Fremeaux.com
 
ERNEST LEARDEE - RYTHMES DES ANTILLES 1951-1954
Réf. : FA5177

ERNEST LEARDEE - RYTHMES DES ANTILLES 1951-1954

AVEC L’INTEGRALE ANDRE SALVADOR

ERNEST LEARDEE
Direction artistique : JEAN PIERRE MEUNIER
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR MONDOMIX / SÉLECTION TÉLÉRAMA / RECOMMANDÉ PAR FRANCE CULTURE / RECOMMANDÉ PAR LIBÉRATION
« Ernest Léardée, avec son orchestre antillais, fut au début des années 1950 l’un des acteurs du renouveau des musiques tropicales en France. Il nous donne l’occasion de découvrir le chanteur André Salvador, frère aîné d’Henri Salvador, dans des enregistrements rares remplis de fantaisie et de tendresse. »
J.-P. Meunier & P. Frémeaux

ERNEST LEARDEE et son Orchestre de Danse Antillais : Tout’ moune pleuré • Nana • Douvan Pote Doudou • Ces Zazous la • Eulalie • À Karukera • Carnaval à la Martinique • Cé Filon • Moin aimé ti fi y a • Oui c’est Samba • Oué Oué • Gadé Chabine la - ABEL BEAUREGARD et son Orchestre Antillais (chant : Ernest Léardée) : La belle Amélie - Orchestre ERNEST LEARDEE : Moin aimé ti fi y a • Tu Dulce • Terre de feu - ERNEST LEARDEE et son Orchestre : Mambocito • Bayo coco • Macaco • Samba do Brazil • Mieux que toi • Bonne année - GILLES SALA (Orchestre Léardée) : Rêver d’un baiser • Haïti chérie - SEVERIANO ALVAREZ (Orchestre Léardée) : Le chant des bongos • Je cours après mon cœur • Rythme des Antilles - LES SŒURS BORDEAU (Orchestre Léardée) : Dolorosa cancion • Linda Maria - SIMONE ALMA (Orchestre Léardée) : Moin aimé ti fi y a • Tout’ moune pleuré - ANDRE SALVADOR (Orchestre Léardée) : Petite fleur fanée • Quand j’étais petit garçon • Lamoula créole • Mambo Mambo • Chocolat à la vanille • Aux Caraïbes • Yengoué • Guaracha ma mya - ANDRE SALVADOR (Orchestre André Ekyan) Prix du disque 1947 :  Hey ! ba ba rebop • Document : Ernest Léardée Raconte (1983)

“In the early fifties Ernest Léardée, with his West Indian orchestra, played a major role in the popularization of tropical music in France. He enables us to discover singer André Salvador, Henri Salvador’s elder brother, in unissued and extremely rare recordings.”
J.-P. Meunier & P. Frémeaux

Droits : Groupe Frémeaux Colombini - Patrimoine des Antilles, Biguine, West french indies heritage. 
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Ernest Léardé et André Salvador (1951-1954)" par Phonoscopie
Jean-Pierre Meunier poursuit son entreprise de réédition de la musique antillaise enregistrée en France, avec Ernest Léardée, d'abord violoniste dans l'orchestre Stellio, puis clarinetiste dirigeant sa propre formation au début des années 50. Ces rares enregistrements Riviera, Festival et Saturne nous permettent d'entendre aussi Simone Alma. Cet album nous propose en outre l'intégrale des disques d'André Salvador (1913-2003) dont la ressemblance avec son frère Henri était, physiquement et vocalement étonnante. On sait qu'Henri se facha définitivement avec son frère aîné (Grand Prix du disque 1947) car il faisait un peu d'ombre à sa propre carrière... PHONOSCOPIES
- "Un géant de la musique antillaise" par Mondomix
« Violoniste, saxophoniste et prolifique compositeur, Ernest Léardée est un géant de la musique antillaise arrivé à Paris de sa Martinique natale à la fin des années 20. Ce pilier du fameux « Bal Nègre » de la rue Blomet dans le 15ème arrondissement fut l’inventeur, de la biguine créole. Ce double CD rassemble les 78 tours enregistrés après la Deuxième Guerre mondiale, qui marquent une nouvelle évolution de la biguine sous influences cubaine et latino-américaine. Cha cha cha, mambo, baïon, samba et guaracha qui triomphent alors. On retrouve aussi l’intégrale du chanteur André Salvador, grand frère et rival malheureux d’Henri auquel il ressemble étonnamment et qui grava huit faces avec l’orchestre Léardée. » J-P. B. - MONDOMIX
- "Gaieté frondeuse et énergie gouailleuse sont au rendez-vous" par Télérama
« Biguine, mambo, samba et boléro… Le violoniste, clarinettiste et saxophoniste martiniquais Ernest Léardée (1896-1988) fit les beaux jours du Bal nègre de la rue Blomet, à Paris, des dancings des bords de Marne et des bals de province, avant de sillonner les casinos de la côté normande, et d’enregistrer quelques-uns des 78-tours ici compilés. Gaieté frondeuse et énergie gouailleuse sont au rendez-vous. Au chant officie André Salvador, le frère d’Henri, qui possède la même piquante fantaisie que son cadet. » TELERAMA – Sélection Noël.
- "The vintage sounds of French Carribean" by Blues & Rhythm
After the Second World War the French Carribean biguine underwent a period of modernisation, with clarinettists/bandleaders Castendet and Léardée, both of whom had recorded in the thirties, two of the main protagonists. Sam’s set is a joy from beginning to end, surprisingly modern in approach and in places quite similar to the sound of fifties calypso. He is on drums for all but one of the eighteen titles, all of wich were made for Columbia and he recreates all six titles  from his 1949 session for the Music Monde label. His lyrics are often scathing, pointed, humorous and sometimes dealing with the, er, earthier side of life (in French or Créole, of course), whist Maurice Noiran handles clarinet duties and trombonist Al Lirvat adds vibrant playing that is as distinctive as any in the biguine canon. As half of « Martinalès et Alberto » Al, alongside his Corsican wife Marthe Alessandrini, also supplies sprightly créole vocals  to seven titles . Supplementing these numbers and completing the reissue of all Castendet’s pre-war titles by Fremeaux are a biguine and a rumba recorded in 1936 as by « Jam Castendet » and including trumpeter Bobby Jones, a veteran of Will Marion Cook’s Southern Syncopated Orchestra. Ernest Léardé’s double CD is a much more varied affair, containing many biguines, but as was common with Black bands in Europe at the time he also recorded in other « tropical styles »  (designations on the original labels include « samba », « bolero », « Afro-cubain » and many more). Though the first CD is Léardé’s, and the first twelve titles (half a dozen each from 1952 and 1954) are absolute classics – including « Ces zazous Là », a version of the calypso known in English as « Brownskin Gal » - the second finds him working as accompanist to several vocalists. Some are better than others : Antillean Gilles Sala is fine, Spaniard Severiano Alvarez is « a romantic » vocalist, and Les Sœurs Bordeau and Simone Alma are not entirely devoid of merit, even if only in the accompaniments, despite the latter performing what is designated a « Blues créole ». Singer/guitarist André Salvador is the brother of the better-known entertainer Henri, the man responsible for introducing rock and roll into France. The titles here constitute André’s complete discography and for someone looking for the carribean sound, they are maddeningly inconsistent. Included also, for the sake of completeness (as Ernest Léardée is not present), is André’s very worthy version of Lionel Hampton’s « Hey ! Ba Ba Re Bop », recorded in December 1946. The CD closes with a fourteen-minute excerpt from an interview with Ernest, who died in 1988, aged 92. As stated, the Sam Castendet release is a real gem ; Ernest Léardée’s is more variable in quality though there is enough fine material to make purchase woth considering if you have a taste for the vintage sounds of French Carribean. Norman DARWEN-BLUES &RHYTHM
- "Dans l’ombre, un frère" par Libération
Il était chanteur, fantaisiste, excellent guitariste , mais il n’y avait pas de place pour deux Salvador dans la variété française. D’autant qu’André ressemblait à s’y méprendre à son cadet Henri.
Arrivés ensemble en France en 1929, les deux frères s’initient de concert à la guitare et débutent en duo en 1937 dans les cabarets parisiens. Fin 1941, Henri part pour l’Amérique du Sud avec Ray Ventura. A son retour quatre ans plus tard, les carrières des deux Salvador ne se croiseront plus. Tandis que le plus jeune accède à la notoriété, l’aîné ramasse quelques miettes, en province ou en Afrique du Nord, où il est annoncé comme «le fantaisiste atomique» ou «la trompette humaine».
Moins enjôleur. Mais Henri garde ombrage de la concurrence, soupçonnant son frère (ou ses impresarios) d’entretenir la confusion... La carrière d’André ralentira, jusqu’à s’effacer, au profit du sport où il excelle (ski,arc,arts martiaux). Après dix ans au Canada, il s’éteint en France dans l’anonymat, en 2003.
Il aura fallu attendre 2007 pour entendre sur disque la modeste œuvre gravée (1) par ce frère caché, et découvrir son histoire, sous la plume de Jean-Pierre Meunier, dans un passionnant livret. André Salvador est un chanteur moins enjôleur que son frère mais non moins convaincant, et il est admirablement soutenu par l’orchestre de biguine d’Ernest Leardée. Il y a plus troublant : en 1946, André grave sur 78-tours le classique Hey Ba Ba Rebop de Lionel Hampton, avec l’orchestre d’André Ekyan. Avec une énergie prérock’n’roll inédite dans la France de l’époque. Pendant ce temps, toujours avec Ray Ventura, son aîné Henri joue un swing plus proche de Glenn Miller que de Big Joe Turner." par François-Xavier GOMEZ - LIBERATION
- "Ah, que tout cela est beau" par Bertrand Dicale
"Il y a un temps de la créolité dans lequel la musique a été plus déchirante, plus poignante, plus blessée. Je l’associais à ces histoires de calypso très ancien (le fameux Mango vert des Trinidadiens à New York en 1912), un peu de ce que nous a laissé Stellio dans les années 30… Voici qu’on en retrouve encore l’écho dans ce que Frémeaux publie d’Ernest Léardée. A l’ouverture du premier des deux CD, un Tout’ moun pleuré qui sonne très inter-caribéen, avec un je ne sais quoi de vigoureusement dansant dans le couplet et de furieusement lacrymogène dans les refrains à deux clarinettes (Sylvio Siobud et Ernest Léardée). Et c’est de 1952.
Survivance ou tradition, je ne sais pas, mais il y a dans ces enregistrements-là quelque chose qui n’est assurément pas de la même eau de ce qui s’entendra dix ans plus tard. On est même plutôt dans les couleurs de vingt ans plus tôt. Evidemment, Léardée se souvient de son heure de gloire avec son compagnon de traversée Alexandre Stellio, alors que le calypso explose partout en Occident. D’où mémoire, d’où convergence…
Et c’est sublime, d’une tristesse enjouée comme on ne sait plus la rendre, je ne sais pas pourquoi. Sur le même album, on aurait pu se passer des danses sud-américaines, mais on est époustouflé par l’exhumation des enregistrements d’André Salvador (le frère aîné, beau talent et carrière douloureuse). Ah, que tout cela est beau…" par Bertrand DICALE - Chroniqueur au FIGARO
- « La symbiose entre jazz et biguine » par Jazzman
Une réédition formidable qui met enfin en lumière l’éclosion de la biguine à Paris dans les années trente ( « Biguine 1929-1940 », Frémeaux)… […] La biguine est née dans ces terres néo-colonisées que sont les Antilles français (Guyane, Guadeloupe, Martinique). Les musiques issues de ces « poussières d’îles », métissages complexes et spécifiques, seront les fers de lance de la reconstitution de communautés fragmentées et déracinées. Une musique, une dérision du quotidien, une déviation des codes culturels coloniaux par l’accentuation rythmique (et polyrythmique), la fusion de l’emprise du terroir et de la palilalie des musiques à tradition orale. Biguine et jazz, tous deux afro-américains, reposent sur les mêmes fondements sociaux. Il semble à tous ces titres que jazz et biguine soient des musiques jumelles. Elles ne l’ont que tardivement reconnu. Nos îles, isolées l’une de l’autre et toutes tendues vers leurs métropoles respectives, vivront un développement culturel à « faible convergence » comme l’a écrit Denis Constant, avec trois axes musicaux que l’on peut retrouver sur chacune d’entre elles. D’abord les sources Africaines : Laghia, Bel-air, Lérose, Calenda, Haute-taille…Ensuite une inspiration européenne : valse, quadrille, mazurka, boléro, biguine. En fin, une musique à tendance syncrétique ou fusionnelle : cadence-lypso originaire de Haïti, afro-cubain. L’intérêt, le rapprochement naturel entre Caraïbes et États-unis est à l’origine de l’enrichissement mutuel de ces musiques. Se rappeler du contexte, le grand mouvement panafricaniste des années vingt, mené par les philosophes et les politiques (Marcus Garvey). Mais ce rapprochement n’eut pas lieu autour du golfe du Mexique. C’est Paris, lieu de convergence des jazzmen américains et des musiciens antillais, qui a servi de décor. Peu d’éléments de mémoire nous restent des années d’avant guerre, en ce qui concerne la biguine, si ce n’est par la tradition orale perpétrée notamment dans les « vidés » du carnaval…Nous savons qu’elle a mûri à Saint-Pierre (en Martinique), Basse-Terre et Pointe-à-Pitre (en Guadeloupe). En revanche des témoignages sur le renouveau de cette musique depuis 1920 sont précis et parfois gravés (le disque compilation « Biguine » ou le livre sur Ernest Léardée La biguine de l’oncle Bens de Jean-Pierre Meunier et Brigitte Léardée aux Éditions Caribéennes). Les grands précurseurs du renouveau de 1929 à 1940, que l’on retrouve sur « Biguine », furent Stellio, Lancry, AlLirvat, Léona Gabriel, etc. Cette compilation des 78 tours de l’époque contient un livret remarquable de concision et de d’histoire, et j’y ai réellement reconnu et retrouvé l’âme de nos îles…Ensuite, après 1945, de Robert Mavounzy à Bib Monville, en passant par Alain Jean-Marie, Mario Canonge ou Chyco Jehelman, la biguine s’est enrichie de la musicalité des harmonies modernes. Le traitement des mélodies, les découpages rythmiques, les possibilités d’improvisation sont autant d’emprunts à la culture, à l’esprit jazz. […] Aujourd’hui, la symbiose entre jazz et biguine s’accentue, autour des musiciens déjà cités avec bien sûr Alain Jean-Marie qui a réalisé tout récemment un merveilleux « Biguine Reflexions ». Après avoir goûté la musique fusion, Alain Jean-Marie joue bebop, puis jazz classique…Il fouille aujourd’hui dans notre patrimoine antillais à la recherche de la « machine à remonter le temps », selon son expression. Avec Malavoi, groupe phare « tout public », l’impact déborde les plus ardents défenseurs d’une approche jazz.
Claude SOMMIER - JAZZMAN
- « Inventive biguines » by RocknReel
Clarinettist and bandleader Ernst was a leading figure on the French Carribean music scene in Paris by the 50s, having been a member of Stellio’s band when the music first got onto wax at the end of the 20s. The first CD of this two-disc collection is a textbook example of how good this music can be, a collection of mainly driving, endlessly inventive biguines, including some older items from the Antillean repertoire. Unfortunately the second CD is much more inconsistent, featuring the band playing « tropical » music (a hazard for Carribean bands in the 50s) behind a succession of vocalists of varying ability and aptitude ; Gilles Sala and André Salvador (brother of the better known Henri) are fine, but the others … Buy this one of the first CD ; the second is for historical interest rather than listening pleasure. Norman DARWEN – ROCKNREEL
Liste des crédits sur ce CD :
Siobud , Leardee Ernest , Siobud Sylvio , Ramon Don , Liferman Georges , Sala Gilles , Noiran , Ernest Léardée , Jallier Maurice , Stellio. , Moya M , Ormont R , Domenico A. Di , Berry L. , Deseo Theo , Barreto Don Marino , Suelto R. , Renaudin M. , Calmon , Bayard Othello , Beauregard Abel , Gottlieb R. , Rosely , Cartier J-l , Simon , Salvador A. , Canfora A. , Elbe M. , Hammer C. , Hampton L.
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Tout moune pleureSiobud 00:02:321952
12NanaSiobud 00:02:591952
13Douvan pote doudouSiobud 00:02:411952
14Ces zazous-làSiobud Ramon Don 00:02:381952
15EulalieSiobud 00:02:551952
16A karukeraSiobud Liferman Georges 00:02:401952
17Carnaval à la martiniqueNoiran Ramon Don 00:02:351952
18Ce filonErnest Léardée 00:02:441954
19Moin aime ti fi y aErnest Léardée 00:02:551954
110Oui c'est sambaErnest Léardée 00:02:521954
111Oue oueErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:441954
112Gade chabine laErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:561954
113La belle amelieErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:561950
114Moin aime ti fi y aErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:041951
115Tu dulce douceur d'un beau rêveErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:241951
116Terre de feuErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:351951
117MambocitoErnest Léardée Domenico A. Di 00:03:081954
118Bayo cocoErnest Léardée Berry L. 00:02:591954
119MacacoErnest Léardée Domenico A. Di 00:02:571954
120Samba do brazilErnest Léardée Suelto R. 00:03:211954
121Mieux que toiErnest Léardée Domenico A. Di 00:03:161954
122Bonne annéeErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:521954
21Rever d'un baiserErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:461951
22Haiti chérieErnest Léardée 00:03:091951
23Le chant des bongosErnest Léardée Calmon 00:02:531951
24Je cours après mon coeurErnest Léardée Gottlieb R. 00:02:541952
25Rythme des antillesErnest Léardée Sala Gilles 00:02:551952
26Dolorosa cancionErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:031951
27Linda mariaErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:311951
28Moin aime ti fi y aErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:351953
29Tout moune pleureErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:221953
210Petite fleur fanéeErnest Léardée Salvador A. 00:02:421951
211Quand j'étais petit garconErnest Léardée Salvador A. 00:02:461951
212Lamoula créoleErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:091951
213Mambo mamboErnest Léardée Leardee Ernest 00:02:491951
214Chocolat à la vanilleErnest Léardée Beauregard Abel 00:02:421951
215Aux caraïbesErnest Léardée Beauregard Abel 00:03:061951
216YengoueErnest Léardée Beauregard Abel 00:03:051951
217Guaracha ma myaErnest Léardée Leardee Ernest 00:03:221951
218Hey ba ba re bopErnest Léardée Hammer C. 00:02:531946
219Ernest léardée raconteErnest Léardée 00:13:411983

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

BIGUINE VOL. 1
   
BIGUINE VOL. 1
L’âge d’or des bals et cabarets antillais de Paris. Jean Pierre Meunier, historien, musicologue et discographe...
BIGUINE VOL. 1
STELLIO
   
STELLIO
Enfin réunis dans leur intégralité, les premiers enregistrements du clarinettiste légendaire qui...
STELLIO
BIGUINE VOL. 2
   
BIGUINE VOL. 2
L’anthologie de la musique antillaise par les artistes qui firent son succès à Paris tout au long des...
BIGUINE VOL. 2
SWING CARAIBE
   
SWING CARAIBE
Un nouvel éclairage sur l'un des aspects les plus occultés de l'histoire du jazz : la contribution des musiciens...
SWING CARAIBE


Dernière mise à jour :: 22-01-2018 15:33
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

YOLE
YOLE
Yole est l’un de ces groupes “phares” des musiques traditionnelles qui, se remettant régulièrement...

VIETNAM : HANOI - HUE, ENREGISTRE PAR FRANCOIS JOUFFA
VIETNAM : HANOI - HUE, ENREGISTRE PAR FRANCOIS JOUFFA
Avec ce disque, François Jouffa propose une exploration sonore du patrimoine artistique du...

USA JAMAICA, THE ROOTS OF SKA - (1942-1962)
USA JAMAICA, THE ROOTS OF SKA - (1942-1962)
Bien des mystères entourent les origines du ska, célèbre genre musical né...

TANGO, MILONGA Y FINAL (OEUVRES POUR DEUX GUITARES DE MÁXIMO PUJOL)
TANGO, MILONGA Y FINAL (OEUVRES POUR DEUX GUITARES DE MÁXIMO PUJOL)
Grand guitariste classique argentin, Maximo Pujol revisite depuis les années 1970 les genres ‘tango’ et...

STELLIO
STELLIO
Enfin réunis dans leur intégralité, les premiers enregistrements du clarinettiste légendaire qui...

RUMBA ET GUARACHA 1930-1958
RUMBA ET GUARACHA 1930-1958
La Rumba, expliquent les auteurs de la sélection “est le parfum des îles qui inonde...

RAUL BARBOZA
RAUL BARBOZA
Raúl Barboza nous convie, avec cet enregistrement, à découvrir les chemins musicaux des indiens Guaranis. Le premier...

RAGHUNATH MANET - UMAYALPURAM SIVARAMAN
RAGHUNATH MANET - UMAYALPURAM SIVARAMAN
“... Excellent joueur de veena...”
Etienne Bours (Trad Magazine - France)

Raghunath Manet est un...

QUEBEC
QUEBEC
Pour la première fois au monde, Amberola et Frémeaux & Associés présentent une véritable...

MUSIC OF INDIA
MUSIC OF INDIA
Deben Bhattacharya, ethnomusicologue présente au travers de 2 CD et un livret de 56 pages illustré de 25 photos...

MALAVOI
MALAVOI
En 1969, sous la direction de Mano Césaire et avec Alain Jean-Marie au piano, le groupe Malavoi gravait ses premiers...

MADAGASCAR
MADAGASCAR
Deux ethnies sont représentées dans cette album : les Antandroy et les Sakalava. Les premiers sont pasteurs vivant...

LES VOIX BULGARES - BULGARIAN VOICES
LES VOIX BULGARES - BULGARIAN VOICES
Le chœur de Sofia, dirigé par Ludmila Dimova, interprète les chants de Noël occidentaux dans la tradition...

LES CHOEURS DE L’ARMÉE ROUGE DE BORIS ALEXANDROV - ENREGISTREMENTS HISTORIQUES - VOL. 3
LES CHOEURS DE L’ARMÉE ROUGE DE BORIS ALEXANDROV - ENREGISTREMENTS HISTORIQUES - VOL. 3
Suite des deux précédents opus consacrés aux enregistrements historiques des «...

LES CHOEURS DE L’ARMÉE ROUGE DE BORIS ALEXANDROV - ENREGISTREMENTS HISTORIQUES - VOL. 1
LES CHOEURS DE L’ARMÉE ROUGE DE BORIS ALEXANDROV - ENREGISTREMENTS HISTORIQUES - VOL. 1
Les prestigieux Choeurs de l’armée rouge, comme les Ballets du Bolchoï, sont le reflet...

LA VARIETE QUEBECOISE 1900 - 1960
LA VARIETE QUEBECOISE 1900 - 1960
Le Québec a toujours affirmé sa culture avec une foi identitaire tant pour le folklore et la...

JUANJO MOSALINI - ADRIAN FIORAMONTI
JUANJO MOSALINI - ADRIAN FIORAMONTI
J’ai grandi avec un tango déjà moderne dans mon walkman, la pop des années 80...

JAMAICA JAZZ 1931-1962
JAMAICA JAZZ 1931-1962

Les meilleurs musiciens jamaïcains ont apporté au jazz une substantielle et magistrale...


IRISH IN AMERICA
IRISH IN AMERICA
Ce sont les immigrants Irlandais en Amérique qui ont enregistré les premiers disques de musique folk...

GROUPE FOLKLORIQUE MARTINIQUAIS
GROUPE FOLKLORIQUE MARTINIQUAIS
Loulou Boislaville (1919-2001) fut de 1966 à 1981 l’animateur du célèbre Groupe Folklorique...

FRANCE D’OUTRE-MER (1962 - 2007)
FRANCE D’OUTRE-MER (1962 - 2007)
France d'Outre-Mer : Guadeloupe, Guyanne, Martinique, Mascareignes, Mayotte,Nouvelle-Calédonie, Polynésie...

FIDDLIN' IAN McCAMY and his CELTIC REELERS
FIDDLIN' IAN McCAMY and his CELTIC REELERS
Irish Music of North America.

All of Mahattan will hear this today, live...

FAROE ISLAND MUSIC
FAROE ISLAND MUSIC
Les Iles Féroe, perdues dans l’Atlantique Nord, présentent les conditions caractéristiques d’une...

FANFARES DE LA REUNION
FANFARES DE LA REUNION
“Musiques en cuivre, ou les Fanfares de la Réunion” présente pour la première fois un panorama...

FADO
FADO
A l'origine musique des mauvais garçons de Lisbonne puis des étudiants de Coimbra, le fado est l'expression de la...

CANCAN, QUADRILLES, GALOPS, POLKAS RAPIDES - 1951-1959
CANCAN, QUADRILLES, GALOPS, POLKAS RAPIDES - 1951-1959
Le cancan plonge ses racines dans le Paris populaire et artistique du XIXè siècle et symbolise...

BRASIL NATIVO
BRASIL NATIVO
C’est parfaitement maîtrisé dans les nom­breuses ballades de l’album, cela peut...

BIGUINE - BIGUINE VALSES ET MAZURKA CREOLES (1930-1944)
BIGUINE - BIGUINE VALSES ET MAZURKA CREOLES (1930-1944)
“ Pour biguiner, il faut être musicien, avoir du soleil en tête, de l’amour au cœur et du rhum un...

ACCORDION IN AMERICAS 1949-1962 (BRÉSIL - COLOMBIE - MEXIQUE - SAINT-DOMINGUE - USA)
ACCORDION IN AMERICAS 1949-1962 (BRÉSIL - COLOMBIE - MEXIQUE - SAINT-DOMINGUE - USA)
De la musique rurale festive brésilienne, colombienne et mexicaine aux riches harmonies du choro en...

ABDULLAH IBRAHIM
ABDULLAH IBRAHIM
Quel meilleur exemple pourrait-on avoir de l'art d'Abdullah Ibrahim que cette 'Autobiography' que le pianiste considérait...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Pub Net Cat 2017-2018.jpg
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif