Fremeaux.com
 
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
Réf. : FA1357

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7

SWING THAT MUSIC - 1934-1937

Direction artistique : DANIEL NEVERS
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 3
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
DISQUE DU MOIS (JAZZ MAGAZINE) / INDISPENSABLE JAZZ HOT
...C'était un disque parvenu la veille d'Amérique. C'était Louis Armstrong dans un break étourdissant. D'autres avaient les mêmes joies avec une femme entrevue dans la rue, un tableau contemplé dans un musée. Nous n'étions pas les moins comblés.
Jacques Bureau

Les Intégrales Frémeaux & Associés réunissent généralement la totalité des enregistrements phonographiques originaux disponibles ainsi que la majorité des documents radiophoniques existants afin de présenter la production d’un artiste de façon exhaustive.
L’Intégrale Louis Armstrong déroge à cette règle en proposant la sélection la plus complète jamais éditée de l’œuvre du géant de la musique américaine du XXème siècle, mais en ne prétendant pas réunir l’intégralité des œuvres enregistrées.
Patrick Frémeaux

Armstrong's unique recording session away from the USA (Paris 1934) and the return of the prodigal son back home to enter a new phase of his career which included the silver screens and radio.
Daniel Nevers

The Frémeaux & Associés Complete Series usually feature all the original and available phonographic recordings and the majority of existing radio documents for a comprehensive portrayal of the artist. The Louis Armstrong series is an exception to the rule in that the selection of titles by this American wizard is certainly the most complete as published to this day but does not comprise all  his recorded works.
Patrick Frémeaux

CD1 : 1. St. Louis Blues (Version I) - 2. Super Tiger Rag - 3. Will you, won’t you be my Baby - 4. On The Sunny Side of the Street (Part I & II) - 5. St. Louis Blues (Version Ii) - 6. Song of the Viper - 7. I’m in the mood for love - 8. You are my lucky star - 9. La Cucaracha - 10. Got a bran’ new suit - 11. Annonce & On the sunny side of the Street - 12. Ain’t Misbehavin’ - 13. I’ve got my fingers crossed (Tk.A) - 14. I’ve got my fingers crossed - 15. Old man Mose - 16. Old man Mose - 17. Old man Mose - 18. I’m Shooting - 19. Falling in love with you - 20. Red sails in the Sunset - 21. On Treasure island - 22. Thanks a million - 23. Thanks a million
CD2
: 1. Shoe Shine Boy - 2. Solitude - 3. Solitude - 4. Solitude - 5. I hope Gabriel likes my music - 6. I hope Gabriel likes my music - 7. The Music goes  ’round and  ‘round - 8. Rhythm saved the world - 9. Rhythm saved the world - 10. I’m putting all my eggs in one basket - 11. Yes yes, my my - 12. Somebody stole my break - 13. I come from a musical family - 14. If we never meet again - 15. Lyin’  to myself - 16. Ev’ntide - 17. Swing that music  (version i) - 18. Thankful - 19. Red  nose - 20. Mahogany  hall  stomp - 21. The skeleton in the closet (soundtrack)
CD3 : 1. The skeleton in the closet - 2. When ruben swings the cuban - 3. Hurdy-gurdy man - 4. Dippermouth  blues - 5. Swing  that  music  (version ii) - 6. Pennies from heaven medley - 7. Pennies from heaven - 8. To you, sweetheart, aloha - 9. On a cocoanut island - 10. Theme + annonce + st. Louis blues - 11. The skeleton in the closet + finale - 12. Dinah - 13. Swing  that music  (version iii) - 14. On a little bamboo bridge - 15. Hawiian hospitality - 16. Carry me back to old virginny - 17. Darling nelly gray - 18. Darling nelly gray - 16/04/1937) - 19. Pennies  from  heaven - 20. Them  there  eyes - 21. Tiger  rag  &  finale  (sleepy time down south) - 22. Dinah

Droits : Frémeaux & Associés.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Un formidable entertainer » par Jazz Magazine
Depuis ses Hot Five, Louis Armstrong est devenu un formidable entertainer, mais qui se renouvelle peu. S’il chante beaucoup, reconnaissons cependant que le jazz vocal à l’époque, c’est d’abord Louis (et la jeune Billie Holiday qui débutait alors savait tout ce qu’elle lui devait). Satchmo joue aussi de la trompette, toujours plus fort, plus vite et surtout plus aigu jusqu’à se bousiller les lèvres. Néanmoins, cette frénésie des faces parisiennes de 1934, décriés par certains, nous laisse imaginer le choc ressenti par ceux qui, en Europe, découvrirent Louis Armstrong avec ce Super Tiger Rag. Il faut encore écouter Solitude emprunté à Duke Ellington, la formidable séance du 18 mai 1936 (une série de généreux solos et le trépidant Swing That Music qui donne son sous-titre à la présente publication), les faces avec Jimmy Dorsey du 7 août 1936, dont Dippermouth Blues reprend le solo de cornet de King Oliver de 1923, et celles délicieuses des Mills Brothers (Darling Nelly Grey). Même les deux séances « hawaïennes » présentent un Louis Armstrong très à la hauteur. Toutes ces faces studio du catalogue Decca sont complétées de captations radio. Ainsi, la sélection se termine par un début de livraison de la série Fleischmann’s Yeast que nombre de nos lecteurs cherchent désespérément à acquérir depuis que Jean-Pierre Lion en fit un émoi dans notre numéro 600. A suivre… Alfred SORDOILLET – JAZZ MAGAZINE
- « Une des initiatives discographiques les plus essentielles de notre temps » par Classica répertoire
Ce septième volume nous plonge au cœur de la période Decca de Satchmo. En dépit de problèmes de lèvres récurrents, Louis Armstrong multiplie les soli sereins, maîtrisés ou flamboyants où chaque note s’éclaire de l’aura solaire de sa trompette. De la tournée parisienne de novembre 1934 et son célébrissime Saint Louis Blues traité en habarena où, soit dit en passant, Louis se pose en premier introducteur de la musique latino-américaine au sein du jazz, à l’émission radio d’avril 1937 du Fleischmann’s Yeast Show, le legs musical est impressionnant. Au-delà de ses qualités personnelles qui atteignent ici leur pleine maturité, les rencontres avec d’autres personnalités (Bing Crosby, Mills Brothers) et d’autres univers (latino, hawaïen, cinéma) élargissent sa palette expressive sans que jamais sa bonhommie et sa foudroyante autorité sur l’instrument ne soient prises en défaut. C’est aussi au cours de cette période que sa voix s’établit universellement comme celle du jazz lui-même. Pour faire court, cette période Decca qui fut parfois sous-estimée renaît avec swing et vivacité à chaque nouvelle écoute de ce coffret indispensable. Concluons enfin pour saluer comme il convient cette entreprise intégrale : si celles de Wolfang Amadeus Mozart, Johann Sebastian Bach, Maria Callas et Georg Friedrich Haendel ont marqué les esprits, il convient d’affirmer que celle de Louis Armstrong élaborée par Patrick Frémeaux et Daniel Nevers représente une des initiatives discographiques les plus essentielles de notre temps. Jean-Pierre JACKSON - CLASSICA REPERTOIRE
- « Magnifiquement enregistré. » par Jazz Classique
« Je suppose que la grande majorité d’entre vous connaît les enregistrements Decca avec, notamment, cette magnifique séance de mai 1936 ( Lyin’ To Myself, Ev’ntide…), laquelle surclasse avant tout les précédentes par sa qualité d’enregistrement. Il y a aussi le délicieux Darling Nelly Gray avec les Mills Brothers. En marge de cette production discographique officielle, on trouve ici pas mal d’enregistrements radio et, surtout quatre interprétations provenant du Fleischmann’s Yeast Show, trois qui figuraient sur le CD Jazz Heritage Society, chroniqué par Irakli dans notre numéro 52, plus Dinah que nous avons jadis connue sur un disque Pumpkin. La suite des « Fleischmann’s » sera sur le volume 8. Je sais que certains d’entre vous n’ont pu se procurer le CD Jazz Heritage Society. Cette éditions Frémeaux est alors une aubaine car les enregistrements du Fleischmann’s Yeast Show ont une valeur immense dans la mesure où on y entend Louis Armstrong, en très grande forme, interpréter certains morceaux qu’il n’a jamais enregistrés par ailleurs (ce qui n’est pas le cas des trois inclus dans ce volume 7). L’orchestre, celui de Luis Russell, avec Red Allen, Jimmy Archey, J.C. Higginbotham, Charlie Holmes, Albert Nicholas, Pops Foster, Louis Barbarin (etc.) est magnifiquement enregistré. »
Par Guy Chauvier – JAZZ CLASSIQUE
- « Ses chefs d’œuvre l’emportent » par Jazz Around
« Maison de disques basée en France, Frémeaux & Associés, réalise depuis longtemps déjà un travail capital dans la publication d’archives musicales, mais aussi littéraires et historiques. Ce qui nous retient en particulier ici est bien entendu le domaine des musiques africaines - américaines. Ainsi, à côté de productions ponctuelles consacrées à des musiciens réputés ou encore la production d’une intégrale de Django Reinhardt en 20 coffrets de deux cédés chacun, saluons la publication, déjà bien entamée, d’une intégrale des enregistrements de Louis Armstrong. Louis « Satchmo » Armstrong est sans conteste un des plus grands musiciens de l’histoire du jazz. Il bénéficiait de l’estime des spécialistes et amateurs de jazz traditionnel mais aussi de trompettistes modernes comme Miles Davis, Dizzy Gillespie… Tous reconnaissaient en Louis leur maître à penser et leur inspirateur. On lui pardonne même ses fautes de goût comme les niaiseries du genre «Hello Dolly », son interprétation au premier degré de What A Wonderful World malgré un parcours touché par la ségrégation raciale, ou encore d’autres dérapages comme le choix de certains partenaires, tel le calamiteux Jack Teagarden … son génie transcendait tout cela et ses chefs d’œuvre l’emportent. Cette évidence saute aux oreilles dès l’écoute des premiers coffrets publiés. Par ordre chronologique, six coffrets de trois cédés chacun sont déjà disponibles. Ils couvrent la période 1923-1933, ce qui témoigne qu’on est loin du compte et de la fin du cycle ! Raison de plus pour s’y mettre au plus tôt et démarrer une collection unique dont les galettes risquent fort de retourner dans la platine de lecture. »
Par JAZZ AROUND
- « L’art de Louis est positif » Par Jazz Hot
« C’est le 7e volume de l’Intégrale menée par Frémeaux & Associés de l’œuvre de Louis Armstrong. Avec le vol.6 nous avions laissé Louis Armstrong en Europe en octobre-novembre 1933, notamment avec les indispensables morceaux pour le film Kobbenbavn, Kalundborg og ? (le « I Cover the Watherfrond » !). Vedette internationale, Louis l’est depuis sa première visite à Londres en juillet 1932. Présenté comme « ultramoderne », il était déjà dédicataire d’un livre, Aux Frontières du Jazz du poète Robert Goffin qui d’ailleurs assista à sa prestation de Louis au Palladium : « Jack Johnson, l’ancien champion de boxe des poids lourds, était présent, ainsi que Edgard Sampson, Nat Gonnella et quelques autres qui ne pouvaient en croire leurs yeux. De jeunes trompettistes examinaient l’embouchure de l’instrument de Louis, convaincus que sa puissance n’était explicable que par un procédé technique nouveau connu du musicien américain seul ». Au Palladium, Louis Armstrong jouait une trompette Selmer modèle «  Challenges ».

Le présent coffret débute donc par les 6 titres gravés à Paris le 7 novembre 1934 juste avant les deux concerts qu’il a donné à la salle Pleyel les 9 et 10 et qui firent date (il répète sur place le 8) : « L’entrée de Louis sur la scène fut quelque chose d’inoubliable : tandis que retentissait les première mesures de son orchestre, il fit son apparition en courant, comme un bolide, brandissant s trompette, proférant quelques mots couverts par le bruit de la musique. Il s’arrêta en riant vers le milieu de la scène. Il donnait l’impression d’aborder la salle comme on aborde une personne, comme s’il faisait à son hôte les honneurs de sa maison et voulait faire partager le plus vite possible l’extraordinaire courant de vie qui l’animait. Le contact était immédiatement établi, on était irrésistiblement pris par l’incroyable dynamisme qui se dégageait de toute sa personne » Panassié relate que Louis fut victime d’une panne de micro… . Les trompettistes classiques, de jazz et autres genres, les Eugène Foveau, Pierre Vignal, Julien Porret, Arthur Briggs étaient dans la salle ! Louis fut qualifié de « Trumpet King » par Foveau et Vignal, professeurs du Conservatoire de Paris. Porret m’a confié ses réserves sur la façon dont Louis arrachait ses notes aiguës (avec beaucoup de pression de l’embouchure sur ses lèvres). Mais contrairement à ce qu’on pense, Louis ne créait pas d’hostilité des trompettistes classique (sinon pour ses sons dits parasites, growl, gliss,  etc., qui ornementent son discours et qui n’appartiennent pas au langage classique de l’époque).

Harry Glantz, le premier trompette de Toscanini était un admirateur de Louis Armstrong. Quant au compositeur André Jolivet semble-t-il présent à ce concert, il fut très impressionné par les aigus « pleins » de Louis Armstrong. La maison Selmer avait pour l’occasion exposé son modèle Louis Armstrong, cet instrument dit équilibré (gravure « Louis Armstrong Special » sur le pavillon). Ces rééditions laissent perplexe. Comment avec des lèvres en si mauvais état peut-on jouer avec un tel panache ? Comment avec un instrument de petite perce et à notre avis à la résistance, peut-on développer une telle largeur de son ? Le trompettiste est éblouissant. On lui reproche chez les critiques et amateurs puristes qui font de l’urticaire dès qu’il s’agit de technique, ces notes aiguës (et non pas suraiguës) comme dans ce «  Super Tiger Rag » parisien. On dit qu’on l’oblige à le faire parce que ça plaît au public. Rien n’est moins sûr. Louis Armstrong est un professionnel, un trompettiste qui s’est toujours intéressé aux considérations techniques chez les autres (ce B.A. Rolfe par exemple et son registre suraigu) et pour lui-même (il passe d’un modèle de trompette à un autre, Conn, Martin et maintenant Selmer, de même pour les embouchures). Un univers étranger à l’amateur de jazz rêveur. Louis Armstrong n’est certainement pas fâché que ses exploits fassent l’admiration des autres trompettistes en tous genres, même de ses aînés tels King Oliver et Bunk Johnson qui sont fiers de son contre-fa (1930). Ce n’est pas « gratuit » comme l’imagine le consommateur puriste de jazz, sous l’influence forte dans ce microcosme d’Hugues Panassié (« Il est à craindre cependant que Louis finisse par abîmer sérieusement son style à ce jeu détestable de virtuosité instrumentale », p. 96, Le Jazz Hot, 1934). C’est un besoin de plaire, donc un mobile artistique et expressif. Et puis Louis sait que la trompette dispose d’un registre grave, médium et aigu tout simplement. Ce professionnel s’y donne quoi qu’il en coûte pour la santé. A Paris, Louis Armstrong rencontre le lead trompette Maurice Mouflard dont l’aisance dans le registre aigu l’impressionne. Il passe à la radio avec l’Orchestre de Jazz du Poste parisien selon les souvenirs que me confia le saxo Edmond Conahier. Louis s’est rendu chez Robert à Goffin à Bruxelles : « Il vint passer une soirée chez moi, et avec Chittison au piano, il chanta Ain’t Got Nobody et I Cevered the Waterfront. Je lui jouai des disques qu’il appréciait en battant le rythme».

Louis Armstrong écrit quelques mots d’introduction au premier livre sérieux concernant le « jazz » ( qui « invente » même cette entité) et paru chez Corrêta en 1934, Le jazz Hot d’Hugues Panassié : « As a lover of Hot Music as well as a player, I take great pleasure in introducing a Book on Hot Music which is written by that wonderful little Critic on Hot Music, Mr Hugues Panassié. Inside this book you will find out just what it is all about when it comes to giving you all tje Low Down on the good ol’ good records-its players, who played solos and why. I am quite sure you will enjoy reading this book because Mr Panassié never miss when it comes to judging a hot record or its player. And knows then all. I have been asked hundred of times if I thought Hot Music would die out. I said NO INDEED. I should say : Hot Music shall last for ever. There’ll probably be new names for it, that’s all. There has been several names since I can remember way back to the good ol’days in New Orleans, Louisiana, when Hot Music was called Rag Time music, Jazz Music, Gut Bucket Music, Swing, Music and now Hot Music. So you see instead of dying out, it only gets new names. Folks – take it from me – we could’nt live without a little SWING music now and them, mostly then. No matter how much a person like classical Music, they may like juste as much Hot Music. There’s so many different ways to play Hot Music. I won’t add much. Writing articles – making speeches or anything other than SWINGING the good ol’Trum- pet, I am really loste. Here’s hoping you will enjoy reading Panassié’s book as I did. He will tell you all about it. Here’s SWINGING at you. Yours truly : LOUIS STACHMO ARMSTRONG” (p13). Il est amusant de lire qu’Armstrong n’utilise qu’une fois le mot « Jazz », lui préférant les mots hot et swing. Pour l’heure devant un big band (bon ou médiocre, cela n’importe pas) c’est magistral ! Ses versions de « Swing That Music » galvanisent les autres trompettistes. Il l’enregistre avec les hommes de Luis Russel le 18 mai 1936 (beau travail de Pops Foster, b), puis à nouveau le 7 août 1936 en mieux car l’orchestre de Jimmy Dorsey est bien plus précis. Il le joue en public aussi (nous avons là une version de janvier 1937 pour Norge Radio Programs, CD3).

 A titre personnel, nous sommes fascinés par ces valeurs longues au dessus d’un orchestre surexcité, ces glissandos et notes aiguës répétées qui redonnent à l’instrument une place royale. Nous ne sommes pas seuls, car si des puristes faisaient la moue, les Jonah Jones ou autres Bobby Hackett furent fascinés par cette trompette hors norme qui en pleine Swing Era maintient sa suprématie. Louis lui-même en est suffisamment fier pour utiliser ce titre, Swing That Music, pour sa première autobiographie. Le trompettiste fait bien sûr trop oublier le chanteur, pas moins influent. La séance parisienne de 1934 donne une version chantée de «  On the Sunny Side of the Stree »qui fait date ! Cette façon de phraser les chansons est un modèle pour tous. Il en va de même ensuite, notamment dans « You Are My Lucky Star » d’octobre 1935 (notons au passage l’excellent solo de Charlie Holmes, as). Tous les morceaux gravés avec son orchestre (Luis Russell) en avril et mai 1936 conservent un charme irrésistible. Déjà Louis a diversifié et veut toucher tout le monde : « La Cucaracha » (1935) fait de lui un précurseur des trompettistes de musique typique. Les ingrédients « hot » du jeu de Louis (gliss, shake, growl) seront adaptés au style cubain de trompette par Felix Chappottin qui à cette époque joue pour le Septeto Bolero de Jesus Gutierrez(1935-39). Par contre le « When Ruben Swing the Cuban » (1936) n’a pas grand-chose à voir avec Cuba, mais on en parle, ça fascine.

Le CD1 nous offre le Weaf Program du 5 octobre 1935 où Louis Armstrong est accompagne par l’Orchestre de Victor Young. Sa popularité s’entend, et le chanteur vedette reprend « Synny Side of the Street » tel qu’il le mit au point, chant et trompette, pour le disque à une fausse note près dans la coda (les aléas du direct). Dans «  Ain’t Misbehavin’ » de cette émission, on entend l’ambiance survoltée qu’il impose à la trompette. Le rôle de l’improvisation est mince. Louis Armstrong donne du bien rodé pour son public, c’est du professionnalisme. Il y a parfois plusieurs prises dans les séances Decca et l’on y constate la progression des idées. Le 21 novembre 1935, il enregistre trois pistes de « Old Man Moses » (où l’on entend la qualité de comédien de Louis Armstrong). Pour la seconde prise, meilleure, il ajoute une introduction de trompette d’une belle puissance. Belle endurance de Louis Armstrong qui pour les trois  prises de « Solitude » du 19 décembre 1935 s’applique à donner la même coda de trompette en montée dans l’aigu. Malgré l’état de ses lèvres. Le résultat musical sur cette œuvre de Duke Ellington est remarquable. Mais Louis Armstrong transforme n’importe qu’elle chanson en chef-d’œuvre (« Falling in Love With You », « Red Sails in the Sunset », « Thanks a Million », etc.). S’il s’intéresse aux chansons populaire, il ne renie pas son passé comme le prouve “Dippermouth Blue” avec Jimmy Dorsey (1936). Il n’y a pas de déchet avec Louis Armstrong. Cette réédition correspond aussi après l’épisode Canetti amplement relaté dans le livret à a la prise en main de la carrière de Louis Armstrong par Joe Glaser. Une bonne raison pour Louis Armstrong d’être plus serein. C’est l’époque où après un statut de vedette internationale, il amplifie son rôle au cinéma (« Penbies From Heaven », 1936, CD2) et d’artiste pour tous. Nous avons là, une émission avec Bing Crosvy (1936 : le chanteur Armstrong donne une leçon de phrasé à Frances Langford dans « Pennies From Heaven ») et les séances avec les Polynesians (ces deux titres, dont « On a Cocoanut Island » resteront au répertoire des vétérans de la Nouvelle-Orléans qui joue une « music for all occasions »), Andy Iona and his Islander, et, très réussie, avec les Mills Brothers (« Carry Me Back to Old Virginia », « Darling Nellie Gray » - 2 prises, on entend nettement que Kid Howard a piqué le phrasé de Louis dans ce morceau).

L’art de Louis est positif. Cet art est de transformer une mélodie même quelconque en quelque chose de réjouissant ou de d’imposant. Bien des compositeurs lui doivent un succès qu’ils ne méritent pas. Louis, chanteur et trompettiste, fera école et d’autres auront cette clé qui rend magique n’importe quel « saucisson ». Si la définition du jazz est Louis Armstrong, alors ces enregistrements sont du jazz. Mais, et ce n’est pas incompatible, c’est aussi du show business,  Louis Armstrong s’inscrit dans la volonté de plaire à tous et dans la variété. C’est aussi le papa des trompettistes de variétés. En 1935, Aimé Barelli fait ses débuts professionnels à Nice avec Nichols & his Boy et il est dès lors un disciple de Louis Armstrong. Il en gardera toujours la trace dans la moindre note émise dans n’importe quel contexte. Le CD3 se termine par deux radiodiffusions de la NBC (bons solos d’Albert Nicholas, cl,J.C. Higginbotham, tb, dans « Tiger Rag »… pour ne rien dire de Louis dans son solo habituel et bien rodé qui déclenche la surexcitation générale…, un comme celui-là, il ne peut pas y en avoir plus d’un par siècle). Vedette du disque, de la radio, du cinéma, avec déjà un livre à son actifs (soigneusement  réécrit), rien ne peut arrêter la progression du trompettiste et chanteur Louis Armstrong vers le sommet de l’art musical américain au XXe Siècle. »
Par Michel Laplace — JAZZ HOT
Liste des crédits sur ce CD :
Handy W.c. , Louis Armstrong, Larocca D.j. , Nesbitt J. , Armstrong Louis , Fields D. , Mchugh J. , Brown N.h. , Freed A. , Adams S. , Folklore , Schwartz A. , Dietz H. , Razaf A. , Waller T. W. , Koehler T. , Randolph Z. , Young V. , Williams H. , Kennedy J. , Leslie E. , Burke J. , Kahn G. , Johnston A. , Chaplin S. , Kahn S. , E.ellington , Franklin D. , Riley , Berlin I. , Franklin H. , Gerlach H. , Carmichael H. , Lake B&m. , Williams S. , Burke J , Jimmy Dorsey And His Orchestra, White T. , Oliver J. , Owens J. , Owens J . , Anderson L. , Akst , Fletcher , Sherman , Owens H. , Kinney R. , Bland T. , Hanby B.r. , Pinkard M.
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11St louis bluesLouis ArmstrongHandy W.c. 00:02:431934
12Super tiger ragLouis ArmstrongLarocca D.j. 00:03:071934
13Will you won't you be my babyLouis ArmstrongNesbitt J. 00:02:481934
14On the sunny side of the streetLouis ArmstrongFields D. 00:06:011934
15St louis bluesLouis ArmstrongHandy W.c. 00:03:061934
16Song of the vipersLouis ArmstrongArmstrong Louis 00:02:531934
17I'm in the mood for loveLouis ArmstrongFields D. 00:03:081935
18You are my lucky starLouis ArmstrongBrown N.h. 00:02:571935
19La cucarachaLouis ArmstrongAdams S. 00:02:441935
110Got a bran' new suitLouis ArmstrongSchwartz A. 00:02:571935
111On the sunny side of the streetLouis ArmstrongFields D. 00:05:451935
112Ain't misbehavinLouis ArmstrongRazaf A. 00:02:511935
113I've got my fingers crossedLouis ArmstrongKoehler T. 00:02:501935
114I've got my fingers crossedLouis ArmstrongKoehler T. 00:02:321935
115Old man moseLouis ArmstrongRandolph Z. 00:02:581935
116Old man moseLouis ArmstrongRandolph Z. 00:02:351935
117Old man moseLouis ArmstrongRandolph Z. 00:02:321935
118I'm shooting highLouis ArmstrongKoehler T. 00:02:551935
119Falling in love with youLouis Armstrong 00:03:091935
120Red sails in the sunsetLouis ArmstrongWilliams H. 00:03:031935
121On treasure islandLouis ArmstrongLeslie E. 00:03:071935
122Thanks a millionLouis ArmstrongKahn G. 00:02:381935
123Thanks a millionLouis ArmstrongKahn G. 00:02:361935
21Shoe shine boyLouis ArmstrongChaplin S. 00:03:201935
22SolitudeLouis Armstrong 00:03:061935
23SolitudeLouis Armstrong 00:03:021935
24SolitudeLouis Armstrong 00:03:111935
25I hope gabriel likes my musicLouis ArmstrongFranklin D. 00:03:151935
26I hope gabriel likes my musicLouis ArmstrongFranklin D. 00:03:151935
27The music goes round and roundLouis Armstrong 00:03:191936
28Rhythm saved the worldLouis ArmstrongChaplin S. 00:02:581936
29Rhythm saved the worldLouis ArmstrongChaplin S. 00:03:051936
210I'm putting all my eggs in one basketLouis ArmstrongBerlin I. 00:03:001936
211Yes, yes! my, my!Louis ArmstrongChaplin S. 00:02:391936
212Somebody stole my breakLouis ArmstrongFranklin H. 00:02:471936
213I come from a musical familyLouis ArmstrongFranklin H. 00:03:001936
214If we never meet againLouis ArmstrongGerlach H. 00:03:101936
215Lyin' to myselfLouis ArmstrongAdams 00:03:121936
216Ev'ntideLouis ArmstrongCarmichael H. 00:02:541936
217Swing that musicLouis ArmstrongGerlach H. 00:02:501936
218ThankfulLouis ArmstrongChaplin S. 00:03:001936
219Red noseLouis ArmstrongLake B&m. 00:03:051936
220Mahogany hall stompLouis ArmstrongWilliams S. 00:02:551936
221The skeleton in the closetLouis ArmstrongBurke J 00:04:311936
31The skeleton in the closetJimmy Dorsey And His OrchestraBurke J 00:03:081936
32When ruben swings the cubanJimmy Dorsey And His Orchestra 00:02:381936
33Hurdy gurdy manJimmy Dorsey And His OrchestraChaplin S. 00:03:001936
34Dippermouth bluesJimmy Dorsey And His OrchestraArmstrong Louis 00:02:461936
35Swing that musicJimmy Dorsey And His OrchestraGerlach H. 00:02:511936
36Pennies from heaven medleyLouis ArmstrongBurke J. 00:04:261936
37Pennies from heavenLouis ArmstrongBurke J. 00:04:261936
38To you sweetheart alohaLouis ArmstrongOwens J. 00:02:581936
39On a coanut islandLouis ArmstrongAnderson L. 00:03:111936
310St louis bluesLouis ArmstrongHandy W.c. 00:02:531937
311The skeleton in the closetLouis ArmstrongBurke J. 00:05:091937
312DinahLouis Armstrong 00:02:031937
313Swing that musicLouis ArmstrongGerlach H. 00:02:521937
314On a little bambo bridgeLouis ArmstrongFletcher 00:03:151937
315Hawiian hospitalityLouis ArmstrongOwens H. 00:03:081937
316Carry me back to old virginnyLouis ArmstrongBland T. 00:03:021937
317Darling nelly grayLouis ArmstrongHanby B.r. 00:02:451937
318Darling nelly grayLouis ArmstrongHanby B.r. 00:02:471937
319Pennies from heavenLouis ArmstrongBurke J. 00:02:291937
320Them there eyesLouis Armstrong 00:02:291937
321Tiger ragLouis ArmstrongLarocca D.j. 00:05:111937
322DinahLouis Armstrong 00:03:021937

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 7 - 1947-1951
   
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 7 - 1947-1951
Formidable! Un document exceptionnel : le tout premier grand récital de Trénet en solitaire au Théâtre...
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 7 - 1947-1951
DJANGO REINHARDT - INTEGRALE VOL 20
   
DJANGO REINHARDT - INTEGRALE VOL 20
“Le plus grand guitariste du monde mena pendant près de trois ans l’existence bénie d’un sous-chef...
DJANGO REINHARDT - INTEGRALE VOL 20
COMPLETE SISTER ROSETTA THARPE VOL 5
   
COMPLETE SISTER ROSETTA THARPE VOL 5
Sa croyance était très forte. Elle ne laissait personne l’influencer. Elle croyait simplement que tout ce...
COMPLETE SISTER ROSETTA THARPE VOL 5
COMPLETE MAHALIA JACKSON Vol 6
   
COMPLETE MAHALIA JACKSON Vol 6
"La voix et la ferveur extraordinaires de Mahalia Jackson lui permettent de transcender tout ce...
COMPLETE MAHALIA JACKSON Vol 6


Dernière mise à jour :: 29-05-2017 13:17
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

UNDER THE MAGNOLIAS
UNDER THE MAGNOLIAS
Deuxième album produit par Patrick Tandin, lors de la création du label La Lichère, ce disque de Richard Raux...

THEY GIVE A VOICE TO THE SAXES
THEY GIVE A VOICE TO THE SAXES
Le saxophone a été véritablement inventé par le Jazz qui lui a donné sa...

THE COLOR LINE, LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION - 1916-1962
THE COLOR LINE, LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION - 1916-1962
COFFRET OFFICIEL DE L'EXPOSITION AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 4 OCTOBRE 2016 AU 15 JANVIER 2017

SENEM DIYICI SEXTET
SENEM DIYICI SEXTET
“Takalar” n’est pas le premier témoignage réussi d’un rapprochement Orient-Occident. Mais la...

RODOLPHE RAFFALLI
RODOLPHE RAFFALLI
Avec Chansonnettes Rodolphe Raffalli rend hommage au grand répertoire, aux chansons populaires de Piaf, Trenet,...

ROBEURT FÉNECK ET LE 'MAD IN SWING' BIG BAND
ROBEURT FÉNECK ET LE 'MAD IN SWING' BIG BAND
Tantôt maitre de cérémonie déluré façon Cab Calloway, parfois...

RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
Dans l’esprit d’une grande partie du public, l’accordéon et le violoncelle appartiennent à...

RAY CHARLES - LIVE AT NEWPORT 1960
RAY CHARLES - LIVE AT NEWPORT 1960
« Ce double-CD présente, pour la première fois dans son...

POISSON NAGEUR
POISSON NAGEUR
« Poisson Nageur » est la version contemporaine du célèbre trio qui réunit...

PETIT DICTIONNAIRE DU JAZZ CLASSIQUE EN 80 MUSICIENS
PETIT DICTIONNAIRE DU JAZZ CLASSIQUE EN 80 MUSICIENS
Coffret 4 CD & livret 80 pages.

Ce coffret réalisé par Jean Buzelin à partir du catalogue...

PARIS MA MUSE
PARIS MA MUSE
Cet enregistrement réunit autour de Jean-Charles Capon et six de ses compositions, deux musiciens d’exception sur des...

OCTAEDRE
OCTAEDRE
Frémeaux & Associés remet à la disposition du public le premier...

NATALE - JAZZ MA CHERIE
NATALE - JAZZ MA CHERIE
Ce disque est le plus bel hommage, tout en dentelle, offert par une chanteuse au jazz. Tout est...

LES SIX ET DEMI - TOI MA VIE
LES SIX ET DEMI - TOI MA VIE
Produits par Yves Chamberland, accompagnés par les meilleurs musiciens de la scène hexagonale...

LES PARISIENNES
LES PARISIENNES
« Vous ne trouverez point dans ce disque de chanson qui évoque...

LES BRIGADES DU TIGRE - BO SERIE TV REMASTERISEE
LES BRIGADES DU TIGRE - BO SERIE TV REMASTERISEE
Fleuron de la production télévisuelle française, Les Brigades du tigre sont encore dans toutes les...

KAMLO BARRÉ
KAMLO BARRÉ
L’art de Kamlo participe de cette forme de créativité, sa guitare est le prolongement de...

JARDINS OUVRIERS
JARDINS OUVRIERS
Il y a là une conception très organique de l’orchestre, à la fois compact, dense dans sa matière...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 6
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 6
Quand j’ai débarqué en Angleterre et trouvé cet accueil qu’on m’a...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 4
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 4
“Armstrong joue, en 1925, plus rapidement et plus haut que tous les autres trompettistes. A la...

GLENN MILLER
GLENN MILLER
Glenn Miller se considérait d’abord et avant tout comme un artisan, et se contentait de faire la démonstration...

FRENCH GUITAR - INTÉGRALE ROMANE VOL. 10
FRENCH GUITAR - INTÉGRALE ROMANE VOL. 10
Romane rend hommage aux riches heures de la chanson française.
Le guitariste s’approprie...

FRANÇOIS CHASSAGNITE QUARTET - SAMYA CYNTHIA
FRANÇOIS CHASSAGNITE QUARTET - SAMYA CYNTHIA
Pensez donc : en novembre 1983, dans Jazz Hot, on demandait à Chet Baker : – Tu entends...

EUROPEAN COOL JAZZ 1951-1959
EUROPEAN COOL JAZZ 1951-1959
Loin de se cantonner, comme cela a trop longtemps été leur lot, dans une imitation...

CLAUDE BOLLING & YO YO MA
CLAUDE BOLLING & YO YO MA
Claude Bolling nous revient avec une nouvelle composition originale à la hauteur de l’invité de prestige qui...

CHARLIE PARKER - INTEGRALE Vol 4
CHARLIE PARKER - INTEGRALE Vol 4
Lorsque Charlie Parker atteignit à la renommée avec ses thèmes bop, chacun modifia son...

BOITES - BOAT
BOITES - BOAT
Musicien d’émotion à l’imagination aussi bouillonnante qu’imprévisible, Sylvain Kassap...

BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
Un trésor d'amoureux (Billie et Pres) pour amoureux (vous et moi). Lady Day incarne lumineusement la nuit du jazz, le...

BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
... Trop émerveillés d'être ensemble pour ne pas rester des amants chastes, qui n'enlacent que leurs musiques....

ALEXANDRE LAGOYA - CLAUDE BOLLING
ALEXANDRE LAGOYA - CLAUDE BOLLING
Claude Bolling, compositeur, pianiste, leader de big band, imposera en Europe le respect et la connaissance de la grande musique...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Expo Corot1.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Monk.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif