Fremeaux.com



Intégrale Charles Aznavour

Je m’voyais déjà
1948-1962






Jezebel
Viens
Je m’voyais déjà
J’aime Paris
au mois de mai
Sa jeunesse
Les comédiens


Charles Aznavour est un monument du patrimoine musical. Jamais un chanteur n’aura connu une longévité aussi importante dans la chanson française. Sans doute avec Édith Piaf, il est l’artiste français le plus reconnu et le plus aimé à travers le monde. De ses premières collaborations avec Pierre Roche aux riches heures du music-hall du Paris d’après-guerre et jusqu’au vedettariat des années 1960, cette intégrale 6 CD réalisée par Olivier Julien retrace la jeune carrière d’un artiste intemporel et vient compléter l’anthologie « Aznavour et ses premiers interprètes » préfacée par le chanteur en 2008.    
Patrick Frémeaux

A monument in France’s cultural heritage. Never did a chanson singer enjoy such a long career as Charles Aznavour. Together with Édith Piaf, Aznavour remains France’s best-known (and best-loved) artist worldwide. Covering all of his recordings, from his first work associated with Pierre Roche to the glorious years of French music-hall post-war, and up until the Sixties when he was a star, this complete 6CD set prepared by Olivier Julien retraces the early career of a timeless artist. The set completes the anthology entitled Aznavour et ses premiers interprètes which the singer prefaced in 2008.    Patrick Frémeaux

« Il faut boire jusqu’à l’ivresse sa jeunesse
Car tous les instants de nos vingt ans nous sont comptés
Et jamais plus le temps perdu ne nous fait face. »
C. Aznavour - Sa jeunesse (éd. Raoul Breton)


Charles Aznavour
Je m’voyais déjà
Intégrale 1948 - 1962

Par Olivier Julien

Auteur de chansons avant de devenir compositeur, Charles Aznavour fait ses débuts en duo avec Pierre Roche. C’est d’abord par ses interprètes qu’il s’est fait connaître tandis que sa carrière débute réellement au Québec. La rencontre avec Édith Piaf sera déterminante et lui permet de faire ses armes en solo en assurant ses premières parties ce qui lui offrira un auditoire inespéré bien qu’il mettra de son propre aveu trois ans à le conquérir. D’abord critiqué pour son timbre particulier il en fera son atout et sa marque de fabrique. Enfant de la balle, il exercera son art non seulement dans la chanson mais également au cinéma et son rôle dans Tirez sur le pianiste sera une étape importante de sa carrière internationale. Ce coffret permet de retrouver l’intégralité de sa carrière discographique de ses premiers 78 tours avec Pierre Roche jusqu’aux titres en langues étrangères et reprend tous ses enregistrements sortis chez Ducretet-Thomson puis chez Barclay jusqu’à 1962.

Knar Bagdassarian, la mère de Charles Aznavour était turque d’origine arménienne issue d’une famille de commerçants aisée et cultivée d’Istanbul ; son père, Mischa Aznavourian était quant à lui géorgien d’origine arménienne, fils d’un des cuisiniers du gouverneur. Ils se rencontrent à Constantinople où Mischa se produit alors, tandis que Knar écrit des articles dans la rubrique « spectacle » d’un journal arménien. Il a 24 ans et elle est âgée de 19 ans. Le jeune couple doit fuir le génocide de 1915 dans lequel ils perdront une grande partie de leurs familles respectives et grâce à un bateau italien, trouvent refuge à Salonique en Grèce où Knar donne naissance à Aîda, la sœur aînée de Charles. Continuant leur exode, ils arrivent ensuite à Marseille avant de rejoindre Paris où ils tentent d’obtenir un visa auprès de l’ambassade des États-Unis. Lorsque le précieux sésame arrive, le couple est bien ancré dans la communauté d’exilés et Knar apprend qu’elle est enceinte ; ils n’envisagent alors plus de quitter capitale française et le petit Chahnoun Varinag Aznavour, futur Charles Aznavour, voit le jour le 22 mai 1924 à la clinique Tarnier au 80 rue d’Assas. Ne parvenant pas à écrire correctement le prénom Shahnourh ou Chahnour qui n’est pas reconnu par la loi française sur l’état civil de l’époque, la sage-femme de la clinique tenue par une congrégation religieuse où il naît, déclare à l’état civil le bébé sous le prénom de Charles. La famille rejointe par la grand-mère s’installe dans un meublé de vingt mètres carrés dans le sixième arrondissement de Paris. Mischa ouvre un petit restaurant arménien rue de la Huchette et rassemble bientôt tout ce que la communauté compte de musiciens. L’endroit ne survivra pas à la crise de 1929 et aux dépenses qui consistent majoritairement à faire venir les meilleurs musiciens du monde entier. Il rebondit vite et prend la gérance d’un café rue du Cardinal Lemoine, la famille s’installe alors rue des fossés Saint Bernard en face d’une école de spectacles où Charles et Aîda sont immédiatement inscrits. Dès l’age de neuf ans, il passe des auditions et fait ses premiers pas sur scène en présentant une danse caucasienne à l’ancien Palais du Trocadéro. Il décroche alors des petits rôles puis un rôle à part entière en 1933 dans la pièce Émile et les détectives au Studio des Champs-Élysées avant de jouer à Marigny en 1935 dans Margot d’Édouard Bourdet aux côtés d’Yvonne Printemps et Pierre Fresnay. Il fait ses premiers pas au cinéma en 1936 avec un rôle mineur dans La guerre des gosses d’Eugène Deslaw. En 1937, Charles et Aîda intègrent la troupe Prior et les Cigalounettes dont Berval est la vedette ; c’est donc à l’age de treize ans que Charles découvre l’ambiance des tournées en province et à l’étranger. Il voit à de nombreuses reprises Maurice Chevalier et, plus tard, voue une grande admiration à Charles Trenet qui devient son modèle. La guerre éclate en 1939 et Mischa s’engage dans l’armée tandis que Charles aidera la famille en exerçant des petits boulots. Durant toute la Seconde Guerre mondiale, les Aznavour, parents et enfants, ont caché des Juifs et des Arméniens dans leur appartement parisien, dont le poète et résistant communiste Missak Manouchian et son épouse, Mélinée, ce qui vaudra à Charles de recevoir en 2017 une décoration israélienne, la médaille Raoul Wallenberg. En 1941, il intègre la compagnie théâtrale itinérante de Jean Dasté qui tente de divertir la France occupée, l’aventure durera dix-huit mois. Après la libération, Mischa et Charles tiennent des commerces ambulants vendant tour à tour des chaussettes ou encore des saucissons. Charles et Aîda fréquentent le Club de la chanson et c’est là qu’il rencontre Pierre Roche avec qui il décide bientôt de former un duo. Roche et Aznavour écument les cabarets pour y présenter un répertoire bien accueilli par le public. Après s’être illustrés dans des reprises de succès du moment, ils partent à la recherche d’auteurs mais devant les refus, ne tardent pas à écrire leurs premières chansons. J’ai bu est proposé à Yves Montand mais ce dernier veut en modifier la fin et c’est Georges Ulmer qui crée le titre et l’enregistre le 27 juin 1946 et en faisant un succès qui remporte le grand prix du disque. Le duo ne chante désormais que ses propres compositions et les titres Le feutre taupé et Départ express remportent une vive reconnaissance du public. En 1946, Francis Blanche leur propose une participation à une émission en public de la RTF qu’il anime. C’est à cette occasion qu’a lieu la rencontre déterminante d’Aznavour avec la chanteuse Édith Piaf qui le prend sous son aile et à ses côtés, et le surnomme « le génie con », elle leur propose alors de faire sa première partie en lever de rideau avant Les compagnons de la chanson et partent ainsi en tournée. En 1947, la chanteuse Marie-José enregistre un titre du duo : Il me reste encore mon cœur. Le 7 juillet, le trio de Paris enregistre Le feutre taupé pour la radio. Le très influent éditeur Raoul Breton décide alors de les prendre dans son écurie aux côtés notamment de Charles Trenet ; avec son épouse surnommée « la marquise », ils se donnent pour objectif d’en faire des vedettes. Le 28 mars 1948 Roche et Aznavour passent pour la première fois à la radio, ils interprètent Le feutre taupé dans l’émission French cancan. Ils jouent notamment au cabaret rive gauche Le Collège Inn où la radio vient les enregistrer le 19 Juin puis font leurs débuts discographiques, Charles Aznavour en tant qu’auteur et Pierre Roche en tant que compositeur ; ils sortent alors deux 78 tours : J’ai bu / Voyez c’est le printemps (78 tours 25 cm Polydor 560.071) et Le feutre taupé / Départ express (destination inconnue) (78 tours 25 cm Polydor 560.072) bientôt suivis de deux autres Je n’ai qu’un sou / Tant de monnaie (78 tours 25 cm Polydor 560.077) et Boule de gomme / Je suis amoureux (78 tours 25 cm Polydor 560.078) ; ils sont accompagnés par le quintette Henri Lecas. Raoul Breton leur fait une avance sur une future chanson d’Édith Piaf ce qui leur permet de la rejoindre dans sa tournée aux États-Unis. Le rêve américain commence mal, les deux acolytes n’ayant pas pris la peine de demander un visa, sont arrêtés a leur arrivée par les services d’immigration et sont transférés à la prison d’Ellis Island. Après quelques longues journées, ils sont libérés et exercent alors divers petits métiers pour survivre tandis qu’Édith Piaf se produit au Canada avant de revenir à New-York pour y retrouver son amant Marcel Cerdan. Elle leur ouvre alors son carnet d’adresse et l’éditeur Lou Levi achète deux titres à Charles Aznavour, elle fait également jouer ses contacts canadiens et Roche et Aznavour se trouvent rapidement en route pour le Québec qui va les adopter au point qu’ils s’y produiront un an et demi. Ils sont programmés au cabaret montréalais Au faisan doré pendant quarante semaines, où ils donnent onze concerts hebdomadaires. Leur carrière discographique se poursuit en 1949 au Québec avec l’enregistrement de deux nouveaux disques accompagnés par Walter Eigel et son quintette : Les cris de ma ville / Retour (78 tours 25 cm London 2504) et En revenant de Québec / Il pleut (78 tours 25 cm London 25016) tandis que Jean Fred Mele interprète leur chanson Il y avait trois jeunes garçons à la radio française le 16 novembre 1949. Le 22 mars 1950 Evelyne Dorat interprète leur titre C’est un gars sur l’antenne de Paris Inter. Pierre Roche s’est marié et sa vie au Canada est bien ancrée alors qu’Édith Piaf encourage Charles Aznavour à revenir en France ; c’est naturellement et sans conflit que le duo se sépare après huit ans de collaboration et Charles est embarqué dans la tournée 1950 de Piaf en qualité de secrétaire et homme à tout faire avant d’assurer sa première partie. Lors de leur passage aux États-Unis, consciente de ses complexes, elle l’encourage à se faire refaire le nez dans une clinique de Manhattan. Peu de temps après l’indépendance de l’État d’Israël, en 1949, il chante dans les cabarets de Tel-Aviv. De retour à Paris, Charles habite chez Édith (ils ne seront pas amants) et court les cachets jusqu’au Crazy Horse où il se produit entre deux effeuillages en alternance avec Fernand Raynaud. L’éditeur Léo Fuld le persuade alors d’écrire de nouvelles chansons dans une veine plus romantique et moins fantaisiste. Charles suit ses conseils et le 4 juillet 1951, Edith Piaf enregistre Une enfant et Plus bleu que tes yeux, puis Je hais les dimanches le 15 octobre et Jezebel (adaptation d’un titre de Wayne Shanklin) le 8 novembre. Édith Piaf en restera là car elle n’a pas apprécié qu’il ne l’ait pas prévenu qu’il avait offert Je hais les dimanches à Juliette Gréco qu’elle a déjà chanté en radio le 4 janvier 1951 pour le Gala de la presse étrangère. Ironiquement, elle remporte avec ce titre le « prix Édith Piaf » de l’interprétation à Deauville le 27 août avant de l’enregistrer le 25 septembre ainsi que le titre Il y avait. Une autre adaptation d’un titre américain The thing, est enregistré par Andrex sous le titre L’objet et Vicky Autier crée J’aime Paris au mois de mai le 26 avril à la radio. Les compagnons de la chanson interprètent L’objet et Une enfant le 24 juillet 1951 au Gala d’Aix-les-Bains. C’est toujours par Édith Piaf que Charles rencontre Gilbert Bécaud, ils écriront ensemble une douzaine de chansons. En 1952, Charles Aznavour postule en vain pour remplacer Marc Herrand qui a quitté Les Compagnons de la chanson ; il reste néanmoins en très bons termes avec eux, et sera parrain de la fille de Fred Mella, Laurence, qui naîtra quelques années plus tard. Le 17 janvier 1953, Florence Véran interprète à la radio Le faux-monnayeur qu’elle a écrite sur une musique d’Aznavour. Le 12 décembre 1953, Charles interprète sur la scène de l’Alhambra son nouveau titre Couchés dans le foin composé par Mireille lors de l’émission de radio La joie de vivre. Gilbert Bécaud signe un contrat chez Pathé et popularisera alors les titres d’Aznavour. Charles se tourne alors vers Gabriel Wagenheim et lui confie onze textes, puis Marc Heyral, Jean Constantin, Jeffrey Davis, Roger Antoine Lucchesi, Hubert Giraud et Eliane Meyer. Après avoir signé Plus bleu que tes yeux paroles et musique, il sera plus confiant pour composer ses propres musiques. Ancienne secrétaire de Raoul Breton, Patachou crée un cabaret dans lequel elle engage Charles et enregistre en 1954 Plus bleu que tes yeux pour son deuxième disque chez Philips et en fait l’éloge le 1er juin dans l’émission Panoramiques. Il continue à faire les levers de rideau d’Édith Piaf, se produit aux Concerts Pacra, puis part seul en tournée au Maghreb. C’est à Marrakech, lorsqu’il se produit au casino, qu’il rencontre Jean Bouchet alors en vacances, qui est le patron du Moulin Rouge de Paris. Il l’engage dès son retour ce qui accélère sa carrière et lui vaudra d’être remarqué de Bruno Coquatrix, directeur de l’Olympia qui lui propose de passer en vedette ce qui n’aboutira qu’en 1957 devant les prétentions du chanteur. En 1955, il se produit comme tête d’affiche à l’Alhambra puis, du 1er au 21 Juin sur la scène de l’Olympia, en première partie de Sidney Bechet. Il rencontre le succès avec Sur ma vie et se lance dans une tournée européenne, son succès ne cesse de croître et il s’affirme de plus en plus en tant que compositeur ; les interprètes continuent à enregistrer ses chansons mais c’est désormais sous son nom qu’il les popularise. Le 3 août 1955, il apparaît à la télévision française dans l’émission Télé-Paris à Cannes où il chante Le Palais de nos chimères, il l’interprète à nouveau le 18 août dans l’émission Réponse à l’œil et Guy Marly chante à la radio un titre inédit Poussières. Du 29 décembre 1955 au 17 janvier 1956, il se produit à nouveau à l’Olympia, cette fois-ci en première partie du duo comique Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. Les tubes s’enchaînent mais il n’oublie pas ses débuts et enregistre un EP en 1956 : Charles Aznavour se souvient de Roche et Aznavour qui permet de retrouver ses premiers titres qui ne sont plus disponibles. Luc Bérimont lui consacre une émission de trente minutes à la radio le 21 juin dans La parole est à la nuit. Il passe enfin en vedette à l’Olympia avec en première partie Dalida. Après un deuxième premier passage à l’Alhambra en 1956, il est à nouveau sur cette scène en octobre 1958. Le 2 décembre il est à l’affiche d’un Musicorama à l’Olympia où il obtient un grand succès et deux rappels. Le 10 décembre 1956, il participe à l’émission de télévision Trente-six chandelles pour laquelle il interprète On ne sait jamais et le 16 décembre dans l’émission Trente-six chansons pour y interpréter Sur ma vie ainsi qu’un duo avec Pierre Roche sur Tant de monnaie. Après avoir fait étant enfant des figurations pour le cinéma et quelques rôles mineurs, Charles se voit offrir de vrais rôles et là encore son succès sera croissant avec en 1957 La tête contre les murs de Georges Franju pour lequel il recevra le prix d’interprétation masculine du cinéma français puis Jean-Pierre Mocky l’engage pour Les dragueurs. Pour une émission consacrée à Charles Trénet, il reprend à la télévision un de ses titres ; Biguine à Bango le 27 janvier 1957 et le même jour à la radio, présente sa nouvelle chanson Bal du Faubourg dans l’émission Avant-Première, Ay, mourir pour toi le 21 juillet (et le 14 octobre à la télévision) et Viens au creux de mon épaule le 21 novembre. Il devient un invité récurrent de l’émission Trente-six chandelles et y interprète Si je n’avais plus et C’est merveilleux l’amour le 25 novembre puis le 23 décembre sur la piste du Cirque Royal de Bruxelles, il chante Pour faire un jam. Il est mis à l’honneur dans une émission d’une heure et demie Les joies de la vie le 27 janvier 1958 dans laquelle des interprètes chantent ses chansons et Charles outre ses propres titres offre une reprise de Charles Trenet Ménilmontant, et chante également en soliste avec Les compagnons de la chanson le titre Le galérien. Le 29 mars dans Chez vous ce soir il interprète C’est merveilleux l’amour présenté par Michèle Arnaud aux côtés du débutant Serge Gainsbourg. Jacqueline Joubert l’accueille dans sa nouvelle émission Avec le sourire le 19 juillet pour y interpréter Quand je fais un jam et La ville écrite avec Gilbert Becaud. Il présente ses nouvelles chansons à L’Alhambra en octobre. Le 24 décembre 1958, aux côtés de Patachou qui interprète Gosse de Paris, Charles propose en avant-première J’en déduis que je t’aime. La renommée de Charles Aznavour devient internationale et il enregistre alors un EP en espagnol : Juventud, divino tesoro / Vivir junto a ti / Esto es formidable / Mi ultima hora (45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 382) avant un album en anglais : Believe in me / I look at You / Mé-ké / I’m Gonna Sleep with One Eye Open / I want to be Kissed / Cry Upon my Shoulder. Le 24 janvier 1959, on le retrouve dans l’émission de télévision Cabaret du soir avec À tout jamais et Je ne peux pas rentrer chez moi puis le 16 février dans Ceux de 1900 avec C’est merveilleux l’amour, Je te donnerai et Je ne peux pas rentrer chez moi qu’il interprète à nouveau le 29 avril dans Le magazine de la chanson. Le 23 mai 1959, Jacqueline Joubert lui consacre un numéro entier de Rendez-vous avec dans laquelle il interprète huit titres. Le 5 décembre 1959, l’émission SOS Fréjus diffuse trois titres d’Aznavour enregistrées sur la scène de l’Alhambra et apparaît le même jour dans l’école des vedettes. Son rôle dans Tirez sur le pianiste de François Truffaut en 1960 l’assoie définitivement comme acteur à part entière, cette même année, il quitte sa maison de disque Ducretet Thomson pour la maison de disques Barclay et son célèbre patron Eddie. Il pourra désormais avoir une maîtrise totale sur son œuvre et enregistrera des albums entiers alors que jusque-là il devait se contenter de séances d’enregistrement éparses qui donnaient lieu à des 45 tours que l’on regroupait en albums. Il travaille désormais avec le chef d’orchestre et arrangeur Paul Mauriat et signe l’énorme tube Tu t’laisses aller (également chanté en allemand et en anglais) sur le premier album pour Barclay : Les deux guitares / Ce jour tant attendu / Fraternité / J’ai des millions de rien du tout / J’ai perdu la tête / Rendez-vous à Brasilla / La nuit / C’n’est pas nécessairement ça / Plus heureux que moi (33 tours 25 cm Barclay - 80120). Il présente deux titres lors d’un Discorama diffusé à la télévision le 29 avril : J’ai perdu la tête et Tu t’laisses aller qu’il interprète également au journal télévisé du 9 décembre, le 12 il chante L’enfant prodige dans Toute la chanson présentée par Jacqueline Joubert. Pour la soirée du réveillon du 31 décembre, il propose un titre de Georges Brassens Je me suis fait tout petit. 1961 s’ouvre avec le cinéma et le film Un taxi pour Toubrouk de Denys de La Pateliére rencontre un véritable succès populaire et sera sélectionné au Festival de Cannes, à cette occasion Charles interprète Il faut savoir à la télévision le 10 mai. Un sujet de dix minutes est consacré à Charles Aznavour dans le Cinq colonnes à la une du 5 janvier tandis que le deuxième album chez Barclay contient des titres comme Je m’voyais déjà et Quand tu m’embrasses / Monsieur est mort / L’amour et la guerre / Comme des étrangers / Prends le chorus / Tu vis ta vie mon cœur / L’enfant prodigue (33 tours 25 cm Barclay - 80135) suivi d’un second album la même année contenant le tube Il faut savoir et Ne crois surtout pas / Avec ces yeux-là / Le carillonneur / J’ai tort / Lucie / Voilà que ça recommence et La marche des anges (33 tours 25 cm Barclay - 80161). En pleine guerre d’Algérie, la chanson pacifiste L’amour et la guerre, écrite par Bernard Dimey et mise en musique et interprétée par Charles Aznavour, est interdite sur les ondes nationales. Elle sera la bande son du film de Claude Autant-Lara Tu ne tueras point. Dans l’émission Toute la chanson du 2 octobre, il interprète La marche des anges et Il faut savoir. Pour Noël 1961, Charles Aznavour enregistre le titre Noël des mages (45 tours EP Barclay 70415) dont les bénéfices seront offerts au comité français pour la campagne mondiale contre la faim. Le 7 mars 1962, il lance un appel au journal télévisé pour la lutte contre le cancer. Fort de son succès, il propose un nouvel album avec le titre phare Les comédiens : Alleluia / L’amour c’est comme un jour / Notre amour nous ressemble / Au rythme de mon cœur / Esperanza / Trousse-chemise / Tu n’as plus / Dolorès et Les petits matins. Charles se concentre sur sa carrière internationale et enregistre en allemand : Du läßt dich geh’n / Ich sah mich als Star / Spiel’ Zigeuner / Ich frag’ mich warum (45 tours EP Barclay 76 017 C), puis deux quarante-cinq tours en italien : Devi sapere / La marcia degli angeli (45 tours SP Barclay J 30158X45) et L’amore e la guerra / Il figliol prodigo (45 tours SP Barclay J 30169X45), et surtout un album en anglais pour le continuent américain : You’ve Let Yourself Go / Two guitars / You’ve Got to Learn / The Boss is Dead / March of the Angels / The Comedians / The time is now / The Travelin’ Man (the Prodigal) / Tomorrow is my Turn / Like strangers / Sarah (qu’il avait interprété dans l’émission de télévision Rendez-vous avec le 23 mai 1959) et The Bellringer (33 tours 30 cm Mercury SR60741). Il interprète ces titres pour la première fois sur scène à Monte-Carlo et, en mars 1963, loue lui-même le Carnegie Hall de New York ; il y chante dix chansons en anglais, ses quatre titres en allemand, ses titres en italien et en espagnol et le reste en français. C’est un triomphe, au dernier moment on est obligé de rajouter trois cents chaises. La carrière de Charles Aznavour est au firmament et les tournées seront désormais mondiales.
Olivier Julien
© Frémeaux & Associés 2021



Charles Aznavour est considéré comme un ambassadeur de la chanson française à travers le monde. Avec plus de mille deux cent chansons enregistrées dont il en a écrit un millier, Aznavour est le plus prolifique des auteurs compositeurs interprètes français. Sa carrière s’étend sur huit décennies et il aurait vendu 180 millions de disques. En France, principal marché du chanteur, le SNEP (syndicat national de l’édition phonographique) lui a décerné dix-huit disques d’or, quatre disques d’or au Royaume-Uni (pays où sa chanson She s’était classée n°1 en 1974), cinq au Canada et deux aux Pays-Bas. Fervent représentant de ses origines arméniennes, il s’impliquera dans de nombreux projets pour venir en aide à ce pays déchiré dont il acquiert la nationalité en 2008. Avec plus de soixante films, il est un acteur à part entière qui laissera sa trace notamment chez François Truffaut.



Charles Aznavour - intégrale 1948 - 1962

CD1

Pierre Roche et Charles Aznavour


1 - J’ai bu (P.Roche / C.Aznavour)
2 - Voyez c’est le printemps (P.Roche / C.Aznavour)
Avec le quintette Henri Lecas
78 tours 25 cm Polydor 560.071 - 1948

3 - Le feutre taupé (P.Roche / C.Aznavour)
4 - Départ express (destination inconnue) (P.Roche / C.Aznavour)
Avec le quintette Henri Lecas
78 tours 25 cm Polydor 560.072 - 1948

5 - Je n’ai qu’un sou (P.Roche / C.Aznavour)
6 - Tant de monnaie (P.Roche / C.Aznavour)
Avec le quintette Henri Lecas
78 tours 25 cm Polydor 560.077 - 1948

7 - Boule de gomme (P.Roche / C.Aznavour)
8 - Je suis amoureux (P.Roche / C.Aznavour)
Avec le quintette Henri Lecas
78 tours 25 cm Polydor 560.078 - 1948

9 - Les cris de ma ville (P.Roche / C.Aznavour)
10 - Retour (P.Roche / C.Aznavour)
Avec Walter Eigel et son quintette
78 tours 25 cm London 2504 - Québec - 1949

11 - En revenant de Québec (P.Roche / C.Aznavour)
12 - Il pleut (P.Roche / C.Aznavour)
Avec Walter Eigel et son quintette
78 tours 25 cm London 25016 - Québec - 1949
Charles Aznavour

13 - Jézébel (W.Shanklin / C.Aznavour)
14 - Poker (P.Roche / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Franck Pourcel
78 tours 25 cm Ducretet Thomson
Y 8400 - 1952

15 - Plus bleu que tes yeux (C.Aznavour)
16 - Oublie Loulou (C.Aznavour)
Accompagnement Robert Valentino et rythmes
78 tours 25 cm Ducretet Thomson Y 8444 - 1952

17 - Quand elle chante (G.Wagenheim / C.Aznavour)
18 - Si j’avais un piano (G.Wagenheim / C.Aznavour)
Accompagnement Robert Valentino et rythmes
78 tours 25 cm Ducretet Thomson Y 8445 - 1952

19 - Mé-ké (G..Becaud / C.Aznavour)
20 - Viens (G..Becaud / C.Aznavour)
Accompagnement Robert Valentino et son quintette
78 tours 25 cm Ducretet Thomson Y 8446 - 1953

21 - Et bailler et dormir (J.Davis / C.Aznavour)
22 - Intoxiqué (G.Wagenheim / C.Aznavour)
Accompagnement Michel Ramos et rythmes
78 tours 25 cm Ducretet Thomson Y 8826 - 1953

23 - A propos de pommier (H.Giraud / C.Aznavour)
24 - Couchés dans le foin (Mireille / J.Nohain)
Accompagnement Robert Valentino et son quintette
78 tours 25 cm Ducretet Thomson Y 8828 - 1953

25 - Heureux avec des riens (J.Davis / C.Aznavour)
26 - Quelque part dans la nuit (S.Gallop / K.Adams / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Gruyer
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 790 V 09 - 1954

27 - Monsieur Jonas (P.Roche / C.Aznavour)
28 - Les chercheurs d’or (M.Heyral / C.Aznavour) (première version)
Direction d’orchestre Robert Valentino et son quintette
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 500 V 010 - 1954


CD2

1 - Ah ! (J.Luccesi / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Robert Valentino et son quintette
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 500 V 010 - 1954

2 - Moi j’fais mon rond (G.Wagenheim / C.Aznavour)
3 - Parce que (G.Wagenheim / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Virginie Morgan et ses rythmes
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 500 V 063 - 1954

4 - L’émigrant (M.Heyral / C.Aznavour) (première version)
5 - Je veux te dire adieu (G..Becaud / C.Aznavour)
6 - Viens au creux de mon épaule (C.Aznavour)
Accompagnement Robert Valentino et rythmes
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 790 V 102 - 1954

7 - Je t’aime comme ça (J.Davis / C.Aznavour)
8 - À t’regarder (J.Constantin / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 790 V 199 -
1954
9 - La bagarre (Louiguy / Aznavour)
10 - Je voudrais (P.Roche / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
78 tours 25 cm Ducretet Thomson -
790 V 214 - 1954

11 - Rentre chez toi et pleure (G..Becaud / C.Aznavour)
12 - Je cherche mon amour (L.Sayan / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 790 V 231 - 1955

13 - Sur ma vie (C.Aznavour)
14 - Le palais de nos chimères
(L.Sayan / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
78 tours 25 cm Ducretet Thomson -
790 V 237 - 1955

15 - Prends garde (D.Revel / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
78 tours 25 cm Ducretet Thomson - 790 V 240 - 1955

16 - Toi (F.veran / C.Aznavour)
17 - Ça (G..Becaud / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
45 tours SP 17 cm Ducretet Thomson - 500 V 055 - 1955

18 - L’émigrant (M.Heyral / C.Aznavour) (seconde version)
19 - Les chercheurs d’or (M.Heyral / C.Aznavour)
(seconde version)
33 tours 25 cm Ducretet Thomson - 260 V 039 - 1955

20 - Terre nouvelle (G..Becaud / C.Aznavour)
21 - Après l’amour (C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 110 - 1956
22 - Le chemin de l’éternité (C.Aznavour)
23 - Une enfant (C.Aznavour / Chauvigny / Aznavour)
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 164 - 1956

24 - On ne sait jamais (C.Aznavour)
25 - J’entends ta voix (C.Aznavour)
26 - Vivre avec toi (C.Aznavour)
27 - J’aime paris au mois de mai (C.Aznavour / P.Roche / C.Aznavour)
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 171 - 1956



CD3

1 - L’amour à fleur de cœur
Direction d’orchestre Jo Moutet
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 172 - 1956

2 - J’ai bu (P.Roche / C.Aznavour)
3 - Tant de monnaie (P.Roche / C.Aznavour)
4 - Le feutre taupé (P.Roche / C.Aznavour)
5 - Il pleut (P.Roche / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 175 - 1956

6 - Merci, mon dieu (C.Aznavour)
7 - L’amour a fait de moi (C.Aznavour / P.Roche / C.Aznavour)
8 - Sa jeunesse (C.Aznavour)
9 -Sur la table (C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia (6,7,14)
Direction d’orchestre Jo Moutet (8,9,10,11,12,13,15)
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 260 - 1956
10 - Ay, mourir pour toi (C.Aznavour)
11 - Perdu (G.Wagenheim / C.Aznavour)
12 - Pour faire une jam (C.Aznavour)
13 - Il y avait (C.Aznavour / P.Roche / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 348 - 1957

14 - La ville ( G.Becaud / C.Aznavour)
15 - Si je n‘avais plus (C.Aznavour)
16 - C’est merveilleux l’amour (G..Becaud / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 349 - 1957

17 - Bal du faubourg (C.Aznavour / P.Roche / C.Aznavour)
18 - J’ai appris alors (G.Wagenheim / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
33 tours 25 cm Ducretet Thomson - 260 V 039 - 1957

19 - Quand tu viens chez moi, mon cœur (R.Bernard / C.Aznavour)
20 - Mon amour (C.Aznavour)
21 - Ton beau visage (C.Aznavour / J.Patrick)
22 - Je hais les dimanches (F.Veran / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 356 - 1958

23 - Je te donnerai (C.Aznavour)
24 - Ce sacré piano (C.Aznavour)
25 - Je ne peux pas rentrer chez moi (C.Aznavour)
26 - C‘est ça (R.Bernard / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 424 - 1958


CD4

1 - De ville en ville (C.Aznavour)
2 - Ma main a besoin de ta main (P.Roche / C.Aznavour)
3 - À tout jamais (C.Aznavour)
4 - Donne, donne-moi ton cœur (C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 428 - 1958

5 - Believe in me (G.parsons / J.Turner / C.Aznavour)
6 - I look at you (J.Contantin / C.Aznavour / Robinson)
7 - Mé-ké (G.Becaud / Gaylor)
8 - Parti avec un autre amour (Y Alain / C.Aznavour)
9 - I’m gonna sleep with one eye open (J.Davis / C.Aznavour / M.Parrish / J.Davis)
10 - I want to be kissed (G.becaud / C.Aznavour)
11 - Cry upon my shoulder (C.Aznavour / G. Parsons / J.Turner)
Direction d’orchestre Jean Leccia (22,23,24,26,27,28)
Direction d’orchestre Jo Moutet (25)
33 tours 25 cm Ducretet Thomson - 260 V 074 - 1958

12 - Pourquoi viens-tu si tard ? (bof « pourquoi viens-tu si tard ? ») (M.Vidalin / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jacques Brienne
45 tours SP Ducretet-Thomson - 500 V 368 - 1959

13 - Il y avait trois garçons (P.Roche / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jo Moutet
45 tours SP Ducretet-Thomson - 500 V 377 - 1959
14 - J’en déduis que je t’aime (C.Aznavour)
15 - Mon amour protège-moi (bof « la nuit des traqués ») (C.Aznavour)
16 - Gosse de paris (M.Vidalin / C.Aznavour)
17 - Tant que l’on s’aimera (bof « délit de fuite ») (C.Aznavour/ J.leccia)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 457 - 1959

18 - Quand tu vas revenir (C.Aznavour)
19 - Dis-moi (C.Aznavour / G.Wagenheim)
20 - Tu étais trop jolie (C.Aznavour)
21 - Liberté (M.Vidalin / C.Aznavour)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 470 - 1960

22 - Les deux guitares (C.Aznavour)
23 - Ce jour tant attendu (C.Aznavour / A.Simavina)
24 - Fraternité (C.Aznavour / poème
d’A.Salmont)
25 - J’ai des millions de rien du tout (C.Aznavour / G.Gershwin)
26 - J’ai perdu la tête (C.Aznavour)
27 - Tu t’laisses aller (C.Aznavour)
28 - Rendez-vous à Brasilla (C.Aznavour / G. Garvarentz / C.Nicolas)
Accompagnement Paul Mauriat et son orchestre
33 tours 25 cm Barclay - 80120 - 1960


CD5

1 - La nuit (C.Aznavour / J.Patrick)
2 - C’n’est pas nécessairement ça (C.Aznavour / G.Gershwin)
3 - Plus heureux que moi (C.Aznavour)
Accompagnement Paul Mauriat et son orchestre
33 tours 25 cm Barclay - 80120 - 1960

4 - Je m’voyais déjà (C.Aznavour)
5 - Quand tu m’embrasses (C.Aznavour / E.Barclay)
6 - Monsieur est mort (C.Aznavour / B.Dimey)
7 - L’amour et la guerre (C.Aznavour / B.Dimey)
8 - Comme des étrangers (C.Aznavour)
9 - Prends le chorus (C.Aznavour)
10 - Tu vis ta vie mon cœur (B.Dupec / C.Aznavour)
11 - L’enfant prodigue (J.Plante / C.Aznavour)
Accompagnement Paul Mauriat et son orchestre
33 tours 25 cm Barclay - 80135 - 1961

12 - Il faut savoir (C.Aznavour)
13 - Ne crois surtout pas (C.Aznavour)
14 - Avec ces yeux-là (C.Aznavour / E.Barclay / M.Legrand)
15 - Le carillonneur (B.Dimey / C.Aznavour)
16 - J’ai tort (J.Plante / C.Aznavour)
17 - Lucie (C.Aznavour)
18 - Voila que ça recommence (C.Aznavour)
19 - La marche des anges (C.Aznavour / G. Garvarentz)
Accompagnement Paul Mauriat et son orchestre
33 tours 25 cm Barclay - 80161 - 1961

20 - Noël des mages (R.P.Martin)
45 tours EP Barclay 70415 - 1961

21 - Alleluia (C.Aznavour)
22 - L’amour c’est comme un jour (Y.Stephane / C.Aznavour)
23 - Notre amour nous ressemble (J.Plante / C.Aznavour)
24 - Au rythme de mon cœur (C.Aznavour / L.Missir)
25 - Esperanza (C.Aznavour / R.Cabrera)
26 - Les comédiens (J.Plante / C.Aznavour)
27 - Trousse-chemise (J.Mareuil / C.Aznavour)
28 - Tu n’as plus (C.Aznavour)
Accompagnement Burt Random et Paul Mauriat
33 tours 25 cm Barclay - 80189 – 1962


CD6

1 - Dolorès (J.Plante / C.Aznavour)
2 - Les petits matins (C.Aznavour / G. Garvarentz)
Accompagnement Burt Random et Paul Mauriat
33 tours 25 cm Barclay - 80189 - 1962

3 - You’ve let yourself go (M.Steliman / C.Aznavour)
4 - Two guitars (C.Aznavour)
5 - You’ve got to learn (C.Aznavour)
6 - The boss is dead (Bernard Dimey / C.Aznavour)
7 - March of the angels (M.Steliman / C.Aznavour / G.Garaventz)
8 - The comedians (J.Plante / M.Steliman / C.Aznavour)
9 - The time is now (C.Aznavour / M.Steliman)
10 - The travelin’ man (the prodigal) (J.Plante / M.Steliman / C.Aznavour)
11 - Tomorrow is my turn (C.Aznavour / M.Steliman)
12 - Like strangers (C.Aznavour / M.Steliman)
13 - Sarah (M.Steliman / C.Aznavour)
14 - The bellringer (B.Dimey / C.Aznavour / M.Steliman)
Accompagnement Paul Mauriat
33 tours 30 cm Mercury SR60741 - 1962 - USA

15 - Juventud, divino tesoro (C.Aznavour / D.Diego)
16 - Vivir junto a ti (C.Aznavour / D.Diego)
17 - Esto es formidable (C.Aznavour / D.Diego)
18 - Mi ultima hora (C.Aznavour / D.Diego)
Direction d’orchestre Jean Leccia
45 tours EP Ducretet-Thomson - 460 V 382 - 1958

19 - Du läßt dich geh’n (C.Aznavour / E.Bader)
20 - Ich sah mich als Star (C.Aznavour / E.Bader)
21 - Spiel’ Zigeuner (C.Aznavour / E.Bader)
22 - Ich frag’ mich warum (C.Aznavour / B.Dimey / E.Bader)
Avec Paul Mauriat et son orchestre
45 tours EP Barclay 76 017 C - 1961 - Allemagne

23 - Devi sapere (L.Beretta / C.Aznavour)
24 - La marcia degli angeli (G.Calabrese / L. Beretta / C.Aznavour / G.Garvarentz)
Avec Paul Mauriat et son orchestre
45 tours SP Barclay J 30158X45 - 1962 - Italie

25 - L’amore e la guerra (G.Calabrese / C.Aznavour / B.Dimey)
26 - Il figliol prodigo (G.Calabrese / C.Aznavour / J.Plante)
Avec Paul Mauriat et son orchestre
45 tours SP Barclay J 30169X45 - 1962 - Italie




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

YÉYÉ VO/VF 1955-1962
YÉYÉ VO/VF 1955-1962
Même si cela avait démarré dès la fin des années 50, l’apparition du rock en France en...

VALSE MUSETTE - ANNÉES 40-50 - Volume 2
VALSE MUSETTE - ANNÉES 40-50 - Volume 2
Après les pionniers du bal musette, les années 1940-1950 représentent deux...

TÊTES DE CHIEN - PORTRAITS D’HOMMES
TÊTES DE CHIEN - PORTRAITS D’HOMMES
“ Penser global, chanter local” pourrait être la devise de ce groupe, parisien (comme son...

SAPHO
SAPHO
Musiques arabo-andalouses, arrangements argentins, blues francophone, sonorités rock, Sapho est...

RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (1928-1956)
RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (1928-1956)
Avec un sens inné du spectacle et de la mélodie, Ray Ventura fait partie de ces grands...

PIERRE LOUKI EN PUBLIC
PIERRE LOUKI EN PUBLIC
Pierre Louki restera une figure singulière de la chanson française et de la poésie,...

PARIS MUSETTE VOL 1
PARIS MUSETTE VOL 1
Le disque de référence de l'accordéon musette initié par Franck Bergerot avec la complicité de...

MARIE DUBAS - INTEGRALE
MARIE DUBAS - INTEGRALE
Trois couplets, trois refrains avec toute une vie derrière, c’est elle qui l’a créé, elle sait...

LES FRERES JACQUES
LES FRERES JACQUES
Ce coffret de 3CDs exceptionnels présente 12 titres, dont La Belle Arabelle, totalement inédits et deux...

LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
Enfant de Ménilmontant, Jo Privat fut l’une des sommités du « piano à...

LE CHAT DANS TOUS SES ÉTATS
LE CHAT DANS TOUS SES ÉTATS
Le chat tient depuis toujours une place toute particulière dans la culture populaire mondiale. En...

INTÉGRALE NATHALIE JOLY CHANTE YVETTE GUILBERT - YVETTE ! YVETTE ! YVETTE !
INTÉGRALE NATHALIE JOLY CHANTE YVETTE GUILBERT - YVETTE ! YVETTE ! YVETTE !
Cette intégrale regroupe les trois albums : « Je ne sais quoi » (2008), « En...

INTEGRALE IRENE DE TREBERT 1938-1946
INTEGRALE IRENE DE TREBERT 1938-1946
Jazz et Swing ne furent jamais sous l’Occupation aussi interdits qu’on le soutient parfois. Même si,...

HUGUES AUFRAY - INTÉGRALE CHRONOLOGIQUE 1958-1962
HUGUES AUFRAY - INTÉGRALE CHRONOLOGIQUE 1958-1962
Des musiques du Nordeste du Brésil, au skiffle et à la folk, Hugues Aufray est de ceux qui...

GERMAINE MONTERO
GERMAINE MONTERO
Comédienne autant que chanteuse, Germaine Montero a incarné à la perfection les...

GÉRARD PIERRON - TRÉSORS PERDUS
GÉRARD PIERRON - TRÉSORS PERDUS
Anthologie d’un artisan discret de la chanson, « Trésors perdus » vient...

GEORGES MOUSTAKI ET SES PREMIERS INTERPRÈTES - 1955-1962
GEORGES MOUSTAKI ET SES PREMIERS INTERPRÈTES - 1955-1962
Georges Moustaki est l’un des plus brillants auteurs-compo-siteurs-interprètes français....

FRENCH CAFE MUSIC
FRENCH CAFE MUSIC
Qui n’a, à Paris, pour découvrir sa propre ville, jamais pris un bateau mouche ? Ne...

DE L’AMOUR FOU AU FOL AMOUR
DE L’AMOUR FOU AU FOL AMOUR
Rêves d’amour... Rêve d’une vie meilleure, plus légère ou rêve en quête...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL.12- 1956-1959
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL.12- 1956-1959
 Charles Trenet, je t’ai vu pour la première fois à l’Olympia le 1er mai 1955...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 5 - 1943-1947
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 5 - 1943-1947
"Sans lui, nous serions tous des comptables… "
Jacques Brel

Coffret 2 CD avec livret 40 pages.

CHARLES PEGURI
CHARLES PEGURI
Accordéoniste pionnier de l’enregistrement phonographique, Charles Péguri est, avec Emile Vacher, l’un...

CATHERINE SAUVAGE - ANTHOLOGIE 1951-1959
CATHERINE SAUVAGE - ANTHOLOGIE 1951-1959
En quarante ans de carrière, Catherine Sauvage, figure majeure de la chanson française, a servi les textes de...

BOURVIL - ANTHOLOGIE 1955-1962
BOURVIL - ANTHOLOGIE 1955-1962
Sa tendresse et son humour ont fait de Bourvil l’un des personnages les plus attachants de notre...

AUVERGNE ET LIMOUSIN (1913 - 1998)
AUVERGNE ET LIMOUSIN (1913 - 1998)
Auvergne et Limousin

Ce disque regroupe des enregistrements de musiques traditionnelles...

ACCORDEON VOL.4
ACCORDEON VOL.4
Le style musette parisien, sous toutes ses déclinaisons (de la valse-musette des bals populaires au...

ACCORDEON VOL. 3
ACCORDEON VOL. 3
Après le vif intérêt rencontré par les deux premiers coffrets Accordéon...

ACCORDEON VOL. 2
ACCORDEON VOL. 2
Après le succès d’un premier volume Accordéon, musette et swing 1913-1941 réalisé par la...

MOUSTACHE - JAZZ & ROCK N ROLL
  MOUSTACHE - JAZZ & ROCK N ROLL
Batteur de jazz, chanteur, François-Alexandre Galepidès, dit Moustache, doit son surnom...

CHARLES AZNAVOUR - INTÉGRALE 1948-1962
   CHARLES AZNAVOUR - INTÉGRALE 1948-1962
Charles Aznavour est un monument du patrimoine musical. Jamais un chanteur n’aura connu une...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
bandeau bourgueil.gif
Bourgueil 2018.jpg
Titre_integrale_onfray.gif
Net Cosmos + Decadence.jpg
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
pub_net_cat_202122.jpg
Titre_Galerie.gif
visuel_galerie_fa_nouvelle_collection_2021.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Inédits
net_live_in_paris_6v_coltrane.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Titre_Histoire.gif
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif