Fremeaux.com
 
LE FRONT POPULAIRE
Réf. : FA049

LE FRONT POPULAIRE

PARIS 1934 - 1939

Direction artistique : ERIC REMY
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
GRAND PRIX DU DISQUE DE L’ACADÉMIE CHARLES CROS / SÉLECTION TÉLÉRAMA
"Il fut un moment où les français crurent vraiment qu’ils allaient s’aimer les uns les autres."
Jean Renoir, à propos du Front Populaire.

Eric Rémy présente ici un document historique sur la culture populaire de notre histoire sociale en recensant les chansons qui furent le moteur culturel d'une ambition sociale. Au travers de 36 titres sur 2 CD, accompagné d'un livret 40 pages illustré de 35 photos, ce coffret est la dernier témoignage d'allégresse générale avant la guerre.
Patrick Frémeaux

L’Histoire de chaque pays se nourrit de grands mythes historiques. Mais nulle par ailleurs qu’en France, ces mythes n’ont une telle importance dans la formation de l’identité nationale. Vercingétorix, Clovis, Jeanne d’Arc, De Gaulle : notre histoire se construit autour de quelques belles et fortes histoires.
La raison en est simple : ce pays est un pays construit, qui rassemble des populations aux cultures et aux origines multiples, vivant sur des terroirs et sous des climats divers.
Aussi a-t-il constamment besoin de se prouver à lui-même qu’il possède une identité et une unité forte.
Aussi doit-il veiller à ce que la volonté collective de vivre ensemble, par delà nos différences, demeure intacte.
La constitution de la nation française ne tient donc pas seulement à l’extension progressive du pouvoir royal à coup d’habiles mariages et de longues guerres, elle repose aussi sur l’héritage de la Révolution française, et sur l’idée de contrat. Un contrat établi entre le peuple et l’Etat afin de définir les règles de la vie collective. A ce point de vue, on n’est pas français parce qu’on est né français. Mais parce qu’on adhère aux idéaux de la République, à une certaine façon de vivre en société. La France est à la fois moins et plus qu’un pays, c’est une idée.
C’est d’ailleurs en cela qu’elle peut (parfois) porter un message universaliste. Nous voilà bien loin du front populaire penserez-vous. A tort, car une des singularités de l’histoire française est sans doute que cette identité particulière, cette « certaine idée de la France », ne se révèle jamais autant que dans les moments où le pays se révolte. Car les grands mouvements qui scandent l’histoire depuis deux siècles – 1789, 1830, 1848, 1871, 1936, 1944, 1968… – sont à la fois des grands moments de division, de peur pour les classes possédantes, mais aussi de fusion, de maturation fantastique de la nation française.
C’est toujours dans la lutte qu’à chaque époque, s’opère la difficile émergence d’un contrat social modernisé. Il ne faut pas chercher ailleurs l’origine du chauvinisme rencontré parfois dans le mouvement social ouvrier français que relève Eric Rémy, citant Simone de Beauvoir.
Les partis et syndicats de gauche, au-delà de l’internationalisme du mouvement ouvrier, se sont toujours refusés à laisser l’idéal patriotique à la droite, trop conscients qu’ils étaient de leur propre contribution à sa formation. Une large part des classes dominantes a trop souvent choisi le camp de l’ennemi dans notre histoire pour que le mouvement ouvrier ne se sente pas investi d’une forte légitimité à incarner l’idée nationale. C’est vrai du peuple en armes contre les émigrés à l’époque de Valmy, de la Résistance face à la collaboration sous Pétain, ou encore de la Commune de Paris, écrasée par les Versaillais sous l’œil indifférent des Prussiens.
1936, dans cette perspective, a une double signification : chacun retient d’abord la victoire électorale du Front populaire, la formation d’un gouvernement dirigé par le socialiste Léon Blum, la longue grève générale, les accords Matignon qui permettent aux syndicats d’arracher au patronat les congés payés et la semaine de quarante heures.
Mais 36, c’est aussi, paradoxalement, le mouvement qui annonce l’entrée de la France dans le capitalisme moderne : la victoire électorale du Front traduit le fait que le salariat est devenu majoritaire dans la société. La France des boutiques et des campagnes cède la place à la France des usines et des bureaux. Il faut désormais intégrer le salariat dans la société, lui donner une place au grand banquet de la consommation de masse que permet l’essor du capitalisme industriel. C’est une condition de sa survie politique et sociale, c’est aussi une condition de son essor économique.
C’est d’ailleurs cette année là que John Maynard Keynes publie la « Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie » où il assigne au capitalisme comme objectif d’assurer le plein emploi en soutenant investissement et consommation par l’action de l’Etat. 1936 n’est donc pas seulement un fantastique mouvement, qui permet au monde salarial d’accéder à une dignité qui lui était jusque là déniée, c’est un des points d’inflexion de notre histoire en forçant la société française à gérer des compromis forts, sans violence, condition d’émergence d’un capitalisme moderne.
Certes, la suite montrera que rien n’est jamais acquis : l’engrenage qui conduira au second conflit mondial, qu’annonce la guerre civile d’Espagne, se met alors en branle. Et l’occupation sera à bien des égards la revanche d’une certaine France sur celle du Front populaire (comme en témoignera le honteux procès de Riom imposé à Blum et à d’autres). Reste que la France de la Résistance, de la Libération puis des trentes glorieuses, est bien la fille du Front pop’.
Quel rapport entre ce mouvement et la musique populaire de l’époque ? Aucun .
Et ces lignes ne se trouvent en introduction à cette anthologie que grâce au souci de l’éditeur de restituer ces œuvres dans leur contexte historique ! Faut-il s’étonner de cette apparente coupure ? Non.
La chanson et la politique font rarement bon ménage.
Eric Rémy remarque fort pertinemment dans son analyse musicologique que les chansons politiques de l’époque ne sont pas les meilleures. Et on sait que si certains chanteurs « engagés » ont su depuis toucher le cœur de millions d’auditeurs, c’est en nous parlant de la vie, de ses joies et de ses pleurs et non de ce qui la rend possible : le travail, l’argent, la Sécu…
En ce sens, le vrai rapprochement entre le Front populaire et la chanson s’est fait partout où le temps arraché au travail, au patron, dans la grève ou grâce aux cong’pay’, a permis aux amoureux de danser, rêver, s’aimer le temps d’une chanson. 

Philippe Frémeaux – Directeur de la publication Alternatives Economiques & Alternatives internationales. (Alternatives économiques est un mensuel traitant de l'économie comme enjeu collectif et social, Alternatives Internationales est un bimestriel de documentation objective sur la mondialisation.)

Grand Prix du disque Académie Charles Cros.

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS - La Librairie sonore - Ecouter sur CD notre mémoire collective.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Ce coffret est un must" par Blah Blah
"Il fut un temps où les français crurent vraiment qu'ils allaient s'aimer les uns les autres." Cette phrase de Jean Renoir à propos du Front populaire illustre bien l'atmosphère régnant dans la classe ouvrière de l'époque, une ambiance que l'on retouve bien sûr sur ce double CD. Cette anthologie nous offre quelque chose d'insouciant, de léger, quelque chose qui flotte dans l'air. C'est la vie, les joies et les pleurs d'une France de l'entre-deux-guerres. Ce disque a le parfum des grèves dures, des bals populaires, des guinguettes au bord de l'eau, des premiers congés payés. A tout seigneur, tout honneur, c'est Ray Ventura qui inaugure cette excellente compilation où l'on retrouve tous les grands de la chanson de cette époque : Maurice Chevalier, Jean Gabin, Pills et Tabet, Damia et Fréhel, entre autres... Soit 36 chansons qui ont permis aux amoureux de danser, rêver et s'aimer. Ce coffret est un must et l'on attend avec impatience le volume 2. BLAH BLAH
- "Le Front Populaire" par France Inter
"« Devant la porte de l’usine  /  Le travailleur soudain s’arrête  /  Le beau temps l’a tiré par la veste….  /  Dis donc camarade soleil,  /  Tu ne trouves pas que c’est plutôt con  /  De donner une journée pareille au patron ? »  Jacques Prévert. 
Des ouvriers qui dansent pendant un mois dans leurs usines occupées et des avancées sociales comme la France n’en a jamais connues en si peu de temps (les 40 heures, les congés payés, les conventions collectives) tout cela date de cet été de 1936 pendant lequel tout était devenu possible. Mais très vite, les premières épreuves provoquées par la guerre d’Espagne, les bruits des bottes hitlériennes et les difficultés économiques sont venus gâcher la fête qu’avait entraîné l’arrivée au pouvoir du gouvernement de Front Populaire il y a exactement 70 ans".   Patrice GELINET.   
Illustration sonore : Le Front Populaire (Frémeaux & Associés)  
© FRANCE INTER
- "Une joie de vivre" par Trad Magazine
Si les musiques traditionnelles sont celles que l'on chante en travaillant, que l'on dance ensemble, qui trouvent leur place dans la fête... Alors la nuance avec les musiques populaires n'est pas prête d'être clarifiée ! La période du Front Populaire fut une époque terrible (depuis 1932-1933), avec chômage et misère à la clé. Mais paradoxalement elle fut aussi celle des espoirs politiques et d'une joie de vivre débridée, d'un goût pour les bals et la fête, jusqu'au coeur des usines en grève. Mes parents et mes grands-parents ont toujours mélangé les chansons traditionnelles qu'ils m'ont apprises avec la fantaisie presque surréaliste de Ray Ventura, la musette d'Albert Préjean et l'une des mazurkas les plus délicieuses que j'aie entendues était "la Tonkinnoise" popularisée par Joséphine Baker, jouée au violon avec le coup d'archet du rigaudon par Emile Escal, du Champsaur. Ces mélodies ont servi à remplir les cahiers de chansons de l'entre-deux-guerres, où cultures urbaine et paysanne s'imbriquaient à qui mieux mieux. On a même écrit des paroles en langue régionale sur les airs des succès de Damia... On peut aussi dire, avec une rancune fondée, qu'à cette époque l'argent et le disque ont tué le vieux répertoire; c'est vrai que les indices de vie consacrent toujours la mort de ce qui a fait la vitalité des générations précédentes. En  être conscient n'est pas forcément en être complice. Résister peut passer par l'écoute de cette anthologie en 2 CD... Claude RIBOUILLAULT - TRAD MAGAZINE 
- "Du beau travail!" par Accordéon magazine
"Du beau travail!" par Accordéon magazine 1936, mythe historique s'il en est ! Chacun retient d'abord le victoire du Front populaire, les congés payés et la semaine de quarante heures. Cette compilation de 36 titres nous restitue avant tout ce climat et cette atmosphère bien spécifique : ce besoin de vacances, de congés, de délassement auquel aspirent les classes laborieuses. La plupart des chansons réunies sont déjà significatives par leurs titres : Fermé jusqu'à lundi, Prends la route, Quel beau dimanche, Ca sent la friture, Ici l'on pêche. Le temps arraché au travail, dans la grève ou grâce aux congés, va permettre aux amoureux de danser, de rêver et de s'aimer le temps d'une chanson. Cette anthologie constitue à elle seule une formidable affiche de music-hall : Mireille, Jean Sablon, Charles Trénet, Pills et Tabet, Joséphine Baker, Damia, Fréhel, Gabin, Mistinguett, Marie Dubas, Albert Préjean, Marianne Oswald... Si l'accordéon est plus populaire que la batterie ou le saxophone, le jazz pointe tout de même le bout de son nez : Tranchant est accompagné par le Big Band de Willie Lewis et Jean Sablon par Warlop, Django and Co. Comme toujours chez Frémeaux, un livret érudit de 40 pages, illustré de 35 photos, accompagne le coffret. Du beau travail! Francis COUVREUX - ACCORDEON MAGAZINE
- « Une formidable explosion de joie » par l’Affiche
Dans l’inconscient collectif, le Front populaire est synonyme d’une formidable explosion de joie. Ce double CD, truffés d’infos et d’illustrations d’époque, présente sans préoccupation historique formelle, et en trente-six titres, une sélection des airs diffusés entre 1934 et 1939 par notre bonne vieille TSF. Interprétées par Maurice Chevalier, Charles Trenet, Jean Gabin, Damia, Fréhel, Joséphine Baker, Lucienne Boyer ou Mistinguett, ces chansons ont accompagné parfois sans le savoir la marche du progrès, l’avènement du temps libre et les premiers congés payés. En ouverture, « La grève de l’Orchestre » par Ray Ventura et ses Collégiens retrace avec humour l’ambiance de ces années euphoriques de lutte. Tous les cinéphiles prendront plaisir à écouter ces airs qui servirent souvent d’illustrations sonores aux films noir et blanc de l’époque. L’histoire ne se répétant jamais, il faudra tout de même envisager de compiler des singles - puisque c’est ainsi que l’on dit aujourd’hui - qui marqueront la prochaine réduction du temps de travail. Elle est inévitable. Heureusement ! BIG BUDDAH – L’AFFICHE
- « Notre patrimoine commun » par l’Ecole Emancipée
Dans l’histoire des luttes de classes en France, mai-juin 1936 occupe une place à part. Les contemporains l’ont vécu comme une situation inédite. Jamais le nombre des grévistes n’avait été aussi important, quantitativement parlant. Monatte, par exemple, avoue n’avoir jamais vu des grèves aussi puissantes, aussi massives, mettant en branle autant de salariés. Trotsky l‘analysait, et d’autres avec lui, comme les prémices de la révolution à venir. Le gouvernement dit de « Front populaire », conduit par Léon Blum, soutenu par le PCF, prendra ce mouvement social « dans la gueule », comme une énorme gifle. Pour fêter comme il se doit cet anniversaire, pour faire vivre la mémoire de ces luttes, rien de mieux que la musique et la littérature. Frémeaux et Associés (distribués par Nocturne) viennent de publier un coffret de deux CD, sous le titre « Front populaire », qui veut faire revivre la musique de cette époque, musique populaire qui n’est pas directement issue de la grève, mais y a participé. C’est l’ambiance de l’époque. On danse beaucoup, d’ailleurs, dans les occupations d’usines ou des grands magasins, manière de faire connaissance. Le son de l’accordéon domine, mais peu seulement. Comme le note avec un peu d’amusement Eric Rémy, l’auteur du livret, aucune chanson ne parle directement des grèves, et celles qui se veulent partie prenante du mouvement sont tellement fades qu’elles ne résistent pas à l’usure du temps. Pour le reste il aurait fallu entendre Tino Rossi, et encore Tino. Il a donc choisi le fox-trot façon de dire des rythmes plus ou moins de jazz - comme fil conducteur, sans oublier les grandes chanteuses de ce temps, qu’il faut avoir entendu, parce qu’elles font partie de notre patrimoine commun, tout autant que la littérature. Ce coffret est utilement complété - pour la mémoire et le plaisir – par deux autres publiés chez le même éditeur, le volume 1 de l’intégrale Charles Trenet, et le volume 1 de l’intégrale de Django Reinhardt. Charles Trenet fait partie de notre histoire. Il a façonné notre oreille, avec des jeux de mots, sur les mots, pour les faire danser – pas « swinguer » malgré tout -, les faire redécouvrir. Son compagnonage avec Max Jacob a laissé des traces dans sa façon de se coltiner avec la lange française. C’est un produit national. Non exportable. Ce premier volume, annoté par ce grand spécialiste de cette période qu’est Daniel Nevers, est sous-titré « Charles et Johnny », duo mythique de cette époque, interprètes immortels de cette petite merveille « Sur le Yang Tsé Kiang » de 1933. Ils nous entraînent jusqu’en 1936 justement. Quels titres ont vieilli, répondant par trop à l’air de ce temps-là, d’autres sont à redécouvrir ou à découvrir. C’est la première tentative sérieuse pour présenter une intégrale de Trenet. […] Django représente un autre mythe de ces années-là. Le guitariste manouche - comme on dit - ou tsigane, Daniel Nevers - encore lui !- n’en finit pas de tisser des liens entre les deux , est l’une des figures emblématiques de cette musique qui devient la musique populaire de ces années, la rencontre du jazz, de la tradition manouche – tsigane- et de l’accordéon, pour ce qui se veut la représentation de la culture française, en fait de mixage de l’Auvergne et de l’Italie. Dans ce volume, « Présentation stomp », Django accompagne les accordéonistes, le « crooner » Jean Sablon, qui lui vouait une très grande admiration, Germaine Sablon, la sœur de Jean, interprète immortelle du chant des partisans – mais c’est une autre histoire. L’ambiance de ce temps suinte. On croit voir les apaches dans les rues de Paris, le « Balajo » - au revoir Jo Privat -, la Bastille et sa faune, ces quartiers dits par le bourgeois « mal famés » - voir Eugène Sue et sa position de classe -, ces ouvriers considérés comme des « classes dangereuses » qui déambulent la casquette vissée sur la tête, et s’en vont danser le samedi soir pour oublier la fatigue de la semaine … Tout ressurgit, tout ce Paris ressurgit que certains d’entre nous ont encore connu dans leur enfance , mais que le maire de Paris – Jacques Chirac – a totalement transformé, Paris révolutionnaire qui chante, et danse au son de l’accordéon et du jazz. C’est ce Paris que fait ressurgir, à son tour, Joseph Bialot dans son dernier livre, aux éditions du Seuil, « Le semeur d’étincelles », Le Paris de la Commune à 1938, en passant par la première boucherie mondiale, pour retracer le cours d’une vie, celle de Benoit Mongeon et de sa famille. Il lutte pour la révolution, contre toutes les tyrannies, cet imprimeur. C’est un personnage, mais pas une personne. Pas un mot sur ses faiblesses, seulement sur ses actions. Ce n’est pas le cas – heureusement - des autres personnages… L’auteur n’évite pas toujours les effets mélodramatiques, mais il sait raconter, faire revivre des pans de l’histoire du mouvement ouvrier – notre histoire-, cette chaîne des hommes morts dont nous sommes les continuateurs, en même temps qu’il nous parle de Paris, capitale des arts, capitale de l’amour, dans l’opposition Montparnasse/Belleville. Une autre manière de faire chanter notre mémoire. Nicolas BENIES – L’ECOLE EMANCIPEE
- « Le souffle du grand espoir » par Phonoscopies
Insouciance congénitale des français ? On ne retrouve guère dans la chanson le souffle du grand espoir qui anima ce moment capital de l’histoire moderne, fréquemment évoqué par Jean Gabin chantant « Quand on s’promène au bord de l’eau ». Mais, au-delà du cliché ressassé, ce compact nous fait redécouvrir des œuvres musicalement bien plus intéressantes : l’opérette « Normandie » (Paul Misraki) ou le film « Prends la route » (Van Parys) dont les airs entraînants conviennent parfaitement à Pills et Tabet, au meilleur de leur forme qui, avec Ray Ventura, Georgius et Tino Rossi, datent à jamais de la période du Front populaire. PHONOSCOPIES
Liste des crédits sur ce CD :
Vorcet , Ventura Ray, Himmel , Nohain Jean, Mireille , Sablon Jean, Darrieux Danielle, Mingand Pierre, Eisemann , Tranchant Jean, Lewis And His Entertainers Willie, Breton R Raoul, Chevalier Maurice, Trenet Charles, Boyer Jean, Pills Jacques, Tabet Georges, Van Parys Georges, Mele Jean Fred, Valmy Jean, Henneve L, Baker Josephine, Palex L, Money G, Lajon Annette, Lucchesi R, Vaucaire Michel, Damia , Revil Rudy, Duvivier J, Gabin Jean, Yvain , Heim , Gauty Lys, Groener Gaston, Varna H, Batell Jacqueline, Mareze , Sablon Germaine, Bols , Lix Germaine, De Badet , Francois Camille, Claret G, Gabriello , Frehel , Stone , Sellers Georges, Prejean Albert, Koger G, Jardin , Lenoir Jean, Oswald Marianne, Delettre Jean, Dubas Marie, Emer Michel, De Letraz J, Boyer Lucienne, Hornez Andre, Misraki Paul, Decoin H, Clevers Lyne, Vaillant Couturier , Choral Populaire De Roger Deso , Chostakovitch D, Rip , Aubert Jeanne, Willemetz Albert, Goehr R, Mistinguett , Bayle Pierre, Feline Jean, Brown , Cab Marc, De Lima , Valray A, Pares Philippe
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11La greve de l orchestreVentura RayVorcet 00:03:061936
12Ferme jusqu a lundiMireille Nohain Jean00:02:581935
13Trois joursDarrieux DanielleNohain Jean00:02:461935
14Le soleil s en foutTranchant JeanTranchant Jean00:02:321936
15Y a d la joieChevalier MauriceBreton R Raoul00:02:511937
16C est la vie qui vaTrenet CharlesTrenet Charles00:02:331938
17Prends la routePills JacquesBoyer Jean00:03:001937
18TandemMele Jean FredNohain Jean00:02:521938
19C est un nid charmant (there s a small hotel)Baker JosephineHenneve L00:03:071937
110La pluie sur les auventsLajon AnnetteMoney G00:02:441936
111Aux quatre coins de la banlieueDamia Vaucaire Michel00:02:471936
112Quand on se promene au bord de l eauGabin JeanDuvivier J00:03:181936
113Quel beau dimancheGauty LysHeim 00:02:441935
114Aimez vous les moules marinieresDamia Varna H00:02:431936
115Ca sent la fritureGauty LysBatell Jacqueline00:03:001935
116Ici l on pecheSablon GermaineTranchant Jean00:03:291934
117Le moulin qui jaseLix GermaineBols 00:02:361935
118C est la guinguetteDamia Francois Camille00:03:121936
21C est un petit bal musetteFrehel Gabriello 00:03:031936
22Une javaPrejean AlbertSellers Georges00:03:061936
23La valse a tout le mondeFrehel Jardin 00:02:441936
24Viens gosse de gosseOswald MarianneLenoir Jean00:02:321934
25On ne sait pas qui l on estDubas MarieDelettre Jean00:02:511935
26C est a robinsonBoyer LucienneDe Letraz J00:03:021937
27La romance du printempsBoyer LucienneDe Letraz J00:02:551937
28Chez nousBoyer LucienneDe Letraz J00:02:421937
29Fantaisie sur les airs du film prends la routeMingand PierreBoyer Jean00:06:361937
210Pot pourri des airs de l operette normandieMisraki PaulHornez Andre00:06:011936
211L avenir est a vousClevers LyneHornez Andre00:03:011936
212Au devant de la vieChoral Populaire De Roger Deso Vaillant Couturier 00:02:321938
213Sur la commodeAubert JeanneRip 00:03:021937
214JulietteMistinguett Goehr R00:02:591938
215Comme une banque (am feelin like a million)Baker JosephineFeline Jean00:03:091937
216Je cherche un millionaireMistinguett Cab Marc00:03:081938
217La java d un souDubas MarieBatell Jacqueline00:03:111935
218La der des derFrehel Vaucaire Michel00:02:501939

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

SOCIALISME : DISCOURS HISTORIQUES & DOCUMENTS SONORES
   
SOCIALISME : DISCOURS HISTORIQUES & DOCUMENTS SONORES
1 coffret de 4 CD avec livret de 200 pages.

Première mondiale pour cette Anthologie Sonore...
SOCIALISME : DISCOURS HISTORIQUES & DOCUMENTS SONORES
VOIX DU PARTI COMMUNISTE FRANCAIS
   
VOIX DU PARTI COMMUNISTE FRANCAIS
La fondation du Parti communiste français a mis en scène, sous nos lattitudes, l’un des...
VOIX DU PARTI COMMUNISTE FRANCAIS
LEON BLUM PRESENTE PAR LIONEL JOSPIN
   
LEON BLUM PRESENTE PAR LIONEL JOSPIN
Refusant résolument, je le cite : “le contraste entre le faste des uns et le dénuement...
LEON BLUM PRESENTE PAR LIONEL JOSPIN
PORTUGAL REVOLUTION 25 ABRIL - 25 CANCOES - ANTES, APOS REVOLUCAO
   
PORTUGAL REVOLUTION 25 ABRIL - 25 CANCOES - ANTES, APOS REVOLUCAO
25 avril 1974 : le Portugal fait sa Révolution dans une ambiance de fête populaire. Alors que la dictature en place...
PORTUGAL REVOLUTION 25 ABRIL - 25 CANCOES - ANTES, APOS REVOLUCAO


Dernière mise à jour :: 19-10-2017 16:38
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VINCENT SCOTTO
VINCENT SCOTTO
“Je laisse tout Wagner pour une chanson de Vincent Scotto”.
Georges Brassens

André Bernard,...

TINO ROSSI - ANTHOLOGIE 1934-1962 - VOL.2
TINO ROSSI - ANTHOLOGIE 1934-1962 - VOL.2
« Sa voix de rêve a enchanté presque tous les coeurs du monde » déclarait Vincent Scotto à...

TINO ROSSI - ANTHOLOGIE 1932-1950 - VOL.1
TINO ROSSI - ANTHOLOGIE 1932-1950 - VOL.1
« Si tu veux durer, Tino, chante l’amour. N’oublie pas que plus la vie sera dure, plus les hommes et les...

RUTABAGA - CHANSONS DE 1939 à 1945
RUTABAGA - CHANSONS DE 1939 à 1945
L’importance culturelle de la seconde guerre mondiale est remise en cause à chaque nouvelle...

PRÉVERT, KOSMA… ET MOI. VOILÀ ! AUTOUR DES CHANSONS DE JACQUES PRÉVERT ET JOSEPH KOSMA
PRÉVERT, KOSMA… ET MOI. VOILÀ ! AUTOUR DES CHANSONS DE JACQUES PRÉVERT ET JOSEPH KOSMA
Béatrice Fontaine, chante et récite avec tendresse, malice et justesse les...

PETIT DICTIONNAIRE DE LA CHANSON FRANCAISE
PETIT DICTIONNAIRE DE LA CHANSON FRANCAISE
Le dictionnaire des 100 plus grands interprètes de la chanson française de la première moitié du XXe...

PATACHOU - 1950-1961
PATACHOU - 1950-1961
C’est dans le Paris des années 50, sur la Butte, que celle que l’on appelait Lady Patachou...

NICE COTE D'AZUR 1930 - 1951
NICE COTE D'AZUR 1930 - 1951
Nice Côte d’Azur est à l’origine du rêve touristique, de l’exotisme à la...

MAURICE CHEVALIER - DERNIER CONCERT INEDIT OCT 1968
MAURICE CHEVALIER - DERNIER CONCERT INEDIT OCT 1968
Enregistrement intégral de son dernier concert avec chansons, interventions, claquettes et sketches au...

MARLENE DIETRICH
MARLENE DIETRICH
“Un nom qui commence comme une caresse et qui s’achève comme un coup de cravache.”
Jean Cocteau

LES ZAZOUS - SWING OBSESSION 1938-1946
LES ZAZOUS - SWING OBSESSION 1938-1946
Clin d’œil à ces gentils effrontés qui eurent le goût de chanter sous l’Occupation :...

LES HARICOTS ROUGES
LES HARICOTS ROUGES
Ambassadeurs du jazz New Orleans à la française depuis 1963, et ce dans le monde entier, les Haricots Rouges ont...

LES ANNEES SARAVAH
LES ANNEES SARAVAH
Coffret 2 CD avec livret 40 pages français anglais et japonais.

Auteur d’une réussite sans...

LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
Enfant de Ménilmontant, Jo Privat fut l’une des sommités du « piano à...

LA VALSE VIENNOISE 1930-1959
LA VALSE VIENNOISE 1930-1959
Reine des valses, étalon-or de la danse à trois temps, la valse viennoise est un art intemporel...

LA FETE FORAINE ET LE CIRQUE
LA FETE FORAINE ET LE CIRQUE
La magie de la fête foraine et du cirque n’opère pas sans l’onirisme sonore propre à ces univers....

JAVAS, POLKAS ET MAZURKAS DU BAL POPULAIRE FRANÇAIS 1939-1959
JAVAS, POLKAS ET MAZURKAS DU BAL POPULAIRE FRANÇAIS 1939-1959
Javas, polkas et mazurkas ont accompagné la valse et furent des composantes indispensables au...

JACQUES BREL
JACQUES BREL
Jacques Brel est l’une des plus illustres figures de la chanson française. Ces...

INTEGRALE IRENE DE TREBERT 1938-1946
INTEGRALE IRENE DE TREBERT 1938-1946
Jazz et Swing ne furent jamais sous l’Occupation aussi interdits qu’on le soutient parfois. Même si,...

GUINGUETTES ET CABOULOTS
GUINGUETTES ET CABOULOTS
L’évocation et l’ambiance des Guinguettes immortalisées par Auguste Renoir et l’univers...

GILBERT BECAUD - ANTHOLOGIE 1953-1959
GILBERT BECAUD - ANTHOLOGIE 1953-1959
Gilbert Bécaud, “Monsieur 100 000 volts”, a contribué à révolutionner...

GEORGES GUETARY
GEORGES GUETARY
Lorsqu’il chante, Georges, on entend les baisers voler.
Frédéric Dard,...

FRANÇAIS D’AMERIQUE (1928 - 2004)
FRANÇAIS D’AMERIQUE (1928 - 2004)
Etats-Unis et Canada : Louisiane, Maine, Wisconsin et Ile du prince Edouard, Nouveau-Brunswick,...

FELIX LECLERC
FELIX LECLERC
Vous avez entre les mains un corpus unique d’enregistrements inédits de celui qui a placé...

CLAUDE NOUGARO ET SES INTERPRÈTES VOL. 2
CLAUDE NOUGARO ET SES INTERPRÈTES VOL. 2
Voici le deuxième volume de « L’Intégrale Claude Nougaro et ses interprètes », dont la...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 8 - 1951-1952
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 8 - 1951-1952
Le chef-d’œuvre, c’est ce qui reste cent ans après. On me dit souvent que plusieurs...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 5 - 1943-1947
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 5 - 1943-1947
"Sans lui, nous serions tous des comptables… "
Jacques Brel

Coffret 2 CD avec livret 40 pages.

BORIS VIAN ET SES INTERPRÈTES 1950-1959
BORIS VIAN ET SES INTERPRÈTES 1950-1959
Boris Vian est un de ces aventuriers solitaires qui s’élancent à corps perdu à la...

BERTHE SYLVA 1929-1937
BERTHE SYLVA 1929-1937
Avec un égal succès, Berthe Sylva fait vivre à toutes les générations l’émotion de...

BAUDELAIRE : QUAND PARTONS-NOUS POUR LE BONHEUR ?
BAUDELAIRE : QUAND PARTONS-NOUS POUR LE BONHEUR ?
Plus de cent cinquante ans après la première édition des Fleurs du Mal, -...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif