeaux & Associés, qui nous régale régulièrement avec des anthologies historiques dans les domaines les plus variés, élargit son offre et se met aux livres (versions papier et numérique). On imagine que le soin apporté aux disques se retrouvera dans les réalisations de ce qu’il convient donc désormais d’appeler les éditions Frémeaux & Associés. Pas encore de blues ou de soul au programme (ça ne saurait tarder !), mais déjà deux références jazz qui retiennent toute notre attention. Par SOUL BAG

  • « C’est magistral » par Le Soir (Bruxelles)
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    C’était le 14 avril 1987, au Festival international de guitare de Liège, dirigé par un autre guitariste, belge lui, Guy Lukowski. Le Brésilien Baden Powell de Aquino était au programme. Sa prestation a été enregistrée. C’est ce concert que sort aujourd’hui Frémeaux & Associés. Guy Lukowski écrit sur la pochette de l’album : « Le voilà, impassible, glissant vers son tabouret, cigarette au doigt. Et c’est la fièvre, les doigts s’énervent sur les cordes, le mouvement s’accélère et la bossa nova, fille de samba, rythme nos pulsations. Sa guitare emplit l’espace et déroule des accords nouveaux. Et puis, il chante dans un murmure qui nous fige. » La bossa nova est née à la fin des années 50 au Brésil. Jobim, le maître du genre, dit qu’elle est « née de la rencontre entre la samba brésilienne et le jazz moderne ». Baden Powell en est un des grands interprètes. Cet enregistrement est la parfaite illustration de la virtuosité, du talent, de la musicalité de ce guitariste, mort en 2000 à 63 [...]

  • « Les baguettes et la plume » par Jazz Magazine
    Catégories : Article de presse ( Article de presse )

    On aurait pu intituler l’ouvrage : « Les baguettes et la plume ». Dans ce très original récit autobiographique Alain Gerber raconte, tambour battant, l’histoire d’un aspirant batteur, longtemps abattu par ses insuffisances, qui se décide à l’âge de la retraite à recharger ses batteries pour enfin « travailler » son instrument et découvrir cette évidence longtemps refoulée : « le batteur que je ne serai jamais m’aura été plus proche que le professeur, le journaliste, l’homme de radio, l’écrivain que je fus ». En 2008, Alain Gerber, pour cause de limite d’âge, fut chassé des ondes de France Musique où il animait une émission quotidienne aujourd’hui culte : « Le jazz est un roman ». Fort meurtri par ce brutal « remerciement », cet ours solitaire et « irrécupérable timide » trouva à Toulon deux ans plus tard dans une maison dotée d’un cabanon où il séjourne désormais une heure par jour pour y tambouriner assidument en toute allégresse. « Chaque fois que je franchis les portes de mon c [...]

<< 1 ... 5 6 7 8 9 >>