Fremeaux.com


Charles Trenet

1956-1961

Live in Paris






La collection des grands
concerts parisiens
Dirigée par Michel Brillié et Gilles Pétard


Ayant su mélanger poésie, music-hall et swing, Charles Trenet est l’icône de la chanson française du XXe siècle d’avant l’ère yéyé. Cet album, dont le livret est rédigé par Daniel Nevers, auteur de l’intégrale Charles Trenet chez Frémeaux & Associés, réunit des récitals pour la plupart inédits enregistrés entre 1956 et 1961. Des grands moments de poésie et de musique, où le fou chantant, formidable entertainer, sert à l’audience ses grands classiques qu’il accompagne parfois de quelques anecdotes d’une rare saveur.
    Patrick FRÉMEAUX

La collection Live in Paris, dirigée par Michel Brillié, permet de retrouver des enregistrements inédits (concerts, sessions privées ou radiophoniques), des grandes vedettes du jazz, du rock & roll et de la chanson du XXe siècle. Ces prises de son live, et la relation avec le public, apportent un supplément d’âme et une sensibilité en contrepoint de la rigueur appliquée lors des enregistrements studios. Une importance singulière a été apportée à la restauration sonore des bandes, pour convenir aux standards CD tout en conservant la couleur d’époque.    
Patrick FRÉMEAUX & Gilles PÉTARD



His talent for combining poetry and vaudeville with swing music made Charles Trenet one of the great icons of 20th century French chanson before the advent of “yé yé” popular music. This album brings together concert appearances recorded between 1956 and 1961, with most of them appearing here for the very first time. These are great moments of music and poetry from a wonderful entertainer (Trenet’s nickname was le fou chantant, or “singing clown”) performing his great classics for audiences, accompanied by some very tasty anecdotes.
    Patrick FRÉMEAUX

The Live in Paris collection by Michel Brillié allows listeners to hear previously-unreleased recordings (made at concerts and private- or radio-sessions) by the great 20th stars in jazz, rock & roll and song. These “live” takes, and the artists’ rapport with their audiences, gives these performances an additional soul and sensibility in counterpoint to the rigorous demands of studio recordings. Particular care was taken when restoring the sound of these tapes in order to meet CD standards while preserving the original colours of the period.    
Patrick FRÉMEAUX & Gilles PÉTARD


CHARLES TRENET  
1. Dis-moi quel est ton nom    2’09
2. Narbonne mon amie    3’06
3. Une noix    2’16
4. Intro La folle complainte    1’13
5. La folle complainte    4’06
6. L’héritage infernal    2’52
7. Kangourou    4’08
8. La route enchantée    3’33
 9. Que reste-t-il de nos amours ?    4’16
10. Mam’zelle Clio    3’41
11. Je chante    2’23
12. Ya d’la joie !    2’14
13. En attendant ma belle    2’43
14. La java du Diable    3’32
15. Où sont-ils donc ?    3’04
16. Les coupeurs de bois    3’18
17. J’ai mordu dans le fruit    2’47
18. Bonsoir jolie madame    3’55
19. Le piano de la plage    3’12
20. Dans les pharmacies    2’16
21. Orphée    2’53
22. Le jardin extraordinaire    4’11
23. Qu’est devenue la Madelon ?    4’06




Charles Trenet, live in Paris 1956 - 1961
Par Daniel NEVERS

Un doux parfum qu’on respire c’est fleur bleue
Un regard qui vous attire c’est fleur bleue
Des mots difficiles à dire c’est fleur bleu-eue
C’est fleur bleu-eue c’est fleur bleu-eue…
Un rendez-vous en automne c’est fleur bleue
Une chanson qu’on fredonne c’est fleur bleue
Un jeune amour qui se donne
Deux grands yeux qui s’abandonnent
C’est fleur bleue…

Printemps de la chanson millésime 38 – y a parfois du bonheur dans la peine ! –, que ces douceurs en couleurs si chères au cœur du papa à Zazie. Soleil du renouveau, solstice du swing juste avant l’air du froid, l’âge de glace…
Vingt ans après, ainsi que remarquait déjà le Grand Alexandre, le fou de jadis avait appris la sagesse, non point sous les fortifs du château d’If, mais dans les geôles de la libre Amérique et qu’elles avaient quelque peu viré aux teintes de citron fatigué, ses petites fleurs modèles – Sidney n’y étant évidemment pour rien ! Sans compter que l’ambiance frigorifique du vert-de-gris ne leur avait sûrement pas fait de cadeau… À personne d’ailleurs (ou si peu).
Mais alors, que diantre vient faire là-dedans la jeune, la sémillante station de la rue François Ier, bien décidée à filer les coups de pompe ad-hoc dans les mols mollets de la Radio Nationale ensevelie sous les cahiers des charges et de la bienséance, ainsi que dans la poire blette de mini concurrents, gominés à la brillantine Toret, arpions en éventail au creux des douillettes pantoufles du bon docteur Javert ? Drôle idée, quand on aspire à s’imposer comme le numéro 1 des radios d’Europe, que d’aller déterrer un pépé sur le retour, un croulant (comme l’on dit alors, non d’ailleurs sans une distinction certaine) chantant des trucs pas possibles, super difficiles à entraver, sur des rythmes swing flagada ? Alors qu’on a là, à portée de micro, des palanquées de gentils nouveaux, scoubidou en bataille, vachement prometteurs ! Allez, les idoles, faites pas la gueule, quoi ! Votre tour c’est au prochain virage…
Bonne tactique : si l’on veut récupérer la jeunesse sans s’aliéner papa et maman, faut ce qu’il faut ! Risette à la chèvre, au chou et la ménagère d’à peine plus de quarante piges… Soit dit en passant l’arrivée à point nommé du transistor c’est pain béni dans l’aventure. Mais pas question d’expédier les seniors à l’hospice. Du reste, les fondateurs de la chaîne, pas novices pour un sou, vieux routiers des ondes et du spectacle pour la plupart, ont établi soigneusement leur plan de bataille. Tout se déroule comme prévu. Ainsi donc quelques vénérables têtes chenues triées sur le volet, souvent marrantes (genre Pierre Dac, Francis Blanche, Maurice Biraud…), artistiquement disséminées le long des soirées, s’en viennent côtoyer la relève. Parmi elles, celle d’un ex-fou chantant amorti peut même retrouver un poil de cette confiance en soi qui l’abandonne ces temps-ci. Ces mémorables Musicorama lui rendent ses couleurs et les petites fleurs en retrouvent leur bleu d’azur. Il est vrai que si Lucien Morisse, Grand Manitou de la chanson et des variétés de la boîte, programme plus volontiers Dalida que Barbara, il n’en sait pas moins parfaitement tout ce que la chanson française doit à Charles Trenet (car c’était lui)… Pas question de le laisser filer ! Quitte à révéler aux auditeurs en herbe que le vieux n’est sans doute pas si ringard de cela ! Après tout, Henri Salvador, grand chouchou de la maison s’il en est, n’a que quatre ans de moins que lui !
La transmission des récitals trenétistes à la radio a débuté (en direct) dès avant la guerre : on connait de brefs fragments de la soirée du 14 juillet 1939 (voir Intégrale, volume 6). Sans doute n’est-ce pas la première, mais le reste s’est perdu. Ce n’est toutefois qu’à partir de 1947 que l’on dispose de prestations complètes, d’abord diffusées depuis le Théâtre de l’Étoile, ensuite depuis l’Olympia, solidement repris en main par Bruno Coquatrix. La diffusion se fait via la Radio Nationale – du moins jusqu’à la fondation d’Europe 1, qui prend le relais dès 1957. Nous trouverons ici cinq extraits de la première de ces manifestations, transmise le 23 janvier de ce millésime (titres 13 à 17). Douze titres (1 à 12) proviennent d’une diffusion de Noël (27 décembre 1961) et six autres (18 à 23) d’un direct du 3 mars de cette année-là… Johnny et ses copains, les coquins, sont là qui guettent, en embuscade !...
Comme toujours dans ses récitals successifs de l’après-guerre, Trenet mêle « tubes » anciens et nouveautés – ce qui n’est pas en soi d’une immense originalité, encore que le mélange soit souvent judicieux. Pour les « vieux » succès, Je chante, Y a d’la Joie !, Mam’zelle Clio, La Route enchantée, Vous oubliez votre Cheval, une ou deux autres, sont à peu près systématiquement de la fête, à l’exclusion fréquente de très jolies choses par trop oubliées, telles Le Grand Café, La Polka du Roi, J’ai connu de vous, Il pleut dans ma Chambre, La Vie qui va, Le Soleil et la Lune, Jardins du Mois de mai, voire même cette primesautière Fleur bleue, qui nous a servi d’introduction… Jusque vers le milieu des années 1950, la période de l’Occupation de sinistre mémoire, fut le plus souvent reléguée, à l’exception du délirant  cauchemar intitulé L’Héritage infernal (1942), lointainement inspiré pour la musique au pianiste-maison Léo Chauliac par un ragtime de Scott Joplin (ici, plage 6). Dans la présente sélection (1957-1961), Trenet commence à réintroduire certaines autres de ses plus belles arias des jours sombres, Bonsoir, jolie Madame (1943) et surtout Que reste-t-il de nos Amours ? (1942)… La Folle Complainte date aussi de ce temps-là, mais Charles ne l’a réellement lancée que quelques années après. Plus tard encore, il s’est plu à réhabiliter d’autres airs de la période, telle La Romance de Paris (1941). Il va de soi cependant que les nouveautés occupent la place de choix : Une Noix, Narbonne mon Amie, Kangourou, La Java du Diable, Où sont-ils donc ?, Dans les Pharmacies, Les Coupeurs de Bois, Le Piano de la Plage, Le Jardin extraordinaire…, quitte à en retrancher, momentanément ou définitivement, celles paraissant un peu plus faibles (Dis-moi quel est ton Nom, En attendant ma Belle, Orphée, Qu’est devenue la Madelon ?...). On notera que les deux plus célèbres sans doute de ses « petites chansons » (comme il aimait à dire), La Mer et L’Âme des Poètes, ne sont que rarement abordées lors des concerts. L’une requiert souvent l’intervention de chœurs, l’autre une instrumen­tation assez inhabituelle…
Europe 1 et ses jeunes auditeurs ont bien voulu des petites chansons de Trenet le poète. À quelque temps de là, l’Académie lui refusa un siège, arguant que justement il n’en était pas un, de poète… Cocteau pourtant, qui s’attribuait ce titre sans vergogne – ce dont l’Académie lui donna acte sans barguigner – se plaisait d’en parer aussi l’ami Charles… Alors ? Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Apollinaire ? Peut-être pas. Mais il en est un, planqué derrière les illustres, qui pourrait bien être de sa parenté. Un autre Charles d’un autre siècle qui, entre un Coffret de Santal passionné et un Hareng saur sec, sec, sec comme un coup de trique, trouva encore le temps d’inventer ce bizarre machin, cette drôle de machine à capturer puis à redonner vie à l’inflexion des voix chères qui se sont tues.

Daniel NEVERS

Auteur de l’intégrale Charles Trenet chez Frémeaux & Associés
© Frémeaux & Associés 2019



Live in Paris 1956 - 1961

 1. Dis-moi quel est ton nom (Charles Trenet)    2’09
 2. Narbonne mon amie (Charles Trenet)    3’06
 3. Une noix (Charles Trenet - Charles Trenet / Albert Lasry)    2’16
 4. Intro La folle complainte (Charles Trenet)    1’13
 5. La folle complainte (Charles Trenet)    4’06
 6. L’héritage infernal (Charles Trenet - Charles Trenet /Leo Chauliac)    2’52
 7. Kangourou (Charles Trenet)    4’08
 8. La route enchantée (Charles Trenet)    3’33
 9. Que reste-t-il de nos amours ? (Charles Trenet - Charles Trenet /Leo Chauliac)    4’16
10. Mam’zelle Clio (Charles Trenet)    3’41
11. Je chante (Charles Trenet - Charles Trenet / Paul Misraki)    2’23
12. Ya d’la joie ! (Charles Trenet - Charles Trenet / Michel Emer)    2’14
13. En attendant ma belle (Charles Trenet)    2’43
14. La java du Diable (Charles Trenet)    3’32
15. Où sont-ils donc ? (Charles Trenet)    3’04
16. Les coupeurs de bois (Charles Trenet)    3’18
17. J’ai mordu dans le fruit (Charles Trenet)    2’47
18. Bonsoir jolie madame (Charles Trenet - Charles
Trenet / Léo Chauliac / Loulou Gasté)    3’55
19. Le piano de la plage (Charles Trenet)    3’12
20. Dans les pharmacies (Charles Trenet)    2’16
21. Orphée (Charles Trenet)    2’53
22. Le jardin extraordinaire (Charles Trenet)    4’11
23. Qu’est devenue la Madelon ? (Charles Trenet)    4’06
Total 1:11:54
[Pistes 1-17 versions inédites]
Enregistré par :  
L’équipe technique d’Europe N°1 (1-17)  
Dates d’enregistrement :
Pistes 1-12 : décembre 1961  
Pistes 13-17 : décembre 1956  
Pistes 18-23 : 3 mars 1961  
Dates de diffusions radio :
Pistes 1-12 : 27 décembre 1961  
Pistes 13-17 : 23 janvier 1957  
Lieux d’enregistrement :
Pistes 1-12 : inconnu
Pistes 13-17 : Olympia, Paris, France  
Pistes 18-23 : Théâtre de l’Étoile, Paris, France  
Produit par :  
Bruno Coquatrix & Lucien Morisse  
Personnel
Freddy Lienhart (piano)
Orchestre (25 instrumentistes) conduit par Guy Luypaerts  
Musicien inconnu (guitare)
Musicien inconnu (contrebasse)
Musicien inconnu (batterie)
Dédié à Claude Boquet, Bill Dubois, Jean Claude, Philippe Moch et la bande.



La collection Live in Paris :
Collection créée par Gilles Pétard pour Body & Soul
et licenciée à Frémeaux & Associés.
Direction artistique et discographie :
Michel Brillié, Gilles Pétard.
Coordination : Augustin Bondoux.
Conception : Patrick Frémeaux, Claude Colombini.
Fabrication et distribution : Frémeaux & Associés.



Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VINCENT SCOTTO
VINCENT SCOTTO
“Je laisse tout Wagner pour une chanson de Vincent Scotto”.
Georges Brassens

André Bernard,...

VALSE MUSETTE - ANNÉES 40-50 - Volume 2
VALSE MUSETTE - ANNÉES 40-50 - Volume 2
Après les pionniers du bal musette, les années 1940-1950 représentent deux...

SERGE GAINSBOURG ET SES INTERPRÈTES - VOL.2 1960-1962
SERGE GAINSBOURG ET SES INTERPRÈTES - VOL.2 1960-1962
Pour ce second volume, Olivier Julien et Frédéric Régent nous offrent...

SAINT GERMAIN DES PRES 1926 -1954
SAINT GERMAIN DES PRES 1926 -1954
“Ça n’a jamais été un vrai quartier. Il n’y avait ni putains ni...

PRÉVERT, KOSMA… ET MOI. VOILÀ ! AUTOUR DES CHANSONS DE JACQUES PRÉVERT ET JOSEPH KOSMA
PRÉVERT, KOSMA… ET MOI. VOILÀ ! AUTOUR DES CHANSONS DE JACQUES PRÉVERT ET JOSEPH KOSMA
Béatrice Fontaine, chante et récite avec tendresse, malice et justesse les...

MARCEL AZZOLA - 1951-1962 SES COMPOSITIONS
MARCEL AZZOLA - 1951-1962 SES COMPOSITIONS
À l’égal d’un Gus Viseur, d’un Tony Muréna ou d’un Jo Privat,...

LUCIENNE BOYER
LUCIENNE BOYER
“C’est Eve qui s’exprime par la bouche de Lucienne Boyer. Eve, une dame toujours belle, toujours tentante....

LES HARICOTS ROUGES
LES HARICOTS ROUGES
Ambassadeurs du jazz New Orleans à la française depuis 1963, et ce dans le monde entier, les Haricots Rouges ont...

LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
Enfant de Ménilmontant, Jo Privat fut l’une des sommités du « piano à...

LE BARABLI, SKETCHES ET CHANSONS
LE BARABLI, SKETCHES ET CHANSONS
Le Barabli était un célèbre cabaret bilingue d’après-guerre, qui fut de...

LA CHANSON DU MAL AIMÉ, POÈME DE GUILLAUME APOLLINAIRE - MUSIQUE DE LÉO FERRÉ
LA CHANSON DU MAL AIMÉ, POÈME DE GUILLAUME APOLLINAIRE - MUSIQUE DE LÉO FERRÉ
« La Chanson du Mal Aimé » est un oratorio exceptionnel de Léo Ferré, qui...

JULIETTE GRECO
JULIETTE GRECO
Le travailleur de la plume qui trace sur le papier des signes ternes et noirs finit par oublier que les mots ont une beauté...

INTEGRALE JEAN GABIN - ANTHOLOGIE FERDINAND GABIN
INTEGRALE JEAN GABIN - ANTHOLOGIE FERDINAND GABIN
Ferdinand, Hélène, Reine et... Jean ! Une famille d’artistes : les Gabin. Un bon nom, bien de Paris,...

GEORGIUS
GEORGIUS
Sa fantaisie poétique et scénique lui donne une place privilégiée dans la production populaire. Les...

GABRIEL BACQUIER CHANTE PIERRE LOUKI
GABRIEL BACQUIER CHANTE PIERRE LOUKI
Tu te rends compte – m’aurait dit mon père – je suis interprété par un...

FRANCIS LEMARQUE
FRANCIS LEMARQUE
Auteur-compositeur-interprète accompli, immédiatement reconnu et aimé du public pour sa...

FRANCE : UNE ANTHOLOGIE DES MUSIQUES TRADITIONNELLES
FRANCE : UNE ANTHOLOGIE DES MUSIQUES TRADITIONNELLES
Grand Prix de l'Académie Charles Cros

Coffret de 10 Cds
Pour la...

FRANÇAIS D’AMERIQUE (1928 - 2004)
FRANÇAIS D’AMERIQUE (1928 - 2004)
Etats-Unis et Canada : Louisiane, Maine, Wisconsin et Ile du prince Edouard, Nouveau-Brunswick,...

FERNANDEL
FERNANDEL
«Je ne vous présente pas M. Fernandel... c’est le seul français qui soit, dans le monde, plus...

DANIELLE DARRIEUX INTÉGRALE 1931-1951
DANIELLE DARRIEUX INTÉGRALE 1931-1951
“Quelle sublime comédienne. Regardez ce tendre mouvement de l’épaule... et ce sourire qui ne sourit pas...

CLAUDE NOUGARO ET SES INTERPRÈTES VOL. 2
CLAUDE NOUGARO ET SES INTERPRÈTES VOL. 2
Voici le deuxième volume de « L’Intégrale Claude Nougaro et ses interprètes », dont la...

CHARLES TRENET - LIVE IN PARIS
CHARLES TRENET - LIVE IN PARIS
Ayant su mélanger poésie, music-hall et swing, Charles Trenet est l’icône de la...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 6 - 1939-1951
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 6 - 1939-1951
"Un dessin de Jean Cocteau est la cause d’une image qui vient à mon esprit dès que je pense à...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 3 - 1937-1941
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 3 - 1937-1941
“Tout bégayait. Tout trainait
Plus rien ne traîne et tout parle...
C’est grâce aux...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 2 - 1934-1938
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 2 - 1934-1938
"My dear Trénet, I'm delighted and proud for having started you off with Y a de la joie in 1936... 1937 , ...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 10 - 1949-1955
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 10 - 1949-1955
Trenet est habillé comme les anges bleus quand ils se mettent en civil.
Une veste et un...

CHANSONS POUR LES ENFANTS
CHANSONS POUR LES ENFANTS
“Je crois plutôt que c’est le mode d’éducation depuis 1920 et une ambiance sonore différente...

BERNARD DIMEY ET SES PREMIERS INTERPRÉTES
BERNARD DIMEY ET SES PREMIERS INTERPRÉTES
Chanté par Gréco, Mouloudji, Salvador, Montand, Ferrat, la poésie de Bernard Dimey a...

ANTHOLOGIE DU PATRIMOINE MUSICAL ALSACIEN 1953-2015
ANTHOLOGIE DU PATRIMOINE MUSICAL ALSACIEN 1953-2015
Cette anthologie réalisée par Jean-Baptiste Mersiol revient sur le patrimoine musical alsacien....

ACCORDEON JAZZ
ACCORDEON JAZZ
Quand les premiers accordéons succombèrent au 'chant du swing' !... L'anthologie de référence qui...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
net_cat_20192020.jpg
Titre_Galerie.gif
net_la_fabrique_du_sacre__galerie_fa.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif