Fremeaux.com
LA PRINCESSE DE CLÈVES - Mme DE LAFAYETTE
Lu par Annie Ducaux

Enregistrement  historique de 1956








CD 1
01.
La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France... 3’41
02. Néanmoins comme le malheur de Saint-Quentin avait diminué l’espérance... 4’09
03. Mme de Chartres avait une opinion opposée... 3’25
04. Cette princesse était dans une grande considération... 3’57
05. Le prince de Clèves devint passionnément amoureux de Mlle de Chartres...  3’21
06. Toutes ces différentes cabales avaient de l’émulation et de l’envie... 4’11
07. Les personnes galantes sont toujours bien aises qu’un prétexte... 3’26
08. Comme Mlle de Chartres avait le cœur bien noble et très bien fait... 3’22
09. Le chevalier de Guise revint d’un voyage peu de jours avant les noces... 3’24
10. La duchesse de Lorraine, en travaillant à la paix... 3’03
11. M. de Nemours fut tellement surpris de sa beauté... 3’29
12. La passion de M. de Nemours pour Mme de Clèves... 5’15
13. La Reine Dauphine riait avec le prince de Condé... 4’22
14. Quoique l’assemblée de Cercamp eût été rompue... 2’32
15. Elle alla le lendemain dans sa chambre, pour exécuter ce qu’elle avait résolu... 3’55
16. Mme de Chartres empira si considérablement... 4’28

CD2
01. Après qu’on eut envoyé la lettre à Mme la Dauphine... 3’40
02. Quand M. de Clèves fut revenu, elle lui dit qu’elle voulait aller à la campagne... 3’16
03. Il entendit que M. de Clèves disait à sa femme : ... 3’21
04. M. de Clèves était demeuré, pendant tout ce discours, la tête appuyée sur ses mains… 4’39
05. – Est-il possible, s’écria cette princesse, que vous puissiez penser... 3’54
06. Ce prince était si rempli de sa passion, et si surpris de ce qu’il avait entendu... 4’29
07. – Je ne vous répondrai rien, lui dit-elle en rougissant... 3’29
08. M. de Nemours entra dans cet instant et remarqua d’abord l’état... 4’03
09. Le vidame de Chartres n’avait pas oublié la conversation qu’il avait eue... 3’09
10. Elle ne pu répondre, et demeura la tête penchée sur le lit... 3’54
11. Ce prince fut bien aise de dire quelque chose à Mme la Dauphine... 4’03
12. – Quel usage avait vous fait de la confiance extraordinaire... 3’58
13. Il était aisé de s’imaginer en quel état ils passèrent la nuit... 4’14
14. Ce prince n’était pas dans un état plus tranquille... 4’22
15. On monta sur l’échafaud qui était préparé dans l’église... 3’26
16. Sur le soir, comme tout était presque fini, et que l’on était près de se retirer... 5’05

CD3
01. M. de Nemours était demeuré dans le jardin tant qu’il avait vu de la lumière... 3’20
02. Quelle était belle cette nuit!... 4’13
03. Mme de Clèves entendait trop bien tout ce que disait ce prince... 4’04
04. M. de Nemours était désespéré qu’elle fût si affligée... 4’10
05. Mme de Clèves était si éloignée de s’imaginer que son mari... 3’26
06. Mme de Clèves demeura dans une affliction si violente... 3’30
07. Après que plusieurs mois furent passés, elle sortit de cette violente affliction... 3’16
08. Elle vit un homme couché sur des bancs... 3’47
09. Il avait souvent désiré de l’être, depuis que sa passion lui avait fait trouver... 3’48
10. Mme de Clèves céda pour la dernière fois au penchant... 3’54
11. – Ah ! Madame, répliqua-t-il, quelle différence de le savoir par un effet du hasard... 3’28
12. – Je n’ai rien à répondre, Madame, reprit-il, quand vous me faites voir... 4’05
13. Quand je pourrais m’accoutumer à cette sorte de malheur... 3’59
14. Le Vidame fut longtemps à obtenir qu’il lui rendît compte de sa conversation... 3’52
15. Ils partirent le lendemain et allèrent joindre le Roi... 4’08
16. Il se passa un grand combat en elle-même... 3’55

La Princesse de Clèves est un enregistrement historique de 1956, qui comporte une légère altération du son sur la plage 15 du CD2.

Née en 1634 d’un écuyer et d’une dame de compagnie, Madame de Lafayette épouse malgré sa petite noblesse un noble de vieille souche, le comte de Lafayette. Elle fréquente les grands salons de l’époque – l’Hôtel de Rambouillet, celui de Mlle de Scudéry, de la marquise du Plessis-Bellière et, nommée fille d’honneur de la reine Anne d’Autriche, elle devient l’amie d’Henriette d’Angleterre – qui lui demande d’être sa biographe – avant de réussir à obtenir pour son fils aîné une abbaye et pour son autre fils un régiment. Le métier de courtisane est loin de lui être étranger : “Elle passait ordinairement deux heures de la matinée à entretenir commerce avec tous ceux qui pouvaient lui être bons à quelque chose, et à faire des reproches à ceux qui ne la voyaient pas aussi souvent qu’elle le désirait, pour les tenir sous sa main, pour voir à quel usage elle les pouvait mettre chaque jour (Gourville, Mémoires)”. Rue de Vaugirard à Paris, elle accueille dans son salon Madame de Sévigné, Ménage (son introducteur dans les salons parisiens), Huet (auteur du Traité de l’origine des romans qui préface son Zaïde), Segrais et La Rochefoucauld (pourfendeur de l’homme héroïque) avec qui elle se lie d’amitié. Son entourage, composé d’opposants à la monarchie absolutiste, la montre indépendante sinon critique à l’endroit du pouvoir en place. Pour asseoir le cadre historique de La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette a consulté des histoires générales – l’Histoire de France depuis Faramond jusqu’à maintenant (1643-1651) et l’Abrégé chronologique (1668) de Mézeray ainsi que l’Histoire de France de François Ier à Louis XIII (1631) de Pierre Matthieu, s’est renseignée auprès de généalogistes et d’historiens du cérémonial pour reconstituer le climat de la cour de Henri II et de François II et peindre ses personnages. Il faut ajouter à cette documentation historique sa lecture des Mémoires de Brantôme.

Le dernier des romans (héroïques)
La mélancolie qui imprègne La Princesse de Clèves – résignation de l’héroïne qui s’empêche de vivre l’amour qu’elle ressent pour M. de Nemours – reflète l’impuissance de Madame de Lafayette à raviver les temps du roman héroïque : les grandes vertus aristocratiques (“grandeur éclatante, amour de la gloire, désintéressement, modération dans le succès, loyauté, sincérité, amitié, reconnaissance, fidélité au souvenir, constance stoïque, mépris de la mort, vaillance”) ne sont plus de mise. L’amour, quant à lui, n’a plus rien d’épuré et de spirituel (de courtois) ; l’intérêt et la convention le dominent complètement. Au croisement de l’idéal chevaleresque et de l’absolutisme monarchique représenté par le règne de Louis XIV, Madame de Lafayette est prisonnière d’un âge terre-à-terre, bourgeois, qui n’a qu’une envie : prendre sa revanche sur une culture idéaliste et frondeuse, rebelle à l’autorité royale qui se veut une et indivisible. Le passage de l’héroïque au réalisme se voit dans la forme que La Princesse de Clèves emprunte : “ce que j’y trouve, dit Madame de Lafayette de son œuvre, c’est une parfaite imitation du monde de la cour et de la manière dont on y vit. Il n’y a rien de romanesque et de grimpé ; aussi n’est-ce pas un roman, c’est proprement des mémoires (Au chevalier de Lescheraine, 13 avril 1678)”. Le roman héroïque, qui avait connu son heure de gloire dans les salons précieux avec Le Grand Cyrus ou la Clélie (1649-1660) de Mlle de Scudéry, cède la place, au tournant des années 1660, à un genre nouveau : la nouvelle. La société des lecteurs ne se retrouve plus dans des épopées interminables, étalées sur une douzaine de volumes : “Ce n’est pas seulement à cause que les mots et les manières de parler changent, que les Romans cessent d’être estimés ; c’est aussi parce que les manières d’agir changent, et comme les Romans imitent les mœurs, et qu’il sont les tableaux des choses qui se passent dans le monde, ce qui paraît agréable dans un temps, devient ridicule dans un autre (J.-B. Morvan de Bellegarde, Modèles de conversation pour les personnes polies).

Le roman héroïque cherche dans l’antiquité des modèles plus divins qu’humains qui, par leur distance, décourage toute imitation. D’où le goût des contemporains pour une “fiction réelle”, plus abordable, défendue par le roman comique. À la magnificence, on préfère l’ordinaire imparfait du quotidien ; à la galanterie, la psychologie introspective des sentiments : “On n’a pas été satisfait pour cette seule invention de Roman… On voulait des histoires feintes, qui représentassent les humeurs des personnes comme elles sont, et qui fussent une naïve peinture de leur condition et de leur naturel… On commençait aussi de connaître ce que c’était des choses vraisemblables, par de petites Narrations dont la mode vint, qui s’appelaient des Nouvelles (Ch. Sorel, La Bibliothèque française, chap. IX)”. La Princesse de Clèves obéit aux exigences de l’ancien et du nouveau genre, du roman comme de la nouvelle. C’est un roman – un grand genre ou genre noble – en ce qu’il respecte les unités de lieu et surtout de temps : l’action se déroule presque uniquement à la cour et n’outrepasse pas une année – de l’arrivée de Mlle de Chartres à la cour jusqu’au refus de mariage avec M. de Nemours. Les personnages y sont tous des princes : la cour des Valois, par son raffinement, son goût pour les arts et les lettres en imposait encore dans les milieux mondains du siècle suivant. Mais c’est aussi une nouvelle : la brièveté, la linéarité chronologique d’un récit qui s’empêche de revenir en arrière, le primat de la narration sur les conversations et les discours qui arrêtaient le déroulement dramatique des romans héroïques par des commentaires sortis de leur contexte, rendent La Princesse de Clèves moderne. La modernité n’est pas suffisante. La Princesse de Clèves a quelque chose en plus : c’est, comme le reconnaît Madame de Lafayette, des mémoires – regard subjectif, autobiographique sur la société de son temps. Là est l’innovation. La romancière s’interdit de “romancer”, de faire et de défaire à son gré, en intervenant à tout moment dans son récit, des vies héroïques seulement imaginées : spectatrice de la cour du roi soleil qu’elle fréquente assidûment, elle la transcrit dans son écriture – la déplaçant par bienséance un siècle plus tôt –, consciente de ne plus “faire l’histoire” mais de la subir. Si le lecteur ne se retrouve plus dans l’épopée romanesque, Madame de Lafayette, pour sa part, a du mal à se reconnaître dans une cour qui a perverti le sens de la magnificence et de la galanterie : les vertus aristocratiques y sont bannies au profit de l’intérêt et du plaisir : “L’ambition et la galanterie étaient l’âme de cette cour… on songeait à s’élever, à plaire, à servir, ou à nuire ; on ne connaissait ni l’ennui, ni l’oisiveté, et on était toujours occupé des plaisirs ou des intrigues (La Princesse de Clèves)”. Le héros ignoré n’y a plus sa place. C’est le constat du Suréna de Corneille joué quatre ans avant la parution de La Princesse de Clèves : “Mon crime véritable est d’avoir aujourd’hui / Plus de nom que mon Roi, plus de vertu que lui / Et c’est de là que part cette secrète haine (acte V)”. À “la démolition du héros” cornélien répond l’anonymat forcé de l’auteur : la gloire veut être ignorée. Madame de Lafayette juge ainsi bon de taire son nom lors de la publication de son roman ; l’écrivain ne se “voit point dans son ouvrage. Il y est caché comme dans le titre de son livre (Charnes, Conversations sur la critique de La Princesse de Clèves)”. Le pouvoir absolutiste étouffe l’action comme l’écriture héroïque. Seule échappatoire : la retraite loin des vanités de la cour. La princesse de Clèves, de peur de tomber dans des intérêts et des plaisirs qui la rendraient méprisables à ses yeux, accepte le seul destin qu’on réserve aux âmes nobles, la mort. Madame de Lafayette suit la conversion de son héroïne, remettant non sans hésitations sa destinée entre les mains de l’abbé de Rancé, le plus grand libertin et le Chrétien le plus austère de son temps qui trouvera dans Chateaubriand son biographe attitré  : “Pour ce qui est de vous, Madame, je vois bien que vous n’avez pas besoin que les hommes vous exhortent. Il faut que ce soit Dieu qui vous parle (Rancé et Du Guet, lettre à Madame de Lafayette)”.
Alexandre WONG
© 2008 Frémeaux & Associés – Groupe Frémeaux Colombini SAS

Annie DUCAUX
Née à Besançon en 1908, Annie Ducaux, grande femme blonde au visage délicat et à la silhouette élégante, se fait d’abord remarquer au cinéma (Coup de feu à l’aube [1932], Le gendre de M. Poirier [1933], Nuit de mai [1934], Le voleur de femmes [1935], Tempête [1939], L’empreinte du dieu [1940], Dernière aventure [1941],…), puis dans des rôles dramatiques (Un grand amour de Beethoven [1937], L’affaire Lafarge  [1938], Conflits [1939], Rêve d’amour [1945],…). Son talent très diversifié lui permet également d’aborder la comédie légère : L’inévitable M. Dubois (1943),  L’impossible Catherine (1944). En 1946, elle entre à la Comédie Française. Elle y fait ses débuts en Bérénice, puis interprète la plupart des grands rôles du répertoire classique (Molière, Corneille, Racine). En 1954, elle joue dans Les Amants magnifiques, comédie-ballet peu connue de Molière, en compagnie de Robert Hirsch, ainsi que dans La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux (avec Lise Delamare), et dans Port-Royal de Montherlant. Sa dernière création est celle de Marie Sodérini dans Lorenzaccio. Le cinéma d’après-guerre lui offre des rôles à la hauteur de ses dispositions : elle joue dans les Grandes familles, avec Gabin (1958), La Princesse de Clèves  de Cocteau (1960) et dans La Belle Américaine de Robert Dhéry, (1961). A la télévision, en dehors des spectacles filmés de la Comédie Française, elle interprète de façon émouvante le rôle de Marie-Antoinette dans une série à succès Le Chevalier de Maison-Rouge de Claude Barma (1963). Annie Ducaux peut être considérée comme une “grande dame” de la scène française, à l’instar d’Edwige Feuillère ou de Maria Casarès. Elle est devenue secrétaire honoraire de la Comédie Française en 1982, et décèdera en 1996.

Ecouter LA PRINCESSE DE CLÈVES - Mme DE LAFAYETTE / Lu par Annie Ducaux (livre audio) © Frémeaux & Associés / Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires  et les disquaires, ainsi qu’en VPC. Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écoutés par téléchargement auprès de sites de téléchargement légal.

Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VOL DE NUIT - ANTOINE DE ST EXUPERY
VOL DE NUIT - ANTOINE DE ST EXUPERY
Texte intégral lu par Francis Huster et présenté par Frédéric d'Agay et produit par Auvidis.

UBU ROI - ALFRED JARRY
UBU ROI - ALFRED JARRY
Ubu, présenté pour la première fois au public en 1888, ne pouvait que grandir pour...

TARTARIN DE TARASCON - ALPHONSE DAUDET
TARTARIN DE TARASCON - ALPHONSE DAUDET
Personnage haut en couleur, au verbe facile et à l’exagération constante, Tartarin de...

SCHOPENHAUER : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
SCHOPENHAUER : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
Il est impossible d’entrer vraiment dans la philosophie si l’on ne prend pas le temps de...

PRÉJUGÉS OCCIDENTAUX SUR L’ART TRIBAL
PRÉJUGÉS OCCIDENTAUX SUR L’ART TRIBAL
Conférence de Patrick Frémeaux, galeriste, marchand d’art, éditeur de philosophie...

PENSEES A MOI-MEME - MARC AURELE
PENSEES A MOI-MEME - MARC AURELE
« Marc Aurèle, Empereur des Romains de 160 à 180 après J.C., nous a transmis un...

NOUVELLES - TCHEKHOV
NOUVELLES - TCHEKHOV
Tchekhov a la place du passeur dans la littérature russe de la fin du XIXe siècle.
A...

NIETZSCHE : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
NIETZSCHE : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
Il est impossible d’entrer vraiment dans la philosophie si l’on ne prend pas le temps de...

MICHEL ROCARD
MICHEL ROCARD
Avec une grande liberté de parole, au travers d’anecdotes révélatrices et de...

MICHEL BUTOR - PENSÉES À VOIX HAUTE
MICHEL BUTOR - PENSÉES À VOIX HAUTE
« Michel Butor est un magicien, un exhausteur de saveurs, qui savamment juxtapose découpes,...

L’ORIGINE DES ESPÈCES - CHARLES DARWIN
L’ORIGINE DES ESPÈCES - CHARLES DARWIN
Le 24 novembre 1859 paraît à Londres L’Origine des espèces par le moyen de la sélection...

LES HOMMES DE BONNE VOLONTE 1932-1946 - JULES ROMAINS
LES HOMMES DE BONNE VOLONTE 1932-1946 - JULES ROMAINS
Les Hommes de bonne volonté, parus de 1932 à 1946, constituent l’œuvre majeure de Jules Romains. Cette...

LES FOURBERIES DE SCAPIN - MOLIÈRE
LES FOURBERIES DE SCAPIN - MOLIÈRE
Écrite par Molière en 1671, Les Fourberies de Scapin est sans doute l’une des pièces les...

LES CONTES DU LUNDI - ALPHONSE DAUDET
LES CONTES DU LUNDI - ALPHONSE DAUDET
“Les notes qu’on va lire ont été écrites au jour le jour en courant les...

LE TEMPS RETROUVÉ - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU VOL.6 - MARCEL PROUST
LE TEMPS RETROUVÉ - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU VOL.6 - MARCEL PROUST
Pour la première fois, un éditeur, Frémeaux & Associés,...

LE PRINCE - MACHIAVEL
LE PRINCE - MACHIAVEL
Entendre Machiavel, c’est écouter l’un des esprits les plus étranges et les plus frappants du XVIe...

LE MALAISE DANS LA CULTURE - SIGMUND FREUD (PUF)
LE MALAISE DANS LA CULTURE - SIGMUND FREUD (PUF)
"L'homme est un loup pour l'homme" ; qui donc, d'après toutes les expériences de la...

LE MAL - ANDRE COMTE-SPONVILLE ET MICHEL TERESTCHENKO
LE MAL - ANDRE COMTE-SPONVILLE ET MICHEL TERESTCHENKO
Si Dieu existe, d’où vient le mal ? S’il n'existe pas, d’où vient le bien?
Leibniz

LE HUSSARD SUR LE TOIT - JEAN GIONO
LE HUSSARD SUR LE TOIT - JEAN GIONO
Fresque épique ayant pour thème le courage et l’audace, Le Hussard sur le toit est le...

LE BOURGEOIS GENTILHOMME (AVEC BERNARD BLIER ET LOUIS DE FUNES)
LE BOURGEOIS GENTILHOMME (AVEC BERNARD BLIER ET LOUIS DE FUNES)
Monuments du cinéma populaire français, Bernard Blier et Louis de Funès usent de leur...

L'ART D'AVOIR TOUJOURS RAISON - SCHOPENHAUER
L'ART D'AVOIR TOUJOURS RAISON - SCHOPENHAUER
Texte intégral lu par Didier Bourdon, suivi lecture Olivier Cohen, Livret François...

KNOCK - M. LE TROUHADEC SAISI PAR LA DEBAUCHE - JULES ROMAINS
KNOCK - M. LE TROUHADEC SAISI PAR LA DEBAUCHE - JULES ROMAINS
Knock ou le triomphe de la médecine - M. le Trouhadec saisi par la débauche

HENRI BERGSON EXPLIQUÉ PAR FRÉDÉRIC WORMS
HENRI BERGSON EXPLIQUÉ PAR FRÉDÉRIC WORMS
Bergson, souvent étudié par bribes, connu pour son traité sur le rire ou quelques-unes de ses...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 4 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 4 - MICHEL ONFRAY
13 cours enregistrés par Michel Onfray.
D'Erasme à Montaigne.

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 14 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 14 - MICHEL ONFRAY
Volume 14 "Nietzsche"

Ne sais-tu pas que dans chacune de tes actions, l‘histoire...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 12 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 12 - MICHEL ONFRAY
De Fichte et Hegel à Stirner et Schopenhauer

Ce qui fait le prix de la...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 1 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 1 - MICHEL ONFRAY
"J’ai enseigné vingt ans dans l’éducation nationale en Lycée Technique...

BOULE DE SUIF - UNE PARTIE DE CAMPAGNE - JADIS - LE MARIAGE DU LIEUTENANT LARE
BOULE DE SUIF - UNE PARTIE DE CAMPAGNE - JADIS - LE MARIAGE DU LIEUTENANT LARE
Coffret 2 CD lu par Claude Lesko et Christian de Benedetti accompagné d'un livret 24 pages.

ALGÉRIE 1954-1962 - ARCHIVES SONORES
ALGÉRIE 1954-1962 - ARCHIVES SONORES
Ce coffret de 3 CD propose d’écouter dix témoignages enregistrés par Pierre...

AINSI PARLAIT ZARATHOUSTRA - NIETZSCHE - VOL. 2
AINSI PARLAIT ZARATHOUSTRA - NIETZSCHE - VOL. 2
Volume 2 : Nietzsche était intimement convaincu que seule une inversion de toutes les valeurs admises...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
net_cat_20192020.jpg
Titre_Galerie.gif
net_art_contemporain__galerie_fa.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif