Fremeaux.com
Drôme
CONCERTS NATURELS 
Natural Soundscapes





 

 
Les vedettes de ce disque sont les oiseaux. Discrets le plus souvent, qu’ils soient migrateurs ou sédentaires, c’est au printemps, saison des amours et des nids, qu’éclate leur personnalité sonore. Chacun tente alors de faire entendre son chant dans le grand concert des bois, des champs et des jardins. Le plus souvent, ce sont les mâles qui chantent, pour affirmer leur présence, attirer une compagne et défendre ensuite leur petit territoire, espace vital de la nichée.
Pierre Palengat
© 2004 STUDIO LES TROIS BECS - 2009 GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SAS

Concerts naturels de la Drôme
 I. Mirmande (plages 1 à 4) 6’30
 II. Forêt de Saou (plages 5 à 9) 5’05
 III. Suze-la-Rousse (plages 10 à 16) 8’00
 IV. Valence (plages 17 à 20) 6’00
 V. Beaufort-sur-Gervanne (plages 21 à 22) 5’00
 VI. Hauterives (plages 23 à 26) 6’00
 VII. Barcelonne (plages 27 à 29) 6’27
 VIII. Eurre (plages 30 à 34) 7’00
 IX. Saint-May (plages 35 à 39) 6’30
 X. Forêt de Lente (plages 40 à 44) 5’58
 XI. Forêt de Saou (plages 45 à 50) 5’20
 XII. Entre Nyons et Venterol (plages 51 à 54) 5’20

I. Mirmande, près d’un hameau en lisière de la forêt de Marsanne, 16 avril, 6 heures.
Le micro est placé sous un grand peuplier isolé, qui sert de poste de chant à de nombreux oiseaux du voisinage.
1. Troglodyte mignon. Un des plus petits oiseaux d’Europe, une boule de plumes rousses avec la queue dressée. Très matinal, il fait en chantant le tour de ses perchoirs favoris, dès la fin de la nuit. Son chant, plein d’énergie, est étonnamment puissant pour un si petit oiseau.
2. Mésange charbonnière. Très familière, un des oiseaux les plus répandus de France, ventre jaune et cravate noire. Chant simple et gai, rythmé et répétitif.
3. Verdier d’Europe. Trapu, bec fort, plumage vert, jaune et gris. Chant complexe où alternent des cris nasillards et des trilles vibrants.
4. Chardonneret élégant. Très bariolé, rouge, noir, blanc, jaune. Babillage rapide, de sonorité agréable. Le troglodyte revient au premier plan en fin de séquence.

II. Forêt de Saou, autour de l’ancienne auberge des Dauphins, 20 avril, 6 heures.
Il fait frais, tout est couvert de rosée. Des perles d’eau scintillent dans les feuillages, une brume fantomatique s’élève de la pelouse. Un écureuil roux la traverse à petits bonds et grimpe au tronc à un arbre de l’allée. La plupart ont encore leur silhouette hivernale.
5. Grive musicienne et pic épeiche. Cette grive mérite bien son nom. Chant remarquable, puissant, musical et rythmé ; phrases courtes, entrecoupées de silences, composées d’un même motif répété deux à quatre fois. Au printemps, le pic épeiche affirme sa présence en tambourinant sur les branches ou les troncs les plus sonores. Son tambourinage, commun aux deux sexes, est très rapide : 10 à 15 coups par seconde.
6. Pigeon ramier. Grand et beau pigeon, au roucoulement bien connu.
7. Mésange noire. Petite et vive, grise, tête noire et blanche, souvent dans les conifères. Voix fine, chant clair et rapide.
8. Pic épeiche, tambourinage. Celui-ci a trouvé une branche particulièrement sonore, tout près de moi !
9. Cris du pic épeiche. Son kik-kik-kik-kik-kik ! explosif s’accélère sous l’effet de l’excitation.

III. Étang Saint-Louis, Suze-la-Rousse, 2 mai à l’aube.
Très paisible mais grouillant de vie, cet étang est un vestige des grandes zones humides du passé. Délicieuse odeur des grands pins parasols et de la végétation méditerranéenne. Il y a des grenouilles et des rossignols partout, des hérons cendrés immobiles, des poules d’eau et des familles de canards en balade entre les touffes de roseaux. Quelques chevaux camarguais déambulent en pataugeant dans l’eau parfois jusqu’au ventre.
10. Ambiance de l’étang, rossignol, pigeon ramier, rousserolle turdoïde, grenouilles… Un héron cendré en vol, immense, passe devant moi en lançant son cri rauque et puissant.
11. Tourterelle des bois. Petite, brune, queue noire terminée de blanc. Roucoulement doux et ronronnant, répétitif.
12. Grenouilles rieuses. Elles sont des milliers ici ! Leurs discussions acharnées cessent parfois d’un coup. Une grenouille reprend timidement, une autre lui répond, le ton monte et le chœur entier recommence.
13. Loriot d’Europe. Splendide oiseau jaune et noir, de la taille d’une grive, souvent invisible dans les hauteurs des arbres. Chant typique et flûté, facile à imiter.
14. Rousserolle turdoïde. Toujours près de l’eau, vit et niche dans les roseaux. Chant unique, puissant, rapide, cacophonique et comique.
15. Pigeon ramier (voir 6). Il vit pratiquement dans tous les lieux boisés du département, des parcs urbains au cœur des forêts.
16. Rossignol philomèle. Plumage brun roux, discret, vit dans les buissons. Chant puissant, varié, rapide, très musical, de jour comme de nuit.

IV. Valence, quartier Châteauvert, le long du canal des Moulins, 6 mai, 5 heures.
Le quartier est calme, on se croirait à la campagne. Il y a des peupliers, des saules, du lierre et des sureaux en fleurs. Dans l’eau claire du canal, des plantes aquatiques ondulent au rythme du courant. Il fait encore nuit, c’est l’heure des merles.
17. Merle noir. Un de nos meilleurs chanteurs, qui allie musicalité et talent d’improvisateur. Ici, les merles sont nombreux, sur les toits des immeubles, le sommet des arbres ou des antennes de télévision.
18. Pie bavarde. Un couple de pies poursuit un chat qui s’enfuit les oreilles basses. Elles défendent un de leurs jeunes qui sautille maladroitement au bord du canal. Cris rauques et jacassements en série.
19. Tourterelle turque. Habituée des parcs et des jardins, jusqu’au cœur des villes. Originaire d’Asie, elle a colonisé l’Europe au XXe siècle.
20. Mésange charbonnière (voir 2). Elle est partout dans la Drôme, de la plaine à la montagne, de la ville à la campagne. Peu exigeante, il lui suffit pour nicher d’un trou dans un arbre, un mur, un rocher ou d’un nichoir. Le merle noir revient au premier plan en fin de séquence. Au second plan, cris des martinets noirs qui descendent de leur nuit en plein ciel.

V. Beaufort-sur-Gervanne, plateau des Chaux, 12 mai.
Il fait encore nuit et le plateau est couvert de brouillard. Les alouettes chantent au sol dans un pré en jachère, sans doute dans leurs nids. Leur chant semble venir de l’herbe, de la terre.
21. Alouette des champs. Chant typique, gazouillement aigu, plein de verve et extrêmement ra­pide (jusqu’à 400 notes par secondes). Cette alouette pratique certainement la respiration continue : une seule de ses phrases peut durer cinq à dix minutes !
22. Bruant ortolan. Il fréquente les landes, les cultures et les pentes ensoleillées avec quelques buissons ou bosquets. Ici, il égraine ses notes mélancoliques à la cime d’une haie. Un rossignol est au second plan.

VI. Hauterives, les oiseaux du facteur, 15 mai, 5 heures.
Le palais est encore dans l’ombre. Grâce aux arbres qui l’entourent, l’ambiance est très cham­pêtre, mais le coq du jardin voisin menace l’enregistrement.
23. Rougequeue noir. Comme chaque matin, il fait la tournée des tourelles, clochetons et autres sommets du Palais en lançant son chant typique : un tirititi pointu suivi d’un bruit de papier froissé.
24. Fauvette à tête noire. Grise, discrète, toque noire pour le mâle, brune pour la femelle. Un des oiseaux les plus communs de la Drôme. Chant agréable et sonore. La phrase commence par un babillage grinçant et se poursuit par une mélodie flûtée.
25. Serin cini. Cousin du canari, petit, jaune et gris. Lui aussi est très présent dans le département. C’est un bavard au chant très caractéristique, un long babil rapide, grinçant, acidulé et répétitif. Il nous serine !
26. Merle noir (voir 17). Comme chez les hommes, il y a chez les merles de bons et de mauvais chanteurs. Chacun possède un répertoire plus ou moins riche qu’il renouvelle en y introduisant des variantes.

VII. Barcelonne, à l’est de Chabeuil, dans les bois près de la tour, 21 mai, 6 heures.
Beaucoup d’oiseaux dans ces bois, entre les champs de la plaine et les premières forêts des pentes du Vercors.
27. Coucou gris. Il n’arrête pas de chanter, répondant à d’autres coucous au loin, se déplaçant furtivement à travers les bois. C’est bien sûr le mâle qui chante pour attirer les femelles, mais aucun d’eux ne construira de nid…
28. Rougegorge familier. Rondelet, sautillant, curieux, sympathique… il semble si gentil ! Pourtant le rougegorge a très mauvais caractère, la simple vue d’un congénère le met hors de lui. Si le redoublement du chant et les mimiques d’intimidation ne suffisent pas, les rivaux peuvent finir par se voler dans les plumes et rouler dans la poussière ! Son chant est très aigu, varié, délicat, une dentelle de notes cristallines, assez peu sonore. Le rougegorge se tait entre les phrases pour écouter les réponses de ses voisins. La femelle chante également.
29. Grive musicienne (voir 5). Particulièrement inspirée et véhémente, celle-ci reprend régulièrement un de ses airs préférés, très musical.

VIII. Eurre, Réserve naturelle des Ramières du Val de Drôme, 25 mai à l’aube.
Encore un petit paradis pour les naturalistes et les amis des oiseaux. Il fait frais au bord de la rivière, l’herbe des chemins est couverte de rosée.
30. Troglodyte mignon et loriot d’Europe (voir 1 et 13). Le premier chante dans les buissons, jamais bien haut, le second préfère la cime des arbres.
31. Grimpereau des jardins. Petit, brun, bec fin et arqué. Grimpe au tronc des arbres en spi­rale pour chercher les insectes dans les fentes de l’écorce. Chant aigu et peu sonore, d’abord quelques notes isolées puis une phrase rapide et interrogative. Mésange charbonnière au second plan.
32. Fauvette à tête noire (voir 24). Toujours aussi bavarde. On dirait qu’elle a beaucoup de choses à dire, et très vite !
33. Troglodyte mignon (voir 1 et 30). Encore !
34. Rossignol philomèle (voir 16). Improvisateur infatigable et incomparable. Il chante tant, jour et nuit, qu’on se demande quand il dort !

IX. Saint-May, Baronnies, plateau Saint-Laurent, 30 mai.
C’est la saison où les coucous sont fous ! Ici, je les ai entendus chanter jusqu’à 22 heures et à 3 heures du matin ils reprenaient leurs appels. Pendant la nuit à la belle étoile, cris lointains du hibou petit-duc et ronronnement de l’engoulevent. Le vent se lève au petit matin.
35. Merle noir et fauvette à tête noire (voir 17, 24, 26, 32). Ces deux-là sont des lève-tôt ! Leur concert débute bien avant le jour.
36. Merle noir, cris d’alarme. Très émotif, le merle noir s’inquiète souvent de rien. Il lance alors une sorte de jacassement strident suivi d’une longue série de pitt-pitt-pitt-pitt en cherchant refuge dans les buissons.
37. Fauvette à tête noire (voir 24 et 32). Celle-ci est particulièrement musicienne !
38. Pouillot véloce. Un des oiseaux les plus communs des bois, plumage discret vert, jaune et gris. Chant inlassable et sautillant : tsip-tsap- tsip-tsap- tsip-tsip-tsap…
39. Bruant ortolan (voir 22). L’ortolan aime les perchoirs élevés. Ici, il lance sa rengaine à la cime d’un genévrier.

X. Vercors, forêt de Lente, 2 juin, 5 heures.
Ce matin, au col de la Bataille, le vent du Nord secoue les arbres et m’empêche d’enregistrer. Je trouve un refuge plus abrité en m’enfonçant dans la forêt. Au bord de la route forestière des Esserennes, les arbres sont très hauts et les oiseaux semblent souvent assez loin. Des milliers d’insectes butinent déjà les fleurs du sous-bois.
40. Troglodyte mignon (voir 1, 30 et 33). Polygame, le mâle construit plusieurs nids qu’il fait visiter à toutes les femelles du voisinage. Il arrive parfois à en retenir deux ou trois, ce qui lui donne ensuite beaucoup de travail pour participer au nourrissage des jeunes.
41. Pinson des arbres. Très commun dans tous les types de boisements. Son chant est un trille descendant, s’accélérant, répété inlassablement. Au second plan, chant ténu des roitelets.
42. Merle noir (voir 17 et 26). Commun du centre des villes au cœur des forêts d’altitude. Le merle des villes et des villages est peu craintif et facile à observer. À l’inverse, son cousin des bois est très farouche et s’enfuie à la moindre alerte.
43. Grive musicienne (voir 5 et 29). Elle vit dans toutes les forêts, de la plaine à la montagne. Assez farouche, elle se laisse difficilement approcher, mais son chant puissant permet de l’identifier à coup sûr.
44. Chevreuil. Deux chevreuils viennent de m’apercevoir. Ils s’éloignent lentement en lançant des séries d’aboiements rauques et peu agréables.

XI. Forêt de Saou, 12 juin à l’aube.
Quel calme ce matin ! L’arrivée de l’été sonne la fin des grands concerts printaniers. Seuls quelques chanteurs se font encore entendre, la plupart des oiseaux ne lancent plus que des cris de contact ou d’appel. La forêt est toute bourdonnante d’insectes.
45. Pinson des arbres (voir 41). Chanteur passionné et infatigable.
46. Grive draine, cris. Des jeunes de l’année se chamaillent en sous-bois.
47. Mésange noire (voir 7). Vive, toujours en mouvement. En été, après la saison des nids, les mé­sanges noires vagabondent en troupes qui ne se dispersent qu’au printemps suivant.
48. Pic noir, cris et tambourinage. C’est le plus grand de nos pics, de la taille d’une corneille, tout noir avec un béret rouge. Tambourinage très puissant, qui porte loin, plus lent que celui du pic épeiche : 20 coups en 2 ou 3 secondes.
49. Pinson des arbres, cris (voir 41). Cris habituels, aigus, sonores et longuement répétés : pink…pink…pink…
50. Pic épeiche, cris (voir 9).

XII. Entre Nyons et Venterol, 25 juin, 3 heures du matin.
Un des derniers grands concerts nocturnes du rossignol, qui cesse généralement de chanter vers la Saint-Jean. L’occasion d’écouter aussi trois insectes des nuits d’été. Autrefois très communs, ces insectes se raréfient aujourd’hui dans de nombreuses régions à cause des pesticides agricoles.
51. Rossignol philomèle et grillon d’Italie. Petit grillon brun-jaune (1 à 1,5 cm). Il émet toujours la même note douce et répétée à l’infini, l’idéal pour s’endormir ! Dès qu’il est dérangé, ce grillon fait varier le volume de son chant, ce qui le rend très difficile à localiser.
52. Grande sauterelle verte. Chante souvent dans les buissons et les arbres. C’est encore un mâle qui cherche à attirer une femelle en chantant pendant des heures. Sa stridulation est hyper aiguë, en partie dans les ultrasons, et donc pour nous à la limite de l’audible. Il se peut que vous ne l’en­tendiez pas.
53. Grillon champêtre. C’est le bon gros grillon des champs et des jardins, noir et doré. Le mâle chante à l’entrée de son petit terrier dans l’espoir d’y attirer une grillonne. Sa stridulation rappelle un son de grelots.
54. Chouette hulotte. Le plus abondant des rapaces nocturnes de la région, de la taille d’une corneille. On entend ici le chant territorial et bien connu d’un mâle. La femelle répond généralement par un ki-wik strident. Le rossignol chantera jusqu’à l’aube.
Pierre PALENGAT
© 2004 STUDIO LES TROIS BECS - 2009 GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SAS

Merci à la Frapna Drôme (Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature) et au Comité Départemental du Tou­risme de la Drôme.

english notes
The stars of this CD are the birds. Often discreet, whether migrants or residents, it’s in the spring when looking for a mate and nesting that the different species’ songs are at their height. Each bird then tries to make itself heard above the general chorus in woods, fields and gardens. More often than not it’s the male that sings, to affirm his presence, attract a mate and then defend his small territory, his vital living space.
Pierre Palengat
© 2004 STUDIO LES TROIS BECS - 2009 GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SAS

Drôme - Natural soundscapes
 I. Mirmande (track 1 to 4) 6’30
 II. Saou forest (track 5 to 9) 5’05
 III. Suze-la Rousse (track 10 to 16) 8’00
 IV. Valence (track 17 to 20) 6’00
 V. Beaufort-sur-Gervanne (track 21 to 22) 5’00
 VI. Hauterives (track 23 to 26) 6’00
 VII. Barcelonne (track 27 to 29) 6’27
 VIII. Eurre (track 30 to 34) 7’00
 IX. Saint-May (track 35 to 39) 6’30
 X. Lente forest (track 40 to 44) 5’58
 XI. Saou forest (track 45 to 50) 5’20
 XII. Between Nyons and Venterol (track 51 to 54) 5’20

I. Mirmande, near a small village on the edge of Marsanne forest, 16th April, 6 o’clock in the morning.
The microphone is placed under a large isolated poplar that’s a song post for many of the local birds.
1. Wren. One of Europe’s smallest birds, a ball of rufous feathers and cocked tail. An early riser, it sings whilst doing the round of its favourite perches at first light.
 2. Great Tit. Very confiding and one of Europe’s most familiar birds with yellow underparts and a black tie.
3. Greenfinch. Thickset with a large bill, and green, grey and yellow plumage. A complex song of alternating nasal calls and vibrant trills.
4. Goldfinch. Very colourful; red, black, white and golden-yellow. Song an agreeable rapid twitter. The Wren appears nearby at the end.

II. Saou forest, near the ancient “Auberge des Dauphins”, 20th April, 6 o’clock in the morning.
It’s cool, everything’s covered in dew. Drops of water drip through the foliage, a ghostly mist rises from the grass. A Red Squirrel crosses the ground and climbs one of the nearby avenue trees, most still without leaves.
5. Song Thrush and Great Spotted Woodpecker. This thrush is well named with its remarkable, loud, musical and rhythmic song; short phrases, punctuated by silence, composed of the same element repeated two, three or four times. In the spring, the Great Spotted Woodpecker (cover photo) marks its presence by drumming on the most suitable branches or trunks. Both sexes have a rapid drumming with 10 to 15 taps a second.
6. Woodpigeon. A large, handsome pigeon with a well known cooing song.
7. Coal Tit. Small and lively, black and white head, often in conifers. A precise, clear and rapid song.
8. Great Spotted Woodpecker, drumming. This one has found a particularly resonant branch, very close to the recorder.
9. Great Spotted Woodpecker’s call. Its explosive kik-kik-kik-kik-kik accelerates as the bird becomes excited.

III. Saint-Louis lake, Sous-la-Rousse, 2nd May at dawn.
Very peaceful yet full of life, this small lake is all that remains of a once much larger wetland. There’s the delicious smell of Parasol Pine and Mediterranean vegetation. There’re frogs and Nightingales everywhere, stationary Grey Herons, moorhens and families of ducks dabbling between the clumps of reed. A few Camargue horses wander and graze with water sometimes up to their bellies.
10. Lake atmosphere, with Nightingale, Woodpigeon, Great Reed Warbler, frogs… A Grey Heron flies in front of the recorder giving its loud, hoarse call.
11. Turtle Dove. Small, brown, black tail with white tip. It’s call a repeated, soft, purring, coo.
12. Marsh Frogs. Thousands here! Their vigorous quarrelling sometimes suddenly stops. One then shyly starts again, another answers, the tone increases as the whole chorus starts again.
13. Golden Oriole. A splendid bright yellow and black bird, the size of a thrush, often in the topmost branches. It has a characteristic, fluty, easy to imitate song.
14. Great Reed Warbler. Always near water it lives and nests in reeds. It has a unique, loud, rapid, guttural, almost comic song.
15. Woodpigeon (see 6). It occurs almost anywhere in the Drôme where there’re trees, from town parks to forest interiors.
16. Nightingale. A discreet, bush-dwelling, reddish-brown plumaged bird. The loud, varied, rapid, musical song is given both day and night.

IV. Valence, the Châteauvert suburbs, along the Moulins canal, 6th May, 5 o’clock in the morning.
This area’s quite, like being in the country. There’re poplars, willows, ivy and elders in flower. Aquatic plants move to the rhythm of the current in the clear canal water. It’s still night; but the Blackbirds are active.
17. Blackbird. One of our most accomplished songsters, incorporating musical competence and improvising. Here Blackbirds are numerous, on roofs, treetops or television aerials.
18. Magpie. A pair of Magpies chases a cat that retreats with lowered ears. They’re protecting one of their young that’s inexpertly jumping on the side of canal.  Hoarse calls and a series of chattering.
19. Collared Dove. It inhabits parks and gardens, even in city centres. Originally from Asia, it colonised Europe during the 20th century.
20. Great Tit (see 2). Everywhere in the Drôme, at all altitudes, in country and town. Not fussy, it builds a nest in any cavity: hole in a tree, wall, cliff or in a nest box. The Blackbird comes back to the foreground at the end of the sequence. Swifts coming from the sky after passing the night can be heard in the background.

V. Beaufort-sur-Gervanne, the Chaux plateau, 12th May.
It’s still night and the plateau’s covered in mist. Larks sing on the ground in a set-aside field, maybe at their nests. Their song appears to come from the grass, from the earth.
21. Skylark. Typical song, an eloquent, rapid (as many as 400 notes a second), high-pitched twitter. This bird obviously breaths as it sings: a single verse may last 5 to 10 minutes uninterrupted.
22. Ortolan Bunting. It inhabits heaths, crops and sunny hillsides with some scrub or a few bushes. Here, it gives its melancholic notes from the top of a hedge. A Nightingale can be heard in the background.

VI. Hauterives, 15th May, 5 am.
The palace is still in the dark. Thanks to the presence of the surrounding trees there’s a countryside atmosphere, but the neighbour’s cockerel tries to spoil the recording.
23. Black Redstart. Like other mornings it does its round of the palace turrets, bell-towers and other high perches giving its characteristic song: a sharp tirititi followed by a sound similar to that of crumpling paper.
24. Blackcap. Grey, discreet, the male with a black berry, the female’s brown. One of the commonest birds in the Drôme. A pleasant musical song; each phrase starts with a grating warble followed by a fluty melody.
25. Serin. A small yellow and grey cousin of the canary. Another species common in the Drôme. A vocal species with characteristic song: a long, rapid, grating, repetitive twittering.
26. Blackbird (see 17). As in humans, there are good and bad singers in the Blackbird world. Each bird has a more or less diverse repertoire that may be changed by adding variants.

VII. Barcelonne, to the east of Chabeuil, in the wood near the tower, 21st May, 6 o’clock in the morning.
There are lots of birds in these woods, between then fields below and first Vercors slopes forests above.
27. Cuckoo. It doesn’t stop singing, replying to distant Cuckoos, moving furtively through the wood. It’s of course the male that sings to attract females, none of which, of course, will build a nest…
28. Robin. Tubby, fidgety, curious and friendly… it appears a pleasant character! However, beware of appearances; the sight of another Robin can make it very aggressive. If an increase in output and gestures of intimidation isn’t enough, rivals may see feathers fly and the birds rolling on the ground. The song is a not particularly loud, high-pitched, varied and delicate; a mix of crystalline notes. It pauses between phrases to listen to neighbour’s replies. The female also sings.
29. Song Thrush (see 5). This particular inspired and passionate bird regularly repeats a preferred, very musical phrase.

VIII. Eurre, Ramières national nature reserve in the Drôme valley, 25th May at dawn.
Another little paradise for the naturalist and bird watcher. It’s cool on the river bank, the grass on the paths is covered with dew.
30. Wren and Golden Oriole (see 1 and 13). The first sings from the bushes, never far above ground, the second prefers the very tree tops.

31. Short-toed Treecreeper. Small and brown with long decurved bill, it climbs on trunks and branches in a spiral manner searching for insects in bark crevices. It has a high-pitched quiet song, firstly a few isolated notes then a rapid “inquisitive” phrase. Great Tit in the background.
32. Blackcap (see 24). Always very vocal; it seems to have a lot to say, and needs to say it quickly.
33. Wren (see 1 and 30). Him again!
34. Nightingale (see 16). An incomparable and untiring improviser. It sings so much it’s hard to know when it sleeps!

IX. Saint-May, Baronnies, the Saint-Laurent plateau, 30th May.
The Cuckoo silly season. Here, I heard them singing until 10 pm, and at 3 am there’re off again. During a night of a clear star-studded sky there’re the distant calls of a Scop’s Owl and reeling of a Nightjar. The wind gets-up in the early morning.
35. Blackbird and Blackcap (see 17, 24, 26, 32). Both earlier risers, their songs can be heard before sunrise.
36. Blackbird, alarm call. Very emotive, often the Blackbird gets excited about nothing. It gives it piercing chatter followed by a long series of pitt-pitt-pitt-pitt as it dives into the cover of bushes.
37. Blackcap (see 24 and 32). This one is particularly musical.
38. Chiffchaff. One of the commonest woodland birds with discreet green, yellow and grey plumage. Its song an untiring bouncy: tsip-tsap-tsip-tsap-tsip-tsip-tsap…
39. Ortolan Bunting (see 22). It likes high perches; here, giving its usual refrain from the top of a juniper.

X. Vercors, Lente forest, 2nd June, 5 am.
This morning, at Bataille pass, the wind’s shaking the trees making recording impossible. It’s much calmer in the forest; the trees are very tall on the side of the Esserennes forestry track and the birds often seem quite distant. There and swarms of insects feeding on the undergrowth flowers.
40. Wren (see 1, 30 and 33). Polygamus, the male constructs several nests that he shows to as many local females as possible. Sometimes he succeeds in attracting two or three resulting in a lot of work in helping to feed the young.
41. Chaffinch. Very common in all types of wooded habitat; its song is an untiringly repeated, accelerating, descending trill. The insistent song of crests in the background.
42. Blackbird (see 17 and 26). As common in town centres as in the middle of a high-altitude forest. Those in built up areas are often confiding, conversely those in woodlands often retire at the first sign of human presence.
43. Song Thrush (see 5 and 29). It inhabits all woodland types at all altitudes. Quite shy and difficult to approach, its loud characteristic song gives its presence away.
44. Roe Deer. Two Roe Deer have just spotted me.  They move away slowly giving their series of harsh, unmusical, barking calls.

XI. Saou forest, 21st June at dawn.
It’s very calm this morning. The start of summer means the end of exuberant spring concerts. Only a few songsters can still be heard, most sounds are now only contact or alarm calls. But, the forest is full of the buzzing of insects.
45. Chaffinch (see 41). A tireless, enthusiastic singer.
46. Mistle Thrush, calls. This year’s young are squabble in the undergrowth.
47. Coal Tit (see 7). Lively, always on the move. In summer, after nesting, Coal Tits wander about in flocks that won’t break-up until the following spring.
48. Black Woodpecker, calls and drumming. The largest European woodpecker, it’s the size of a crow, entirely black except for its red berry. It has a very loud drumming, that carries far, slower than that of the Great Spotted Woodpecker: 20 taps every 2 to 3 seconds.
49. Chaffinch, calls (see 41). Normal calls; high-pitched, loud and repeated at length: pink… pink… pink…
50. Great Spotted Woodpecker (see 9).

XII. Between Nyons and Ventrol, 25th June, 3 am.
One of the Nightingale’s last bouts of the year, it generally stops singing around. It’s also the chance to listen to two three insects of summer nights. Once common, they are now rare in many areas due to the abundant use of agricultural pesticides.
51. Nightingale and Italian Cricket. A small brownish-yellow cricket (1 to 1.5 cm). It always gives the same soft, repeated note; enough to send one to sleep. As soon as it’s disturbed it changes the volume of the song, making it very hard to locate.
52. Great Green Bush Cricket. It often sings from bushes or trees. Another male trying to attract a female; for hours! Its stridulating is very high-pitched and partly ultrasonic and thus at the limit of human hearing. Maybe you can’t hear it!
53. Field Cricket. In much of Europe it’s the familiar large, dark cricket of gardens and meadows. Male’s sing (like a telephone) from their burrow entrance hoping to attract a female.
54. Tawny Owl. The commonest nocturnal bird of prey of the region, it’s the size of a crow. Here we hear the male’s well known territorial song. The female often replies with a strident ki-wik. And the Nightingale will go on to dawn.
Translated in English by Tony WILLIAMS from the French text of Pierre PALENGAT
© 2004 STUDIO LES TROIS BECS – 2009 GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SAS

Many thanks to Frapna Drôme (Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature), and the Drôme departmental tourist office.
Recordings, production, text and landscape photos: Pierre Palengat

CD Drôme - CONCERTS NATURELS – Natural Soundscapes © Frémeaux & Associés / Droits audio : Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore (Producteur initial : Sittelle, Pithys, Collection Allain Bougrain Dubourg ou Ceba) / Ecouter les chants d'oiseaux sur CD : Sons et ambiances naturelles des écosystèmes - Stéreo and digital recording of the natural landscape sound. Natural sound sceneries of écosystems, Voices of the Wild Life. Les droits de cet enregistrement sont protégés par la loi. Pour toute exploitation d’illustration sonore sur CD, DVD, CD-Rom, Télévision, Cinéma, Sites internet, scénographies (théâtre, musées…), l’autorisation et un devis gratuit peuvent être obtenus auprès de Frémeaux & Associés – fax : +33 (0)1 43.65.24.22
info@fremeaux.com

Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

UNE JOURNEE DANS LA CAMPAGNE
UNE JOURNEE DANS LA CAMPAGNE
(Direction Pierre Huguet) Entièrement enregistré en stéréo et en numérique, ce disque...

SAVANE D'AFRIQUE - FAUNE ET AMBIANCES NATURELLES
SAVANE D'AFRIQUE - FAUNE ET AMBIANCES NATURELLES
Ambiances sonores de la brousse : cris, chants en Afrique

Respirations sonores de la savane arborée dans le...

RECONNAÎTRE LES OISEAUX DE SON JARDIN
RECONNAÎTRE LES OISEAUX DE SON JARDIN
Frémeaux & Associés et Allain Bougrain Dubourg présentent le guide de référence avec...

PAYSAGES SONORES DE SARDAIGNE
PAYSAGES SONORES DE SARDAIGNE
Tous les paysages sonores présentés dans cet ouvrage ont été enregistrés...

PAYSAGES MALGACHES
PAYSAGES MALGACHES
Ce CD consacré à Madagascar, La Grande Île comme on la nomme aussi, témoigne de sa...

PAYSAGES D’OISEAUX LES MILIEUX D’EUROPE ILLUSTRÉS
PAYSAGES D’OISEAUX LES MILIEUX D’EUROPE ILLUSTRÉS
Jean-Claude Roché et le peintre Alexis Nouailhat proposent dans ce CD accompagné d’un...

OISEAUX D'EAU - LE CONCERT DES OISEAUX
OISEAUX D'EAU - LE CONCERT DES OISEAUX
Deux concerts naturels, sans commentaire, de 32 minutes chacun, vous permettent un voyage ornithologique de...

MATIN DE PARIS
MATIN DE PARIS
La collection “Frémeaux & Associés Geographic” complète les...

LES POINTS DU JOUR - CRÉPUSCULES D’EUROPE OCCIDENTALE
LES POINTS DU JOUR - CRÉPUSCULES D’EUROPE OCCIDENTALE
L’aube ou la nuit tombante modifient la couleur sonore des paysages naturels en leur donnant une...

LES PLUS BEAUX CHANTS D'OISEAUX
LES PLUS BEAUX CHANTS D'OISEAUX
Dans ce CD de plus d’une heure dix, Jean-Claude Roché propose une nouvelle sélection...

LES OISEAUX DE VOTRE JARDIN
LES OISEAUX DE VOTRE JARDIN
"Ce CD, présentant 99 espèces, vous permet de reconnaître les chants...

LES CONCERTS DE LA NUIT
LES CONCERTS DE LA NUIT
Ce double CD vous propose neuf longs concerts enregistrés de nuit en stéréophonie,...

LE SON DE LA PROVENCE
LE SON DE LA PROVENCE
La collection “Frémeaux & Associés Geographic” complète les...

LE RÉVEIL DES OISEAUX EN BRESSE - 12 AMBIANCES SONORES
LE RÉVEIL DES OISEAUX EN BRESSE - 12 AMBIANCES SONORES
Avec ce CD, vous êtes en Bresse, au Nord de Lyon, dans un joli bocage. C’est le début...

KENYA - UNE EXPEDITION ORNITHOLOGIQUE ILLUSTREE
KENYA - UNE EXPEDITION ORNITHOLOGIQUE ILLUSTREE
CD audio + livret 24 pages couleur.

Avec un livret 24 pages couleurs présentant les...

JURASSIC SOUNDSCAPES
JURASSIC SOUNDSCAPES
The publication of the natural sounds of Jurassic dinosaurs in the quite serious collection of biological...

ISERE - CONCERTS NATURELS
ISERE - CONCERTS NATURELS
Véritable exploration sonore des paysages de l’Isère, ce disque présente les...

GROENLAND - LE PLUS GRAND PARC NATUREL AU MONDE
GROENLAND - LE PLUS GRAND PARC NATUREL AU MONDE
Pour la première fois, l’édition sonore présente un disque complet sur les ambiances naturelles du...

FORETS MAYAS
FORETS MAYAS
Biotope unique dans le monde, les forêts Mayas du Guatemala servent de berceau nourricier à...

FORETS ET MONTAGNES ASIATIQUES - CONCERTS NATURELS
FORETS ET MONTAGNES ASIATIQUES - CONCERTS NATURELS
Ce disque vise à restituer l’ambiance naturelle de biotopes lointains et difficiles...

FAUVETTES SYLVIA
FAUVETTES SYLVIA
Les chants de la Fauvette à tête noire ou de la Fauvette des jardins nous sont familier et sont parmi les plus...

DICTIONNAIRE SONORE DES OISEAUX D'EUROPE
DICTIONNAIRE SONORE DES OISEAUX D'EUROPE
Frémeaux & Associés présente pour la première fois, sous la direction du plus grand ornithologue...

DICTIONNAIRE SONORE DES OISEAUX D'AMERIQUE
DICTIONNAIRE SONORE DES OISEAUX D'AMERIQUE
Frémeaux & Associés présente pour la première fois, sous la direction du plus grand...

DICTIONNAIRE SONORE DES OISEAUX D'AFRIQUE
DICTIONNAIRE SONORE DES OISEAUX D'AFRIQUE
Frémeaux & Associés, présente sous la direction du plus grand ornithologue...

CIGALES ET GRILLONS & AUTRES INSECTES CHANTEURS DU MONDE
CIGALES ET GRILLONS & AUTRES INSECTES CHANTEURS DU MONDE
Ce CD contient les chants de plus de 60 espèces de grillons, cigales et autres insectes chanteurs, ainsi que des...

BALADES PROVENÇALES - PAYSAGES SONORES
BALADES PROVENÇALES - PAYSAGES SONORES
Ce CD vous propose une série de concerts enregistrés au printemps et en été...

BALADES EN LAPONIE
BALADES EN LAPONIE
Ce CD consacré aux paysages sonores de Scandinavie et de Laponie vous emmènera du sud de...

AUBES D'EUROPE - AMBIANCES NATURELLES
AUBES D'EUROPE - AMBIANCES NATURELLES
Une exploration sonore de l’un des moments privilégiés du cycle naturel : le...

ALOUETTES - LES PLUS BEAUX CHANTS
ALOUETTES - LES PLUS BEAUX CHANTS
“L’alouette est sans doute le nom d’oiseau le plus familier de nos contrées et ce...

24 HEURES AVEC LES LOUPS
24 HEURES AVEC LES LOUPS
“Dès qu’il s’agit de cet animal fabuleux, l’imagination s’exile jusqu’à...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
net_cat_20192020.jpg
Titre_Galerie.gif
Net Noel 2019 galerie.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif