Fremeaux.com
 
MIREILLE
Réf. : FA043

MIREILLE

INTEGRALE 1929-1939

MIREILLE
Direction artistique : DANIEL NEVERS
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
* * * * LE MONDE DE LA MUSIQUE / ÉVÉNEMENT TÉLÉRAMA / DISQUE D’OR LE GUIDE DU CD / SÉLECTION DICTIONNAIRE LAROUSSE
Quand on me dit : c'est merveilleux, votre voix n'a pas changé du tout ! Je pense en moi-même : pas étonnant, je n'en ai jamais eu !'
Mireille

Daniel Nevers présente au travers de ces 36 titres accompagné d'un livret de 32 pages l'intégrale de référence de la fondatrice du petit conservatoire.Cet ouvrage d'archives sur l'histoire de la chanson française est considéré comme édition "officielle" de Mireile pour la période allant de 1929 à 1939.
Patrick Frémeaux

Les ouvrages sonores de Frémeaux & Associés sont produits par les meilleurs spécialistes, bénéficient d’une restauration analogique et numérique reconnue dans le monde entier, font l’objet d’un livret explicatif en langue française et d’un certificat de garantie. La marque Frémeaux & Associés a obtenu plus de 800 distinctions pour son travail muséographique de sauvegarde et de diffusion du patrimoine sonore.
This album, issued by the world-famous publishers, Frémeaux & Associés, has been restored using the latest technological methods. An explanatory booklet of liner notes in English and a guarantee are included.

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS - Le Patrimoine Sonore - Disques anciens restaurés à écouter sur CD - Notre Mémoire Collective - La Librairie Sonore.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Intégrale Mireille" par Libération
« Les Défaites de la musique devaient lui rendre hommage ; or, une poignée d’heures avant l’antenne, on signifia à la doyenne qu’on avait finalement plus besoin d’elle. Consolation, parallèlement à l’enregistrement de son tour de chant au Théâtre de Chaillot (Musidisc), cette intégrale (soigneusement conçue par l’érudit Daniel Nevers) qui rend justice à la modernité laquée de blanc de Mireille, à son génie aguicheur de la mélodie, sans oublier cet esprit qui fait un sort aux textes de son complice jean Nohain. Une embellie dans la chanson française. »  Hélène MAZERA - LIBERATION
- "Intégrale Mireille" par Le Monde
« En 1929, apparaissait la voix aiguë de Mireille : J’prends la vie en rigolant, un titre d’opérette enregistré pour la firme Columbia, qui, déçue du résultat, lui demandait pourtant de récidiver. Cette première tentative discographique a été retrouvée par miracle aux puces de Vanves par Daniel Nevers, alors que ce double album était en passe d’être bouclé. Puis Mireille rencontre Jean Nohain, le jazz américain, apprend à discipliner sa voix. En 1932, « Couchés dans le foin » obtient le Grand Prix du disque. En quarante-cinq titres, les années les plus prolifiques de celle qui deviendra la grande Dame du Petit Conservatoire sont passées au peigne fin. On y entendra de Jolis duos avec Pills & Talbert et Jean Sablon. Livret conséquent. » V.M. – LE MONDE
- "Intégrale Mireille" par Phonoscopie
Ce double CD qui rassemble 45 faces 78 tours de Mireille gravées entre 1929 et 1939 doit, tout comme le compact de Jean Tranchant présenté dans notre numéro 9 de janvier 1995, figurer impérativement dans la discothèque de tout ceux qui s'intéressent un temps soit peu à la chanson française. La chose apparait tellemment évidente qu'il est difficile d'en dire plus. PHONOSCOPIES
- "Une audace folle et malicieuse" par Le Monde de la Musique
Musique : Mireille. Paroles : Jean Nohain. Tout cela paraît évidemment bien démodé aujourd'hui, sans avoir le poids de la tradition réaliste. Comme le note Daniel Nevers, à qui l'on doit ces rééditions, le mot "petit" est ici celui qui revient le plus souvent : Tout petit, le petit bureau de poste, Ce petit chemin, les Trois petits lutins, tout semble aujourd'hui riquiqui, voire franchement "culcul". La voix de Mireille en premier lieu. Pourtant, si l'on prête attentivement l'oreille à Couchés dans le foin ou aux Trois gendarmes, les apparences enfantines dissimulent des textes d'une audace folle et malicieuse, peu destinée au jeune public de l'époque. Bien plus, sur le plan musical, les musiques de Mireille nous font aborder le grand tournant de la chanson française qui commence à tomber sous l'influence du jazz. C'est encore plus évident si l'on examine les interprétations du premier "crooner français", Jean Sablon, qui - avec le tandem Phills et Tabet - sera quelques temps le partenaire privilégié de Mireille. Franck BERGEROT - LE MONDE DE LA MUSIQUE
- « L’âge d’or du music-hall français » par L’Express
Un de ces jours, je promets de vous pondre un beau papier, un vrai topo exhaustif sur la maison Frémeaux et Associés. Même si le terme peut sembler anachronique, Frémeaux est réellement le genre de boîte pour laquelle il convient de parler de « maison », plutôt que de label ou de firme, termes décidément trop corporatifs pour ces mordus de jazz classique, de musiques oubliées (biguine, western swing, musique hawaïenne, on trouve de tout dans leur catalogue) et, surtout, de toutes ces voix qui firent l’âge d’or du music-hall français. Chez Frémeaux, donc, on ne fait jamais les choses à demi. Les compils bâclées, réduisant un artiste ou une époque à quelques repères trop familiers, ne sont pas le genre de la maison. A l’instar de l’étiquette américaine Yazoo ou, plus près de chez nous, de la collection Les refrains d’abord, Frémeaux peut se vanter d’avoir sauvé de l’oubli une quantité inestimable de 78 tours antédiluviens, grâce à un fastidieux travail de recherche, de dépoussiérage et de compilation qui leur permet de nous livrer, par exemple, les seules intégrales Django (en vingt CDs) et Trenet (Déjà sept volumes!) dignes de ce nom. On pouvait donc compter sur eux pour faire revivre, sur une savoureuse Intégrale Mireille 1929-1939 (FA043/Distribution Nocturne), les années fastes de celle qui nous offrit Couchés dans le foin, Papa n’a pas voulu et Puisque vous partez en voyage, celle qui, avec Trenet, justement (dont elle partageait l’amour du jazz), sut le mieux marier poésie et humour, tendresse et irrévérence pour oxygéner la chanson française de l’entre deux guerres. Aujourd’hui, bien sûr, on associe plus souvent le nom de Mireille à son légendaire Petit Conservatoire, qui vit défiler un tas de ceux et celles qui définiraient la chanson française des années 50 et 60. Cette Intégrale offrira donc l’occasion de se rafraîchir la mémoire, et redécouvrir une œuvre qui jouait sur le contraste entre l’innocence de la voix et la malice sous-jacente au propos (à ce chapitre, Et voilà, voilà les hommes ! est une pure merveille), et dont l’un des principaux mérites est d’avoir ouvert la voie à Brassens, Perret, et même Renaud. L’EXPRESS
- « Les grands standards sont là » par Jukebox Magazine
Il y a quelques semaines, Mireille a encore une fois étonné et ravi tous ceux qui ont eu la chance de pouvoir assister à son spectacle. Energique, électrisée de vie, pinçante et grinçante, charmant pourtant, elle interprète de sa voix inimitable, acide et haut-perchée – elle a terrorisé bien des élèves du Petit Conservatoire ! – tous ses classiques, sans cesser de dialoguer avec le public ! Née Mireille Hartuch en 1906, chanteuse d’opérette, elle enregistre « J’Prends La Vie En Rigolant », son premier disque (pour Colombia), en janvier 1929. Réputée rarissime, cette face est incluse ici. Dès « Tout Petit », face B de «Ah ! L’Est Pourtant Temps De Me Marier » (style folklorique), le deuxième 78 tours, apparaît le signature de Jean Nohain- fils du poète Franck Nohain et frère du comédien Claude Dauphin - dont les textes, associés aux mélodies de Mireille, vont révolutionner la chanson française. Parfaitement informée quant à la musique américaine. Mireille apporte un style neuf. Le succès vient grâce au duo (Jacques) Pills & (Georges) Tabet à qui le jeune éditeur Raoul Breton – avant qu’il ne découvre Charles Trenet – a confié « Couchés Dans Le Foin ». Jean Sablon, génial ronronneur français qui a tourné aux USA en compagnie de Mireille, lui donne la réplique sur l’amusant « Quand On  Est Au Volant » (juin 1932). En 45 titres, ce double CDs, qui inclut un livret de 32 pages, nous donne la joie de revivre la première partie de la carrière de Mireille, jusqu’en 1939. Les grands standards sont là. « Papa N’A Pas Voulu », « Ce Petit Chemin », « Qu’On Est Bien En Chemise », « La Plus Ceci, La Plus Cela », etc. Certains gimmicks, bruités et parlés («Vingt Et Vingt», «Les Pieds Dans L’Eau») sont d’une inventivité et d’un modernisme étonnants. En incluant naturellement l’influence du jazz. Mireille et Jean Nohain (qui n’ont cessé de se fâcher pour mieux se rabibocher) ont magistralement ouvert la voie de Charles Trenet et tout ce qui a suivi. Georges Brassens considérait Mireille (& Jean Nohain) comme une influence prépondérante : ce disque nous fait comprendre pourquoi. Jean-William THOURY – JUKEBOX MAGAZINE
- « La fée Mireille » par Télérama
« On a l’âge que les autres vous donnent », murmurait Mireille dans une de ses toutes dernières chansons, créée sur scène en 1995. Mireille aura toujours pour nous l’âge juvénile de sa voix pointue, de son sourire espiègle, de son regard malicieux. L’âge printanier des quelques six cents chansons où elle a mêlé, à la fantaisie des mots de Jean Nohain, les harmonies fruitées de ses compositions. Ces deux-là avaient le don de distiller des couplets champagne, des refrains dansants. Et de glisser, parfois au revers de ses pétillements de rire, de ces frémissements de joie, un rien, une langueur pensive, une mélancolie effleurée, la note verte du poison dans la soie claire des chansons. Alchimie d’enchanteurs… La fée Mireille elle-même est née, le 30 septembre 1906, d’une aimable alchimie familiale : « … un grand-père russe, une grand-mère bohémienne, une mère anglaise et un père d’origine polonaise ! » Sans compter l’oncle Charlie, Charlie King, l’inventeur des claquettes. Entre les solos sonores de ce dernier et les « parties de rire » organisées par la maman à l’heure du thé, l’enfance est enjouée. Cours de piano, de diction et d’acrobatie : la formation est éclectique. « La musique sous les doigts, les pieds sur les planches » : les trop petites mains empêcheront la demoiselle de devenir concertiste, mais elles voltigeront toujours sur le clavier avec des grâces de campanule. Et l’enfant qui s’était essayée au cinématographe, à Londres, en étudiant le rôle de Lady Macbeth, retrouve Shakespeare avec celui de Puck, le lutin du Songe d’une nuit d’été, à l’Odéon. Firmin Gémier, qui dirige le théâtre, donne à Mireille Hartuch son nom de scène, pour toujours. Dans les coulisses de l’Odéon, le décorateur Claude Dauphin présente à la jeune comédienne et musicienne son frère Jean Nohain. Premier ouvrage à quatre mains, l’opérette Fouchtra. Trois ans plus tard, en 1931, le duo Pills et Tabet déniche chez l’éditeur Raoul Breton la partition oubliée, y choisit un petit air musard : Couchés dans le foin… Le succès est tel que Mireille, qui joue alors une comédie musicale de Noel Coward sur Broadway et compose pour Hollywood des musiques de films, rentre à Paris goûter les plaisirs de la gloire. Au fil des concerts entendus aux Etats-Unis, des échanges avec Gershwin, Berlin ou Cole Porter, elle s’est passionné pour le jazz. Celui-ci résonnait déjà en France depuis la fin de la première guerre, il va, grâce à elle, entrer en fanfare dans la chanson populaire. Après, ou avec elle, Jean Sablon, Charles Trenet, Paul Misraki vont, eux aussi swinguer… Nouvelles opérettes et nouveaux succès avec Jean Nohain, chansons pour Jean Sablon, pour Maurice Chevalier, pour elle-même, qu’elle interprète à l’ABC devant un piano blanc et un  public béat… Mireille la souris sourit et mène mille vies. Celle-ci sur scène, celle-là en studio ; une autre au micro de son émission de radio, les amis de Mireille, où elle reçoit  Paul Valéry ou Marie Laurencin ; une autre encore, amoureuse, radieuse, aux côtés du philosophe Emmanuel Berl, son Théodore, son Voltaire. Avec lui, elle rencontre Guitry, Cocteau, Camus, se lie d’amitié avec Colette, Elsa Triolet, Clara Malraux. Avec lui, sous l’occupation, elle se cache en Corrèze, cache Malraux, sauve un maquis d’une attaque nazie. Mireille-courage… Après-guerre, il y a le bonheur retrouvé. Le succès renoué. Le Petit Conservatoire, fondé en 1955, sur une idée de Sacha Guitry, et où passeront Françoise Hardy, Colette Magny, Michel Berger, Alain Souchon… Emmanuel Berl disparaît en 1976. Dans son jardin de l’Oise, Mireille a longtemps continué de semer delphiniums et petits pois, d’élever des moutons, d’écrire des chansons. Elle attendait son carrosse, qui est venu l’enlever un matin de décembre. On l’imagine, fredonnant, entre Théodore et Jaboune, sur un petit chemin dansant. Anne-Marie PAQUOTTE - TELERAMA
- « A ne manquer sous aucun prétexte ! » par Chorus
Révolutionnaire ! Sous son air mutin, cette petite bonne femme a bouleversé le monde de la chanson. En janvier 29, quand elle grave sa première face, « J’prends la vie en rigolant » (tout un programme), nul se doute encore du chambardement. Mireille Hartuch n’est qu’une débutante de vingt-trois ans, habituée des opérettes et autres revues à la mode. Sa voix est insignifiante. Sa personnalité mal définie. On ne sait pas qu’elle vient de faire la rencontre (professionnelle) de sa vie. Et pourtant, moins de deux mois plus tard, quand elle enregistre «Toute petit » pour Columbia sur un texte de l’avocat-homme de lettres Jean Nohain, la tempête s’annonce déjà. Haut perchée, cristalline, la voix de Mireille joue à saute-montons avec les notes, avec les mots. Elle se délecte sans retenue de cette excursion hors des sentiers battus. L’heure n’est plus à la grisaille du mélo. La fantaisie reprend ses droits. Musicienne, l’interprète devient compositrice. Après le succès inattendu de « Couchés dans le foin » popularisé par le tandem Pills et Tabet, on sollicite de plus en plus la chanteuse, qui, désormais, peut s’accompagner directement au piano par des séances d’enregistrement mémorables qui vont nous valoir entre 1932 et 1936 la flopée de chefs-d’œuvre que chacun connaît ainsi que quelques perles (« Et hop ! nous v’là partis ! », « Ma grand-mère était garde-barrière», « Les trois petits lutins », « La java des fleurs d’oranger… », ou « La dame du vestiaire »), qu’il est urgent de redécouvrir. S’amusant dans un climat plutôt jazz à enrubanner les allitérations, clins d’œil, fantasmagories d’un Jaboune iconoclaste (« Tant pis pour la rime ») dans une série d’historiettes conçues sur le principe de l’opérette, Mireille (accompagnée ici de Pills et Tabet, et de Jean Sablon) engage la chanson dans la modernité. A ne manquer sous aucun prétexte ! Serge DILLAZ - CHORUS
- "Nice stuff; highly recommended." by Slipcue
"Star of stage and song, Mireille Hartuch had an irresistibly appealing, immensely charming and refreshingly direct vocal presence. With her comedic bent she was a bit like a French version of Gracie Fields, though with a more serious, more glamorous side She wrote or cowrote much of her material, and delivered it with a comedic touch that demonstrated her command of the music. She had many notable collaborators, including movie idol Jean Sablon, who sings several duets on this fine 2-CD set, as well as the music-hall duo, Jacques Pills and Georges Tabet, and pianist Georges Van Parys, and lyricist Jean Nohain... some of the cream of the crop in French pop during the Depression era. Nice stuff; highly recommended."
By Joe SIXPACK - SLIPCUE.COM
- « Léger comme une robe de soie » par Médiapart
« Mireille et son parolier Jean Nohain... Ce balancement spécial que l'on nomme le swing est ici léger comme une robe de soie. Les mots ne sont futiles qu'en apparence. Un monde où se meuvent des ombres: Et la tendresse en angoisse est changée. Quelque chose de la Règle du jeu se devine derrière la malice et le goût du populaire. Bientôt surgira Trenet: plus haut, plus vite, plus fort. Mais il y eut le temps de Mireille et Nohain. Disponible encore chez le bijoutier de la chanson, Frémeaux et associés. »
Par Frédérick CASADESUS
Liste des crédits sur ce CD :
Nohain Jean, Mireille , Traditionnel , Cadou A, Sablon Jean, Blot Max, Bayle Pierre, Zeppilli Pierre, Walberg Et Son Orchestre , Valsien Andre
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Tout petitMireille Nohain Jean00:01:551929
12Ah l est pourtant temps de me marierMireille Traditionnel 00:02:101929
13Couches dans le foinMireille Nohain Jean00:02:291932
14Quand on est au volantMireille Mireille 00:02:291932
15Papa n a pas vouluMireille Mireille 00:02:261932
16Ma grand mere etait garde barriereMireille Nohain Jean00:03:071932
17Vingt et vingtMireille Nohain Jean00:02:161932
18Qu on est bien en chemiseMireille Bayle Pierre00:02:351932
19Les trois gendarmesMireille Nohain Jean00:02:001932
110Le petit bureau de posteMireille Nohain Jean00:02:271932
111Les pieds dans l eauMireille Nohain Jean00:02:441932
112C est un jardinier qui botteMireille Nohain Jean00:02:381932
113La partie de bridgeMireille Nohain Jean00:02:581932
114Les fleurs et les championsMireille Nohain Jean00:02:451933
115Presque ouiMireille Nohain Jean00:03:071933
116Les petits chapeauxMireille Nohain Jean00:02:431933
117La java des fleurs d orangerMireille Nohain Jean00:02:231933
118Ce petit cheminMireille Nohain Jean00:02:451933
119Ce petit chemin 2Mireille Nohain Jean00:02:491933
120ChourinetteMireille Nohain Jean00:02:311933
121La dame du vestiareMireille Nohain Jean00:02:321934
122Et hop nous voila repartisMireille Nohain Jean00:02:221934
21Le petit pot de lait (le garcon laitier)Mireille Nohain Jean00:03:101934
22L amiral bizibiMireille Nohain Jean00:02:331935
23Faut il que je vous fasse un petit dessinMireille Nohain Jean00:02:401935
24Les trois petits lutinsMireille Nohain Jean00:02:141935
25Ferme jusqu a lundiMireille Nohain Jean00:02:561935
26Puisque vous partez en voyageMireille Nohain Jean00:03:141938
27Chanson enfantineMireille Nohain Jean00:02:251936
28Lettre a un monsieurMireille Nohain Jean00:03:171936
29Publicite pour les automobiles renaultMireille Nohain Jean00:02:221936
210Pas trop fort a cause du comptableMireille Nohain Jean00:03:201937
211La plus ceci la plus celaMireille Nohain Jean00:02:431937
212C est le debut d une aventureMireille Nohain Jean00:02:441937
213Non non isabelleMireille Nohain Jean00:02:441937
214Dine et dinMireille Nohain Jean00:02:551938
215Et voila voila les hommesMireille Nohain Jean00:03:031938
216Je ne suis pas un vieux savantMireille Nohain Jean00:02:571938
217Le temps qu une hirondelleMireille Nohain Jean00:02:351938
218Le tableau que j ai fait pour luiMireille Nohain Jean00:02:121938
219Ah que c est long deux nuitsMireille Nohain Jean00:02:371939
220EchangesMireille Nohain Jean00:02:571939
221Tant pis pour la rimeMireille Nohain Jean00:02:571939
222Bon voyage messieurs du veloMireille Nohain Jean00:02:211939
223J prend la vie en rigolantMireille Nohain Jean00:02:441929

:

3-5d.gif


Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!


Dernière mise à jour :: 11-12-2017 10:12
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VINCENT SCOTTO
VINCENT SCOTTO
“Je laisse tout Wagner pour une chanson de Vincent Scotto”.
Georges Brassens

André Bernard,...

SERGE GAINSBOURG ET SES INTERPRÈTES - VOL.1
SERGE GAINSBOURG ET SES INTERPRÈTES - VOL.1
Serge Gainsbourg reste l’un des artistes les plus influents du XXè siècle.
Olivier...

SAPHO
SAPHO
Musiques arabo-andalouses, arrangements argentins, blues francophone, sonorités rock, Sapho est...

PARIS MUSETTE VOL 3
PARIS MUSETTE VOL 3
Paris Musette Vol 3 : Vent d'automne.

Marcel Azzola, Eric Bouvelle, Daniel Colin, Jean Corti,...

PARIS 1919 - 1950
PARIS 1919 - 1950
A Paris, on chante les femmes, la tour Eiffel et les boulevards. A Paname, les amours de bals musettes, la Seine et les bistrots...

MON COEUR EST UN ACCORDÉON
MON COEUR EST UN ACCORDÉON
Virtuose, Daniel Colin incarne le grand répertoire.
Musicien sensible et généreux,...

MIREILLE
MIREILLE
Quand on me dit : c'est merveilleux, votre voix n'a pas changé du tout ! Je pense en moi-même : pas étonnant,...

MARIE DUBAS - INTEGRALE
MARIE DUBAS - INTEGRALE
Trois couplets, trois refrains avec toute une vie derrière, c’est elle qui l’a créé, elle sait...

LES ZAZOUS - SWING OBSESSION 1938-1946
LES ZAZOUS - SWING OBSESSION 1938-1946
Clin d’œil à ces gentils effrontés qui eurent le goût de chanter sous l’Occupation :...

LES ANNEES SARAVAH
LES ANNEES SARAVAH
Coffret 2 CD avec livret 40 pages français anglais et japonais.

Auteur d’une réussite sans...

LEO MARJANE
LEO MARJANE
Est-il beaucoup de chanteuses françaises de 1940 qui mirent à leur répertoire Harold Arlen, Hoagy Carmichael,...

JULIETTE GRECO
JULIETTE GRECO
Le travailleur de la plume qui trace sur le papier des signes ternes et noirs finit par oublier que les mots ont une beauté...

JEAN SABLON
JEAN SABLON
Enregistrements français, américains, argentins, brésiliens, anglais... 

De New York à...

JAVAS, POLKAS ET MAZURKAS DU BAL POPULAIRE FRANÇAIS 1939-1959
JAVAS, POLKAS ET MAZURKAS DU BAL POPULAIRE FRANÇAIS 1939-1959
Javas, polkas et mazurkas ont accompagné la valse et furent des composantes indispensables au...

INTÉGRALE LÉO FERRÉ ET SES INTERPRÈTES VOL 2 (1957-1962)
INTÉGRALE LÉO FERRÉ ET SES INTERPRÈTES VOL 2 (1957-1962)
Léo Ferré est un intemporel artiste libertaire qui a signé des chansons...

HENRI SALVADOR - LIVE IN PARIS 1956-1960
HENRI SALVADOR - LIVE IN PARIS 1956-1960
Henri Salvador est sans aucun doute le plus formidable crooner-entertainer que la France ait jamais connu....

HENRI SALVADO - INTEGRALE - VOL 3
HENRI SALVADO - INTEGRALE - VOL 3
A 77 ans, il n'en paraît toujours que 17. Il tenait donc à nous dire que l'idée reçue du temps qui...

GUS VISEUR
GUS VISEUR
Compositeur et instrumentiste virtuose, Gus Viseur est le premier grand styliste du jazz à l’accordéon. Avec...

GUINGUETTES ET CABOULOTS
GUINGUETTES ET CABOULOTS
L’évocation et l’ambiance des Guinguettes immortalisées par Auguste Renoir et l’univers...

GÉRARD PIERRON - CHANTE VIGNE, CHANTE VIN
GÉRARD PIERRON - CHANTE VIGNE, CHANTE VIN
Gérard Pierron qui s’est fait connaitre en mettant en musique la poésie populaire des...

FREHEL
FREHEL
«Fermez vos gueules ! J’ouvre la mienne !»
Fréhel à son public du Bœuf sur le toit.

FRANCIS BLANCHE CHANTE ET FAIT CHANTER…
FRANCIS BLANCHE CHANTE ET FAIT CHANTER…
« J’ai rêvé ma vie les yeux grands ouverts, me suis réveillé quand...

COLOMBO
COLOMBO
La valse en mineur ou la mélodie au service du cœur. Deuxième anthologie réalisée par Didier...

CLAUDE NOUGARO ET SES INTERPRÈTES 1955-1961
CLAUDE NOUGARO ET SES INTERPRÈTES 1955-1961
Cette anthologie présente les premières chansons de Claude Nougaro, incarnées par...

CINE STARS
CINE STARS
“La star est femme et parle anglais”. Ce programme est là pour nuancer la formule. Eric Rémy (directeur...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 7 - 1947-1951
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 7 - 1947-1951
Formidable! Un document exceptionnel : le tout premier grand récital de Trénet en solitaire au Théâtre...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 2 - 1934-1938
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 2 - 1934-1938
"My dear Trénet, I'm delighted and proud for having started you off with Y a de la joie in 1936... 1937 , ...

CHARLES PEGURI
CHARLES PEGURI
Accordéoniste pionnier de l’enregistrement phonographique, Charles Péguri est, avec Emile Vacher, l’un...

BERTHE SYLVA 1929-1937
BERTHE SYLVA 1929-1937
Avec un égal succès, Berthe Sylva fait vivre à toutes les générations l’émotion de...

ACCORDEON JAZZ
ACCORDEON JAZZ
Quand les premiers accordéons succombèrent au 'chant du swing' !... L'anthologie de référence qui...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Pub Net Cat 2017-2018.jpg
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif